Edito du 23 Septembre 2004:
Automne aux nuages gris et lourds...
. Encore sous le coups,
de la perte de mes illusions
d'humanité...
Lorsque j'ai realisé,
l'évidence,
le cycle...
Ce qui signifie...
Je vais mourir...
Bientôt...
Bien plus tôt que je ne l'aurait craint...

. Quelques mois avec elle,
des baisers volés a la sortie...
Une escapade...
Et un jour...
Pas si loin, finalement...
Je mourrai...
Isolé...
Et elle me survivra...

. Sur le coups, je suis en paix.
Comme soulagé...
Serein.
C'est logique.
C'est le cycle,
la roue de la vie,
l'eternel recommencement.

. Un peu plus tard,
en rentrant du cinema,
ça va pas...
Gros coup de blues...
Grosse deprime...
Qui semble monter de l'estomac...
Même pas l'envie de se flinguer,
même pas...
Me sent pale et faible...
Envie de se coucher dans un coin,
et de crever comme ça,
comme si tout allait finir par s'arretter
a l'interieur...

 

Edito du 22 Septembre 2004 23h35:
Fantasma...
. On peux courir,
on peux vouloir,
on peux essayer,
au bout du compte,
on echappe pas a ce qu'on est...

. Je ne suis pas un "être humain".
J'aurais voulu en être un.
Avoir ce modèle,
être comme eux...
J'ai cherché a vouloir
une maison, un metier, tout ça,
mais je n'en veux pas vraiment...
Et pire...
Elle non plus...

. Je suis,
en quelque sorte,
un génie...
Je peux realiser les souhaits,
les voeux, les desirs...
Rien vraiment ne me parait impossible...
Mais il me faut un souhait,
un voeu...
Sans cela, je ne peux rien...
Je ne peux pas avoir,
ou faire,
ce que je ne souhaite pas...
Dans tous les sens...
Et pour moi, je ne veux rien...

. Je ne voulais pas m'emprisoner,
m'enferrer dans des obligations,
travail, habitudes, maison, horaire,
que sais-je...
Et elle ne veux pas non plus...
Alors, je ne peux pas le faire pour elle...

. Elle sera mon port d'attache,
mais je resterais un bateau a la derive,
dans les eaux sombres...
Je vais peu a peu perdre
mes oripauds d'humanité...
Mes repères...
Me laisser aller a être ce que je suis,
un fantôme,
une creature de la nuit et du vent,
pas tout a fait morte encore...
Mais sans vie...
J'ai peur de disparaitre...
De perdre le contact,
de perdre pied,
et de glisser...

. J'ai peur qu'un jour,
elle veuille plus qu'un "fantasme",
qu'un fantôme,
a ses côtés...
Qu'elle se lasse de m'attendre,
ou de m'aimer...
Qu'elle prefère se tourner
vers cette "humanité"
que je n'aurais jamais....
Car , de fait,
on risque de se voir,
et surtout de se parler,
que bien moins souvent...
Dès l'instant ou
j'aurais largué les amarres...

. J'ai peur qu'elle...
Je sais comment sont les humains,
fascinés par ce que je suis,
mais quand ils realisent que
c'est vraiment ce que je suis,
ils s'enfuient...
J'ai peur qu'elle...
Comme les humains,
ne veuille pas de voeux realisés...

. J'ai revé d'être humain...
J'ai revé que je pourrait...
Fantasmé sur une vie que je...
C'est dur de realiser d'un coup que...
Jamais...

 

Edito du 21 Septembre 2004:
A wish for Halloween...
. Mon ange et moi,
on s'est donné rendez-vous
pour halloween...

. Arrgh...
ça me rend dingue
de rester sans rien faire...
Besoin de bouger de sortir,
de travailler, physiquement !
En plus, ça m'aide a penser
beaucoup plus clairement
de travailler...
La, je ne fait que ruminer,
sans avancer...

. Je sais que
je devrais vouloir une structure,
un boulot, un metier,
de l'argent, un toit,
je sais , mais...
Je n'en veux pas...
Je n'y arrive pas....
Contre toutes logiques ,
contre le bon sens
le plus elementaire,
je ne...

. La colère, l'insatisfaction,
la révolte,
sont les moteurs essentiels,
ceux qui font avancer l'homme...
Tout comme l'espoir...
Peut être même plus encore...
L'homme aime haïr...
Quelqu'un d'heureux,
de paisible, de simple,
ne construira jamais rien...
Car il est content de ce qu'il a...

. D'habitude, comme aux echecs,
je pense plusieurs "coups"
a l'avance...
Envisageant les differentes possibilités,
options, risques, probabiltés, issues...
Et je prepare lentement
ce qui viendra...
Et la, rien...
Elle, je ne l'avait pas prevu...
La vie avec elle,
j'arrive même pas a realiser...
Et je ne suis pas sur de vouloir
la planifier...
Elle est comme un rève,
trop belle, trop merveilleuse,
et je suis pessimiste,
toujours prevoir le pire,
jamais pu envisager...
La vie sans elle,
ce que je devrais considerer,
pour une raison ou une autre,
je n'en veux pas...
Alors, l'imaginer, la concevoir,
la preparer...
Je peux pas...
Sans elle, je disparais,
tout simplement...

 

Edito du 20 Septembre 2004:
Le plus doux des reveils...
. Elle m'a reveillé ce matin...
Mon portable,
je le laisse desormais toujours allumé,
au cas ou elle aurais besoin de moi,
au cas ou elle voudrais me parler...
(Et il me sert aussi de reveil matin, au besoin...)...
A 6h30, le bip de l'arrivé de son message m'a reveillé...
J'ai regardé...
C'était comme si elle s'était penchée
doucement sur moi,
qu'elle m'avait très doucement embrassé
et avait murmuré ces mots...
C'est la façon la plus merveilleuse qu'il soit de reveiller quelqu'un...
C'est plus doux qu'aucuns rèves...
Je l'aime...

. Merci...
Merci d'être si douce, si merveilleuse...
Merci d'être la,
d'exister,
de me faire tant de bien,
de m'apporter le sourire,
de faire battre mon coeur...
Merci d'être mon espoir,
mon amour, mon ange, ma fée...
Je t'aime...
Je ne te le dirais jamais assez...

 

Edito du 16 Septembre 2004:
La vie au ralentis...
. J'ai parfois l'impression,
la reflexion,
de vivre tout doucement,
très lentement...
Parfois, les choses s'accellèrent,
et l'on peux voir, faire,
tant de choses en si peu de temps...
Toutes une vie en une nuit...
Et des mois sans rien...
Peut être même des années...
A quiet life...
Oh, je ne me plaint pas...
Je l'ai voulu ainsi...
Certains reclament l'aventure,
le desorde, le conflit,
sèment le vent...
Et recoltent les tourments...
J'aime la paix...
La serenité...
Vivre lentement...
Au ralentis...

. Et alors qu'on pourrait voir
par exemple,
plus de six films par jour,
je peux me contenter d'un par semaine,
ou même d'un par mois...

. Mais malgré cela...
Malgré ma langueur forcée,
je depasse toujours...
Je me suis renseigné aujourd'hui,
pour le système de telephone
que je recherchais...
Ben...
A dire vrai, ça ne sera pas encore prèt
avant cinq ans...
Oh, ils ont des trucs,
hors de prix, mous, lents, et boiteux...
Un peu comme si on vous proposait
d'acheter une voiture qui fait du deux a l'heure,
consomme beaucoup, tousse,
et cale tous les cent mètres,
pour six milles,
alors que vous savez que dans cinq ans,
vous aurez un bolide fiable, racé, precis,
qui fera du 200 a l'heure ,
pour six cent...
Ce n'est pas juste une question d'argent,
c'est d'abord une question
de ne pas se faire chier avec un truc boiteux
quand on sait qu'il y a un truc performant derrière.
Mais, pour diverses raisons,
la France a pris du retard...
Ou je suis trop en avance...

. Toujours ce problème de synchronisme...
De "décalage horaire"...
Lorsque le minitel est apparu,
je croyais que c'etait internet...
J'ai du attendre...
Lorsque je me suis habillé "goth",
j'était le seul...
Preceder la mode n'a rien de drole...
On est toujours ridicule,
jamais dans le coups...
Et bientôt, ce sera l'inverse,
je serait "has been"...
Ridicule parce qu'a l' "ancienne mode"...

. Même avec mon amour...
Je sais qu'on a le temps...
Mais je sais aussi qu'on ne pourra pas
être ensemble vraiment,
comme on le voudrais,
avant plusieurs années...
Le temps...
Tout ce temps...

 

Edito du 15 Septembre 2004:
Tentation de blessure...
. ça va pas...
Grosse deprime...
Et ici, c'est...
L'alcool , y'en aura jamais chez moi...
Quand on voit ce que ça fait...
Même si ce n'est qu'une excuse,
pour reveler...
Je vais au ciné demain...
J'essaie de resister...
L'envie de me couper,
de me taillader...
La lame de rasoir...
Je sais...
Je resiste...
Je tiens...
Je m'accroche...
Pour elle...
Rien d'autre qu'elle...

. Pourquoi j'ai si mal ?
Parce qu'elle est loin de moi ?
Non...
J'avais mal avant ça...
Mais elle sait me soulager...
Elle...Elle m'aime...
Et je l'aime...
J'ai besoin d'elle...
Pour vivre...

. Mon portable bip...
Elle m'envoie un SMS...
Ces quelques mots,
ces simples mots,
qui me font tant de bien...
Comme un idiot,
j'embrasse mon portable
comme si c'était sa main...

 

Edito du 11 Septembre 2004:
Drowned detress inside...
. Aujourd'hui, j'ai assisté au baptème de ma nièce.
Certainement l'un des dernières
"reunions de familles" auquel j'assisterais...
Et pourtant, ce n'etait pas vraiment de la famille,
plus des amis de ma soeur et de son mari,
des gens de mon age,
pour la plupart...
Des gens sympas...
Tous ages confondus...
Mais je n'y etait pas bien,
pas a ma place.
Je suis associal,
les reunions en société,
des groupes de gens,
ça me met mal a l'aise,
quels qu'ils soient.
Je ne suis pas "désagreable",
"difficille", "sectaire",
je suis associal !
Cela veux dire que je me sent mal
en société !
Quelle que soit cette société !
C'est ma nature,
je suis comme ça.
J'ai beau faire des efforts,
prendre sur moi,
je me sent toujours aussi mal.

. J'essayait de rester a l'ecart,
de me planquer...
Mais certains voulaient se montrer sympas,
venir me parler...
J'ai même pas fait de photos,
avec ma webcam...
Pas envie...
Pas motivé...
Et de moins en moins...
J'aurais pu monter le film
du baptème pour eux...
Mais non, il aurait fallu m'imposer,
et...
Non...
Pas envie...

. Je regardait cette maison,
cette cuisine, ce salon,
cette veranda, ce jardin,
ces meubles, tout ça...
Je me suis demandé
si je voulait un truc comme ça...
Ben non...
Même pas...
Des amis, qui se reunissent,
qui rient, qui celèbrent ensembles,
est ce que je ne voudrais pas ça ?
Non...
La preuve...
Je suis si mal parmi tous ces gens...

. Je veux pas plein de monde...
Je veux pas tout ça...
Je veux rien...
Juste elle...
Heureusement qu'elle existe...
Parce que des constats comme ça,
ça vous ecoeure de tout,
de la vie et de l'avenir surtout...

 

Edito du 10 Septembre 2004:
...
. Encore du sang sous les ongles...
J'ai des griffures sur le corps...
Le cou, la poitrine, la main,
que sais-je ailleurs...
Je ne les sent pas,
j'ignore d'ou elles viennent,
je ne fait que les remarquer
par accident...
Peut être je...

. Don't wanna go to sleep...
Don't feel asleep...
Don't wanna be tomorow...
I wanna be with her,
that day, and no other.
I don't expect or want
nothing from life but her...

 

Edito du 09 Septembre 2004:
Les limites de mon imagination...
. Je suis un pessimiste...
Contrairement aux optimistes,
qui espèrent toujours,
du monde, de l'avenir et des gens,
le meilleur, la justice, le pardon
et les delices,
et qui sont toujours deçus
de constater que le monde
leurs reservent parfois de
mauvaises surprises,
je me prepare,
et j'envisage toujours le pire.
J'echaffaude des scenarios catastrophes,
j'imagine ce qui pourrait arriver
dans le pire des cas...
Et forcement,
ce n'est jamais aussi atroce que ça...
Alors la vie me surprends
agreablement...
Jusqu'ici, il n'y avait pas de hic
dans ma façon de penser...

. Je pense et vis,
au jour le jour...
Prenant chaque jour,
comme si cela devait être le dernier.
Oui, mais,
cela veux aussi dire
que je n'ai pas de projet.
Pas du tout.
Pas la moindre ambition.
Pas le moindre projet
a batir a concretiser,
rien de rien.

. Je n'ai jamais envisagé
de pouvoir tomber amoureux.
Encore moins d'être heureux,
et de vouloir rester
auprès de quelqu'un.
Rester ou exactement ?
Et quoi faire ?
Je n'en ai aucune idée.
Ce sont des choses qui paraissent evidentes
aux humains,
mais a moi...
Je me creuse,
j'essaie de me forcer,
mais cela demeure inconcevable.

. Aujourd'hui,
j'ai jeté un oeil sur les telephones portables,
avec Bluetooth...
L'internet via le telephone portable
sur l'ordinateur portable.
C'etait prevu.
Depuis longtemps...
C'est pour "garder le contact"
sans point d'ancrage.
Mais maintenant,
j'ai un point d'ancrage, elle !
Je ne devrait plus songer
a vagabonder sous les ponts
sans but et sans toit !
Je devrait avoir un vrai projet,
pour elle, pour nous, pour moi...

. Mais voila...
Je sais que ce serait "pour moi"...
Elle n'a besoin de rien.
Et tout ce que je veux vraiment,
c'est être avec elle,
rien d'autre.

. Si seulement je pouvais rever...

 

 

Edito du 08 Septembre 2004:
Homme dans l'idée...
. Je meurt de chaud...
Je fond...
Pas de photos qui me plaise...
Pas envie d'en faire...
Il n'y a qu'elle que je voudrais
prendre en photo...
Il n'y a qu'elle
dans mon esprit...

. Sur un forum,
quelqu'un a lancé le debat
"la difference entre l'homme et l'animal".
Après les quelques reponses classiques,
intelligence, sociabilité,
conscience de soi, creativité,
quelqu'un a lancé une boutade :
"L'homme, il se rase !"
C'etait une plaisanterie,
mais il a mis le doigt dessus.
L'homme se deteste lui même,
ne s'aime pas,
cherche a se changer,
a se transformer.

. Ce n'est pas juste de la vanité,
c'est du degout.
Après avoir mordu la pomme,
l'homme a cherché a s'habiller,
car il avait honte de sa nudité.
Il avait honte de ce qu'il etait.

. Pour moi, l'homme est fou.
Il n'a pas exactement conscience
de ce qu'il est,
il vie avec l'image idealisé
de ce qu'il voudrait être,
de ce qu'il croit être.
Ils ont sortis que l'homme s'idolatrait,
c'est faux,
il idolatre l'idée qu'il veux se faire de lui même.
Je connais des top modèles
qui detestent leurs corps,
et les hommes les idolatrent.
Pour leurs corps ?
Ou pour le fantasme pourri qu'ils s'en sont fait ?
Et ça ressemble a quoi 50 ans après ?

. Mais pire que le fait
qu'une personne ne soit pas
ce qu'ils ont fantasmés,
plus que tout,
les hommes detestent être demasqués,
que l'on voit au dela
de ce qu'ils voudraient s'imaginer être,
pour les voir tel qu'ils sont vraiment,
et leur renvoyer cette image insuportable.

. Mais pour moi, l'amour,
ce n'est pas le mensonge,
les apparences ou les fantasmes...
L'amour, le vrai,
ce n'est pas idealiser l'autre,
c'est le connaitre, completement,
entièrement,
jusqu'au derniers defauts,
jusqu'aux pires travers,
et l'aimer quand même,
et savoir avancer ensemble,
sans se mentir.

 

 

Edito du 07 Septembre 2004:
UpClose...
. De plus en plus,
je commence a m'inquieter
pour l'argent,
pour l'endroit ou habiter...
On pourrait se dire,
j'aurais pu prevoir,
mais la verité,
c'est que je n'aurais jamais
pu imaginer, jamais,
que je puisse aimer...
Vouloir être proche de quelqu'un...
Jamais je n'aurais imaginé...

. Mais bon,
je refuse de me prendre la tête,
si on se prends la tête,
les choses deviennent insolubles.
Absurdes et impossibles...

. Certains blogs
deviennent "Friends only"...
C'est bizarre...
Mais pour moi, c'est paradoxale...
Moi, quelque part,
ça me mettrait un peu mal a l'aise
que mes amis ou ma famille
lisent ce blog, mes pensées,
quoique, j'm'en fous un peu,
mais des inconnus,
au contraire,
ça ne me derange pas...
Vu la nature d'un blog,
je n'arrive pas a comprendre...
Lorsque quelqu'un ecrit sur son blog,
"ma meilleure amie m'a trahie !"
ou un truc comme ça,
ce n'est pas une lecture
pour l'amie en question...
Pire encore en cas de famille,
ou d'histoires que certains
ne sont pas supposé connaitre...

 

Edito du 06 Septembre 2004:
Vase Clos...
. Je viense de nettoyer
des cages a lapins,
vous savez,
des clapiers...
ça fait des brouettes
et des brouettes de cacas de lapins...
Beuarkk....
ça fait de l'engrais,
on a qu'a dire ça...

. Cela m'inspire surtout
une reflexion
qui peux sembler
être en paradoxe
avec celle d'hier...
Le fait qu'il n'est pas bon
de vivre en vase clos.
Replié sur soi même,
sans faire le ménage,
bouger,
faire entrer de nouvelles choses,
de l'air frais.
On ettouffe,
on se raccornis,
on degenère.
On ne fait plus d'effort pour rien.
Ni pour parler, communiquer,
ni pour se tenir, s'habiller.

. Il est bon de sortir,
de s'aerer, de renouveller,
de ne pas laisser les choses
pourrirent.

. Ce n'est pas contradictoire,
avec ce que j'ai dis hier.
Et non...
Paradoxal, peut être...

 

Edito du 05 Septembre 2004:
La politique de la porte fermée...
. J'aime les portes fermées.
J'suis un peu maniaque pour ça...
ça permet de conserver une atmosphère,
une temperature,
de ne pas être pollué par des odeurs,
des bruits,
que sais-je...
Keep a safe place...
Une atmosphère...
Un lieu particulier,
ou l'on peux se sentir bien...

. Et les cons,
notement les chiens qui decouvrent,
veulent se planquer la,
se sentant bien la,
au frais,
et surtout en securité,
en paix...
Et laisse la porte ouverte...
Brisent l'equilibre...
Voila pourquoi on garde ces lieux secrets,
car l'atmosphère est un equilibre fragile,
entretenue par ceux qui y viennent...
On ne peux venir profiter,
sans faire attention,
sans precautions,
sans tout briser...

. Mais je suis associable,
c'est pas nouveau...
Les humains,
en gros lourdauds,
grossiers, brutes et stupides,
crasseux et vulgaires,
m'insupportent souvent...

. Je voudrais tout quitter
pour recreer un sanctuaire
pour elle...
Avec elle...
Bientôt...
Je pourait tout recomencer...

 

Edito du 02 Septembre 2004:
Stop Whinning, Start Dreaming...
. En ce moment,
je passe presque tout mon temps
a ne rien faire,
assis, enfermé devant l'ordinateur...
Il n'y a presque pas de clients,
ni grand chose a faire...
Je n'aime pas ça.
Rester sans bouger,
sans rien faire, sans marcher,
sans agir...
Ce n'est pas mon element.

. On sent venir lentement
les changements...
Mais on laisse pourrir,
pour se bousculer frenetiquement
au dernier moment,
toujours comme ça...
Même moi...
Je sais que j'ai mille chose a preparer...
(J'ai acheté plusieurs journaux d'annonces immobillières,
c'est lourd ces vacheries ! )
Mais je n'y arrive pas...
Attendre le pied du mur,
le dernier moment...
Stupide, certe...
Mais bloqué aussi...
Car je ne sais que m'engager complètement.
Pas a moitié, pas a temps partiel,
pas un petit bout maintenant
et le reste un autre jour, non.
Je peux pas.
Et la, je suis encore bloqué.
Pour plus très longtemps,
je vois l'echeance, mais, encore...

. Je voudrais vouloir...
Mais je ne peux qu'aimer...
Si je voulait quelque chose, vraiment,
je pourrais l'obtenir,
me battre pour ça...
Mais ce ne serait que pour moi...
J'ai envie d'être avec elle,
de la faire sourire,
de tout lui offrir,
d'en prendre soin,
de la proteger...
Mais je crois que,
malgré ça,
je n'ai toujours pas envie de vivre, moi.
Et qu'a l'interieur,
je me dis que non seulement
elle n'a besoin de rien,
materiellement parlant,
mais que je ne la merite pas,
qu'elle serait mieux sans moi...
Je voudrais pouvoir être egoiste,
ête comme tous ces humains...

. Je n'arrive pas a rever a demain,
a vouloir le construire...
Car je n'y ai jamais cru...
...



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue sur le site du darkcowboy ,
et sur son blog ,
Bonsoir

 

. Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues, a la condition d'être construtifs et raisonnables...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit ! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez... Si je veux le garder pour moi, je ne l'y met pas, et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents, reclamez, je la retirerai...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos, pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux... Alors,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

Precedents Editos : Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 -Aout 02 - Juillet 02 -


Vous vous sentez seuls ?
Simplement envie de parler,ou de partager des choses ?
- Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr