Edito du 25 Novembre 2005 :
Problèmes techniques...
. Je commence a avoir
quelques problèmes avec mon ibook...
A force, par exemple ,
certaines touches se sont effacées...
Et il y a pas mal de problèmes
de connexion,
ces derniers temps...
Pas que pour moi,
pour mon amour aussi...
Et pour d'autres qu'elle connaît...

. Elle insiste pour me garder chez elle,
auprès d'elle,
lorsque les températures commencent a chuter
au dehors...
Le jour, parfois,
même en plein soleil,
il ne dépasse pas les 5°...
Alors quand le vent s'y met...

. Même si j'adore écrire,
me plonger dans mon monde,
faire le vide en mettant la musique a fond,
et plonger,
créer,
j'ai toujours du mal a écrire comme ça,
petit bout par petit bout,
en gardant a moitié un regard sur la pendule...
ça tue tout spontaneité,
toute la magie...
C'est pour ça que je rame...
Le manque de temps...
J'ai presque hâte d'écrire une nouvelle version,
de pouvoir reprendre a zero...
Ce qui est chiant,
c'est que je sais que je pourrais écrire n'importe quoi,
ce serait toujours mieux que la majorité
de ce qu'on trouve en France...
Mais il faut que moi,
je trouve que c'est bien,
il n'y a que ça qui compte a mes yeux...

. On ne peux pas declencher la magie
sur commande,
a heure fixe,
ouvrir et fermer comme un robinet...
C'est comme l'amour...
On ne peux pas, a froid,
entrer dans le vif du sujet,
sans un minimum de préliminaires...
Et, que voulez-vous,
quand je suis auprès d'elle,
je ne peux plus penser...
Je ne peux plus,
et quand bien même,
ne veux plus
m'évader...
Je veux rester, la regarder,
et en profiter...

. J'ai des idées qui viennent
pour d'autres histoires,
ici et là...
Une histoire préhistorique peut être...

 

 

Edito du 23 Novembre 2005 :
...
. Froid...
Ai été a un autre cinéma...
Sans elle...
Dormi...
Mal...
Sans elle...

. Le film que j'ai été voir
traite d'un de mes sujets préférés,
celui que j'aurai voulu adapter,
jouer au théatre,
celui de "Barbe Bleu"...
Une femme découvrant
le sombre passé de son mari...
Qu'il n'est pas,
ou du moins n'a pas toujours été,
l'homme qu'elle croyait...
Pourtant, il ne l'a jamais trahie,
ni blessée...

. Et cela relance sur le débat,
vérités, mensonges, et omissions...
On ne sais jamais toute la vérité...
Pas plus qu'on ne la dit...
On fait des raccourcis,
pour simplifier...
On ment, aussi,
par facilité...
L'auditoire lui même
appelle a cette fiction,
a cette vulgarisation romancée,
au regard de son attention limitée...

. Bien souvent,
ceux que je veux considerer
comme "innocents,
sont de fait ignorants...
Ils ne veulent pas savoir...
Voir oublier...
Ils ne sont pas que naïfs,
mais simples,
et refusent la complexité...

. Je viens de lire le remarquable
ouvrage testamentaire de Will Eisner,
"Le complot"...
Ce document témoignage
aurait pu s'intituler
le triomphe du mensonge...
Il démontre combien la vérité
n'inquiète que fort peu en fait,
dès l'instant ou ce que l'on veux croire
sert au mieux nos intérêts
et nos rancoeurs...
A ceux qui proclament
ou contestent,
on ne veux prêter foi
non a la valeur ou a la véracité ,
mais aux desseins qu'ils serviraient...

. Les gens croient ce qui les arrangent...
Haïssent par facilité...
Oublient les erreurs du passé
pour les réitérer...
Triste monde, en vérité...

. Mais c'est un fait
qu'on ne peux jamais tout savoir,
ni même y prétendre,
n'importe donc pas ce que l'on sait,
mais l'usage qu'on fait de ce que l'on sait...

 

 

Edito du 19 Novembre 2005 :
...
. A propos du noir et du blanc,
parce que je suis tout le temps en noir,
et que j'aime,
lorsque tout est blanc,
c'est non seulement violent
pour les yeux,
mais c'est surtout vide,
tandis que lorsque tout est noir,
on a l'impression que c'est rempli,
écris ou dessiné par dessus,
encore et encore,
jusqu'à le rendre ilisible,
trop confus...
Tout noir, c'est trop plein,
trop riche,
ça donne du mystère,
et c'est parfois indécryptable...

 

Edito du 17 Novembre 2005 :
...
. Lorsqu'il y a de la tension,
de l'agressivité,
même un mec speedé,
je me sent oppressé,
mal a l'aise...
J'ai envie de me recroqueviller,
de disparaître...
On se sent coupable
de sourire quand d'autres broient du noir...
On n'ose pas...

. L'autre jour,
de l'eau s'est infiltrée dans ma tente...
Il pleuvait a verse...
Sac trempée...
Tente, tout autant...
Et que je ne peux mettre a sécher...
Lorsque je suis passé chez mon, ange,
j'ai mis mon sac a tente
contre son radiateur,
ne pouvant la sortir et la déplier...
Ma tente est encore humide...
Mais un peu chaude...
J'espère que le vent,
qui me transit, ce soir,
et menace de l'envoler,
va finir de la sécher...

. Une chose que j'apprécie
dans la nature,
sous cette pleine lune orangée,
c'est de n'avoir plus
qu'une ombre,
nette et bien défini...
Dans les villes,
toutes les lumières
et les reflets,
diffusent et fractalisent l'ombre...
Comme l'identité,
l'individu,
et la vérité...
Ici, tout est plus net,
plus clair...

. J'essaie de penser a demain,
a cette appart
pour mon amour et moi...
Je n'y arrive pas...
Pas vraiment...
C'est trop loin...
Et trop abstrait...
C'est comme si le vent me poussait encore,
alors...
Que la route m'appelait...
Je suis si bien en voyage,
sur les chemins...
Me fixer, un domicile
cela me parait si abstrait...

 

Edito du 14 Novembre 2005 :
La distance et les sentiments...
. Je songe a mes amis,
laissés a Paris,
ou ailleurs...
A Eliza, a Nicolas,
a tous ceux-là...
Je me demande
si ils pensent a moi...
Si ils m'ont oubliés ou pas...
Si ils ont de nouveaux amis,
plus près, plus présents,
plus vrais aussi,
j'espère ça...

. J'ai toujours peur de deranger...
Je n'ai jamais rien a raconter...
Je ne parle pour ainsi dire jamais
de choses privées...
En cela, je sais garder les secrets...
Je ne suis pas tenté d'en parler...
Famille, amis,
je ne sais jamais de quoi leur parler...
Je n'ai jamais su...
Je me contentais d'être là,
et je n'y suis plus...
Je ne parle,
pour ainsi dire,
que de ciné, de livres,
de bande dessinées...
Comment oser les déranger dès lors,
pour n'évoquer que de telles futilités...?
Le reste, je n'en parle pas...
L'argent, je trouve ça grossier, mesquin, et bas...
Le boulot terre a terre
et ennuyeux pour ceux qui n'en sont pas
dans la plupart des cas...
Et le reste privé, alors...

. Parfois, j'espère qu'ils pensent a moi...
Parfois pas...
Je préfère les imaginer épanouis dans leurs vies,
continuer, avancer...
Loin de moi...

 

Edito du 12 Novembre 2005 :
A qui est la rue ?...
. La tension gronde et explose...
Les voitures, les banlieues brûlent...
Le laxisme qui confine
au désintérêt et a l'abandon
risque bientôt de laisser place
a une répression aveugle
qui risque d'engendrer
plus de colère et d'injustice encore...

. Hier, dans le bus,
des jeunes faisaient un peu de chahut
au fond...
Les contrôleurs sont montés...
Et sans même prendre garde
a nous contrôler, a l'entrée,
sont allés au fond...
Le ton a monté...
Les gendarmes furent appelés,
et le car, plus de trois quart d'heure
fut immobilisé...
Un chauffeur, venu en renfort,
osa déclarer haut et fort :
"La France, on va la nettoyer !"
Avant, nul n'aurait osé...
Moi, ça m'a choqué...
Comment les choses
ne pourraient-elle dégénérer ?
Pourtant, nul n'a relevé...
Et les choses se sont plutôt bien passé...
Pour une fois...
C'est de la chance,
et pas autre chose...

. On nous parle de "Tolérance zéro"...
Mais pourquoi ne pas parler
plus directement d'intolérance,
ce qui revient au même...
A quel degrés la répression
devient-elle oppression ?
Les âges sombres reviennent...
Les voix de haine osent s'exprimer,
et la critique n'est plus tolérée...

. Je viens de lire une réflexion intéressante :
Que, de nos jours,
a cause de la télé et d'internet,
passé 19h,
il n'y avais pas un chat dans la rue,
plus de boutiques ouvertes,
pas plus que le dimanche.
Que ceux qui les arpentait étaient
soit trop pauvres pour se les payer,
soit, issue d'une autre culture.
La personne qui évoquait cela
l'évoquait a regret,
aimant les rues bondés
et l'ambiance qui s'en dégageait.
Pas moi.
Moi, je serait plutôt agoraphobe.
La foule, le peuple, j'aime pas, j'évite.
Et j'aime que la nuit,
les rues soient vides et desértées...
Qu'elles n'appartienne qu'a moi...
Que je puisse y danser...
Marcher a mon rythme sans être bousculé ou ralenti...

. En résumé,
ceux des banlieues
ne sont pas aimés...
On les a d'abord ignorés,
rejetés,
puis écrasés, persécutés...

 

Edito du 07 Novembre 2005 :
...
. J'ai tiré des sous,
et les ai aussitôt dépensé !
J'ai commandé, et payé,
le cadeau de Noël
pour ma nièce...
C'est sans doute la seule
a qui j'offrirai quelque chose...

. Et je me suis acheté mon cadeau !
Un mini-disque dur portable.
Je suis tombé sur le truc idéal,
il n'en restait qu'un ,
et j'avais déjà comparé les prix.
Je n'allais pas attendre de trouver
plus gros et plus cher.
Sitôt dis, sitôt fait.
J'aime ça quand les choses sont clairs,
promptement menés,
qu'elles ne tournent ni a regret,
ni a lasser, a pourrir...

. Niveau dépense,
je pense aussi au mois prochain,
ou je devrais payer le billet de train
pour aller passer Noël en famille...
--

. Putain, j'ai des milliards de trucs a faire...
ça s'embrouille...
Je sais jamais par quoi commencer...
Le retard qui s'accumule,
c'est vraiment pas bon...

 

Edito du 04 Novembre 2005 :
Le garçon en kimono dans la nuit...
. Le changement d'heure
semble avoir changé la saison.
Les moustiques ont pratiquement disparus...
Le jour vient un peu plus tôt,
et la nuit beaucoup, beaucoup plus encore...
On perd ses repères...
On a l'impression qu'il est plus tard qu'il n'est...

. Dans le bus,
on croise un gamin en kimono,
dans la nuit...
Cela me rappelle des souvenirs...
D'être allé et revenu,
vêtu ainsi, au judo,
seul dans la nuit...

. Ouch...
Après le téléphone,
j'ai encore beaucoup dépensé
aujourd'hui...
Puisé dans mes réserves d'urgence...
Mais c'était pour elle...
Pour un repas a McDo,
pour une fois...
Dehors il pleuvait,
et même sans ça,
elle avait envie de changer...
Et puis, je lui ai payé
deux conneries, dont un DVD...

 

 

Edito du 03 Novembre 2005 :
...
. Je viens de payer ma recharge de téléphone...
Putain, ce que ça me fait chier !!!!
C'est cher, exorbitant,
et en plus,
le téléphone, moi...
Grrrrrrr...

. Ce n'est pas de la radinerie,
pas vraiment...
Quoique...
Mais je considère ça presque
comme du racket...
Ce n'est pas concret...

. Au rayon dépense,
je compte bientôt m'offrir
mon cadeau de Noël en avance...
Un disque dur externe,
(un nouveau, l'autre est presque plein !!!)
et sûrement une autre clé USB,
une de capacité d'au moins 1 méga...
L'idéal serait un mini-disque dur externe
qui ne nécessite pas d'être branché,
pas cher,
d'au moins 20 Méga...
Ouais...
Définitivement...

. Hihi...
C'est drôle,
je me dis que
ce qu'on pourrais m'offrir pour Noël,
ce qui me ferais plaisir,
c'est des films en Divx...
Pas en DVD, encore moins sur cassette,
non,
mais au format Divx,
que je glisse, que je copie sur l'ordi,
pour les regarder plus tard...
Je ne peux pas m'encombrer,
de toutes façons...
Tout cadeau "matériel",
en plus d'être "inutile",
serait encombrant...
Ce serait gênant qu'on m'offre un truc
que je doive abandonner sur place,
faute de pouvoir me balader partout avec !
Surtout si ça ne me sert a rien...

. Sinon, il faudra aussi
que je m'achète tôt ou tard,
un petit gadget,
format porte-clé,
un "renifleur" de Wi-Fi...
Mais je ne risque pas de trouver ça
ailleurs qu'à Paris...

 

Edito du 01 Novembre 2005 :
Rêves, écritures et solitude...
. Je voudrais écrire une histoire avec un séducteur,
un séducteur qui tombe amoureux,
et qu'on ne prends pas au sérieux...
Victime de sa réputation....
Une sorte d'aristocrate
qui se lasse de vivre comme un dandy
et rêve d'une nouvelle vie,
plus sincère, plus "vraie"....
Oui...
Pour une fois,
une histoire avec un homme
comme héros...

. Impossible d'écrire avec elle,
pas la peine d'essayer....
J'ai besoin d'être seul...
De me perdre dans mes pensées...
Et quand elle est là,
elle occupe toutes mes pensées....

. Parfois, je me disais
que c'était la solitude,
l'isolement,
qui stimulait l'imagination,,
comme pour combler les blancs,
remplir les vides...
Que ceux qui écrivait
les plus belles
et les plus torrides
histoires de sexe et d'amour,
étaient puceaux...
Mais ce n'est pas tout a fait vrai,
l'imagination a besoin de sources d'inspirations,
de se nourrir de la vie,
de ses rencontres,
de ses découvertes,
et des ses expériences...

. L'imagination, l'écriture,
c'est un peu comme les rêves,
une sorte de reinterpretation fantasmé
de la vie et des choses...
Une façon de les remettre en ordre...

. A propos...
Je rêve a nouveau !
J'arrive pas a m'en souvenir,
ni a les noter...
Pas encore...
(C'est con, parce que
ça pourrait faire de bonnes histoires...)
Mais je rêve a nouveau...
Lorsque je dors avec elle...

. Nous n'avons rien fait pour Halloween...
Nous ne sommes pas sortis...
C'est moi qui lui ai rappelé l'année dernière...
Elle avait trop de devoirs...
Mon pauvre amour...
Elle a travaillé jusqu'à
presque 2 heures du matin...
...



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue sur le site du darkcowboy , et sur son blog , Bonsoir,
. Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues, a la condition d'être construtifs et raisonnables...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit ! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez... Si je veux le garder pour moi, je ne l'y met pas, et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents, reclamez, je la retirerai...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos, pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux... Alors,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

. Avertissement :
Depuis le 31 décembre 2004, je suis officiellement sans domicile fixe.
Je devrais neanmoins reussir a payer mon abonnement,
maintenant ce blog et ma boite email...
Cependant, je ne pourrais les consulter et les mettre a jour,
non au gré de mes envies, mais plus dependament de mes moyens techniques.
Patience donc...
Et n'ayez crainte...
Si vous ne voyez pas signe de vie pendant un mois ou deux, je ne suis pas forcement mort,
inutile de se rejouir pour moi,
mais dans l'incapacité temporaire de me connecter pour mettre a jour.

Précedents Editos : Octobre 05 - Septembre 05 -Aout 05 - Juillet 05 -Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 -Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr