Edito du 27 Septembre 2005 :
...
. J'ai remarqué une évidence,
ce matin...
Alors que je réalisais
que je devais puer comme un coyote,
trempé de transpiration,
d'avoir pressé le pas,
d'avoir fui les moustiques,
j'ai réalisé combien les humains
bannissaient les odeurs,
la transpiration...
Les sécrétions de toutes sortes,
la bave, la salive, l'urine,
toutes ces odeurs musquées...
Et les poils, également,
la barbe, moustache, la chevelure,
la toison...
Toutes ces marques de virilité,
tous ces symboles animaux de sexualité,
tout cela est banni dans le monde des humains,
qui se voudrait stérile,
a tous point de vue,
et donc asexué...
J'aime les humains,
et leurs monde,
pour des trucs comme ça...
Et parfois, souvent même,
j'aimerais pouvoir être comme eux...
Helas...
Je ne le serais jamais...
Trop animal...

----

. C'est drôle, l'ironie...
Je me degotte un peu de temps,
pour pouvoir écrire...
Sur ce blog...
Mais aussi un script...
Et j'en ressent moins l'envie...

. Il faudrait que
je me "re-invente" un peu...
A force de trop être avec les humains,
j'en oublie d'être moi...
Et l'habitude m'encroûte aussi...
M'abrutis...

. Un autre truc
qui me différencie des humains,
c'est ma relation a la vérité...
Aux secrets...
Quand ça les arrange...

 

 

Edito du 26 Septembre 2005 :
...
. Putain de nom de dieu de chianlit de bordel de saloperie de fils de pute de merde d'enculés de saloperie de merde de moustiques a la con !!!!! Font chier, putain, merde, c'est pas vrai !!!! Putain de putain !!!!
Il y en a des tas !!!
Et forcement,
il y a un soleil rasant,
cognant, tapant...
Je doit marcher vite...
Pas m'arretter,
pas même ralentir,
sous peine d'être submergé...
Transpirant,
n'osant même pas respirer parfois,
forcé aussi de fermer les yeux,
ils manquent de m'envoyer sur la route
sous les roues des voitures...
Le soir et le matin
deviennent par leurs fautes,
les pires moments de la journée...
Moi qui aime me ballader,
marcher, flaner,
m'assoir,
profiter du paysage,
des cours d'eau,
des animaux, des chevaux,
des levers, couchers de soleil,
des nuagesd et des étoiles...
Ils me privent de tout cela...
Changeant mon trajet en penible calvaire...
Saloperies...
J'en pleurerais de rage et d'impuissance,
parfois...

. Mais ce matin,
j'était heureux comme un gamin...
J'ai commandé le cadeau pour mon amour...
Content...
C'est idiot, hein...?

 

 

Edito du 24 Septembre 2005 :
L'ange et le rocher de Gibraltar...
. Mon ange commence
en Philo...
Elle m'a appelé "Conscience Maître",
d'après son cours...
Premier devoir,
elle doit disserter sur l'apprentissage de soi...
Et elle conteste purement et simplement
l'existence du "moi"...

. Dans un livre,
j'ai découvert, amusé,
une citation ironiquement détournée :
"No gut, no glory"...
A l'origine, la citation devrait être :
"No guts, no glory",
"guts" signifiant "tripes",
et donc "pas de tripes, pas de gloire",
ce qu'on traduit souvent par
"pas de couilles, pas de gloire"...
Ici, Gut se comprend :
"General Unified Theory",
c'est a dire une théorie universelle
qui explique tout !
Le fameux fantasme des humains,
qui veulent tout simplifier
et croient a la vérité unique...

. Elle voudrait sans doute
que ce "moi",
pour exister,
ou avoir une valeur,
soit ainsi,
immuable, incorruptible...
Telle une verité immortelle,
pareil au rocher de Gibraltar...
Une vérité, une reference,
qui ne changerais,
n'évoluerais jamais...
D'avoir vu les caractère evoluer
autour d'elle...
D'avoir endurée
les coeurs inconstants,
et craindre elle même
de changer, de trahir,
elle renie ce "moi" sacralisé...

. Pour moi, la vérité est dans l'instant...
Elle n'existe que là...
Tout disparaît ,
meurt, change et évolue...
Rien n'est immuable...
Le changement , pour moi,
n'est pas une "mauvaise surprise",
encore moins une malédiction...
C'est la vie,
la nature...
Je ne cherche pas a me rassurer
de certitudes,
a m'accrocher a un confort,
ou au passé...
Je prends ce qui vient,
avec émerveillement,
la plupart du temps...

. J'espère que tôt ou tard,
elle verra cette constante,
cette certitude inaliénable,
en moi...
----
. (En ce moment,
il y a plus de moustiques que jamais !!!
Incroyable...
Hallucinant et cauchemardesque...
Heureusement,
mon ange me recueille pour le week-end...)

 

Edito du 21 Septembre 2005 :
Automne...
. Mon ange a un petit rhume...
Le nez qui coule...
C'est le changement de saison...
Je crois qu'elle me l'a refilé...
J'ai la gorge qui commence
a être sèche
comme une pelote d'épingles...

. J'hésite depuis plusieurs jours
a mettre a jour en ligne mon blog...
A poster mes pensées...
J'ai peur de la heurter,
de la blesser...
Je devrais me censurer...
Mais ce sont mes pensées,
même si elles sont fugitives,
même si elles ne sont que le reflet
d'une humeur passée,
je tiens a les exprimer,
a être honnête,
a ne pas tricher...
Tout ou rien...
Toujours...
Pardon...

. Toujours vouloir fuir,
toujours vouloir se cacher,
se taire,
disparaître...
Cette peur sourde de déranger,
de blesser...
Et malgré ça,
paradoxalement,
cette fierté idiote, cette droiture mal placée,
cet honneur démodé
qui me pousse a être toujours honnête,
a dire la vérité...
Si j'écris ici,
ce n'est ni pour elle,
ni pour personne,
personne d'autre que moi...
Je refuse la manipulation,
le marketing,
pour me donner le beau rôle,
et me presenter sous un jour qui m'arrangerais...
Ici, il n'y a que mes pensŁes...
Les errements de mon coeurs...
Et parfois, mes erreurs...

. Ne lis pas...
S'il te plait...
----

. Je crois enfin avoir trouvé
un cadeau pour sa fête...
A présent, j'hésite pour deux raisons...
Un, l'argent,
toujours le problème de gestion...
Deux, je ne sais si je pourrais
me retenir de lui offrir
si je lui achète par trop a l'avance...
Je n'aime pas remettre a demain,
pour rien...

 

 

Edito du 20 Septembre 2005 :
...
. Après l'été,
viens l'automne...
Le froid et le vent
reviennent doucement...
Oh, nous ne sommes pas
en Alaska...
Il ne fait pas vraiment froid, ici...
ça va...

. Il me reste des livres a lire...
Mais rien qui presse vraiment...
Toujours, des petits troubles d'argent...
Mais je persiste a boire du lait chocolaté,
mais si ça revient cher...
J'ai mangé des cacahouètes...
Même si j'aurais pas du...
Mauvais pour les dents,
mais surtout pour le ventre,
et pour la digestion...
ça me fait péter,
ça shlingue...

. Parfois je pense aux choses
que je pourrais faire...
Mais, inévitablement,
l'une ou l'autre de ces choses
ferait de moi un "chef",
et pousserai les autres
a dépendre de moi...
Et je ne veux pas...

. Parfois, je me demande
si, sans elle,
je mangerais comme ça,
autant que ça,
ou si je ne me laisserais pas
plutôt dépérir...
Vraiment...

 

Edito du 19 Septembre 2005 :
Le prix et la valeur relative des choses...
. Je me répète probablement...
Encore...
Gâteux, le gars...
A vouloir parler du prix,
et de la valeur qu'on accorde
aux choses...

. Une chose ne parait-elle pas
de moindre valeur,
a tous les niveaux,
si on ne l'a pas désiré,
si on ne l'a pas acheté,
si elle nous est donné ?
C'est quoi,
la psychologie induite
de la société de consommation,
ou inversement ?
La société humaine
étant le reflet des obsessions
des humains ?

. Dans le même ordre d'idée,
une vérité, un secret,
une révélation,
ne nous importe-t-elle pas,
ne nous marque-t-elle pas,
que si on a soi-même
fait le chemin pour la trouver ?
Si elle nous est donné,
elle nous semble sans intérêt,
parce qu'on est pas préparé...

. Avoir une révélation,
n'est-ce pas
se souvenir,
comprendre vraiment,
réaliser,
ce qu'on savais déjà...

. La conscience commune
de l'humanité,
c'est quoi...?
ça viens d'où ?
Ces archétypes,
ces idées pré-conçus,
du beau, et d'autres choses...
Comme les souvenirs d'une vie d'avant...
Est-ce insidieusement soufflé
par une culture commune ?
Ou présent dans les gènes...?
Comme des souvenirs communs,
présent dans l'ADN...
Perpétués...

. Pourquoi j'ai surtout envie de lire
le soir ,
quand c'est pas le moment ?
Alors que je peux le faire le jour ?
Juste pour faire chier ?
Je veux prendre les choses
comme elles viennent...
Accepter chaque cadeau offert,
sans chercher a vouloir
ou a forcer
les choses...

. Allez...
On ne peux être heureux,
complètement, béatement,
tout le temps...
On doit avoir des "bas",
pour mieux apprécier les "hauts"...
Les instants comme ceux
que l'on a passé ensemble ce dimanche...
Le bonheur de quelques heures...
Et d'une nuit...

 

Edito du 17 Septembre 2005 :
...
. Sujet de réflexion intéressant :
Le mal existe-t-il réellement,
ou, comme le noir, les ténèbres,
n'est que l'absence de lumière,
le mal ne serait que l'absence de bonté,
de bien, de moral ...?

. About the recent days,
I know I should'nt be so sentimental...
I should be stronger,
and know takin' distance...
Relative...
But...
I never knew to be raisonnable,
or measurable...
I'm a hundred percent...

. Si je prend de la distance,
je disparais...
J'y suis ou je n'y suis pas...
Il n'y a pas de "j'y reviendrais"...

. Ce n'est pas tant
la solitude réelle,
ou l'isolement,
qui pèsent,
c'est l'absence d'espoir...
De cette étincelle,
un petit mot, un regard,
un sourire,
un geste,
qui réchauffe le coeur et âme,
et qu'on emporte,
qu'on garde avec soi...
Qui vous réchauffe...
Cette espoir,
cette chaleur,
ce bonheur,
qu'on garde au fond de soi,
pendant des heures,
des jours, des mois...
Lorsqu'il n'est plus là...
Lorsque le coeur ne semble pas y être...

 

Edito du 16 Septembre 2005 :
Yo-Yo le chien...
. J'ai l'impression que
je vais me répéter
en écrivant ce qui suit...
La flemme de relire
ce que j'ai déjà écrit,
pas grave,
je vais radoter...

. Je suis comme un enfant,
ou plutôt,
comme un petit chien...
Parfois plein d'enthousiasme,
qui fait des bonds en jappant...
Mais si on m'envoie chier,
si on me crie "ta gueule !",
cet enthousiasme,
je ne vais pas le garder,
et encore moins le ressortir
sur commande...
Je ne suis pas "endurant",
je ne suis pas une machine...
On parle de s'écraser,
comme un oiseau, brisé dans son élan,
qui s'est crashé...
Il ne repartira pas fièrement
quelques instants après...

. Pour moi,
"non" ne signifie pas
"Peut être", "plus tard" ou "encore",
pour moi,
ça veux dire "non",
voir "casse-toi !"...
"Casse-toi !", parce que je suis ce que je suis,
je ne peux changer,
et je ne demande pas aux autres de le faire,
et comme c'est toujours moi l'étranger,
c'est a moi de partir, si je dérange...
De disparaître...

. Je suis peut être têtu,
je ne suis pas con.
Et je n'ai pas forcement besoin
qu'on me répète cent fois "non",
une fois suffit...
Je n'insiste pas lourdement...
Je me résigne...
Je m'efface...

. Pourquoi ne pas sourire,
se tenir la main,
s'embrasser ?
Pourquoi ne pas rire,
s'amuser ?
Pourquoi ne pas être heureux ,
tout simplement ?
A cause des autres ?
Ou plutôt a cause de nos choix,
d'être ou de paraître...?
La liberté se prends,
elle n'est pas donné...

. J'aimerais parfois,
un sourire, un geste,
un geste de tendresse,
une main dans la mienne,
une tête doucement posée contre moi...
Un peu d'amour...

. Je ne marche pas comme un Yo-Yo...
Si on me jette,
je ne reviens pas...
Certains disent que les hommes,
il faut les traiter comme des chiens,
savoir alterner la baffe, le bâton,
et la caresse...
Et moi, je manque de caresses...

. Mes histoires, mes conneries,
la saoule...
Je n'ai pas le droit de l'embrasser,
(et elle n'aime pas a m'embrasser...)
de la toucher...
De la photographier...
Ni même parfois de lui sourire...

--


. Ce soir, j'avais besoin de pisser...
Dehors, vite fait...
Et bien un moustique a réussi
a me piquer sur la queux !
Bien joué !
Pas fini de déguster, moi...
-------

. Je l'imagine,
seule dans son lit,
en train de dormir...
J'ai envie de pleurer...

 

Edito du 14 Septembre 2005 :
...
. Le soir tombe plus tôt,
et le jour se lève plus tard...
Cela m'arrange...
Je profite des étoiles...

. Ce matin, juste a côté de ma tente,
il y avait deux lucioles...
qui brillaient,
dans le noir...
Comme des étoiles tombées du ciel,
Comme les oeufs d'une fée...

---

. L'autre jour,
en feuilletant un horoscope sur un journal,
j'ai songé a l'anniversaire de mes parents...
A l'idée de passer...
Beufff...
Mauvaise idée, a la réflexion...
Et pour des raisons techniques,
d'argent, notamment, mais pas seulement...
Mais aussi parce que
je ne saurais qu'y faire...
A vouloir faire plaisir aux autres,
a vouloir être comme les autres,
je m'oublie parfois...
Pourtant,
j'aurais du apprendre...
A force...

. Un appel en absence,
affiche mon téléphone...
J'ignore ce que cela veux dire...
Il était allumé...
Il n'a pas sonné...
Il était même dans ma poche,
et non dans ma mallette...
De toutes façons,
c'était sans doute un faux numéro...
Qui pourrait vouloir m'appeler...
J'était encore avec elle,
il y a a peine plus d'une heure,
et hormis elle,
il n'y a personne...
D'ailleurs, parfois, on m'appelle
pour savoir ou elle est...
Et la prévenir...

. Quand je suis avec elle,
quand elle me souris,
tout le reste disparais...
Il n'y a plus de peine,
plus de douleur...
Le passé n'est même plus un souvenir,
il n'existe plus...
Elle est mon univers tout entier,
et je suis bien...

 

Edito du 10 Septembre 2005 :
Confiance...
. J'ai réalisé quelque chose, aujourd'hui...
Quelque chose qui fait mal,
qui fait chier...
Je ne peux pas lui faire confiance...
Pas vraiment...
Pas complètement...
Pas pour ce qui compte vraiment...
Je l'aime,
mais je ne peux pas lui faire confiance...
ça fait chier...

. Comprendre...
Je n'accorde pratiquement jamais ma confiance...
Chaque fois que j'ai fait confiance
"par défaut",
même un tout petit peu,
j'ai eu a m'en mordre les doigts,
me plongeant plus encore dans la misanthropie
et le dégoût de l'humanité...
Autrefois, j'accordais ,
(et parfois je le fait encore)
une sorte de confiance par calcul,
pour des petites choses, ponctuelles,
me basant sur mon analyse des gens,
de leurs personnalités,
de leurs comportements,
de leurs habitudes,
pouvant par ce biais
jusqu'à pouvoir prédire exactement
leurs réactions et ce qu'ils vont dire...
Mais je n'aime pas ça,
j'ai l'impression d'utiliser les gens comme des pions,
de leur manquer de respect,
d'un peu les manipuler...
Mon passé d'escroc me laisse un goût amer...

. Elle m'avais prévenu,
si elle doit avoir a choisir un jour
entre quelque chose et moi,
de l'argent, une opportunité, un boulot,
peu importe quoi,
elle prendra ce quelque chose
et non moi !
Ce a quoi je lui ai toujours répondu
qu'elle n'aurais pas a faire ce choix,
car c'est moi qui la suivrais,
ou qu'elle décide d'aller...
Pourtant, elle m'encourage a "m'obliger",
a me trouver une fixité,
travail , propriétés, obligations,
comme si...

. C'est dur de réaliser que,
pour ce qui compte,
en cas de coups dur,
pour de grave décisions,
pour des choses importantes,
je ne pourrais compter sur elle...
L'amour est aveugle pourtant,
et je l'aime...
Comme tous les romantiques,
j'aurais espéré un monde parfait...
Hélas...
Il ne l'est guère...
Je suis prévenu...

. Encore un parallèle entre les films et la vie...
Le film du jour,
c'est l'histoire d'un mec qui a pété les plombs
parce que sa nana a disparue
sans une explication...

. Mais même si je ne peux lui faire confiance,
même si elle ne peux être comme moi,
et que je ne puis être comme elle,
je dois essayer d'apprendre a la comprendre,
a la connaitre,
un peu plus,
un peu mieux...
Pour l'aimer davantage,
si il est possible de le faire...

. Moi , j'ai toujours été une poire...
J'ai toujours été celui en qui,
pratiquement en toutes circonstances,
on pouvait faire confiance,
presqu'aveuglement...
Au dessus de tout,
pour moi,
il y a l'honneur, la fierté...
L'amour et la liberté...
L'argent, le statut et la reconnaissance,
en bref la société,
n'entre pas dans mes centre d'interèt,
dans mon mode de pensée...

. Lorsque j'essaie de lui expliquer,
de lui faire comprendre,
ce que je pense,
comment je pense,
ce que je suis,
elle m'interromps...
Me dis que ça la gonfle,
me dis presque,
a mots couverts,
qu'elle n'y crois pas...

 

Edito du 09 Septembre 2005 :
Une île, cernée de douves...
. Elle ne m'a pas appelé ce matin...
J'ai été l'attendre,
et même la chercher à son lycée,
en vain...
Je ne l'ai pas trouvé...
J'étais déçu,
désappointé...
De l'attendre, je n'osais rien faire...
Ni aller prendre des nouvelles
des lignes de bus,
ni même aller aux toilettes...
D'un instant a l'autre, elle pouvait...
Puis, vers 11h,
j'ai laissé tomber...
Les mecs de son lycée allait finir
par me chasser,
ou appeler les flics,
je ne sais...

. Et présent, je m'inquiète...
Je n'y peux rien ,
c'est plus fort que moi...
De ne pas savoir,
on s'imagine le pire...
Au début, je l'imaginait profitant
d'une grasse matinée,
dormant paisiblement...
Mais, et si...?
Tant de choses peuvent arriver,
tant de choses...
A présent, je suis inquiet,
une boule dans l'estomac...
Je m'en fiche a présent qu'elle m'ai "oublié",
délaissé,
je veux savoir si elle va bien,
c'est tout ce qui compte pour moi...

. Elle n'a pas cours...
Je le sais...
Oui, elle peux en faire des choses,
mais je n'y peux rien ,
je suis inquiet...
Ne pas savoir...
Ne pas savoir déjà,
a quelle heure, quand et ou,
(si ?)
on se reverra...
Mais la, pire,
ne pas la savoir,
en sécurité...
Je n'ose appeler qui que ce soit...
Elle n'est pas supposée être chez elle,
ni en cours...
Peut être dort-elle encore...?
Je crains de gaffer...
Mais je crains plus encore,
pour elle...

. Le soir venant,
je veux croire que l'on m'a oublié...
Bien sir, les téléphones peuvent être en panne,
et l'on peut être dans l'impossibilité de me joindre,
mais...
C'est difficile a avaler...
Je veux croire qu'on m'a oublié...
Plutôt qu'autre chose...
Je vais probablement passer
une autre nuit blanche,
dans la ville,
a errer,
transis...
Je l'appelle...
Elle vient d'arriver,
elle va bien,
elle allait m'appeler...
Je réussi a attraper un car,
en me dépêchant...
Je vais pouvoir dormir sous ma tente...
J'ai besoin de dormir...

. Hier soir,
je m'était abrité aux portes du temple...
Bien en hauteur...
J'ai quitté cet abri un moment,
pour tenter d'aller au ciné,
me heurtant a une porte fermée,
m'exposant a la violente pluie
qui me pénétrait,
me détrempait,
me laissant, maintenant encore,
transi jusqu'aux os...
Si j'avais pu voir mon film,
je n'aurais pu rejoindre mon abri...
En peu de temps, les fosses,
autour de lui,
se sont rempli de pluies,
et de courant dévalant les rues,
situées plus haut...
Avant 1 heure du matin,
un mètre d'eau m'entourait
de tout côtés...
Nul ne pouvait m'atteindre,
et je ne pouvait m'échapper...
Malgré cela,
je n'ai osé tenter de dormir...
De peur et pour mes affaires,
et d'être délogé par les autorités...

 

Edito du 08 Septembre 2005 :
On a grey, stormy, rainy day...
. Il pleut toujours...
Même plus qu'hier ou avant-hier...
Bien plus !!!
Même certaines librairies
n'ont pu être livrées !
Oh, mais rien de cataclysmique
jusque là...
Enfin, selon moi...

. La rentrée de mon ange,
et ses changements d'horaires,
mêlées aux intempéries,
me perturbent quelque peu...
Je ne peux, par exemple,
lui proposer de manger dehors,
a midi,
en ma compagnie,
par ce temps...

. Je pense a ma vie,
a mes choix...
A mes "ambitions"...
Acteur ou spectateur...
Que dire sinon
que je goutte ces instants de paix...
Ces mois...
Comme la grisaille et la pluie,
l'orage et les inondations,
succèdent a l'été,
a la chaleur et au soleil,
je sais ce que réserve la vie,
et je goutte le bonheur
qui m'est donné...

. Parfois,
mon amour a des mots
avec ses proches,
des réactions...
Si violentes...
C'est le tempérament du sud,
dit-on...
Mais cela me choque un peu...
Parfois envie de disparaître...

. La, j'ai envie de me rouler en boule
sous la table,
et de dormir,
pelotonné, en chien de fusil,
dans cette bibliothèque...
Coups de barre...
Fatigué...
Puis le tonnerre gronde...
L'eau s'infiltre jusqu'ici...
Cela me vivifie un peu...
La fraîcheur de l'humidité...
Hey ! Il pleut ici...
Un bâtiment moderne,
une bibliothèque,
un musée,
qui prends l'eau !!!
J'hallucine...
Pas même foutus de prévenir la pluie,
et de rendre ce bâtiment,
plus qu'aucun autre,
étanche.

. Les routes ont été coupés,
nous piégeant en ville,
sous les pluies torrentielles,
et l'eau envahissant les rues...
Je me rejouissait a la perspective,
soudain,
de passer la soirée avec elle...
Ma rejouissance fut brève...
Sa meilleure amie preferait trouver refuge
au lycée,
que de nous suivre
dans une chambre d'hotel....
Mon ange se devait de l'accompagner,
de ne pas la laisser...
Et je me retrouvait seul sous la pluie,
face aux rues inondées...
Même le ciné a fermé...

. C'est con, mais ça m'en a fichu un coups
de ne pouvoir passer la soirée avec elle...
Pourtant, je n'ai eu que quelques secondes
pour me faire a l'idée, mais...
J'ai peur que ce schéma se reproduise...
On pourrait passer la soirée ensemble,
mais a cause de "devoirs",
d'obligations,
de l'un ou de l'autre,
nous sommes obligés d'errer dans la nuit...
Sous la pluie...
Sans dormir...

 

 

Edito du 07 Septembre 2005 :
Matérialisme...
. Les humains semblent vouloir passer
d'un dogme obtus a un autre,
du fanatisme religieux,
au matérialisme le plus sordide...
Par la conception de la nature,
de l'univers, et de la vie...
De la politique humaine...
Culte de la science et du cynisme...
De la dénégation et du mépris...
Sans inspiration divine,
mais chacun pour soi...
Terre a terre,
visant au concret,
a l'immédiat,
piégé comme ecrasé par la gravité,
ne cherchant qu'a s'enrichir,
ne regardant que son ventre et ses pieds...
Incapable de rever,
de creer, d'avancer,
de renouveler...

. L'avenir , l'évolution des pensées
ne serait ni dans l'obscurantisme,
la superstition,
la dévotion religieuse fanatique stupide et aveugle,
ni dans un matérialisme limité
mais dans une autre voie,
qui prendrait conscience du monde,
et du fait qu'on peux l'aider...
Une sorte de communisme, quoi...
Si l'on cesse d'être stupide,
et d'aimer la facilité,
d'aimer être ou soi même dominer...

. Le matérialiste voit en l'apocalypse
la fin et la destruction,
alors que ce mot signifie d'abord
"révélation", "renouveau",
"nouveau commencement"...
L'humain craint plus la mort
de ses certitudes et de son confort,
que la mort de son corps...
Le matérialiste comme le religieux...
Seul le "mystique", comme moi,
admet que la nature, la vie,
l'univers ,
est changements,
et transformations...
Que rien n'est immuable,
ou absolu...

. J'essaie néanmoins parfois de l'êtree,
un peu plus, matérialiste,
ou pratique, pragmatique, dirons-nous,
en bref, d'être socialement bien integré
en partageant les courant de pensées,
les centres d'interèts et de préoccupations...
Hélas, en vain...
Je suis ce que je suis...

 

Edito du 06 Septembre 2005 :
Jours d'ondées...
. Le tonnerre gronde et rugit
au dehors...
La pluie ne me laisse guère le temps
de me connecter...
Et mes problèmes de connections
se sont ressentis sur les pages de ce blog
ces derniers jours...
J'en suis désolé...
Au début, je n'avait pas remarqué...
Par manque de temps pour vérifier...
Puis, je n'arrivais pas a corriger le problème...
Pas grave, c'est arrangé...

. Jusqu'ici, j'ai eu de la chance
avec la pluie...
Il n'a pas plue la nuit...
Ce matin, les premières gouttes
commencèrent tout juste a tomber
alors que j'achevais de plier ma tente...
Ainsi, je pus la ranger sèche...

. On craint des inondations,
mais jusqu'ici,
il n'y a rien eu de torrentiel...
C'est amusant de voir
qu'ils s'y attendent,
qu'ils nous disent que ça va arriver,
mais qu'ils ne font rien...

. Hier soir, j'ai trop mangé...
Pain, saucisson, chips,
fromage et cookies !
Burp !

. On m'a fait remarqué
que je ne vous avait pas dis
(ici, parce que sur mon forum,
on s'est pas gênés !)
si mon amour avait réussi a passer son code,
et bien oui !
Du premier coups !
Et une de ses seules erreurs,
c'est parce qu'elle a glissée,
appuyant le mauvais bouton par accident.
Elle passe la conduite maintenant...
Elle se débrouille plutôt bien...
Sans stresser,
sans même trop caler...
Mais entre ça et la rentrée,
nous n'aurons pas trop de temps
a nous consacrer
l'un a l'autre,
hélas...

. A midi, mon téléphone retentit,
me prenant au dépourvu...
L'alerte orange vient d'être lancée,
collèges et lycées sont évacués,
(autrement dit fermés,
les élèves se démerdent !)
a cause des pluies et des orages
jusqu'a jeudi...
Mon ange tient a m'héberger...

 

Edito du 02 Septembre 2005 :
...
. "Tu fais la route ?",
m'a t-on demandé...
J'ai dit non...
Pour couper court...
J'ai menti...?
Pas vraiment,
je ne voyage pas, là...
Je suis là pour rester...
Près d'elle...
Je ne suis pas en errance...
Quoique...
Je suis un vagabond...
Et il est de ma nature de voyager...
Mais je ne veux pas de pitié,
de condescendance,
de considération déplacée...
Je n'ai besoin de rien...
La plupart du temps,
l'aveu de cet état
est comme un appel a l'aide...
Ce n'est pas mon cas...
Je n'ai pas honte de moi,
au contraire...

. Mais je veux qu'on me fiche la paix...

. Merde,
y'a une voiture qui vient de passer,
juste a côté ,
alors que je suis déjà sous ma tente !
Grillé...
Hier, déjà, des touristes,
avec leurs chiens,
passaient...
Lors que je n'était pas installé, cette fois...
Mais enfin, j'abîme rien !
Et je suis pas sur une propriété privée !
Je gène personne !
Il y a des clodos qui dorment en pleine rue,
en pleine ville,
et des camping car garés pour la soirée,
le week end ou la semaine,
aussi !
Moi, je suis a l'écart...
J'ai peur d'être chassé...
Persécuté...
Encore...

. Une voiture revient a 21h36...
Une autre a 22h53 !
C'est la rentrée ?
Ou c'est a partir de la rentrée,
toutes les nuits ?
Dire que je geignais en me reprochant
d'avoir planté ma tente trop tôt,
(je suis pressé par les moustiques !
Question de survie !)
de le faire au crépuscule,
et non d'attendre la nuit...
Mais là...

 

Edito du 01 Septembre 2005 :
...a brand new bag...
. Je me suis acheté un nouveau sac...
Pas cher, certes...
Mais trop petit...
Je l'ai acheté, tant pis...
Il faut bien tenter, apprendre,
essayer...
De se renouveler aussi...
Surprise, quand on me connais,
il n'est pas tout noir !
Il y a de la couleur !
Du rouge...
Rouge passion...

. Mon autre sac,
le vieux, percé, usé et abîmé,
me parait toujours parfait...
Même plus que jamais...
Je ne l'ai pas jeté,
plus de la moitié de mes affaires
n'entrant pas dans le nouveau...
Je l'ai confié a mon ange...
Comme je lui ai confié mon coeur,
ma vie...
Une excuse pour se revoir...
Souvent...

. De quoi j'ai besoin...?
Vraiment...?
D'un truc a lire...
A emporter, a "grignoter"...
N'importe ou...
Pour stimuler mon intérêt,
mon imagination...
Me distraire...
Avec mon ordi,
la batterie tiendrais pas le coups...
Un magazine de ciné,
c'est parfait...
Mais a renouveler régulièrement,
car trop vite "consommé"...
Pour moi, c'est presque plus vital
que la bouffe !
La nourriture de l'esprit...

. Je lis Harry Potter 6...
Aaaaarrrgh...
J'ai très envie de me retaper le 2,
maintenant...

. Alors que je regarde un film,
sous ma tente,
ou un helico passe au dessus des heros,
un helico passe au dessus de moi...
Genial pour la tension...
...




Edito et notes d'intentions :

Bienvenue sur le site du darkcowboy , et sur son blog , Bonsoir

. Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues, a la condition d'être construtifs et raisonnables...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit ! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez... Si je veux le garder pour moi, je ne l'y met pas, et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents, reclamez, je la retirerai...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos, pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux... Alors,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

. Avertissement :
Depuis le 31 décembre 2004, je suis officiellement sans domicile fixe.
Je devrais neanmoins reussir a payer mon abonnement,
maintenant ce blog et ma boite email...
Cependant, je ne pourrais les consulter et les mettre a jour,
non au gré de mes envies, mais plus dependament de mes moyens techniques.
Patience donc...
Et n'ayez crainte...
Si vous ne voyez pas signe de vie pendant un mois ou deux, je ne suis pas forcement mort,
inutile de se rejouir pour moi,
mais dans l'incapacité temporaire de me connecter pour mettre a jour.

Précedents Editos : Aout 05 - Juillet 05 -Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 -Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr