Edito du 31 Mai 2005 :
Lentement, faute d'être écoutée,
la voix du peuple s'éteint....

. Si la démocratie,
telle que nous la connaissions,
rends l'ame...
Comment reagirons les gens,
si avides de ce modèle social ?
Retournerons-t-ils leurs vestes ?
Ou seront-ils amer, aigri, et nostalgique
envers le passé ?

. Pourquoi critiquer de la sorte ?
Et moi ?
Moi, je n'appartiens pas au système,
je ne m'y refère pas...
Je ne m' remet pas...
Je ne m'interesse qu'aux individus,
pas aux sociétés...
A leurs règles, leurs dogmes,
ou leurs abus....

. Comme le "communisme" soviétique,
la démocratie va lentement s'étioler...
Et disparaître...
Elle a déjà bien commencé...
Ci-gît la démocratie ?
Aux USA, en prétextant une vendetta
envers un acte terroriste d'un groupe fanatique,
on attaque et renverse l'Afghanistan...
Ceci sans attraper les fanatiques en questions...
Sous prétexte de présence d'armes
de destruction massive,
qui existent ailleurs,
et sous des régimes dictatoriaux et belligérants,
on envahi et renverse l'Irak...
Sans trouver ces armes...
En France, les politiciens ne remettent plus
en doute leurs politiques...
Ils ont raison,
le peuple est juste con et ne comprends pas...
Ce que le gouvernement entend par
être ouvert a la discussion,
c'est s'assoir a une table,
écouter, mais surtout expliquer son point de vue,
mais surtout ne rien changer !
Lorsque le peuple manifeste,
les ministres déclarent :
"Ce n'est pas la rue qui gouverne, c'est moi !"
Eux qui aiment a s'attribuer des mérites douteux,
lors de votes de sanction contre d'autres,
voici venu le référendum...
Ce référendum,
auquel la droite et la gauche de concert
voulait que le peuple dise "Oui"...
Et auquel le peuple a dis "Non" !
Les partisans du "non" étaient bien trop mal
diffusé dans les médias
pour en attribuer le mérite
a leur influence
ou a leur parti...
Il n'y a aucune victoire...
Ni espoir...
Les politiques comprendront-ils ?
Ou cesseront-ils plutôt d'essayer
de demander l'opinion a un peuple
qu'ils méprisent plus qu'autre chose ?
C'était un non contestataire,
envers la politique actuelle...
(Enfin, soyons positifs,
cela prouve également
que le peuple n'est pas le mouton qu'on croit,
près a suivre et faire,
a avaler et plébiciter,
tout ce que les médias ou les politiques lui diront...)

. Le peuple et le pouvoir
semblent s'éloigner de plus en plus
l'un de l'autre...

 

Edito du 30 Mai 2005 :
Why don't you find a job ?...
. Mon amour insiste toujours
pour que je me mette
en quète d'un emploi...
"Au moins, faire semblant de chercher..."
Pourquoi ?
Je fait moi,
ou je ne fait pas...
Il faut faire comme les autres,
être comme les autres...
Ou, au moins, pretendre l'être,
faire semblant...
Pas moi...
Trop honnètte...
Trop con, peut être...
Si facile de mentir...
Si facile de ceder,
Si facile les compromis...
Pas pour moi...

. Ce n'est pas vraiment "refléchi",
c'est que "tout le monde" doit travailler...
Travailler pour avoir de l'argent...
Pour pouvoir partir avant elle
et rentrer après...
Ne plus pouvoir la voir
a cause des horaires...
Ne plus avoir grand chose a se dire...
Être fatigué...
Toujours avoir besoin de faire plus d'argent,
plus de compromis,
être de plus en plus aigri...
Et pourquoi ?
Pour pouvoir "vivre" demain ?
Sacrifier le bonheur d'aujourd'hui
pour le "confort" de demain ?
Combien de fois a-t-on déja vu cela ?
Combien ?
Et cette rancoeur,
"mais tout ça, je le fait pour toi : pour nous !!!"
Combien de fois l'a-t-on déja entendu ?

. Au lendemain d'un "non"
au libéralisme,
c'est hilarant...
Le libéralisme,
c'est la loi de l'argent...
Toujours gagner, faire, et economiser
plus d'argent...
Et on se rend compte de la faillite patente
d'un tel système,
une course qui va droit dans le mur...

. Se satisfaire de ce que l'on a...
Savoir lorsqu'on est heureux,
ne pas toujours être malheureux,
mal a l'aise,
a force de vouloir "s'integrer",
et de ne plus savoir qui l'on est,
ce que l'on aime vraiment,
ce dont on a besoin...
Les humains sont des sales gosses,
pourris gatés,
qui cassent leurs jouets,
detruisent tout,
et se lamentent ensuite
sur ce qu'ils ont perdus...
Toujours insatisfait...

. Tout le monde oublie le "pourquoi"...
S'aveuglant dans un système,
a coups de "il faut"...
Plus de "je veux" ou "j'aime"
mais "on dois"...
C'est bien,
on n'est plus responsable, ainsi...

. Je n'ai rien contre travailler...
Au contraire...
Mais il faut le faire pour de bonnes raisons...

. J'en reviens toujours a l'amour,
pour expliquer ma façon
d'envisager la vie...
On ne cherche pas l'amour !
Je suis resté seul près de quinze ans...
Elle, je ne l'ai pas cherché...
On s'est trouvé...
D'aucun, en société,
diraient qu'il n'est pas bon de rester seul,
que j'aurai du me trouver quelqu'un,
n'importe qui,
c'est pas les filles, (ou les mecs) qui manquent !

. Mais si on se met avec quelqu'un,
en cherchant "un truc"...
Comme un bouche trou...
Déjà c'est pas honnête...
Mais si un jour, on trouve une personne
pour laquelle on ressent vraiment des sentiments,
alors qu'on s'est "engagé" ,
parfois même depuis des années,
avec une autre personne...
On fait quoi ?
On se comporte comme un dégueulasse,
et l'on trahi, voir on jette ?
Ou on laisse passer peut être
la chance de sa vie ?
Pour un travail, c'est pareil !
Pourquoi chercher un travail,
juste pour chercher un travail ?
Pour en avoir ?
En ai-je seulement besoin ?

. Et après les humains
viennent se plaindre de gacher leurs vies...

. Est-ce que je pourrais changer pour elle ?
Quoi ?
Mais qu'est-ce que c'est que cette question ?
Si elle veux de moi,
c'est pour ce que je suis,
non pour ce que j'ai l'air d'être,
ni ce que je peux lui apporter !
Si on ne veux pas de moi
tel que je suis,
pourquoi mentir ?
Le bonheur et la paix,
la sérénité ,
je ne les envisage pas ainsi...
Pas moi...
Mais je suis un monstre,
c'est vrai...
Trop con, trop droit, trop honnête...

 

Edito du 28 Mai 2005 :
No need to keep Busy,
Body and Mind...

. Je ne ressent pas le besoin
de garder mon corps et mon esprit,
constament occuppé,
perpétuellement distrait...
Je suis bien, serein...
L'autre vrai motivation d'in travail,
c'est ça...
Être occuppé...
Avoir une activité...
Donner un semblant de sens
a son existence...
Pour être moins paumé...

. Les chaleurs commencent a depasser
quotidiennement les trente degrès....
Je transpire sans arrèt...

. Je ne parviens pas
a rester éveiller si tard qu'elle...
Alors qu'elle pourrais passer
tous ses jours a dormir,
elle a du mal a dormir la nuit...
Ne trouvant le sommeil,
en pleine forme soudain,
lorsqu'elle s'endort dans le car...
Pauvre ange...
Dephasée...
Avant, j'était comme elle...
Et a force, je me suis fait aux horaires de jour,
contre ma nature première...

 

 

Edito du 27 Mai 2005 :
After read...
. J'ai lu un manga,
avec mon ange...
Cela m'a fait penser...
Il faudrait que j'écrive une histoire....
"Jusqu'au dernier..."
Peisithanathos...
Ville-monde en miniature...
Un thème proche du Bazaar de l'épouvante,
de Stephen King...
Des petits riens et tous s'entretuent...
Les humains s'entretuent...
Les voisins, les parents...
Pour rien...
Mais aller jusqu'au bout...
Parce que les histoires que j'ai lu
jusqu'ici,
se dégonflent très vite...
A la fin, ils s'arrèttent,
avant le point de non-retour...
Et on reste optimiste
vis a vis de l'humain...
Et on accuse un "agent etranger",
le diable ou je ne sais quoi;..
Pas moi...

. L'autre thème, c'est...
Effacer le passé...
Les souvenirs...
Les traces...
Ne plus souffrir...
La réalité n'étant que ce qu'on peux prouver,
que ce qu'on croit,
que ce qu'on sait,
changer la réalité...
Je pense a Phillip K. Dick..
A la bibliothèque, ses livres abimés...
Surlignés, annottés sauvagement...
Qu'est-ce qu'un être imaginaire... reel...?
qui sait la verité ?
a qui l'ai je dit ?
qui peux vraiment comprendre ?

. Est-ce qu'on dit jamais toute la vérité ?
Le peut-on seulement ?
Et qui voudrait l'entendre ?
Qui ça interesse, vraiment ?
Les gens vivent dans l'illusion
qu'ils se créént...
L'illusion des autres aussi...

 

Edito du 26 Mai 2005 :
Fight with the best,
Die with the Rest...

. Live Today, Die Tomorow...
(Vis Aujourd'hui, meurt demain...
Car la mort est pour demain,
mais laisse-la a demain...
Aujourd'hui, vis, tant que tu le peux...
Trop d'humains n'ont pas conscience
de leur mortalité,
de leur éphémèrité...)

. Ce n'est qu'en se mesurant
a meilleur que soi
que l'on apprends...
Vrai...
Mais apprendre quoi ?
Et pourquoi ?

. Oh, et....
Avis a tous...
C'est les vacances,
pour ainsi dire...
Alors, probable que je ne relèverais mes e-mails
et ne mettrais a jour mon blog
qui de manière plus laconique...
On verras...

 

Edito du 22 Mai 2005 :
A question of faith...
. Il arrive un moment,
ou il faut savoir faire confiance,
aveuglement,
croire en l'autre,
croire en quelque chose...
Avoir la foi...
Ne pas essayer de contrôler,
de rationaliser...
Accepter...
On a pas de prises sur moi...
Tel l'eau, le vent ou le mercure...
Fuyant, et pourtant constant...

. C'est dur...
Même pour elle...
De m'accepter,
tel que je suis...
Au début, c'est si bien...
Mais, très vite,
on se rend compte qu'on a pas prise,
pas les points de repères habituels...
Que je ne fonctionne vraiment pas normalement...
Et on se raccroche a la raison,
on essaie de me persuader...
En vain...
Ce n'est que le début pourtant...
. Pas si facile d'aimer un monstre...
---
. Je voulais écrire une lettre pour ma mère
pour la fête des mères...
Peut être aussi une photo...
Mais rien ne viens...
Je ne sais quoi dire, quoi écrire,
ni quoi faire comme photo...

 

 

 

Edito du 21 Mai 2005 :
Le morceau de sucre...
. Elle est le sucre , le miel de la vie...
Elle est ce qui rend la vie vivable...
La raison...

 

 

Edito du 20 Mai 2005 :
Autour d'une séance de ciné (suite)...
. Je déteste remettre a plus tard,
remettre au lendemain...
Déjà parce que, pour moi,
demain n'existe pas...
C'est une hypothèse...
Et je ne veux pas avoir de regret...
Et que si, par chance,
il y a un lendemain,
alors je dois pouvoir le goutter pleinement,
sans boulet au pied,
sans être contraint, attaché par le passé...
Sans rien d'inachevé...

. Je ne vis pas au conditionnel...
Oh, on ira au ciné la semaine prochaine,
si tout va bien,
si on peux...Si, si, si, si...
Sinon, c'est pas grave...
On ira plus tard...
Ou pas...
C'est pas la mort...
Pas de quoi en faire une maladie...
Non, ce n'est pas grave...
Mais ou est la passion dans tout ça ?
Ou est le plaisir ?
L'excitation ? L'enthousiasme ?
A trop attendre,
le repas, le goût, l'envie tiédie...
Tout devient plat, fade...
Même sans avoir jamais vu un film précis,
qui peux prétendre,
en ce pointant six mois après
devant la salle,
pour le voir enfin,
ressentir la même excitation,
la même fébrilité
que le premier jour de la sortie ?

. Ça me fait chier...
Je suis un gosse simple,
j'aime les choses simples...
Non, je n'aime pas les situation qui pourrissent,
ou se complexifient absurdement.
On veux, on le fait.
Point.
Sinon, si c'est bof, ça vaut pas le coups...

. Et a trop refroidir,
on finit pas rester froid...
L'enthousiasme doit être entretenu...
A trop se faire demander de se taire,
on finit par rester muet...

 

 

Edito du 19 Mai 2005 :
La cultura official...
. C'est dur de se rendre compte
que la tradition orale
se perd...
On ne prête valeur
qu'a ce qui est imprimé
ou diffusé
de façon "officielle"...
Est-ce ma voix qui est ennuyeuse ?
Pourquoi les mêmes choses
ne semblent dignes d'intérêt
que si elles sont diffusés
par un média...
Un média froid, officiel,
"intouchable", "inninfluençable",
distant...
C'est triste...

. On ne prête pas d'attention
aux paroles de ceux qui nous sont proches...
Pas assez en tout cas...
Leurs ronronnement par trop quotidien...

 

 

Edito du 18 Mai 2005 :
Autour d'une séance de ciné...
. Petites dissensions,
petits remous,
autour d'une séance de cinéma...

. Moi, j'ai lancé d'aller voir le film
le mercredi après midi,
jour de sa sortie...
Ou, au pire,
le vendredi après midi,
vu qu'elle est libre cet après midi-la...
Les séances de soir et de week end
étant trop chargées
ou trop compliquées...
Et puis...Et puis...
Hum...
Il est plus simple de se trouver
un moment de libre,
de se dire :
"On va au ciné ?"
et de décider sur place,
que de vouloir aller voir
un film précis...
Parce que dès qu'on commence
a vouloir planifier,
les choses ont une furieuse tendance
a se compliquer...
Et je suis quelqu'un de simple...

. Je suis également quelqu'un,
par certains aspects,
de patient...
Patient, mais pas con...
Je peux attendre des heures
devant une salle de ciné
pour la séance de mon film...
Et des mois, voir des années,
avant qu'il ne sorte...
Mais lorsqu'il est l'heure,
il est l'heure.
Je suis du genre en avance,
pas du genre en retard...
Si un événement,
une sortie,
a lieux a telle date,
je ne vais pas me pointer
la gueule enfarinée,
la bouche en coeur,
trois mois après,
et m'étonner de ne plus le trouver !
J'ai raté bien trop de choses
en me disant "demain..."
pour ne pas avoir retenu la leçon.
Bref, tout ça pour dire
que si je veux voir un film précis,
le mieux était que j'y aille.
Je ne vais pas traîner les autres de force
pour m'accompagner...
Après tout, c'est moi qui tripe comme ça
sur le cinéma...

. Je saoule tout le monde...
Je devrais me taire...
Exister en silence,
discrètement...
Sans gêner...

. Et puis, moi,
cela ne me dérangera pas
d'aller le revoir...
Par contre,
ça m'emmerderait de le rater...
Alors...
Oui, je sais,
je devrais m'imposer un peu plus...
Mais je ne veux pas,
je ne veux pas m'imposer,
ni rien lui imposer...
Ce que j'aime,
avant tout,
c'est son ame, son esprit, son coeur,
avant sa chair,
hors donc,
pas question de la contraindre,
de la forcer,
en aucune manière...

 

 

Edito du 17 Mai 2005 :
Fast Jack....
. . Impossible de se concentrer
sur la lecture ou autre chose,
a la bibliothèque...
Une bande d'étudiants se sont mis
a ma table...
Discutants, travaillants...
Je ne peux aller ailleurs...
Je dois rester branché...
Et même, dehors, il pleut...
Beaucoup...
Ils ne foutent pourtant pas le bordel,
ils ne parlent même pas fort...
Mais ça me perturbe !!!!

. Au moins, cette pluie n'est pas survenue
pendant la Féria...
(Sauf tard dans la nuit...)

. J'ai l'impression
que je lui pèse...
Qu'elle dort mal
a cause de moi...

 

Edito du 13 Mai 2005 :
Transfert...
. J'ai mal au ventre...
Depuis hier soir...
J'étais pas bien...
Probablement un coups de froid,
sur le ventre,
comme j'ai changé de chemise
pour en mettre une plus légère...
A moins que ce ne soit un transfert...
Mon amour a ses règles...
Elle n'a pas mal au ventre,
(pour une fois)
mais moi , si...
On partage...
Un transfert...

. Aujourd'hui, vendredi 13...
Après les tuiles de la semaine dernière,
mon amour me lance qu'on peux faire un loto,
pour compenser...
Ok...
Pourquoi pas, après tout ?

 

Edito du 12 Mai 2005 :
Education ou lobotomisation ?...
. Le sens pratique...
Le sens critique...
Le sens du gout, tout simplement...
Tout cela semble bannis des cours
des nos jours...
On n'enseigne ni n'apprends plus rien...
On fait des contrôles,
et on vise un diplome, point.
La leçon d'aujourd'hui,
demain, déja complètement oublié...

. Aujourd'hui, je m'endors moins...
J'en profite pour lire...
Même si je manque d'activité
pour rendre motivante cette lecture...
C'est comme s'empiffrer sans bouger...
Cela finis par gaver...
Ce qu'on a trop facilement
on ne l'apprecie pas autant...
On ne le savoure,
on ne le goutte pas assez...

. Encore des histoires d'argent...
Pour cent briques t'as plus rien !
On veux me refiler des billets de 50 euros,
je trouve que c'est de trop grosses coupures,
on me regarde héberlué,
me disant qu'avec ça,
on achète plus rien,
que ce n'est rien...
Grrrrrrrr...
Et de devoir depenser aussitôt
cet argent pour une recharge
de mon téléphone portable,
que j'use bien peu pourtant...
(Mais c'est pour pas qu'ils me coupent la ligne !!!!)
Avec ça, je devrais tenir six mois....
N'empèche que ça fait chier....

 

Edito du 11 Mai 2005 :
Cleaning...
. Nouvelle idée de scénario :
"Paroles de videur"
Le heros serait un videur de boite...
On decouvrirais le monde de la nuit,
les soirées...
Un peu d'amour,
un peu d'action,
un peu d'anecdotes et de vérité...
Merde...
Cela me fait penser
que je n'ai pratiquement rien écrit dernièrement...
Mes idées restant juste de vagues idées griphonnées,
non develloppées, non enrichies,
non travaillées...
Dommage...

. Il y a un peu de désorde
dans la maison de mon ange...
Et je n'ai pas le droit de ranger !!!!
Ça me rend dingue...

. J'aime nettoyer,
ranger, balayer,
faire la vaisselle...
Oh, n'allez pas me prendre
pour un maniaque de la propreté...
Je peux vivre dans des coins très crades,
cela ne me colle pas de boutons...
Mais je trouve le fait de ranger,
de faire la vaisselle,
ou de balayer,
apaisant.

---
Démographie et paix mondiale...
Devenir de l'humanité...
Des remèdes pire que le mal...


. On vous a parlé de l'écosystème ?
Bien des gens croient, ou sentent,
inconsciemment,
qu'une balance,
qu'un équilibre se créé toujours
en ce monde...
Presque spontanément...
Que , quoi qu'il arrive,
le monde s'adaptera pour retomber sur ses pieds...
Compensera les excès...
Trouvera une voie....
Naïf ? Irresponsable inconscient ?
Peut être...
Mais croyez-le ou non,
je ne suis pas loin de penser un peu comme ça...

. Non, je ne crois pas trop,
sur un plan "global",
en la "bonté" humaine...
Mais je crois, par contre,
en son incroyable stupidité...
Et je crois, également,
outre en la balance "naturelle" des choses,
au coups de pouce que lui donne
les hommes en noir...

. Les hommes en noir...
Non, ce ne sont pas les personnages d'un film,
quoi que ce film s'en soit un peu inspiré...
Il ne s'agit pas, déja,
la plupart du temps,
d'une organisation,
mais d'individus,
souvent sans aucun contact
les uns avec les autres...
On les appelles Shamans, druides,
sorcières, ou bien d'autres noms,
mais la plupart du temps,
on ne sait même pas qu'ils sont la...
Ni ce qu'ils font...
Ce sont des individus intelligents,
instinctifs,
et conscients...
Et eux, par la manipulation,
par d'habiles manoeuvres,
oeuvrent a préserver l'humanité,
en préservant une vision globale,
et a long terme...
Forcement désintéressé...
Travaillant dans l'ombre,
calculant des générations a l'avance...

. La démographie...
Il y a peu, on craignait une monstrueuse
explosion démographique,
menant a une catastrophe...
Cette catastrophe étant générée,
paradoxalement,
par les progrès de l'humanité...
(Esperance de vie, soins, alimentation...)
La solution a ce problème et a d'autres
s'est tristement imposé :
un retour a la barbarie.
Un retour aux ages noirs.
Cela s'est mis en place,
et les effets se font sentir...
Comment cela affecte-il la démographie ?
Les pays les plus peuplés,
et les plus "reproductifs" ,
(si vous me passer l'expression),
sont soumis a une mentalité paternaliste...
Le garçon est glorifié,
la femme dénigrée...
Résultat ?
Plus de garçons que de filles...
Vraiment plus...
Au point que...
Et oui...
Boum, effondrement démographique
prévue sous 50 ans...

. Mais les conséquences...
C'est dur ...
Parfois, on se demande
si ça vaux vraiment le coups
de preserver l'humanité...

 

Edito du 10 Mai 2005 :
Divertir ou enseigner...
. J'aime, au cinéma ou en livres et en BD,
les "conneries"...
Les oeuvres divertissantes...
Bien d'autres prefèrent des oeuvres
poseuses et pretentieuses...
Et s'étonne de ce que je sais...

. Mais la culture, c'est comme la confiture...
L'un trouvera un livre sur un evenement historique,
tandis que moi, l'autre,
trouverais une histoire d'aventure,
evoquant, parmi nombre d'autres choses,
et de façon passionnante et amusante
cet evenement sans s'étaler,
de façon clair, brève et conçise,
mais souvent bien documenté !
De la même façon,
on oublie bien souvent d'oser s'interroger
sur nombre d'autres sujets...
Et comment en decouvrir...?
Moi, mon choix est fait...
Après, rien ne m'empèche d'approfondir...
Et cela, sans prétentions aucune...
Apprendre sans gaver...
Sans travailler...
Sans s'ennuyer...

. Je demeure fidèle a mes gouts enfantins,
tout en découvrant,
au fur et a mesure,
de nouvelles choses
qui m'enthousiasme bien souvent...

. Les pretentieux bourgeois parisiens
sans cesse de critiquer la beauté...
Une trop belle image,
une trop belle personne,
et les voila de vertement ronchonner,
declamant un pseudo "diktat"...
Une image "imposée" ...
Un "jeunisme" aussi"...
Faut-il donc imposer l'image de la grisaille ?
Du terne, du sans gout et du sans saveur ?
Moi, j'aime la beauté et les belles images...
J'aime m'amuser...
Pas question d'y renoncer !
--
. Je m'endort en ce moment...
Lorsque je suis assis, que je lis,
le matin, l'après midi...WOoooups...
Je pique du nez...
J'ai un coups de soleil sur la main...
Attrappé au vide grenier...
Cela m'apprendra a ne pas porter mes gants...
Mon ange s'en est un pris un maousse,
sur les épaule et la nuque...

 

Edito du 09 Mai 2005 :
La culpabilité d'exister...
. Il était un fois une famille...
Le papa, la maman, et la fille...
Les disputes, l'alcool, le quotidien,
la frustration et tout degénère...
On essaie, on fait des efforts,
on tente de recoller les morceaux,
on craint de se sentir coupable,
on fulmine de rage...
Un jour, la maman finit par partir,
emmenant sa fille...
Et le papa qui semblait mal se conduire,
on aurait pu croire qu'il allait se relever,
mais il a perdu sa dernière raison de lutter...
Il se laisse aller...
Et a force de boire...
Un jour, son propriétaire le retrouve mort,
seul, abandonné dans son fatras...
C'est arrivé...Ça arrive...C'est comme ça...
Et ça se reproduira...

. La vie, c'est comme ça...
Sordide, glauque, absurde...
Ce n'est pas a force de sacrifice
que l'on parvient a quelque chose,
a changer les choses,
a les faire aller,
c'est par la dignité.
On ne peux pas vivre dans la contrainte,
le sacrifice, les compromis...
C'est pas une vie...
On ne peux pas rendre les autres heureux
a force de renoncement.

. La vie est une lutte...
Il faut se battre...

. Moi, ce qui me saoule,
c'est l'irresponsabilité
absurde et aveugle
des gens...
Ils se posent en victimes...
Ils "doivent" faire ci ou ça,
et ne pas faire ci ou ça...
C'est comme ça ! On doit !
On ne fait pas que ce qui nous plait dans la vie !
Et il n'est rien qui ne les rendent plus furieux
que quelqu'un qui ne se soumet pas,
qui vit libre,
fait a son idée,
et va très bien par dessus le marché !
Leur moral judeo-chretienne
veux que leur sacrifice soit recompensé...
La glorification du martyre...

. On n'est jamais responsable
que de sa propre vie...
Et si les autres nous aiment,
cela devrait les rendre heureux
de nous savoir heureux et épanouis,
plutôt que tristes et soumis,
(mais normaux et rassurants...)
On ne peux forcer les gens a être heureux...
Sinon, en étant heureux soi même,
qu'ils s'en inspirent et s'en réjouisse...

. Ce monde nous culpabilise
d'être libre, d'être heureux,
lorsque d'autres souffrent...
Alors qu'on devrait...
Mais il y aura toujours de la souffrance,
toujours du malheur !
Pour plaire a cette société,
faut-il donc que tous soient gris, ternes
et sans joie ?
Le nivellement par le bas ?
L'unité dans la souffrance,
sourde, aveugle et absurde ?...

 

Edito du 08 Mai 2005 :
Vivre libre ou subir...
. La vraie liberté,
je l'ai souvent dit et répété,
n'est pas dans le matériel,
les richesses et les moyens,
mais dans le coeur, l'esprit et l'ame...
Un homme paralysé,
prisonnier d'une pièce,
peut être et se sentir plus libre
qu'un milliardaire globe trotter...
On peux se sentir,
par exemple,
prisonnier de cette planète,
qu'on ne peux encore
vraiment quitter...
Le malheur est dans le coeur,
c'est un état d'esprit,
et non de fait.

. Moi, je suis libre...
Mais je remarque que d'aucun
ne le sont pas...
N'osant pas l'être...
N'osant pas dire,
n'osant pas s'exprimer,
n'osant pas se libérer,
par peur des réactions,
par crainte de déranger,
pour éviter un hypothétique conflit,
et se noyer, s'engluer,
s'enfoncer dans la solitude,
la détresse et l'incompréhension...
Afin de préserver "la paix"...?

. Cette réserve, cette peur,
ces doutes rongent tous les humains,
et sont la source de bon nombre,
de leurs problèmes...
L'incompréhension...
On se rend malade a force de silence...
Et on essaie de noyer,
de combler ce malaise,
ce vide béant...
La consomation étant la seule consolation...
Faute d'excitant,
faute de risque,
faut de nouveauté, et de danger,
faute de vie...

 

 

Edito du 07 Mai 2005 :
One of thoses weeks...
. Bon, résumons...
Sur le forum, la participation d'un nouveau
a tendance a plomber l'ambiance...
Impossible de mettre a jour mon blog...
Nous ne pouvons aller au ciné
voir le film qui lui faisait envie
suite a un problème de ticket...
Mais ça, c'est rien...
Son père se retrouve a l'hosto,
douleurs pancréatiques...
Et elle a du retard dans ses règles !!!

. Il y a des semaines, comme ça...
J'espère que ça ne va pas continuer...
Reality start to bitting back, maybe ?
Or try ?...

 

Edito du 04 Mai 2005 :
A quoi bon ?...
. Toujours impossible
de mettre a jour mon blog...
Toujours la même réponse...
En utilisant un autre logiciel,
j'ai pourtant viré des éléments...
Mais non...
C'est peut être pas ça...

. Je devrais peut être laisser tomber...
De toutes façons,
dans cette société,
c'est mal vu
de ne pas faire un truc internet
qui ne soit pas sur un sujet
hyper mediatisé et marketté...
Si je fait une photo,
ou que j'ose avoir un mot,
un regard critique,
c'est le procès...
Et pire...
Alors, a quoi bon ?
Si on a même plus le droit d'avoir
le sens critique...
De penser...
De s'exprimer...

. Dans cette société,
on utilise desormais l'idiome :
"manquer de respect".
Si on critique,
si on regarde d'une façon qui déplait,
bref, si on ose seulement penser
autrement qu'on le "devrait",
on est supposé "manquer de respect".
Parce que les choses ou les gens
n'ont plus de defauts,
aujourd'hui...
On n'a plus le droit
de les faire remarquer.
Hypocrisie que toute cette société...
Ça me fait mal au bide, tiens...

. Alors, a quoi bon continuer ?
A quoi bon ecrire ?
A quoi bon regarder ?
A quoi bon photographier ?
Non...
Il faut penser et "être" commercial.
Uniquement.
N'être motivé que par l'argent.
Et l'insertion sociale.
Très peu pour moi...

. Face a la connerie humaine,
a l'hypocrisie social,
qui permet de dire des horreurs,
qui me revulsent, me scandalisent et me choquent
regulièrement,
tout en affichant un masque de pudibonderie offensée,
dans la bonne société...
Face a cela, je me revolte parfois,
mais souvent,
je reste simplement sans voix,
estomaqué...
Alors...
Je me disais souvent...
Que , bavard comme je suis,
pour mon dernier post sur mon blog,
je citerais HAMLET :
"Le reste est....silence..."

. J'ai comme l'impression
que je m'enfonce...
Que les mur de la société
deviennent glissant, poisseux...
Me rejetant...
Tout en cherchant a m'assimiler,
a me noyer...
A quoi bon ?
A quoi bon essayer,
a quoi bon parler,
a quoi bon lutter ?
A quoi bon aujourd'hui ?
A quoi bon demain ?
A quoi bon continuer ?

. "Let go, let god",
j'ai entendu l'autre jour...
"Laisse faire, laisse aller...
Laisse les autres decider..."

. J'ai l'impression que je vais me noyer
dans le silence, l'incommunicabilité...
Devenu incapable de parler
avec les humains...
Trop different...
Plus aucun point commun...
Plus aucune reference...
Aucun repère commun...
Trop fondamentalement ...quoi...?
Je n'ai pas vraiment l'impression
d'être "particulier"...
C'est juste la mentalité...
Et puis...Et puis...
Pfffff...
A quoi bon...
....

. Comme un frisson glaçé me parcours,
une sueur froide,
alors qu'elle n'est pas la...
Cela me parcours le corps,
pèse sur mon estomac..
L'envie de crever...
De me couper...
De me bruler, je ne sais pas...
De me blesser...
Comme un besoin...
En moi....

 

 

Edito du 03 Mai 2005 :
Incident technique...?
. Je n'arrive pas a mettre a jour mon blog...
Cela m'affiche un message d'erreur :
"530 ce compte est déja utilisé"...
Gné ? Comprends pas...
Je m'énerve...
Oui, je sais, faut pas...
Mais faut pas oublier qu'avec moi,
c'est "Do or Don't".
Soit on le fait, soit on renonce.
Et si je renonce...
C'est pas bon...

. Ce qui préfigure...
Que...
Peut être vais-je devoir
(si seulement j'y arrive,
ce qui est très loin d'être evident,
techniquement parlant...)
faire le ménage dans mon site...
Enlever des trucs...
Photos, courts métrages...
Mais je ne sais même pas si je pourrais...
Peut être devrais-je...

. Je comprends même pas ce message...
Site plein ?
En théorie non...
Alors quoi...?

. Hier...Accidentellement...
J'ai fait mal a mon amour...
Physiquement...
Très mal...
Un accident...
Mais...
Je m'en veux...
Je voudrais...

 

Edito du 02 Mai 2005 :
...
. Encore au cinéma...
Salle climatisée,
j'adore ça...

. J'ai encore trop depensé
aujourd'hui....
Je sais ça...
Beaucoup trop...
Mais, peu importe...
Ce qui compte,
c'est de vivre,
de rire, de s'amuser,
de profiter...
Demain n'existe pas...
Demain, c'est une hypothèse...
Et si oui, au moins,
hier ne me laissera aucun regret ,
et sera plein de bons souvenirs...
Car les bons souvenirs
sont plus précieux
qu'un toit ou un repas chaud...

. Dans cette salle de ciné,
cette salle ou elle et moi
avons été,
je suis seul...
Comme si elle pouvais être avec moi,
a cette heure,
j'ai le premier reflexe
d'aller me mettre au fond,
dans un coin d'ombre de la salle
pourtant encore éclairée...
La ou nous nous mettions,
elle, blottie, presqu'allongée contre moi...
Je voudrais tant qu'elle soit la...
J'abuse...Je sais.
Mais c'est tout moi !
Rien a moitié, jamais !

. Un couple est arrivé...
Ils s'enlassent, s'embrassent,
tendrement...
Dans la fraicheur, a l'abri
de cette salle de cinéma...
Il faut croire qu'elle est faite pour ça...

. Dehors, les tables a touristes
se multiplient,
envahissant les petites places,
ou nous nous asseyons parfois
pour dejeuner...
En se dévorant des yeux...

. Que sera ma vie demain ?
Je n'en sais rien...
Cela ne m'inquiète pas...
Je vis aujourd'hui...
Toujours, j'ai fait ainsi...
Autrement, c'est pas une vie...
Pas de regrets, pas d'attente...
Rien que le present...

. Au ciné, je me suis mis au milieu,
en plein milieu,
comme avant...
Tout voir...
Ne pas craindre d'être vu...
Le rideau se lève,
j'ai l'impression de rapetisser,
le siège semble gigantesque...
Je suis surexcité...
Le film commence...
C'est magique...
Je suis un gosse...

 

Edito du 01 Mai 2005 :
Just talkin'...
. La communication...
On ne dira jamais,
a quel point c'est vital,
a quel point c'est important,
et ça compte...
Je suis bavard, je sais...
Mais on dois pouvoir parler...
Juste pour le plaisir...
Mais aussi, pour pouvoir s'exprimer,
se vider,
ne rien garder, a l'interieur,
qui nouis ronge,
comme un secret...

. Parfois, je culpabilise,
je me sent coupable
de ne pas la faire sourire,
de ne pas la rendre heureuse,
de ne pas pouvoir l'aider
a se détendre...

. J'ai peur de ne pas la rendre heureuse...
De ne pas pouvoir...
De ne pas savoir...

. J'ai peur de lui devenir,
trop quotidien, trop familier,
trop proche, paradoxalement,
en verité...
Lorsqu'on retrouse ses amis,
c'est comme un coiurant d'air frais,
c'est un terrain connu, familer,
qu'on est heureux de retrouver,
en confiance,
mais c'est surtout du "neuf",
du different du quotidien,
de la routine de tous les jours....
Si on les vois trop,
ils deviennent trop "commun",
les moments n'ont plus grand chose
d'exceptionnel...
Car, nous même,
nous changeons notre regard...
L'euphorie qu'ils suscitaient autrefois,
n'est plus présente...
Ils sont comme de la famille...
Ils ternissent...
N'ont plus l'éclat, l'attrait de l'étrange,
de la nouveauté...
On leur reproche de trop nous connaitre,
et paradoxalement aussi
de ne pas assez...
On leur cache des choses,
pour calmer le quotidien,
engendrer un paisible statu quo...

. Et puis, soi,
on ne peux pas être un autre...
Se sentir un autre...
Se sentir sortir de la grisaille du quotidien,
se sentir mieux
que ce qu'on ressent chaque instant
du quotidien...
Par la présence,
le regard d'autrui sur soi...

. Ce regard...
Ce sourire...

. Qu'est-ce qui fait
qu'on ressent un regard
porté sur soi ?
Ce n'est rien de physique,
ni même de chimique...
Alors...?
Pourtant, tous,
on le ressent...
J'aime ce regard, la plupart du temps...
Oui...
Je l'admet...
Pas etonnant que j'ai songé a bosser
dans le show buisness !...
..



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue sur le site du darkcowboy , et sur son blog , Bonsoir

. Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues, a la condition d'être construtifs et raisonnables...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit ! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez... Si je veux le garder pour moi, je ne l'y met pas, et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents, reclamez, je la retirerai...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos, pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux... Alors,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

. Avertissement :
Depuis le 31 décembre, je suis officiellement sans domicile fixe.
Je devrais neanmoins reussir a payer mon abonnement,
maintenant ce blog et ma boite email...
Cependant, je ne pourrais les consulter et les mettre a jour,
non au gré de mes envies, mais plus dependament de mes moyens techniques.
Patience donc...
Et n'ayez crainte...
Si vous ne voyez pas signe de vie pendant un mois ou deux, je ne suis pas forcement mort,
inutile de se rejouir pour moi,
mais dans l'incapacité temporaire de me connecter pour mettre a jour.

Précedents Editos : Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 -Aout 02 - Juillet 02 -



Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr