Edito du 30 Juillet 2005 :
Au risque de se perdre...
. Finalement, il n'y a pas eu d'orage...
Et je n'ai pas campé sur le chemin
de ma bien aimé...
J'avais prévu de le faire pourtant,
et, me suis, au passage,
ravitaillé au magasin juste a côté...
Mais le chemin debordait de monde
aujourd'hui...
Et nulle part, je ne voyais où pouvoir
me poser pour dormir...
Le lieu de jadis ne convenant plus aujourd'hui...
Alors, plutôt que de faire demi tour,
j'ai decidé de continuer plus loin...
Un petit peu...
Puis toujours plus loin...
Decouvrant et me perdant...

. Un moment, je franchis
ce que je calculais
le point de non retour...
Ou je devrais trouver où dormir sur place,
vu que faire demi tour au dela
me prendrait trop de temps...
J'ai continué...

. Tout au long du chemin,
je fus suivi et harcelé
par une nuée de moustique et de mouches...
Malgré cela...
J'ai croisé des coins charmants...
Un lapin, un renard (a queux blanche)
et des chevaux également...
Longé un bord de rivière,
une écluse...
Contemplé un couché de soleil rougeoyant,
les seins d'une femme sur une péniche,
et ses ébats...
Découvert de charmants petits coins ombragés...
J'aime ça...
Marcher, voyager,
partir a l'aventure,
decouvrant pas a pas sans certitudes...

. Demain, je crois,
je ferais demi tour...
Je pensais pouvoir me repérer,
retomber ou je le voulais,
plus ou moins,
mais non...
Pourtant, a un moment,
un homme en voiture s'est proposé de m'emmener,
me confirmant que j'étais dans la bonne direction,
(même si très loin !)...
C'est ce qui me caractérise,
ce qui m'intéresse,
ce n'est pas jusqu'où les autres peuvent m'emmener,
mais jusqu'où je peux aller par moi même...
Et ce n'est pas tant la destination , l'arrivée,
que le voyage...
Cela dit...
Pour m'y retrouver,
retourner auprès de ma belle,
refaire tout le chemin...
Cela risque de me prendre la journée !
J'aurais voulu remonter en ville,
acheter quelque chose
pour ma dulcinée...
Las...

. J'ai découvert,
été plus loin,
pris des risques...
Mais pour cela, même un peu,
je me suis éloigné,
j'ai quitté le bord des yeux...
Pris le risque de larguer les amarres...
Je ne devrais pas...
Je risque de...
...disparaître...

 

Edito du 29 Juillet 2005 :
Dépenses inutiles...
. Les moustiques s'acharnent sur moi !
Soir et matin...
Ne me laissant plus m'asseoir ou me reposer,
sans fondre sur moi et me piquer...
Heureusement que je prévoyais
d'aller en ville...

. Le temps est lourd, très lourd...
L'orage couve, on le sent...
Pas besoin de la météo,
qui l'annonce pour ce soir ou demain...
Pour ma part, dès ce soir,
j'éviterais les abords des rivières,
et j'irais camper plus en hauteur
pour le week-end...
Près de la croix,
dans le chemin qui mène a mon coeur...
Tant pis si il est plus fréquenté...
Car ici, les gens du coin s'accordent a dire
que si ça pète, on va être inondés...

. J'ai fait une connerie,
j'ai acheté de l'eau,
lorsque j'aurais voulu prendre du coca...
Cela "nourrit" bien moins...
Et pire, je vais devoir en jeter...
J'en ai trop, c'est lourd,
et ça risque de péter
et d'inonder l'intérieur de mon sac...

. J'ai jeté un oeil sur ma facture de téléphone...
Ouh là !
C'est de la folie !
Et moi qui croyais ne jamais réussir
a bouffer mon forfait...
Et dire que de nous parler directement
ne nous couterait rien...
Comme par email, également...
Enfin...
J'ai besoin, moi, d'entendre sa voix,
et son sourire...

. Aujourd'hui, on me propose, me parle,
d'écrire pour une BD ou un court métrage,
un scénario,
une histoire de pirates...
Long John Silver...?
(Mais heu... Surtout...
Ça se voit tant que ça que
je suis scénariste ???)

Edito du 26 Juillet 2005 :
Une après midi réunis...
. J'ai parlé trop vite,
pour les moustiques...
Après la fête, plusieurs sont restés
pour tenter de se payer sur la bête...
Ils semblent me prévenir,
tournant autour de ma tête,
m'empêchant d'ouvrir mon sac
et de mettre ma tente,
en se jetant dessus et sur mes mains,
lorsque je fait mine de m'y mettre...
Lorsque je réussi enfin,
et m'y suis glissé,
un oiseau se pose
juste a côté,
et cri quelque chose...

. C'est étrange...
Hier soir, elle m'a appelé
pour que l'on se voit aujourd'hui...
(Normal, vis a vis de ce que j'ai dis
dans le post précédent...
Aujourd'hui j'avais un créneau ,
que je n'avais ni hier, ni avant hier,
pour faire des trucs...
Le retard va s'accumuler...)
Ce matin, en attendant l'heure de notre réunion,
et même en marchant vers elle,
je ne sent qu'a peine l'excitation...
Comme si...
Comme si, comme a chaque fois,
j'était incapable d'appréhender le bonheur,
mais seulement le malheur...
Incapable de me projeter,
de prévoir quelque chose d'heureux...
Seulement ce qui pourrait mal tourner...

------
. ça va mieux...
Vraiment...
Le fait de la revoir,
de reprendre mes marques...
Je suis comme soulagé...
Heureux...
A nouveau...
Je suis bien...

. J'ai trop transpiré ces derniers temps...
La chaleur, et la marche...
Elle m'a forcé a changer de vétéments,
ils étaient trempés a tordre !
De transpiration !
Je pue des pieds, l'horreur !
C'est monstrueux !
Heureusement que je retire pas mes bottes
dans ma tente...
Il va falloir que je trouve un truc...
Parce que bonjour l'arme chimique !..

 

 

Edito du 25 Juillet 2005 :
La danse du crépuscule...
. Je suis tombé en panne de batterie,
avec mon ordi...
Faut pas rigoler avec ça,
je peux perdre des données comme ça,
et pire...
J'ai mal calculé...
Et j'ai pas eu le temps de tout faire...

. C'est frustrant...
Être forcé d'attendre,
a rien pouvoir faire,
alors qu'on pourrais faire,
mille et une choses, s'avancer...
Et le retard de s'accumuler,
tant et si bien qu'au lieu d'avancer,
je ne ferais que me presser,
pour tenter de rattraper le retard...
Si fait, si je pouvais rester branché
une journée entière
je pourrais lire un livre en entier !
Au lieu de ça, je lambine depuis des mois sur le même...
Devant donner la priorités a d'autres trucs,
entre temps arrivés...
Alors, qu'on ne vienne pas me dire
"et si, en plus,
tu te faisais bouffer le temps
ou tu arrive a peu près a faire quelques choses,
en faisant autre chose,
histoire de ne plus avoir le temps pour rien !"
Grrrrrrr...

. Merde...
Qu'est-ce que je me suis encore fait ?
Ça me grattait un peu sur la jambe...
J'ai glissé ma main dans mon pantalon,
plein de sang...
Pas mal noir et poisseux...
Comment je me suis fait ça, moi ?
Hier soir ?
C'est un peu gros pour accuser un insecte
sur ce coups là !
J'ai plein de sang sur les doigts maintenant...

. J'observe la parade des moustiques...
Il y en a relativement peu,
lors de la journée...
Mais le soir, au coucher du soleil,
à la même heure,
ils sortent tous par nuées,
pour un étrange et sautillant ballet...
Je m'en amuse...
Nous semblons nous êtres habitués
les uns aux autres...
Ils ne me tournent plus autour par nuées...
Ne viennent plus sur moi...
Nous coexistons pacifiquement,
sereinement...
On les dirait tenus par des ficelles,
sur lesquelles on tire
par a-coups...
Si l'on pouvait tirer de leurs mouvements des notes,
on obtiendrais une bien étrange symphonie...
Le ballet est presque achevé,
le soleil a presque complètement disparu...
La nuit tombé, ils se disperseront,
disparaîtront...

 

Edito du 24 Juillet 2005 :
The tree dies silently...
. J'ai pas faim...
Seulement soif,
et n'ai presque plus rien a boire...

. La dernière fois que je me suis connecté,
j'ai ramassé une annonce de casting...
De la figuration, pour X-Men 3...
(Je suis un fan de comics et de films...)
On pourrait se demander
ce qui m'empêche d'y répondre, au culot...
De vite me faire faire un passeport,
et de m'envole vers le Canada...
Comme ça...
Pour tenter le coups...
Et après, on voit...
Qu'est-ce qui m'en empêche, en vrai ?
J'ai pas vraiment envie...
C'est tout...

. Tout comme je n'arrive pas a avoir faim...
Juste soif, de temps en temps...
Je me force a grignoter un bout de saucisson,
sans enthousiasme,
même si il est très bon...

. Je voudrais avoir envie,
et me lancer dans quelque chose...
Mais le manque d'elle,
combiné a la chaleur
me rendent maussade...
Limite plus même envie de vivre...
Si c'est sans elle...
Déjà qu'avant...
Je n'ai envie de rien...

. Un arbre un mort, dans les bois...
Je l'ai entendu se briser avec fracas...
Hors les insectes indifférents,
et les créatures des bois,
je parais être le seul a l'avoir entendu,
ici, perdu dans la forêt...
Nul autre pour temoigner de sa chute...
Serait-je comme cet arbre ?
Cessant tout doucement de lutter
face au temps, a la nature, au destin
Et a la mort ?
Peut être était-il déja mort depuis longtemps,
en secret, en vérité , a l'interieur ?
Les arbres peuvent se tenir droits et debouts
longtemps après leurs morts,
après avoir perdu toute sève, toute vitalité,
comme par fierté...
Immobiles...
Et alors qu'il n'a pas plu depuis des jours,
les arbres alentours,
en cet après midi,
pleurent sur moi des gouttes d'eau...

 

Edito du 23 Juillet 2005 :
...
. Ce soir, il y a un concert de RAMMSTEIN...
Dire que j'avais même pas remarqué...
Ouah !
Les répètes font tout vibrer...
Ce soir, toute la ville va en profiter...
Ça déménage !
Je me demande si je ne vais pas rester
pour y assister...
Il commence a y avoir un paquet de "corbeaux"...
Dommage que je n'ai pas l'humeur festive...
Et qu'il y ai trop de soleil pour moi...
Mais si je reste...
Ben...
Je risque de rater son appel...

. Non...
La vérité,
c'est que j'ai envie de rien,
a part elle...
J'essaie... Mais en vain...

. Et puis, de toutes façons,
je n'aurais pas pu rentrer
avec mon gros sac.
Chaque instant je voudrais qu'elle soit avec moi...
La voir sourire,
la faire sourire...
On aurait pu y aller...

. De toutes manières,
je n'en peux plus,
je suis fatigué...

. J'aime passer inaperçu...
Malgré mon gros sac,
près d'une gare,
parmi les voyageur et les touristes,
nul ne me remarque,
ni ne fait attention...
Près de ce concert,
parmi tous ces gens habillés en noir,
ou aux drôles d'accoutrements,
nul ne fait attention...
On croit souvent a tort
que je cherche a me marginaliser,
a me faire remarquer,
c'est faux...
J'aime que les gens m'acceptent
sans me juger...
Je ne veux pas avoir a mentir...

. Je n'arrive pas a me connecter...
Et je ne pourrais pas après,
avant mardi...

. Heureusement que je ne bois jamais,
car, je le sent,
un soir de sollitude comme celui ci,
je pourrais me refugier, me noyer
dans les bouteilles...

 

Edito du 22 Juillet 2005 :
En attendant...
. J'ai plein de petits point rouges
sur l'avant-bras,
là ou j'ai pris un coups de soleil,
l'autre jour a Versailles,
en marchant manches relevées...
Je me fait bouffer aussi,
par les moustiques,
mais pas seulement...
J'accuse les moustiques,
puisque le soir,
ils m'encerclent et me harcèlent par nuées,
mais d'autres sont surement de la fête...
J'ignore ainsi ce qui m'a piqué a la cuisse,
ou surtout a l'articulation du poignet
qui est tout enflée,
et a du mal a plier...
Ne fuyez pas !
Ce blog ne vas pas se transformer
en catalogue de bobologie,
quoique...

. Je n'ai pour ainsi dire pratiquement
rien mangé depuis que je l'ai quitté...
Pas par manque de nourriture,
j'ai aussitôt fait les courses
auxquelles j'avais pensé la fois d'avant...
Mais par manque total d'appétit...
J'ai bu un peu d'eau et de coca...
Ce soir, je me force a grignotter
un bout de sauscisson,
sans enthousiasme...
Pas faim...

. L'ironie veux que la dernière bande annonce
que j'ai téléchargé de chez elle,
décrive l'histoire de mecs,
bossant dans un fast-food minable,
"en attendant" mieux,
ou d'avoir finis leurs études...
Combien font ainsi les choses
"en attendant"...
Il existe une pièce célèbre
qui s'appelle "En attendant Godot"...
Faites des recherches,
notemment sur l'analyse de la pièce...

. Les gens vivent "en attendant"...
En attendant qu'on leur dise quoi faire...
En attendant que quelque chose leur arrive...
En attendant la mort ...?
Nombre d'humains refusent de considerer la mort...
Pour eux, lorsqu'elle survient,
c'est une injustice !
Ce n'est pas "normal" !
Ils devraient vivre a jamais...
Ils font tout dans cette optique....
Planifiant une longue et ennuyeuse,
monotone, traversé...
Ne prevoyant jamais d'ecueils...

. Parfois, pour les histoires de travail,
j'hésite...
Dans un tango...
Un pas en avant, deux pas en arrière...
Travailler m'occuperait...
Mais je ne pourrais la voir,
ou correspondre avec elle,
le soir, ou la nuit...
Non que je ne le voudrais,
mais ne le pourrais...
Pas plus que pendant les heures de trajets,
tout aussi incompressibles...
Du travail, pour moi,
dans l'état actuel des choses,
c'est moins de vie,
moins de plaisir...

. Si on me disait
que je dois renoncer a tout,
boulot, carrière, biens, confort,
pour être avec elle,
je serais ok...
Mais la, c'est le contraire !
On me demande de renoncer,
pour un temps,
a elle,
a être avec elle , vivre avec elle,
pour des raisons sociales !
Mes tripes ont du mal a l'accepter...

. On ne me rejette pas
a cause de ce que j'ai fait,
mais de ce que je ne fait pas...
A cause de ce que je suis,
et de ce que je ne suis pas...

. J'ai chaud le soir,
sous cette tente...
Qu'est ce que je transpire !!!

 

Edito du 21 Juillet 2005 :
Le chant des criquets...
. Lorsque j'ai pris mon sac,
lorsque l'instant est venu pour moi,
de m'éclipser,
comme il n'y avait plus personne d'autre qu'elle,
d'aucun venait de partir,
d'autre n'était pas encore rentré,
a ce moment que nous avions choisi,
pour ne pas faire d'esclandre,
ne pas déranger,
j'ai fondu en larmes...
J'ai tout fait pour me retenir...
J'ai tenté plusieurs fois,
un peu avant,
d'éviter de la regarder...
Mais j'ai éclaté en sanglots...
La quitter...
Moi qui l'aime tant...
Je crois que je n'avais jamais
autant pleuré...

. Je ne voulais pas partir,
pendant qu'elle dormais...
Elle avait peur,
plusieurs fois,
de rentrer,
de se réveiller,
de se retourner,
et de ne plus me voir...
De se rendre compte
que j'avais disparu...
Mais je ne voulais pas imposer ça
a d'autres...
Je n'aurais pas pu...

. Ce soi, sous cette tente,
pour la première fois,
je ressent au fond de moi,
l'étrange morsure,
au creux de mon ventre,
la brulure de la solitude...
Moi qui aime tant cette solitude,
soeur de liberté...
Je souffre physiquement
d'être séparé d'elle...

. Le champs des cigales
fait place a celui des crapauds...
Elle me manque...
J'ai mal...
Et je ne trouve pas le sommeil...

 

Edito du 20 Juillet 2005 :
Don't need no home but your heart...
. Malgré mon pessimisme incontestable,
on me trouve d'un caractère
trop satisfait....
Oui, trop content...
(Vu que je sais
que ça pourrait être pire !)
Je ne suis pas
un de ces eternels insatisfaits
aux verres a moitié vide...
Et je me contente souvent
de ce que m'offre la vie,
sans plus en demander...

. Souvent, des gens,
discutant avec moi,
veulent m'imaginer
faire "de grandes choses"...
(C'est quoi de grandes choses ???)
Faire "quelque chose de ma vie"...
Être reconnu...
Pourquoi ?
Je ne sais pas...
Mais je les entends souvent pester,
enrager, contre mon attitude,
disant que je gache mes capacités,
mon talent...
Et que c'est degeulasse...
Et que je me dois de faire des trucs...
(????)

. Mon amour, je crois,
est un peu comme ça...
Elle veux mon bien...
Ce qu'il y a de mieux pour moi...
Être rassurée,
assurée que tout roulera pour moi,
avec ou sans elle a mes côtés...
Que j'ai une vie, une situation,
(et cela implique,
financière et professionnelle...)
qu'elle puisse aussi
être fière de moi...
Et ne pas avoir l'impression,
comme tant d'autre,
que je gache ma vie...
Et qu'elle m'aurait laissé faire...
Elle veux me pousser,
me forcer...
Même si, je le sais,
elle en souffre aussi...
Autant, si ce n'est plus que moi...
Elle sait être forte...

. She tells me :
"You're almost 30'...
You can't be like this,
without a job,
without a situation,
you can't...
-I guess you understand
what I feel...
I see my parents,
realising theirs failures,,
and I look at you...
I started to doubt that you..."
I answers :
"Don't doubt on me...
I love you...
You've got to trust me..."

. Il n'y a pas de doutes en moi...
Ces doutes si humains...
Ces complexités paradoxales...
Rien de tout cela...
Je suis comme un enfant...
Simple et entier...
Naïf, et pourtant,
aux idées plus clairs
que celles des adultes...

. Elle est plus avisée,
plus terre a terre que moi...
C'est aussi pour ça
que j'ai besoin d'elle...
Elle m'apporte ce que je n'ai pas...
Elle a du bon sens...
Et du sens commun...
(enfin, pas trop non plus, vu qu'elle m'aime...)

. Je ne dois pas mal prendre
ses requêtes...
Comme je le fait parfois
lorsqu'elle vienne d'autres...
Prenant des remarques sur le boulot,
soit comme un impérieux ordre fanatique,
tu dois, la religion sociale l'ordonne,
tu n'est pas un vrai homme si tu n'as pas de travail !

soit comme un défi idiot,
t'es pas cap' !
T'es pas cap' d'avoir un boulot !
T'es pas cap' de bouffer un crapaud vivant !

Elle s'inquiète juste pour moi,
pour elle,
pour l'avenir...
Elle a raison...
----
. J'oppose toujours
la carrière, la vie professionnelle,
et la vie privée...
Car on ne peux se consacrer aux deux a 100 %...
C'est soit l'un, soit l'autre...
Et je n'aime pas faire les choses
a moitié...
Délaisser injustement...

. Je parle souvent
du fait amusant,
ironiquement parlant,
que, de nos jours,
des gens sont sans domicile,
sans logements,
avec un vrai travail !
Leurs revenues ne leur assurant pas
une situation suffisante pour pouvoir se loger...
Ce qui me fait sourire...

. Pour moi, on doit travailler
pour travailler,
pas pour l'argent...
Si on a besoin d'argent, ben...
Si on en a vraiment besoin...

 

Edito du 19 Juillet 2005 :
La vie entre parenthèse...
. On dit toujours,
avoir une carrière
et une vie à côté...
Et de ceux qui n'ont d'autres horizons
que le travail, ou les medias,
on dit "get a life"...
Le boulot, ce n'est pas la vie,
ce peut être une passion,
agréable aussi,
mais c'est en théorie une corvée nécessaire
pour pouvoir subvenir aux besoins
créés dans cette société...

. Moi, c'est elle ma vie...
Tout ma vie...

. Et on va devoir se mettre un peu,
nous deux,
entre parenthèses...
Pour un an...
Je le savais déja, bien sur,
et je n'aurais pu rever
qu'on puisse avoir tout ce qu'on a eu...
Mais le bonheur,
j'ai pas envie que ça s'arrètte...
Ça fait mal de descendre
comme de son nuage,
comme d'un trip merveilleux...
Non...
Malgré mes apréhensions,
ça fait pire que ça...
Et j'ai tellement de mal
a m'empecher de pleurer...
Juste parce que je ne veux pas
qu'elle me voit,
qu'elle pleure aussi...

. Oh, bien sur,
on se reverra d'ici là...
Mais oui, égoïste,
je la voulais tout a moi,
tout le temps,
chaque instant,
pour toujours...
Alors, de passer des heures,
des jours, des nuits sans elle...
Je suis dechiré...

. Je sais qu'il le faut...
La raison, la tête le sais...
Même si j'avais voulu l'oublier...
Mais le coeur, lui , est serré...

. J'ai voulu l'oublier
au point, d'aujourd'hui encore,
j'ai fait des courses, des provisions,
pour nous, par avance,
et rien de ce que j'ai pris,
je ne pourrais l'emporter...
Le plus drôle,
c'est que je me faisait la réflexion
en faisant les courses...
Que pour moi seul,
je ne prendrais rien de tout cela,
mais d'autres trucs...
Et je depenserais beaucoup moins...
Pour un instant,
j'ai essayé de ne pas penser au present,
mais a rever d'un avenir a deux,
que je cherchais donc a combler...
Idiot...

. Bon Dieu,
elle est si belle...
Tellement belle...
Je l'aime tellement...
J'ai du mal a ne pas pleurer...

. Maintenant qu'on sait,
il faut qu'on...
Que j'y aille...
Qu'on ne repousse pas sans arrèt...
Cette boule dans mon estomac...
Si mal..
Veux pas la quitter...
Je veux la garder,
rester avec elle...
Mais on ne va pas continuer
a nous torturer...
Cela fait trop mal...

. Dormir dehors,
n'avoir presque rien a bouffer,
un poids continuel sur les épaules,
tout ça, je m'en fous !
Mais être loin d'elle...
Être sans la voir, lui parler, la toucher,
j'ai du mal a supporter l'idée...

. Lorsqu'elle m'hébergeait chez elle,
je ne me suis jamais senti "chez moi"...
Je le réalise, a présent,
en me calmant, tapant ce blog...
Je me sent comme dans une chambre d'hôtel,
seul dans sa chambre,
comme elle est sortie,
assister a un concert de Joe Cocker...
Pas a ma place...
Pas chez moi...
C'est avec elle que je me sent chez moi...
Bien...
Cet endroit n'est pas vraiment
mon foyer....
Ni le nôtre...
Je prenais son hospitalité,
comme celle d'une nuit,
une seule,
pourtant renouvelé...
Mais je n'imaginais pas
pouvoir la quitter...
En être séparé...

 

Edito du 17 Juillet 2005 :
Greats excpectations...
. Les gens ne se parlent pas...
"Gothiques" ou pas,
ils ne se parlent plus...
Ils se renferment, s'isolent...
Se refugient devant la télé,
un livre, l'ordinateur, l'alcool,
ou une activité...
Se considérant tous et chacun
comme des victimes...
L'un ou l'autre pretends s'ouvrir,
parler, de tout et de rien,
du passé, surtout,
et des sentiments éprouvés...
Il n'y a rien de plus important
que le coeur et les sentiments,
vous me direz...
Oui, mais les faits ?
Les gens ne communiquent pas...
Ils tentent parfois d'exprimer
ce qu'ils ressentent,
d'extérioriser leur mal être...
Mais leurs faits...
De simples :
"ou vas-tu ? Pour faire quoi ?
Combien de temps ?
Avec qui ?"
restent sans réponses,
si souvent...
Non pas un interrogatoire,
un interèt relatif aux faits...
Juste pour savoir...

. Et l'on se fait rembarrer,
tant et si bien ,
que l'on ose plus demander...
Dès lors, on ne sais pas...
Un vide s'installe...
Et lorsqu'on vous demande,
ou même que vous auriez besoin de savoir,
ou est une personne,
tout simplement,
ou si elle revient,
(pour preparer a manger,
ça peux servir !!!)
vous n'en savez rien...
Une sorte de malaise est ressenti...
Une frustration, parfois...
Pour des choses simples...

. Je critique,
mais je suis comme ça,
je le sais,
et pire encore...
Lisez ce blog,
et vous le réaliserez...

. On demande ,
créatures sensibles et capricieuses,
le bon moment,
l'envie...
L'envie enthousiaste
de parler de ses plans pour la journée...
Quand autrui peut être fatigué,
innattentif,
le moment mal choisit
pour l'autre...
Nous vivons en décalages,
et nous sommes vite vexés...
Et l'on s'éparpille,
parlant a des gens,
répétant ses projets,
mais omettant de les dire
aux premiers concernés...
On prétends avoir l'impression
de leur avoir dit et répeté,
mais la vérité,
c'est qu'il est plus facile
de parler a ceux qui sont étrangers
aux faits relatés...

. Et qu'on se lasse de parler,
ou d'essayer de le faire,
toujours avec les mêmes personnes,
dont on est sûrs qu'elles devraient
nous comprendre,
nous connaître,
en actes et en pensées...

. Chacun de notre côté,
on créé ce gouffre,
on le creuse,
accusant l'autre...
Jusqu'a la rupture...

. Au fond, Freud a raison...
La clé, c'est le "sexe"...
L'envie, quoi,
l'excitation, la passion...
Qui doit s'entretenir...
On doit avoir envie d'être ensemble,
prendre du plaisir a l'être,
avoir envie que l'autre s'interesse a nous,
et s'y interesser vraiment...
Mais l'usure du quotidien,
du renfermement et des habitudes
a peut être raison de tout cela...

. Les gens ont parfois
des idées, des concepts préconçus,
(le modèle de Jung)
sur ce que doit être la vie,
qui et comment doit être l'autres...
De grandes attentes,
souvent déçues...
On se réfère a des modèles invalides...
Trop differents...
Plutôt que de s'ouvrir...
Découvrir...

 

Edito du 16 Juillet 2005 :
Si Versailles m'était compté...
. J'aime arriver en avance...
Pouvoir prendre mon temps,
tranquillement, flâner...
De plus, je suis du genre
pathologiquement en avance...
Au Pic Nic Netgoth, d'habitude,
je venais parmi les premiers...
Cela me permettait ainsi de voir,
les gens arriver, les uns après les autres,
seuls ou en groupe,
de pouvoir discuter avec eux...
Et, par mon côté chevalier servant,
ou Saint Bernard,
je me plaisait parfois a les orienter,
a les rassurer,
voir a les présenter...
Pas cette fois...
Cette fois, je ne suis pas arrivé en avance...
Et pourtant, pas de regrets...

. Cette année, j'amenais mon amour a Paris...
On lui avait maintes fois parlé de Versailles,
son frère en avait même ramené un guide,
mais elle n'avait, jusqu'alors,
pu y aller...
Alors, pour les vacances,
je l'ai invité...
Nous avons pris le train au matin,
et après quelque péripéties,
problèmes de RER,
qui me permis de lui montrer Paris
par les fenêtres d'un car,
plutôt que depuis les tunnels sous terre,
nous avons pu visiter
les jardins du château de Versailles...
Son itinéraire, elle l'avait déjà préparé...
Les oeuvres, les pièces
qu'elle désirait contempler...

. Elle avait congelée une bouteille d'eau,
et l'avait glissé dans un sac isotherme,
un sac adapté aux bouteilles,
(Faudrait que j'en trouve un ,
ou que je lui pique...
C'est génial pour moi, un truc comme ça !
Pour garder une bouteille d'eau ou de coca
au frais...)
trop efficace !
La bouteille ne fondait pas !
Réalisant cela,
nous l'en avons sortis,
pour la transporter au soleil,
dans un sac en plastique...

. En fin de compte,
ses pieds n'en pouvaient plus...
Et le Pic Nic, juste a côté,
fut le bienvenue,
pour se reposer...
Vous pouvez en decouvrir les photos juste ici :

...

Edito du 15 Juillet 2005 :
"Mes nuits sont plus belles que vos jours"...
. Après des années,
a m'adapter a la société,
mais surtout,
après quelques temps,
a vivre dehors,
sans pouvoir,
éteindre ou allumer la lumière
a mon grès,
je m'était mis au rythme des jours...
A celui des "poules"...
Du soleil et de la nuit...
Mon amour, ma marmotte,
dors,
lorsqu'on lui en laisse l'occasion,
toute la matinée,
et même une partie de l'après midi...
Quoi qu'il en soit,
elle ne trouve rarement le sommeil,
avant deux ou trois heures du matin...
Ce n'est pas une diurne,
c'est une nocturne...
C'est son rythme,
biologique...
En périodes scolaires,
elle en est a prendre parfois
des somnifères
pour, un peu,
trouver le sommeil et le repos...
Même si , souvent,
ils n'y peuvent rien...

. Parfois, elle me reproche
de la tenir éveillée en lui parlant...
Mais, lorsque le lendemain,
elle me dit n'avoir pu trouver le sommeil,
je m'en veux de l'avoir "laissée"...
Et je crains qu'elle n'ose,
a son tour,
profiter de ses insomnies
pour lire, ou agir...
Par crainte de me réveiller...

. Le plus gros "problème",
c'est qu'elle est en forme,
a plus d'une heure du matin,
lorsque je m'endort,
que je suis épuisé...

---
. J'ai réussi a voir le pilote
d'une série télé qui n'existe pas.
Jamais diffusé.
Adapté d'un comics,
que j'adore,
et excellent de sucroit...
En le voyant, alors que j'avais lu la BD,
j'ai réalisé les similitudes avec un de mes projets :
KoS, Keepers of Secrets...
Une histoire d'espions,
d'origine diverses,
qui s'allient en secret,
a l'insu de leurs chefs et de leurs gouvernements,
pour sauver le monde,
et le protéger...
Faire ce qui est nécessaire...
Cette série, c'est Global Frequency...
Je recommande.

 

Edito du 08 Juillet 2005 :
Life is a beautiful journey...
. La vie, pourquoi on appelle ça
un voyage ?
Pleine de rencontres,
de visages,
d'accidents, de pauses,
de reveries...
Qui nous mène tous au cimetière...
Mais nous fait decouvrir
tant de beautés,
tant de sourires et de plaisir
en chemin....

 

 

Edito du 06 Juillet 2005 :
Not by myself...
. On se sent plus seul, je trouve,
lorsqu'on accompagne des "amis",
sans vraiment y trouver sa place,
ni s'amuser,
sans savoir comment se comporter...
Comme essayant de parler,
de paraitre, mais en vain...
Et c'est là qu'on se sent seul,
mal et isolé...
Pas lorsqu'on est vraiment seul...

. Il faut parfois savoir s'imposer...
Pour s'exprimer, pour s'amuser,
ne pas avoir peur,
pas par timidité,
se renfermer...
Mais ce n'est pas si facile,
pour tant de gens,
de savoir dire "merde !"...
Lorsque quelque chose
nous saoule ou nous ennuie,
ou qu'une autre,
qui ne plait a personne
attire notre regard et notre attention...

---
. Je suis peut être très con,
mais je viens presque seulement
de realisé l'utilité de la pub,
pour les gens...
Cela dispense de faire des choix,
de reflechir, de penser...
J'ai essayé de trainer quelqu'un
dans une librairie, dans un videoclub,
au cinéma,
presqu'en vain...
On n'y va que pour chercher
ce qu'on connais déja
de par la notoriété...
Point de curiosité..
Jamais...
Las...

. Parfois, je me dis
que je devrait être plus secret,
plus mystérieux,
pour ne pas laisser le champs aux gens
de me "juger"...
Je devrais retourner dehors...
Me donner plus de temps,
pour pouvoir penser, ecrire,
reflechir, travailler...
Me renfermer,
pour être libre...
Seul...

 

 

Edito du 05 Juillet 2005 :
She made it !!!!...
. On a eu les résultats
de son bac français !!!
Lorsqu'on essayait de se connecter
pour avoir les résultats,
j'était beaucoup plus nerveux
et stressé qu'elle...
Les tripes en tortelinis...
Et c'est bon !!!!
14 a l'oral et 16 a l'écrit !!!
Youhou !!!!!

. On était tout content,
tous les deux....
Tous fous....

. Bon...
Je vous rappelle
que l'on va probablement
passer tout les deux
au Pic-Nic Netgoth,
cette année...
En tout cas, j'ai acheté les billets de train...

 

Edito du 03 Juillet 2005 :
Préservation, sauvegarde et évolution...
. La plupart des espèces végétales
voyagent d'un pays a l'autre,
d'un continent a l'autre,
portées par le vent et les oiseaux,
plus que par les hommes...
Il en va de même pour tant de choses...
Insectes, animaux...
Même l'homme migre...
L'écosystème doit continuellement évoluer,
s'adapter...
Et non pas être préservé de tout,
restant intact, intouché...

. Même si on doit sauvegarder
certaines choses...
Des écrits, des photos, des choses,
des souvenirs, des traces,
des vestiges, des témoignages...
Pour en apprendre...
On ne doit pas rester figé
dans un modèle,
une figure,
qui appartient au passé,
et qui, de toutes façons,
ne nous correspondras jamais
tout a fait.
..
..



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue sur le site du darkcowboy , et sur son blog , Bonsoir

. Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues, a la condition d'être construtifs et raisonnables...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit ! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez... Si je veux le garder pour moi, je ne l'y met pas, et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents, reclamez, je la retirerai...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos, pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux... Alors,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

. Avertissement :
Depuis le 31 décembre 2004, je suis officiellement sans domicile fixe.
Je devrais neanmoins reussir a payer mon abonnement,
maintenant ce blog et ma boite email...
Cependant, je ne pourrais les consulter et les mettre a jour,
non au gré de mes envies, mais plus dependament de mes moyens techniques.
Patience donc...
Et n'ayez crainte...
Si vous ne voyez pas signe de vie pendant un mois ou deux, je ne suis pas forcement mort,
inutile de se rejouir pour moi,
mais dans l'incapacité temporaire de me connecter pour mettre a jour.

Précedents Editos : Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 -Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr