Edito du 30 Avril 2004:
Comme la plume d'un ange...
. "Telle une photographie,
l'amour se develloppe dans les tenèbres"
En secret, dans l'ombre, dans mon coeur,
je l'aime...

. Tous et chacun vivent dans une illusion,
dans une perception faussé obtus et etroite
de la realité...
Nul ne peut pretendre tout savoir,
tout connaitre, tout apprehender,
ni detenir la verité...
Chacun vit dans son mensonge,
dans son aveuglement,
dans sa caverne...
Moi egalement...
Mais moi, j'utilise cela,
non pour noircir le monde,
mais pour m'y plaire...
Et pour l'aimer...
Pour que nous puissions nous aimer...
Elle vie
et sa place grandie
en mon coeur...

. Elle me manque...

 

Edito du 28 Avril 2004:
(You/I) Don't Know (Me/You),
(You/I) Don't Have To...

. Les gens ne savent pas tout de moi,
ils ne me connaissent pas vraiment...
Je ne leur demande pas...
Pas plus que je ne veux tout savoir d'eux...
Dans les relations entre les gens,
il y a toujours une part de seduction,
une part de plaisir,
une part d'irrationnel...
On doit apprecier de leur parler,
d'être avec eux, tout simplement,
sans logique ideologique...

. Beaucoup de gens qui m'apprecient,
devellopent des idées des plus nauseabondes,
cela me fait toujours sourire,
lorsque je les entends en discourire,
puisqu'en theorie, ils me haïraient,
si ils en savaient un peu sur moi...
Comme la plupart des gens...
Peut être aiment-ils l'idée
qu'ils se font de moi ?

. J'ai repensé aujourd'hui,
a une histoire que j'avais essayé
de fourguer au Theatre du Sang,
un de mes thèmes preferés,
une variation sur Barbe Bleue...
Une femme decouvrant,
en allant dans la salle qui lui etait interdite,
que son mari est un tueur en serie...
Celui-ci l'admet,
mais dit bien a sa femme qu'il l'etait
bien avant de la rencontrer,
qu'il ne lui a jamais fait de mal,
et ne lui en fera jamais,
c'est simplement une partie de lui,
qu'il aurait preferé lui cacher...
L'histoire s'articule ensuite sur le dilemne
de l'epouse, avec un personnage d'inspecteur,
et celui de la soeur de l'heroine...
Je vois gache la fin,
je suis fleur bleue,
a la fin, elle tue sa propre soeur,
pour proteger son epoux...
Symbolique...

. Tout ça pour a nouveau,
opposer l'amour a la raison...
Je crois au coup de foudre,
qu'on puisse tomber amoureux
de quelqu'un dont on ne sait rien...
Aimer, c'est s'offrir, se donner,
s'abandonner,
a l'autre, pour l'autre,
completement...
Pour a la fin ,
ne faire plus qu'un...
Aimer sans comprendre,
sans raisonner,
sans controler,
sans securiser...

 

Edito du 27 Avril 2004:
Declaration...
. Hier soir, je n'allais pas bien...
Gros coups de blues,
la deprime qui vous fait comme
une boule dans l'estomac
et vous envahis,
sans raison,
sans pouvoir l'empecher,
vous commencez a connaitre...
Et mon ange est venue...
On a commencer a parler,
elle s'est blottie contre moi,
pour me reconforter...
Mais la detresse m'a envahis
a nouveau...
Je suis si bien avec elle,
d'un coups, je songeais
que je ne la meritais pas,
qu'elle partirais, m'oublierais,
que...
Bref, la peine si lourde en moi...

. Mais a la fin,
on s'est avoué nos sentiments...
Ceux qui nous devoraient,
ceux que l'on n'osaient s'avouer...
Elle, la première, a dit les mots...
Comment decrire ce que j'ai ressenti...
D'un coup...
Par la grace de ces simples mots,
toute ma peine, toute ma douleur
a disparue...
C'est comme si un poid avait été oté
de mon coeur...
D'un coups, je n'avait plus mal...
D'un coups tout s'est effacé...
Le passé n'existe plus,
le reste du monde non plus...
Ce que j'ai eprouvé...
Mieux qu'un rève...
Ces simples mots...
Comme un aveu...
Plus precieux, plus fragiles
que tout...
Dans mon coeur,
pour toujours...

. Elle a su chasser la douleur,
chasser ma peine...
Ce que je n'avais jamais reussi a faire...
Elle est...
Elle est en moi....
Pour toujours...

 

Edito du 25 Avril 2004:
Run in the Sun...
. . Trop de soleil...
J'suis pas bien...Ecrasé...
En plus, ça n'arrètte pas,
on ne me laisse pas souffler a l'ombre...
Je me rehydrate comme je peux...
On a même coupé l'eau...
Plomberie...
Je suis barbouillé...
Je hait le soleil...

. J'aime les chevaux...
Les humains me gonflent,
avec leurs disputes et leurs egos...
Mais j'aime les chevaux...
J'aime les voir courir, jouer,
en liberté, sans but, sans entraves,
sans harnais,
se rouler dans les prés...
Et ils m'apprecient egalement...

. Aujourd'hui, j'ai croisé des randonneurs...
Le nez plongé dans leurs cartes,
qu'ils etaient...
A savoir ou aller, ou tourner,
quel chemin prendre,
la prochaine etape, etc...
Pas un regard pour les chevaux...
Je ne pourrais jamais faire ça...
(Déja parce que je suis associal...)
Mais surtout parce que je ne supporterais pas
de suivre un chemin pré-tracé,
d'aller, de faire, de voir ce que je devrais,
ce que je suis supposé,
plutôt que d'ouvrir simplement mes yeux
et de voir ou le hasard et mon coeur me mène...
Certains demandent a la vie un sens,
un but,
ont besoin de savoir ou ils vont,
de savoir "pourquoi",
et même, qu'on leur dise "comment"...
Qu'on leur designe chaque etape...
Et d'autres,
(comme moi),
aiment partir a l'aventure,
sans repères,
le coeur et l'esprit ouvert...

 

Edito du 24 Avril 2004:
La pensée obtus...
. L'une des differences fondamentales
entre les religions monotheistes modernes,
et les religions politheistes qui les ont precedés,
c'est la tolerance...
Lorsqu'on a un pantheon d'une vingtaine,
d'une cinquantaine de divinités,
et qu'on est pas sur de tous les connaitres,
croiser quelqu'un qui croit en d'autres divinités,
c'est comme croiser quelqu'un
qui connait d'autres gens...
On ne va pas se battre pour ça,
au contraire,
il y a de la place pour tout le monde...
Au pire, les discussions tournaient
a de gentilles disputes
sur qui est la meilleure,
comme aujourd'hui,
a propos de deux sportifs...
Mais la religion monotheiste
introduit la logique
de pensée unique :
"J'ai raison et vous avez tort
si vous n'êtes pas comme moi !"
Beurkkk...
Et pas très naturel...
Mais si logique pour l'humain,
dont même les scientifiques
tentent d'etablir une verité universelle,
une loi qui regirait tout, une logique,
une bouteille, une boite,
ou tout enfermer...
Refusant la difference, le chaos,
et la diversité...

 

Edito du 23 Avril 2004:
La vie avant l'art...
. On me relance un peu,
pour le théâtre et pour d'autres trucs...
Pas envie...
Pas la tête pour ça,
en ce moment...
Le boulot, les problèmes,
le fric...
Je n'ai plus de temps,
ni même d'energie,
ou d'enthousiasme,
a consacrer a l'art...
Je deteste être bloqué comme ça...
Coincé par des situations...

. Pas même envie ,
ni le temps,
de regarder la télé, une video,
de lire un peu, même une BD...
Il y a des années que
je n'ai rien dessiné...

. Je pense a mon ange...
Elle est mon seul reconfort,
mon tresor precieux et secret...
Ma lueur d'espoir,
dans ce monde si chiant...
Ce soir...
Le temps d'un bref echange,
de quelques mots...
J'ai compris une chose...
Que la racine du mot "amour",
c'était "l'ame"...
L'amour est le chants des ames...
Leurs façons de communiquer,
de communier...
De transcender tous les langages...

 

Edito du 21 Avril 2004:
In Love with an Idea...
. Être amoureux d'une idée,
de l'idée qu'on se fait de quelqu'un,
de l'autre,
d'un fantasme...
Parce qu'on ne veux voir en l'autre,
que ce qu'on cherche desesperement,
que ce dont on a besoin...
Parfois, en oubliant ses besoins,
en s'aveuglant,
sans regarder la globalité...
La realité....

. Comme on sublime un souvenir,
une epoque,
n'en conservant que les bons aspects,
les embellissant...
Et pourtant, si precieux...

. Mais ni une epoque,
ni une personne,
ne devrait être deifié...
Prophète, general
ou president,
peu importe...
Tous sont humains,
imparfaits...
Tous comportent des erreurs,
des echecs, des betises...
Il faut l'accepter...

. Je pense aux bagues,
aux anneaux...
A ce que l'on faisait autrefois...
Il y a bien longtemps,
la plupart des gens
etaient plus pauvres
qu'aujourd'hui...
Ils n'avaient donc pas de bijous,
d'aucunes sortes...
Et le mariage ne comportait pas
ce symbole...
D'ou est-il venu alors ?
D'être comme moi...
Un peu plus nantis,
un peu plus romanesques...
Mais aussi libertins...

. Deux êtres, deux amis,
partageant une erotique complicité,
une tendre et coupable amitié,
faite de jeux si doux,
et pourtant interdits...
Deux anneaux identiques,
pour deux ames esseullées,
qui se connaissait, s'appreciait,
l'une l'autre,
sans pouvoir, sans vouloir,
sans même desirer
se marier...
Ils se les offraient,
et les portaient,
pour se signifier
qu'ils s'avaient l'un l'autre...
Jusqu'a ce que l'un, ou l'autre,
trouve vraiment quelqu'un,
alors, symboliquement,
il enleverait cet anneau,
cesserait de le porter,
cessant cette liaison coupable...
L'autre, voyant l'anneau manquant au doigt,
sait se retirer, ne pas l'importuner...

. Bien sur, de ces jeux libertins,
on retiens les histoires
de ceux qui s'aimaient vraiment,
sans se l'avouer,
et qui utilisaient l'anneau
comme protection,
pour montrer qu'ils appartenaient
a quelqu'un,
et qui ne l'enlevaient jamais...
Même quand l'autre se mariait...
C'est de ces histoires,
qu'est née , et venue,
la tradition des anneaux de mariage...
Ironie...

 

Edito du 20 Avril 2004:
La bonne poire...
. Le chaud et le froid...
La thermodylatation,
vous savez, le truc qu'on utilise,
pour tout faire peter,
lentement mais surement...
On chauffe a blanc,
puis on refroidis,
et on rechauffe, etc, etc...
ça vient a bout de tout...
C'est le même procedé
qu'utilise les humains...
Grossièrement,
on appelle
"le bon flic et le mauvais flic"
ou
"La vierge et la catin"...
Si on voit qu'on peut pas vous faire ceder
en vous engeulant,
on vous fait les yeux doux
et la toute douceur...
Marre d'être pris pour un con !
Fait chier a la fin !
Parce que je suis sympa,
les gens croient que
je vais toujours leurs ceder,
et faire n'importe quoi ?
Merde !
"Rrrrohh...Mais t'es mechant,
tas pas de coeur, regarde...
Elle s'excuse, elle pleure..."
J'men fous !
Vous faites une connerie, assumez !
Marre qu'on me rappelle toujours derrière
pour reparer...
On sait que je suis un brave con,
une bonne poire,
toujours prèt a croire,
a rendre service,
a être gentil...

. Cette mentalité de merde,
aujourd'hui...
L'honneur et le respect,
tout ça, c'est du vent...
On fait n'importe quelle connerie,
et après on vient vous demander
"pardon" et c'est supposer être bon ?
On reconnait que j'avais raison depuis le debut,
qu'on m'a meprisé et traité de con, rejeté,
et maintenant qu'ils se rendent compte,
ils me rappellent a la rescousse ?
La bonne poire, le brave con ?
On peux lui cracher a la geule,
il sera toujours la ?
Marre !

. Cela me fout hors de moi,
ces "victimes"
qui baissent la tête
et jouent les chiens battus
au premier coup de vent,
mais qui n'hesitent pas a mepriser
quand tout va bien...
Aucune dignité,
aucune fierté...
Faire des erreurs,
ça arrive a tout le monde,
et c'est très bien de le reconnaitre,
mais se mettre a se trainer par terre
comme ça...
Tout ça pue tellement le numero,
appris par coeur, et repeté,
qu'on recommencera encore,
et qui vous permet de fuir
toutes responsabilités
en jouant les martyres...
Mes copines feministes
appellaient ça des "limaces" !
Qui rampent au premier coup de vent,
et qui bavent sur tout le monde !

. Rhhaaa !!!!
M'enèrve !!!!
En plus, c'est la deuxième fois
de la journée !!!
Il y a des jours ?
L'autre, au contraire,
s'excuse pas , ou a peine,
c'est normal...
Grrrr...

. Je pense a mon coeur,
a mon ange,
ça me calme...

 

Edito du 19 Avril 2004:
Franz & Milena...
. Vivre par l'ecrit,
ressentir par la pensée...
Je songe a Franz et Milena...
La correlation est telle,
que je vais deroger,
et vous parler d'eux...
Et donc de moi...

. Franz Kafka etait un homme
ordinaire, intelligent, sensible,
ecrasé par les habitudes,
par la vie...
Il trouvait refuge dans l'ecriture,
et la litterature...
Ces recits etaient le reflet
de ses humeurs,
de son regard sur l'inhumanité,
et l'absurdité cruelle de la société...
"La metamorphose",
qui montre un homme si rabaissé,
qu'il en devient un cafard...
"Le procès",
ou un homme accusé
finit par douter de son innocence,
vu l'instence et l'importance
de la machine judiciaire...
On en venait a parler de situations Kafkaïennes...

. Il ne devait avoir une grande estime
de lui même, de sa vie, de sa personne,
ou de ses merites...
Au point qu'il avait demandé,
a un de ses rares amis,
de bruler, après sa mort, tous ses ecrits...
Ce qu'il ne fit pas...
Mais tout bruler de ce que j'ai fait,
ne rien vouloir laisser derrière soi...
Ne pas vouloir être un poids,
même après sa mort...
Je comprends ça...
Moi aussi...

. Franz ne croyait pas meriter l'amour,
et n'y croyait pas vraiment...
Il disait sortir avec des femmes
de peu de beauté,
qui le dispansait de seduire...
Pourtant, c'est elles qui le quittaient,
effrayées...
Il leur ecrivait des lettres de 4 a 15 pages,
par jour !
Et elles ne comprenaient rien...
Pourtant...
Pourtant Franz connu l'amour...
Milena...
Une traductrice mariée,
qui vivait a l'etranger...
Ils correspondirent par ecrit,
tant et tant,
sans même s'être rencontrer...
Mais ils finirent par le faire...
Même si Milena ne put...
Au moins,
pour un bref instant d'eternité,
ils se sont aimés...

. Combien de romances
n'ont-elles vecu qu'a travers
la correspondance ?
A travers les lettres ?
A travers les mots ?
Le coeur et l'esprit,
comptant plus que
la chair et l'habitude...

. L'amour interdit...
L'amour defendu...
Combien romanesque a ecouter,
combien lourd a vivre...
Devant la promesse
d'une souffrance inevitable,
d'une dechirure,
d'un manque presqu'inconsable,
pourquoi oser s'aventurer ?
Pourquoi toujours
la souffrance
doit-elle triompher ?
Je ne devrais pas...
Je le sais...
Mais je n'ecoute jamais
ce qui contredit
mon coeur et mon instinct...

 

Edito du 17 Avril 2004:
Comme des chiens...
. Les humains ...Ils semblent presque pisser par terre,
pour marquer leurs territoires,
repousser sans cesse leurs frontières,
aboyant contre ceux qui les contestent...
Le territoire/propriété...
Ils abusent, grattent un peu plus,
gagnent avec fourberie
des petits riens
qu'ils defendent jalousement...
Hypocrisie...

. Et comme des chiens,
ils aboient, gueulent sans arrèt,
mais ne mordent guère souvent...

. Et moi, je ne suis pas comme eux...
Plus loup que chien...
Je n'aboie pas...
Je ne joue pas a celui qui fait le malin,
a celui qui pisse le plus loin...
Moi, je mord...
Et c'est moi le monstre...
Ils me regardent effrayés, effarés,
me disant que je suis fou d'avoir fait ça...
D'être si violent...
Et bizarrement, je ne me sent pas violent...
Bien moins qu'eux en tout cas...
Je ne passe pas mon temps a geuler, moi...
Je suis plus brutal, peut être...
Plus nature, plus direct,
moins hypocrite ou fuyant...
Voila tout...

. Amusant...
Je vient de voir ma famille
revenir de la messe a l'église...
Chacun sa sortie du samedi soir...
Eux vont se rependre
de leurs pechés...
Moi, je vais plutôt en commettre !

 

Edito du 16 Avril 2004:
Not Stupid Enough...
. Les humains semblent posseder
un etat naturel
dont je suis depourvu...
Une phase regressive,
lorsqu'ils mettent leurs intellect sur "pause",
un etat d'hebetude, de stupidité...
Bref, de connerie...
Moi, quand je cesse de reflechir,
je passe a l'etat animal...
Etat que tous ne semblent pas posseder...
Ou pour lequel ils doivent faire
des efforts...
Le simple etat de conscience,
de reflexion, semble leur être
si difficille...
Et ils semblent adorer
regresser a cet etat,
ou ils n'ont ni memoire,
ni intelligence,
ni même instinct...

. C'est drôle...
Je ne leur envie pas ça...
C'est même plutôt le genre de chose,
qui me degoute et me repugne
chez eux, lorsque cela a finis
de m'amuser...
Et ce fait d'aimer être commander...
Beuarrk...

. Je me sent "Borderline" ce soir...
Comme une immense pulsion ,
une violence inouie,
qui monte en moi,
qui m'envahie...
Comme un besoin imperieux
de tout renverser,
de tout briser,
de tout casser...
Comme une envie, un besoin,
de voir, de sentir,
le sang couler,
les choses se briser...

. J'essaie de me defouler
en m'enfermant dans le noir,
la musique a fond,
en dansant comme un possedé...
Mais...
La rage en moi...

. La, j'ai envie de tomber a genoux,
de m'arracher les cheveux par pleines poignées,
m'arracher la peau ,
de me fracasser le crane sur quelque chose,
encore et encore,
en hurlant de toutes mes forces...
Ouais...
J'crois qu'j'suis pas bien ce soir...
Je tremble...
J'ai du mal a me controler...

 

Edito du 15 Avril 2004:
You'd better Run...
. Les sirènes retentissent...
Les portes automatiques descendent
et se ferment...
La voix retentit...
Demandant d'evacuer...
Pas question...
J'avance doucement, tranquillement,
jusqu'a mon point de destination,
et je prends un bouquin...
Je ne fuirais pas...
Jamais...
Ne vous meprenez pas...
Je ne cherche pas la merde,
jamais...
Je suis plutôt du genre
a eviter les problèmes...
A tel point qu'on pourrait
me qualifier de lache, parfois...
Evitant les situations conflictuelles,
les discussions steriles,
et tout ce qu'il est facile de prevoir
et d'eviter...
Quittant tables et discussions,
evitant soigneusement
certains quartiers...
Mais je ne fuis jamais
mes problèmes.
Je ne recule jamais devant le danger...
A tel point qu'on me traite parfois de fou...

. Je ne cherche pas un conflit
pour la jouissance du conflit,
j'aspire toujours a arriver quelque part,
a quelque chose,
d'enrichissant,
pour une partie ou l'autre...
Les humains aiment controler,
aiment la constance,
l'habitude et la repetition...
Moi, j'aime avancer...
Et si je ne fuis pas vraiment
mon passé,
je ne le laisse pas m'entraver...

. Pourtant, moi,
on devrais me fuir...
Certains le font,
d'ailleurs...
A cause de ce que je suis,
de ce que je fait...
Je sais que je fait du mal aux gens...
Je ne sait faire que ça...
Autour de moi,
ils souffrent et meurent...
J'apporte le malheur...
Je devrais...

. Je pense a S...
Lorsque je ferme les yeux,
dans le métro, le bus,
au cinema, avant que le film ne commence...
Je l'imagine blottie dans me bras...
Simplement la...
Tendrement contre moi...
Elle emplie tant ma vie,
que je n'ai plus l'envie de fuir la realité,
a travers les films ou les livres...
J'ai envie d'en gouter
chaque instant...
Même lorsqu'elle n'est pas la...
Car elle est dans mon coeur,
qu'elle a remplie...

 

Edito du 13 Avril 2004:
Le coeur qui serre...
Le coeur qui sert...

. J'ai mal a la poitrine,
ça me serre en dedans...
Et pourtant, pourtant,
au moins, je sent quelque chose...
Elle a ouvert une porte dans mon coeur,
trouvé une brèche,
et l'a exposé aux vents,
affaiblissants mes defenses...

. A nouveau, naivement,
comme un humain,
et , certes sur des petites choses, mais,
j'ai recommencé a esperer, a croire,
a oser vouloir croire aux autres,
juste un tout petit peu,
juste un instant...
Et cela m'a suffit, si vite,
pour être blessé, trahi, deçu...
J'ai mal...
Je voudrais me renfermer
dans le noir a nouveau,
changer mon coeur en pierre,
froid et insensible...
Fuir, me fermer a jamais
de la douleur de la deception,
de la trahison...
Mais je voudrais aussi,
encore un peu,
juste un tout petit peu,
le sentir encore en moi...
Cette chaleur...
J'hesite...

. J'ai posté les quelques photos
de la soirée de samedi aux Caves Saint Sabin...
L'instrument ne pouvait être
plus enthousiaste
que la main qui le tiens,
elles ne sont pas terribles...

. Je repense a cette soirée
que je n'ai pas su gouter...
Ou je n'ai pas su faire le vide,
et tout oublier...
A tous ces gens,
auquels je n'ai pas parlé,
au plaisir que je n'ai pas su prendre...
Je pense a Elsa,
si gentille, si souriante,
qui m'a relancé plusieurs fois,
et a qui je me suis fermé,
déja blessé,
refusant l'entrée,
tout contact, tout sourire,
tout amitié...

. Ces blessures me rendent
plus amère encore...
Et plus associable,
si la chose etait possible...

. Je ne sais que faire...
Comment reagir...

 

Edito du 11 Avril 2004:
Don't look down...
. . Je vomis les humains,
et leurs mentalités ecoeurante de merde !

. Pour eux,
quelqu'un d'honnètte, de franc, et de gentil,
c'est un con ! Un pigeon a plumer !
Faire une chose sans arrière-pensée ?
Juste pour aider, juste parce qu'on s'interesse ?
Sans guetter, en retour, par calcul,
de l'argent ou des faveurs ?
Impensable !
Pourquoi ?
Parce qu'ils en sont incapables, eux !

. Et cette façon de faire une chose,
que l'on sait reprehensible,
et pire, dangereuse,
mais de le faire,
juste pour faire les malins...
Du 100km/h en ville ? Bourré ?
Au mieux, on peux gagner quelques secondes,
se faire une très legère sensation,
infime de ce qu'on ressentirait
au premier train-fantôme venu,
et au pire, on tue des gens...
Debile ? Irresponsable ?
Je trouve aussi...
Et cette façon de s'en vanter,
en privé, mais de vouloir, officiellement,
le cacher a la société...
Voila pourquoi ils ne veulent pas
de radars automatiques,
ni de cameras...
Pour pouvoir continuer leurs conneries
en toutes impunités...

. Cette façon ecoeurante,
qu'ils ont de se vanter des tours pendables,
qu'ils ont joués aux gens...
De la façon dont ils se sont joués
de leur credulité,
comme ils les ont roulés,
comme ils leurs exorqués de l'argent...
Ou comme ils les ont mis dans leurs lits...
Car cela participe aussi
de cette mentalité,
le "sexe-trophé-jeu"...
Le fait de considerer que c'est un jeu,
auquel la fille "perd" et le garçon gagne,
si elle accèpte de coucher...
Et le fait qu'elle puisse en avoir envie,
ou autre , non ?
La fille, a leurs yeux,
n'est qu'un gogo, un con,
un objet de plus...

. "Mais on est pas mechants !
On fait de mal a personne !
C'est la vie !" geignent-ils
lorsqu'on leur reproche...
Être a nouveau temoin
de ce type de comportement
m'a ecoeuré au plus au point...
J'avais envie de rentrer,
de me barricader,
et de ne plus jamais revoir,
parler, ni surtout faire confiance
a un humain...
Et comme on ne pouvait tous les tuer...
Comme c'est moi, "l'erreur",
trop sincère, trop sensible,
si je ne veux plus les voir,
je n'ai qu'a...
Bref, grosse deprime...

. Contrairement a ce que de nombreuses personnes
semblent vouloir croire de moi,
en me regardant de prime abord,
je ne suis pas un macho...
Loin de la...
En bien, comme en mal...

. J'ai remarqué que de nombreux males humains,
(et aussi certaines femmes degenérés)
aimaient a avoir quelqu'un
qui leur soit inferieur...
Que c'en etait presque un besoin !
Bizarre...
Ce besoin de se sentir superieur,
de rabaisser l'autre...
(Même inconsciement...)
Je l'ai jamais eu, ça...

. J'aime grimper,
apprendre, m'elever...
Si je peux aimer a enseigner,
ce n'est jamais condescendant,
et je pense souvent
que de la personne a qui
je montre un chemin,
je peux apprendre
nombre de choses
que j'ai oublié...
Ou nouvelles, encore...
Ou même, non...
Aider, simplement,
puis disparaitre,
sans même attendre un merci...
C'est ce que je fait tout le temps,
je n'aime pas les remerciements...
Et je ne le fait jamais par contrainte,
je ne le fait pas en craignant
ce qui pourrait se passer
si je ne le fait pas...
Je le fait, juste pour le plaisir de le faire...
Sans arrière-pensée...
Alors , qu'on prète a mon comportement paternaliste,
je ne sais quelles idées perverses...
Cela me met hors de moi...
Mais qui les a ces pensées ?
Qui ose songer a des choses aussi tordues ?
Pas moi...Vous !

. Je vais attendre un peu,
avant de mettre les photos de la soirée...
Attendre de m'être un peu calmé...
A cause de ça,
je n'ai pas pu profiter pleinement
de la soirée...
Pourtant, la musique, l'ambiance,
les gens, tout etait super...
Mais moi, j'avais ça sur le coeur,
et je n'arrivais pas a faire le vide...

 

Edito du 10 Avril 2004:
Fils du vent...
. Fils du vent, enfant du courant...
Ne tranforme pas le champs en desert,
en l'epuisant, en le surexploitant...
Les sauterelles humaines,
mornes sedentaires aigris d'habitudes,
en s'entetant a rester au même endroit,
a s'acharner sur un même filon,
a refaire les mêmes gestes,
sans evoluer,
deperissent...
Par le principe de l'entropie,
tout diminue et s'amenuise,
avec le temps...
Il faut avancer, changer,
se renouveller, s'enrichir,
et non s'appauvrir...
Apprendre et non s'enteter...
Être comme un enfant,
pas comme un adulte,
finalement...

. Glace, pluie, nuage, rivière,
mer, ocean, courant souterrain,
sang et sève des être vivants,
vie, et mort tout autant...
L'eau est constance, changement...
Necessité...

. J'aurais aimé pouvoir dire,
que je suis un de ces accrocs a internet...
Qui passent leurs vies devant l'ecran,
ne vivant que virtuellement,
sans bouger de leur siège...
Mais je ne peux pas...
Je dois bouger...
Je dois sortir...
Je dois courir, respirer, agir...
Et en ce moment,
cela m'ennuie un peu...
Car je manque parfois
de precieux moments,
avec ma douce amie...

. Ce soir, j'irais en soirée...

 

Edito du 08 Avril 2004:
Virtually Yours...
. Dans le coeur, l'ame et l'esprit...
Par la pensée...
Pas physiquement,
ni geographiquement,
nous sommes amants...
Quoi de plus precieux,
ou de plus fragile ?
Je pense a elle,
et elle rechauffe mon coeur
et mes pensées...
Que demander de plus ?
Pour ma part, rien...
Il faut croire que je ne suis guère materialiste,
et que je ne vis qu'au present...
Comment ça, on le savait déja ?
Et oui ! Je suis comme ça !
Pour moi, les choses les plus precieuses,
sont celles du coeur, et de l'esprit...
Pas celle qu'on peux acheter
ou vendre...
Mais celle qu'on garde a jamais,
en secret, precieusement...

. Certains peuvent toujours se moquer...
Comparer cela a ceux qui vivent,
aux travers des romans,
au travers des films a l'ecran,
vibrant et ressantant
ce que ressentent les heros,
mais sans vraiment rien faire...
Peu m'importe...

. Ce midi, en mangeant,
plutôt que de regarder la télé,
je regardait les oiseaux,
par la fenètre,
venir festoyer...

 

Edito du 04 Avril 2004:
A touch of Silver...
. J'ai vu un lezard courir sur les pierres,
ce matin...
Je trouve ça assez tôt dans la saison,
pour déja voir des lezards
se dorer au soleil...
Cela dit, c'est vrai qu'il fait beau...
Magnifique même...

. En ce moment,
j'ai une vie "virtuelle"
infiniment plus riche,
pleine et excitante,
que ma vie reelle...
Je ne regarde pratiquement plus la télé...
Ah ça !
On ne peut pas dire que
je l'utilise beaucoup
mon nouveau magnetoscope/lecteur DVD...
Pratiquement pas en fait !
Tout mon temps libre,
ou presque,
je le passe desormais devant l'ordinateur...
Le laissant parfois allumé,
lorsque je dois y aller...

. Se créé, a travers l'ordinateur,
de nouvelles relations...
Une nouvelle façon d'apprehender
le monde, les gens...
Plus litteraire...
Je m'y sent bien...
J'en profite...

 

Edito du 03 Avril 2004:
Country ? Western ? No...Just me...
. Ce matin, dans la rue,
on m'a demandé
si j'etais fan de Country...
Serieusement !
Heu, non...Pas vraiment...
Je ne deteste pas ça non plus,
mais c'est très très très loin
d'être mon style de musique preferé...
Fan de l'Amerique, alors ?
Des Westerns ?
Non plus !
Bah alors, mon look ?
C'est juste pour faire genre ?
Bah alors, mon look,
c'est juste pour être bien dedans et avec,
c'est juste parce qu'il me correspond....
Justement,
ce n'est pas pour faire genre
"americain" ou "western",
ce que je trouverais grotesque...
Mais ils veulent sans doute croire
que si, comme moi, les cow-boys,
portent des bottes, chapeau,
long manteau, etc,
ce n'est que pour se conformer a une mode,
et non pour des raisons pratiques...

. J'ai remarqué, grace a internet,
que, par rapport a certaines,
je tapais assez lentement...
Ces personnes parviennent a taper,
et sans fautes,
a une vitesse que je trouve ahurissante...
Je ne considère pas ecrire lentement pourtant...
Et je ne souffre d'aucun defaut d'elocution,
ou de vocabulaire,
qui me ferait hesiter sur les mots,
ou encore les rechercher...
Mais j'aime ça...
J'aime me rendre compte que,
par rapport a d'autres,
je suis lent, presque obsolète...
On se rend compte du fait
qu'on se laisse un peu aller...
Et qu'un leger effort ne serait pas mauvais...
Cela nous pousse a nous redresser...
J'aime ça...

. Oh, bien sur, sur internet,
cette facilité a l'ecriture n'est pas
l'apanage de tous les utilisateurs,
loin s'en faux...
Et nombre utilisent un style d'ecrit,
en abreviations raccourcis,
dite "SMS", des plus penibles...
Mais je ne veux pas regarder
vers ceux qui se laissent aller
a faire n'importe quoi...
Je veux regarder,
vers ceux et celles qui peuvent m'inspirer,
me pousser a avancer,
a progresser,
a me depasser...

. Ce matin, en partant,
j'ai pris du retard...
Gros calin a Minouchette,
qui m'attendais sur le rebord
d'une fenètre...
Tendrement...
En pensant a S...

 

Edito du 02 Avril 2004:
Hush...Just a dream...
. Ce matin, j'ai révé...
J'ai révé que j'était avec une jeune fille,
environ 16 ans, a peine davantage...
Nous etions ensembles, vraiment,
et fondions même le projet de nous marier...
Chez elle, je du faire face au mecontentement,
a la desaprobation de ses parents...
Pourtant, face a eux, j'etait calme,
les choses ne degeneraient pas...
Ils n'etaient pas d'accord,
cela se comprends,
et tentaient de me raisonner...
Quand soudain...
Un bruit de coup de feu...
Dans la chambre de la jeune fille,
celle-ci, a genoux sur son lit,
s'etait tiré une balle dans la bouche,
faisant eclater le sommet de sa tête...
Prèt de son corps, une petite note,
griffoné quelque chose comme :
"je ne peux vivre sans lui..."
Et je me suis reveillé...

. Je ne rève que très très rarement,
heureusement...
A vrai dire, presque jamais...
. Je prends ce rève pour un rappel,

un avertissement...
Le printemps a du reveiller en moi,
quelques appetits...
Il faut me rappeller de ce que je suis...
Et de ce qui arivera si,
j'ose, a nouveau...
Quelqu'un souffrira...
Quelqu'un mourra...
Et ce ne sera pas moi...
Ce n'est jamais moi...
Je suis celui qui reste,
seul parmi les tombes,
dans le silence,
et la memoire qui s'enfuit dans le vent...
...

 



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue sur le site du darkcowboy ,
et sur son blog ,
Bonsoir

 

. Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues, a la condition d'être construtifs et raisonnables...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit ! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez... Si je veux le garder pour moi, je ne l'y met pas, et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents, reclamez, je la retirerai...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos, pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux... Alors,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

Precedents Editos : Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 -Aout 02 - Juillet 02 -


Vous vous sentez seuls ?
Simplement envie de parler,ou de partager des choses ?
- Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr