Edito du 30 Janvier 2004:
La France livrée aux loups...
. Un politicien vient d'être condamné...
Dix ans d'inéligibilité...
Même si il gagne en appel, il est grillé...
Et alors, vous me direz ?
Pourquoi je m'en soucis ?
Je ne le soutiens pas ce gars la,
qu'est-ce que j'en ai a branler ?
Et bien, voila, c'etait le dernier candidat solide,
le dernier rempart face a l'extrème droite...
Elle avait déja presque gagné les dernières elections,
imposant déja des lois et des changements
a l'encontre de l'etat,
degageant des candidats ecoeurés
devant l'inconscience des français
de voter pour ça, de laisser faire ça,
et de les acclamer qui plus est...
A present, le boulevard est degagé
pour les prochaines elections...
Plus rien, plus personne
pour leur barrer le chemin...

. Je sent que je vais feuilletter
un atlas a la recherche
d'une nouvelle terre d'adoption...

. Dans cette culture, dans ce climat,
ou de fait, la vie est moins dangereuse qu'avant,
mais ou les gens ont les foies...
Les gens craignent pour leurs petites affaires,
leur petites boutiques...
Ils ne leveraient pas un doigt pour aider
une personne en difficulté...
Mais ils veulent être "protégés"...
Dans une société ou un simple "Bonjour"
met mal a l'aise, derange par son incongruité,
est presque ressenti comme une agression,
ou chacun veux voir des sous-entendus...
Le malaise ne fait que generer le malaise...
Le stress, l'angoisse, l'agressivité...
Et lorsqu'on cherche a desamorcer
cette tension absurde, a plaisanter,
on se retrouve en prison pour ça,
sur un malentendu qu'ils refusent de reconnaitre...
La peur, mélée a la frustration,
finissant par declencher la rancoeur,
la colère, puis la haine...
Ouais, je vais me chercher un autre coin
pour crecher, moi...
2007 ?
Faudra que je soit parti...

. Ce qui est triste,
c'st qu'on pourra pas dire
qu'on l'avait pas vu venir...
On le savait...
Mais tout le monde s'en fout...
C'est comme la guerre...
Les imbeciles qui ne l'ont pas connue
la reclame de leurs voeux...
Connards...

.

 

Edito du 29 Janvier 2004:
Dans l'attente...
. Dans notre société,
dans notre mode de vie moderne,
on passe enormement de temps a attendre...
De fait, la plupart de notre temps...
Attendre dans la file d'attente,
des caisses du supermarchés, ou a l'entrée...
Attendre la nuit pour dormir,
le samedi soir pour s'amuser,
l'heure pour diner...
Attendre que quelque chose,
ou quelqu'un arrive,
et change notre vie...
Attendre le bon moment...
L'organisation, l'intelligence,
la modernité, permet, en partie,
de reduire cette attente...
Mais ceux qui ont pris trop d'avance,
doivent desormais attendre
que les autres puissent suivre,
ce qui ne sera pas forcement le cas...

. C'est un des problèmes du moment,
le manque d'emulations, d'excitation...
De mon temps,
les heros etaient des "Sherlock Holmes"
ou des "Bruce Lee"...
On tendait a vouloir devenir aussi brillant,
aussi intelligent, aussi fort, aussi elegant
qu'ils l'etaient...
Aujourd'hui, les heros sont des imbeciles,
des cretins maladroits, pretendument
federateurs du plus grand nombre,
pour ne pas risquer d'exclure les plus bêtes
qui ne comprendraient rien...
Il ne faut plus chercher a comprendre...
Non...

. Cela aussi a disparu...
C'est d'ailleurs une caracteristique
que je n'ai jamais envié a nombre d'humains,
la capacité d'apprendre bêtement,
par coeur, sans comprendre,
pour pouvoir oublier...
Sans rien garder, sans s'enrichir,
apprendre comme une corvée,
un boulot..
Je n'ai jamais su...
J'ai toujours voulu comprendre, d'abord...
Le "c'est comme ça et pis c'est tout!"
je ne l'ai jamais accepté...
Cela participe a un mecanisme de pensée,
une saine curiosité,
qui n'existe pas chez les moutons,
esclaves sans ames, zombis lobotomisés,
au service de la société,
sans esprit critique ou même construit,
ou constructif...
Nul, en decouvrant un appareil,
n'a plus la pulsion de vouloir le demonter
pour en saisir le fonctionnement...

. J'ai entendu dire que le cerveau humain
produisait en quasi permanence
une substance chimique qui nous donnait
un sentiment de securité,
ou quelque chose d'approchant,
et qu'en cas de choc violent,
même un choc psychologique,
le cerveau cessait de generer cette substance,
creant l'etat de choc
voir un etat de panique qui mène
au bord de l'asphixie...
Cela dit, je ne suis pas sur d'avoir tout compris,
et il est certain que je vulgarise...
Le cerveau secrète nombre de substances chimiques
a usage interne, et aux effets subtils...
Cela dit, je pense que c'est un des trucs
qui doit foirer chez moi...
En cas de crise, mon cerveau,
au lieu de stopper la production d'adrenaline,
et de substance euphorisante,
dois au contraire l'augmenter...
J'ai le cerveau qui marche a l'envers, quoi...
ça doit pas être la seule chose en moi
dans ce cas...

 

Edito du 27 Janvier 2004:
Dictature paisible ou democratie confuse...
. Je viens d'entendre un truc troublant,
un pays qui se protegeais
de l'agression d'un savoir non-desiré...
Car après tout, pourquoi pas ?
Qui peux tout savoir ?
Qui le veux ?
A-t-on besoin de savoir
des choses ecoeurantes,
des choses deprimantes
auquelles nous ne pouvons rien,
des choses troublantes
qui pourraient nous influencer ?
L'ideologie qui mène a la paix,
au bonheur,
et a la tranquilité de l'ame
et du peuple
est-elle condamnable ?

. La verité est-elle un fait ?
Ou une croyance communne ?
Un consensus souvent aberrent
au regard de la realité ?
La liberté n'est qu'une idée
incompatible de fait
avec la vie en société...
(C'est pourquoi je hait les sociétés...)
La pretention a la liberté,
la fragilisation des modèles,
entraine le doute, l'angoisse
et le malheur...

. L'histoire nous l'a enseigné...
Toutes les sociétés fondés sur
le capitalisme, (culte de l'argent),
ou la democratie, (l'auto-gestion)
s'effondrent a court terme...
Quelles sont les civilisations
qui ont le plus durées dans le temps,
et le plus prospérées ?...
Sur quel modèles fonctionnaient-elles ?
Leurs dirigeants avait un droit divin...
Un pouvoir incontestable...
De par nature même...

. Bien sur, les intellectuels et autres
aiment a detruirent les divinités,
a les contester, a se revolter,
exactement comme un enfant
au bord de l'adolescence,
qui s'ecrit que son père est un con,
avant de murir,
et de reconnaitre la sagesse de ses choix,
de sa vie...
Dans nos sociétés,
le père est vraiment un con,
et n'est plus un modèle ou un repère
comme autrefois...
La famille n'est plus un refuge...
Et même l'autorité de l'état,
père ou mère de substitution,
peut être acheté ou ridiculisé...

. C'est donc une figure parentale,
sévère et juste, aimante et presente,
que l'humanité recherche vraiment
en ses dirigeants...
Des parents toujours presents,
qu'ils ont a coeur de soutenir,
comme une famille
desormais unie et idealisée...

. La revolte et le doute sont naturels
chez tous les enfants...
Mais sans la figure d'un père,
d'un dirigeant incontestable,
d'un fondement solide auquel se racrocher,
comment sortir de cette periode
de tourments ?
Si les dirigeants eux-mêmes
ne sont que des enfants confus
comment les unir pour chasser le doute,
creer l'enthousiasme qui les
menera sur la construction
d'un long chemin de prosperité ?
Dans nos sociétés,
ces dirigeants ne sont que chefs de gang,
magouilleurs faillots,
agissant dans leurs propres interèts,
ou par compromis...
Sans ideaux , ni long terme...
Sans stabilité...

. Cela dit, moi,
j'aime la liberté, le chaos, l'envie,
la loi du plus fort et des magouilles !
Je suis très bien ou je suis !

 

Edito du 26 Janvier 2004:
Spirale negative...
. Le cercle des amis,
des connaissances, des references,
des habitudes, chez les humains,
va en s'amenuisant avec le temps,
comme leurs neurones,
ou leurs oeufs,
ils ne font qu'en perdre,
pour majorité...
Ils se sentent vite seuls et perdus,
dans un monde trop grand,
trop complexe pour eux ,
et qui leur est devenu etranger...
Cet axiome ne me concerne pas,
puisque je vis au present,
non sur mes acquis...

. Les vieilles maledictions
ne meurent jamais...
Nul ne doit penetrer le ventre
qui l'a engendré...
Un rejeton qu'on avait laissé
avec sa mère trop longtemps,
a du s'accoupler avec elle,
en secret...
Leur progeniture maudite,
née dans la froide nuit,
sont tous morts nés,
ou gelés...
On reconnait lesquels de quoi,
car ceux qui sont morts gelés,
sont bleu-noirs...
C'est degeullasse...
Des nouveaux-nés,
fragiles et innocents,
qui ont du payés pour les crimes
de leurs ainés...

. Je deteste l'odeur de la viande bouillie,
cela me rappelle les seances de dessossements,
pour recuperer cranes et os,
et cette façon qu'a la chaire
de se detacher mollement des os,
de se reduire en charpie ecoeurante...
C'est degeu...

 

Edito du 25 Janvier 2004:
Sourds & Aveugles...
. Pourquoi ?
Pourquoi les gens n'ecoutent-ils que leurs propres voix ?
Pourquoi ne veulent-ils voir que ce qui leur plait ?
Pourquoi n'ecoutent-ils,
pourquoi ne regardent-ils jamais...
Jamais vraiment...
Au cours des discussions,
ils ne font qu'attendre leur tour de parler,
ils redirigent toujours les choses
sur leurs centre d'interèts,
niant completement le fait
qu'autre chose puisse exister,
et ce que l'autre dit,
si ce n'est pas ce qu'il voulait entendre...

. Toujours, en l'autre,
ils cherchent l'echo d'eux même,
niant la difference,
comme une maladie...
Ne voyant que ce qui leur plait,
oubliant le reste,
ne voulant pas le voir,
ce qui ne leur est pas famillier...
Souvent, on essaie de parler,
de communiquer..
On se vide...
Cela semble si dur parfois de parler,
et quand on s'ouvre enfin,
quand on exprime clairement
ce qu'on ressent,
nul ne veux ecouter...
On change de sujet...

. La sollitude est mon lot,
c'est vrai...
Et je suis toujours "desynchronisé"
par rapport aux humains...
Mais le fait de les voir refuser obstinement,
d'ecouter autre chose que leur propre voix,
ça fait chier...
A force, ça fait mal...
J'suis con , aussi...
Il faut toujours que j'essaie...
Que j'y retourne...
Que je crois qu'ils ne sont pas si cons et bornés...
Qu'au moins une personne m'entendra,
comprendra, se reconnaitra...
En vain...
Ils ne veulent pas...

. C'est amusant...
Un petit sortilège de purification,
de desouventement d'une pièce, le truc simple,
fait flipper et fuir mon chien...

. Ce n'est pas bon de tout analyser,
de trop anticiper,
de trop reflechir et reculer...
De se prendre la tête en vain...
Après, on ne fait plus rien...
Il devient absurde de trop chercher
a donner un sens a toutes choses,
comme si elles en avaient un...
Il faut savoir être spontané,
marcher a l'instinct,
faire, tout simplement,
et pas tout intellectualliser...
Sinon, on ne fait plus rien...
On n'ose plus jamais...
On passe a côté,
assis seul dans son coin,
a regarder les années passer
sans rien y faire jamais...
Le malheur est inevitable...
Le bonheur, lui, est spontané...
Alors, a quoi bon se prendre la tête
pour eviter ce qui adviendra de toutes façons,
et passer a côté des joies simples de la vie ?
Il faut savoir oser,
en verité, on ne le regrette jamais...
Jamais vraiment...
Cela fait des souvenirs...
Si doux, si souvent...

. L'introspection, l'ennui, la sollitude
ne sont-ils pas des symptômes lié
a l'inaction et a la passivité ?
A l'indolence ?
A l'oisiveté ?
Mère de tous les vices...
Car celui qui est toujours occuppé,
pensea-t-il seulement jamais a tout ça ?
Vous voila victimes de vos richesses,
de votre vie de confort...

 

Edito du 24 Janvier 2004:
Sans Motivations...
. J'ai fait un peu de rangement...
Et dans mes affaires,
j'ai decouvert un petit papier rose,
plié en deux,
avec une ecriture feminine,
un prenom (fenimin), un numero de telephone,
et un petit coeur griffonné a côté...
Problème : Ce prenom ne me dit rien...
Mais vraiment rien !
J'suis vraiment un salaud !

. On m'a appellé pour ouvrir
une serrure recalcitrante...
Pour une fois avec la clé...
Après quelques secondes ,
j'avais ouvert la porte,
et j'avais brisé la clé en deux...
On est bien emmerdé pour fermer,
maintenant...

. Las, j'ai fait mon choix...
Guerrier et non commandant...
Je ne rève que de paix,
pas de regner sur le monde
et d'y imposer mes idées,
d'un pouvoir méprisant...
J'ai choisi d'aimer,
plutôt que de diriger....

. J'm'emmerde...
Je ne fait rien en ce moment...
J'ai bien repris le scenario
de "Godslayers",hier...
Je l'ai un peu modifié...
J'ai etoffé le rôle de la devineresse,
je lui ai notemment rajouté une scène ou,
pour faire preuve au heros de ses talents de voyance,
elle conduit a pleine vitesse une ferrari
en centre ville,
alors qu'elle est aveugle !

. C'etait amusant de se replonger la dedans...
J'adore ecrire, creer, imaginer...
Et après ?
C'est ce que je me suis demandé...
Si j'en faisait un film,
ou un dessin animé ?
Peut être même simplement une bande annonce ?
J'ai essayé de me motiver...
En vain...
Cela me demanderais de travailler
avec d'autres personnes...
De les faire travailler a mes ordres,
sur mes idées...
Quelle vanité !
Et pourquoi ?
Pour un bout de film ?
Que personne ne verra ?
Si fragile que presque rien puisse
le faire disparaitre a jamais,
rendant tous ces efforts encore plus
pathetiques et vains...
Et puis, dans quelle finalité ?
Tout cela ne serait que pur vanité
et egotisme...

. Car on fond, si je ne créé ces histoires
que pour moi...
Sans pretention...
Sans vouloir être reconnu et celebré pour ça...
Il me suffit de l'imaginer
dans mon esprit,
dans ma tête...
Toute materialisation du rève
entrainerait des compromissions,
des trahisons...
Et ce rève pourrait cesser d'être pur
et beau...
Sans egotisme, il peut rester
dans les landes du rève,
n'appartenant qu'a la nuit,
loin de la lumière corruptrice
et destructrice...

. Je n'ai pas besoin du regard des autres,
pour exister...
Et si personne ne se souvient de moi,
de ce que j'etait,
au moins, je ne manquerais a personne,
et je n'en aurait pas moins vecu...
Il y a tant de secrets, de verités,
d'hommes, de femmes et de choses merveilleuses
que les hommes ont oubliés...
Il y a tant de choses qu'ils n'ont pas su voir,
qu'ils ont detruitent et qui sont mortent,
sans qu'ils y prètent attention...
Non...
Ni moi, ni mes rèves, n'avons besoin du regard
et de l'approbation des autres
pour exister...

 

Edito du 20 Janvier 2004:
Broken Toys...
. Les apparences...
Encore et toujours...
On ne peux s'integrer qu'a la condition
de bien paraitre en société...
Nul ne se soucie de ce que vous cachez...
Tant que vous le cachez...
Et cette logique qui veux
que les tares soient merités,
marques, cicatrices,
traces divines et revelatrice de vrai nature...
Fumiers...
Tant de gens veulent d'emblée
vous accorder confiance et credit,
vous croire doué de toutes les qualités,
sans même prendre la peine de vous connaitre,
pour ensuite se detourner,
s'estimant trahis,
que vous ne soyez pas
ce qu'ils auraient pu croire
ou vouloir...

. Une reputation...
Tachée, detruite...
Aux yeux de la société...
La victime plus honteuse
que le criminel...
Combien osent dire :
"Elle l'a bien cherché..."
ou d'autres saloperies
du même acabits...
Tous ces mots qui font plus mal
que tout...
Toutes ces remarques qui rabaissent
l'être humain toujours plus bas...
Tant de prejugés malsains...
Tant de peur...
De refus de s'identifier a la victime...
Trop peur...
Prefèrent s'identifier a l'assassin,
et chercher a l'excuser...

. Ils les prennent,
comme des pages blanches et pures,
et les salissent de leur haine,
de leurs mains, de leurs péchés...
Ils les laissent salies et brisées...
Et nul ne vient jamais,
jamais les nettoyer,
les soigner...
Car il est des crimes
dont nos sociétés
ne nous pardonne pas d'être
les victimes...
C'est une des raisons
qui me fait detester
ces société hypocrites
et patriarcales...

. Mais il existe une seconde vie,
dans la nuit...
Loin des hommes...
Et de la société...
Mais je m'egard...
Je ne devrais pas parler de tout ça...
A quoi ça sert ?
Ici, c'est un blog...
Je devrais plutôt parler de moi...

. Les attentes et le regards des autres...
Moi, j'ai toujours preféré qu'on me prenne pour une merde,
et surtout qu'on attende rien de moi...
Je deteste ça...
Je deteste cette pression...
Ces prejugés, même si ils paraissent positifs,
c'est toujours prendre quelqu'un pour acquis...
Alors, le profil bas,
j'ai compris très tôt qu'il fallait l'aborder,
même si ce n'etait pas assez tôt pour eviter
quelques mesaventures qui m'ont servis de leçons...
Mais je n'ai jamais été une victime,
sinon de mes propres choix...
Qui suis-je alors,
pour parler des victimes ?
Mais je voulais en parler...
En souvenir de...
De personnes qui eurent besoin de moi...
Je pense a elles...
Toujours...

. Ces personnes belles et fragiles,
comme des jouets dans les mains d'enfants
cruels et turbulents...
Ces jouets brisés et abandonnés,
victimes du caprices des "grands"...
Ces jouets rejetés que j'aime tant...

 

Edito du 19 Janvier 2004:
De la merde dans la tête...
. En amour, en affection,
en termes de relations,
on a tout a apprendre
des enfants et des animaux...
J'ai reçu des petites cousines,
des enfants...
Spontanement,
elles voulaient monter sur les genoux,
faire un calin, un bisou...
Entre adultes on ne ferait pas ça...
Pourquoi ?

. Mais le pire, c'est ma reaction...
Un bref instant,
j'ai repensé a toutes les saletés
dont on nous bourre le crane...
Et je me suis inquiété,
de ne pas avoir un geste deplacé...
Mais merde !
Comment on peux seulement penser a ça ?
Faut vraiment qu'ils nous ai pourri la tête,
les medias et la société...
Mais plus largement,
c'est aussi comme ça dans tes relations
avec les adultes...
Tu dois faire attention a ce que tu fais,
a ce que tu dis,
tu pourrais être sincère !
Société de merde !

. Moi, j'aime les enfants et les animaux,
j'aime mes retrouver face a des êtres
qui ne communiquent pas par le langage,
les manière , les pretentions,
ou par le cadre de leurs fonction...
J'aime l'instinct...
Pas l'hypocrisie et la frustration...
La peur ou la honte...

. Les reglements,
c'est fait pour enculer les gens !
Exclusivement !
C'est un recours par derrière,
en traitre,
plutôt que de regler ça
de face,
directement et honnetement...
C'est une methode de laches ,
qui se cachent derrière les lois...
Oui, on a inventé les lois
pour proteger les faibles des forts...
Mais leurs usages est si tortueux,
que seuls les felons, les fourbes,
en maitrisent pleinement l'usage...

. Ils vous font defiler des reglements,
signer un contrat,
accepter des conditions,
certains demandent des promesses...
Mais a quoi servirait tout ceci
entre deux personnes droites,
honnètes et de bonne foi ?
Ils utilisent ces artifices pour avoir
une issue de secours...
Pour proteger leurs arrières...
Au cas ou...
Combien les lisent seulement ?
Combien y prètent attention, vraiment ?
Dans un monde sans honneur,
sans fierté...
Les reglements servent de justifications,
a l'injustifiable...
Ils servent d'excuses
a ceux qui en ont besoin...
Toujours les mêmes...

. Revolution du net ! Chouette !
On ne peux pas laissez les gens s'exprimer,
dirent tout et n'importe quoi,
sans contrôle...
Il faut contrôler ce que disent et ce que lisent les gens,
voyons...
Et il faut savoir se montrer responsable,
on ne peux pas dire ou faire
tout ce qui nous passe par la tête,
sans penser aux consequences...
Il faut reflechir avant,
et il vaut mieux se taire souvent,
plutôt que de risquer de nuir,
ou de blesser quelqu'un...
Les idées, les mots sont dangereux...
On ne peux pas laisser les gens en abuser...
Il faut etablir des règles,
et bien reflechir avant de...
Hey !
Moi, je vous emmerde !
Être libre, cela ne s'est jamais fait
dans un cadre bien precis,
car ce cadre est une prison...
Vous êtes libre de faire ce qu'on vous dit...
Voila comment vous considerez la liberté...
J'ai envie de gerber...

. Les dernières photos que j'ai postés
sont pourries, non ?
Enfin, au niveau visibilité,
qualité objective,
plus que d'habitude ?
Mais je voulais poster...
Et tant pis pour les photos...
D'ailleurs, elles me plaisent bien,
a moi...
J'aime ces photos,
que je fait, "mauvaises", crades,
floues, pixellisées ,
sous-exposés (etonnant !),
mais ou il y a plus que sur
une belle photo impeccable...
Sur celle du 17,
je suis avec mon vieux chien,
oui, vous, vous ne voyez rien...
Mais moi, je nous vois très bien...
Pas besoin de flash ou de pose...
Juste un moment de complicité...
Et sur celle du 18,
si vous regardez bien,
vous verrez le visage d'un fantôme...

. Il faudrait que je sorte...
Que je me change les idées...
Mais je reste la...
Je sent la boule se former en moi,
la deprime monter...
Et je n'ose pas bouger...
Rien faire pour y changer...
Spectateur de ma propre vie...
Dehors, il pleut doucement...
Et j'ecoute une musique deprimante,
au piano...

 

Edito du 18 Janvier 2004:
Brume ou Voile de l'Autruche...
. Se cacher, fuir la verité,
la douleur et ce qu'elle signifie plus encore...
La douleur est un signal d'alarme !
Ce n'est pas parce qu'on coupe
la sirène anti incendie
qui reveille tout le quartier,
que du même coup,
on eteint l'incendie...
Au contraire...
Mais au moins,
personne n'en saura rien...
Il pourra bruler sans deranger...
Se consumer jusqu'a ce qu'il ne reste plus rien...

. Prozac, Morphine,
des drogues qui embrument,
engourdissent les sens, la perception,
attenue les effets de la realités...
La rendant encore plus insupportable après...
Car rien ne s'est arrangé...
Les choses n'ont fait qu'empirer,
degenerer plus avant...
Et on n'en veux plus...
On veux fuir...
On en a besoin...
C'est trop degeullasse,
même avec ça...
Pour d'autres , c'est l'alcool...
Car le pire, c'est que c'est soit,
ce qu'on est, ce qu'on est devenu,
ce qu'on ressent,
ce qu'on aurait voulu,
ce qu'on a fait,
ce qu'on a subi,
et...Tout ça...
Il n'y a pas de remède contre le passé,
contre la verité...
Et ça fait mal...
Alors on attenue la douleur...
On se cache...
Et on se deteste pour ça...

. Des petits riens,
qui finissent par faire des grands tout...
L'esentiel finalement...

. On fuit...On se cache la verité...
Parce qu'on ne peux pas changer la cause,
la cause de la souffrance...
Ou alors, au prix de terribles consequences...
D'encore plus de souffrances...
Et peut être de rater...
Alors, mieux vaux continuer a endurer,
n'est-ce pas ?
En silence...

. Au seuil de la colère...
Au seuil de la furie...
Je me sent glisser...
Et pourtant, j'arrive a me maitriser...
A me raisonner...
C'est le mot...
Car je sais pourquoi...
Je sais ce qui ne va pas...
Et ça aide...
Car parfois, on ne sait pas...
On ne comprends pas...
On perd pied, complètement,
sans pourquoi, sans raisons,
ou pas vraiment...

. Les gens ont oubliés...
Imbéciles...
Tuer ou mourir...
Se battre ou fuir...
A quoi bon ?

. Est-ce que je pleure toujours en silence ?
Toujours tout seul, caché dans mon coin ?
Est-ce que personne n'entends ?
Est-ce que tout le monde s'en fout de ce qu'on ressent ?
N'y a t-il personne pour se serrer tout contre moi ?
A part ce chien mourrant ?
La solitude , parfois, ça fait mal, en dedans...
Même entouré de tous ces gens,
qui ne voient, ni ne comprennent,
ni ne ressentent rien...

 

Edito du 17 Janvier 2004:
Le Labyrinthe du minotaure...
. Un labyrinthe, inextricable,
dont il est impossible
de definir l'exact topologie,
dont on
ne peux s'echapper,
au coeur duquel se terre le minotaure,
bête furieuse,
mi-homme mi-taureau...
Prèt a prendre, tuer et devorer,
tout ceux qui pourrait le rencontrer...
Je viens de voir une pub pas con a ce sujet...
Une metaphore a laquelle je n'avait jamais songé...
Le labyrinthe, metaphore du cerveau humain ,
et le minotaure, metaphore de la bête,
tapie en chacun d'entre nous...
Je n'y avais jamais songé de ce point de vue...
Plus occuppé a chercher l'emplacement exact
du vrai labyrinthe, en Crète...
Et fasciné par les inventions,
et l'ingeniosité de son createur,
Dedale...
Qui lui même ne put s'en echapper
sans tricher...

. Mon vieux chien,
que j'appelle affectueusement
ma grosse pupuce,
s'est fait un mechant tour de rein...
Il souffre beaucoup de l'arrière-train...
Il en a du mal a tenir debout,
titube, tremble,
et derape dès qu'il tente un mouvement...
Il en avait déja souffert autrefois...
Il avait failli bouffer un veto,
a cause de ça...
Ce con lui avait tiré sur la patte arrière,
pile là ou ça fait mal...
Depuis il se mefit, le veto,
et il a peur des chiens...
Ma grosse pupuce s'etait remis,
de lui même,
avec l'arrivée turbulente de son rejeton...
Il fallait pouvoir lui tenir tête...
Cela lui avait redonné un coup de fouet salvateur...
Comme quoi, la santé,
c'est d'abord dans la tête,
dans le coeur,
dans le moral...
Mais maintenant, il se fait vieux a nouveau,
et la douleur est revenue, aigue,
qui le paralyse...
Il avait reussi a monter dormir au premier,
mais le soir venu,
il n'osait plus redescendre les escaliers...
La peur de glisser, de se faire très mal...
Il n'osait pas...
Il derapait sur le pallier...
On a du le soulever ma mère et moi...
Et le porter pour le descendre,
qu'il puisse aller pisser dehors...
Il gemissait de douleur , il geignait,
on comprenait bien qu'on lui faisait mal,
mais il n'a pas grogné, non,
il comprenais qu'on faisait ça pour l'aider...
Pauvre vieux chien...

. Tutty Frutty...
J'ai cet air qui me trottait dans la tête,
l'autre soir...
C'est une vieille histoire...
L'histoire d'une sorte de maladie,
un peu comme la rage,
qu'on appelle le tutty Frutty...
Ceux qui sont atteint deviennent hysteriques,
fous a lier...
Et ils chantent :
"Tutty Frutty...Je veux gouter...
Je veux gouter au fruit defendu..."
Le fruit defendu, c'est l'être humain...
C'est un virus qui rend cannibal...
C'est assez impressionnant...
ça marque...

 

Edito du 16 Janvier 2004:
Cutting Day ...
. Je n'ai jamais vraiment su dire "au revoir"...
Je suis un fantôme, en verité...
J'apparais et disparais a volonté,
sans crier "gare"...
On se tourne et je suis la,
on se detourne et j'ai disparu...
Je n'aime pas deranger...
Si ma presence n'est plus d'importance,
au point de n'être seulement plus remarquée,
je peux m'en aller, disparaitre,
discretement, sans deranger, ou m'imposer...
Surtout pour ça...
Pour quoi ?
Pour dire que celui que vous aviez oublié s'en va ?
Quel interèt ?
Attirer l'attention une dernière fois ?
Tenter vainement de marquer les esprits,
par un dernier "coup d'éclat" ?
Pathetique...
Très peu pour moi...
Je prefère disparaitre sans faire de bruit...

. Ainsi donc, si demain, ces pages sont fermés,
par principe de precaution,
(" si l'on ne peut controler tout ce que disent les gens,
il faut alors les empecher de s'exprimer...")
je m'en irait sans un cri,
sans une protestation...
Car a quoi bon ?
Ce n'est pas ici une entreprise commercial,
tout au plus un journal,
intime, qui plus est...
Je pourrait acheter un site sur un serveur
a l'etranger...
Ou m'auto heberger...
Ou je ne sais quoi...
Mais a quoi bon ?
Si l'on ne veux pas de moi,
et bien, je m'en vais...
Les scandales vains,
très peu pour moi...

. Je n'ai guère posté, dernièrement...
Pourtant, j'etait pas mal sur le net...
Plus qu'avant...
Mais je n'ai guère le coeur a me confier,
et moins encore a photographier...
Je hais les hopitaux...

 

Edito du 15 Janvier 2004:
Notes confuses...
. Grossièrement,
le femme, c'est la vie,
la nature, la Wicca...
Elle preserve et perpetue la vie...
Elle nourrie et abrite...
L'homme, c'est la mort,
la destruction, le chaos, la ruine...
L'homme ravage pour tenter de recreer
a son idée...
Il est hanté par le doute et la confusion...

. Je sais ou est la paix,
la paix et la tranquilité, le bonheur,
ils sont dans le coeur ,
et dans l'ame...
Pas sur la terre ou dans la société...
Pas dans les hommes, leurs lois,
et leurs contradictions...
Alors pourquoi rester ?
J'aime le chaos,
le desordre, la confusion, et le desespoir,
ainsi que la colère, le desir, et l'envie...
Enfant de l'enfer et de la nuit...
Fasciné par la lumière et le bruit...

. J'aime les mensonges,
et les belles histoires,
les mythes et les religions...
Mais je n'aime pas les aigris,
ceux qui veulent imposer,
ceux qui n'osent plus rever,
ou n'osent se l'avouer...

. L'innocence ou les cicatrices ?
La peine passé ou a venir ?
Je veux apprendre,
mais pas connaitre...
Je ne veux pas savoir,
je veux decouvrir,
et m'amuser...

 

Edito du 14 Janvier 2004:
Le prix des choses...
. Le prix de ce que l'on fait...
De ce qu'on apprend,
du chemin parcouru,
de la connaissance acquise...
Face a celle qui est imposé,
donné ou offert,
et qui n'a pas la même valeur,
desormais...
. C'est comme,
engueuler les ouvriers,
et les autres,
se plaindre du materiel et de tout,
jeter et racheter,
fuir, abandonner,
plutôt que de chercher
a comprendre,
et a solutionner...

. Je me demande si la France
ne vas pas vers ses propres
années de plomb...
En pire ou en a peine different...
Les echos de l'histoire
se repètent a l'infini...
Etudiez, observez,
et vous comprendrez,
vous verrez ce qui nous attend,
ce qui vient...
La nature de l'homme
ne change jamais...
Pourquoi la société changerait ?

. Pouh, ça pue le gaz...
La flamme a été soufflée,
et le gaz s'est repandue dans
toute la maisonnée...
Un coup a se faire sauter...
A propos, vous saviez que le gaz domestique,
celui qu'on utilise en cuisine,
n'avait pas d'odeur a l'origine ?
Cette odeur est rajoutée,
par l'homme, une bonne invention,
un marqueur odoriferant,
qui serre de signal d'alarme en cas de fuite...
Sinon, on le respirerait ,
et on mourrait asphixié,
sans se rendre compte de rien...
A propos, un fois,
quelqu'un m'a raconté
qu'il avait mis la main
sur un echantillon de cette odeur,
qui est très très concentré...
Il en a mis quelque part,
suscitant la panique,
et la recherche d'une fuite de gaz,
la ou en fait,
il n'y avait même pas de gaz...

 

Edito du 12 Janvier 2004:
Messageries sans messages...
. J'aime apprendre des choses...
J'aime avancer, decouvrir, pas a pas...
J'aime ça...
Et j'aime l'enthousiasme qui se degage
de ce genre de choses,
celui qu'ont les autres a me faire
decouvrir ce qu'ils aiment
et connaissent,
si communicatif...
Et parfois,
je me laisse emporter
dans la tourmente...

. Car dans tout ça, malgré tout,
il y a une chose que je n'oublie pas :
moi.
Qu'est ce que j'aime ?
Qu'est ce qui me plait ?
Qu'est ce qui peux m'être utile,
a moi ?
Car ce n'est pas parce qu'une chose
est utile et même vital pour certains,
qu'elle sera d'un quelqu'oncque interèt
pour moi...

. Des exemples du passé ?
Les voitures, la moto...
J'ai adoré en discuter avec des passionnés,
quel enthousiasme !
Mais moi, je n'en veux pas...
Le telephone portable...
J'en attends une technologie qui,
si elle existe déja,
ne sera pas disponible avant
plusieurs années...
On m'en a offert un...
Au cas ou...
Il marche très mal...
Et de toutes façons,
personne ne m'appelle
et je n'appelle jamais personne !
Je prefère l'ecrit...

. Dans la droite ligné,
on vient de me presser de me mettre
sur internet, a un logiciel de mesagerie instantanée...
Et j'ai fait des recherches et tout...
J'ai passé du temps...
En vain, puisque pour faire marcher ce logiciel,
il faudrait que j'achète un nouvel ordinateur,
plus recent...
Certe, vous me direz, je songe a cela,
bien que celui-ci marche très bien
et que j'en soit plus que satisfait....
MAIS...
La question se pose...
Moi, est-ce que j'ai envie ou besoin
de ce logiciel ?
Ai-je envie ou besoin de communiquer
"en direct" ?
Comme un coup de telephone ?
Parfois confus ou hysterique,
trop vite tapé ou trop vite lu,
ratant des informations
et oubliant de dire l'essentiel et l'important ?
Est-ce que je ne préfère pas un courrier ?
Posé, ecrit et pensé, sans urgence,
et relisible a l'envie ?
La rapidité d'une reponse ?
Il faut toujours la taper !
Et le seul problème qui se pose,
c'est de savoir si on est connécté
ou pas...
Et je n'ai pas l'intention de me connecter sans arrèt,
de ne vivre qu'a travers un ecran...
Pour moi,
ce ne serait finalement qu'un gadget sans veritable interèt,
sans utilité...
Et que j'oublierais...

. Et de toutes façons, je n'ai personne
avec qui me connecter pour parler...
Alors, c'est dire si tout cela est vain...
Pourquoi je me suis laissé emballer comme ça ?
Il faut croire que je suis influençable parfois...
Il suffit de savoir me prendre avec habilité...

. En conclusion, je prefère les e-mails,
et je crois que c'est definitif...
Mais au passage, je me suis inscrit sur ICQ,
mon numero c'est :
213031317
...

 

Edito du 11 Janvier 2004:
Reflexions & Reflections...
. J'ai remarqué, ce soir,
que je preferais la reflexion de la lumière
sur la porte peinte en blanc,
que la source de lumière,
trop forte et trop violente,
trop crue et moins diffuse...
Je crois qu'il en va de même
pour beaucoup de choses,
a mon gout,
dans ce monde...
Cela pourrait être une clé...

. J'aime les photos, les films,
les peintures, les BDs, les histoires...
Je les prefères toujours a la realité...
Je n'aime guère la verité...
D'ailleur quelle verité ?
Une verité crue, terne, grotesque
et absurde...
Grise et ennuyeuse...

. 16h45-
Il y a le tonnerre et les eclairs dehors...
Le ciel s'est mis a gronder...
Pourtant, il n'a cessé de pleuvoir de la journée...
Les chiens sont nerveux...
Ils ne sont pas habitués...
Il y a longtemps qu'ils n'ont pas entendu d'orage...
Moi aussi...
J'eteint tout...
Je debranche tout...
Ordinateur, télé...
Reflexe conditionné...
Eviter les courts circuits,
les incendies, les implosions...
Un peu parano, non ?
J'm'en fous...
J'ai toujours dit :
"Je préfère avoir l'air con avant qu'après !"

. Je griffonne ces notes sur papier,
assis dans l'obscurité,
consolant les chiens,
qui se cherchent
une place sous mes bras...
Je transcrit plus tard sur l'ordi...
Pas mis a jour depuis quelques temps...
Peur de mon côté sombre,
qui renaissait...
Calmé pour l'instant...

. Je crois que je n'ai jamais fait l'amour
sous un orage...
Ou je ne m'en souviens pas...
Possible...
Pourtant, ça devrait être bon...
Un truc de plus a faire avant de crever...
Peut être...
Le tonnerre qui fait battre le coeur,
et monter la tension,
comme des electrochocs,
montants en grondements...
Le rythme frenétique de la pluie,
que l'on ressent dans la poitrine...
Qui se ralentit après,
tout doucement,
comme une respiration,
un leger halètement...
Calmé...
Ouais...Faudra...
A l'occasion...

 

Edito du 10 Janvier 2004:
The shadow grow back, inside...
. Je sent les tenèbres en moi,
revenir...
Ma vraie nature...
Enfant de la nuit...
C'est enivrant...
C'est ce que je suis...
C'est ce que j'essaie de cacher...
Je vais resister...

. J'adore les manipulations...
Mais exclusivement a des fins
ludiques et/ou perverses...
Par jeu...
Pas par calcul dans la "realité"...
Je veux dire que je deteste
les gens qui agissent ou recherchent
par ricochet...
Dire a untel de dire a untel de dire a untel...
Faire ceci pour obtenir cela,
ce qui devrait permettre de pouvoir
parvenir a un but tiers...
Je ne trouve pas ça tordu,
je trouve ça con...
Le plus court et le plus sur chemin
entre deux points,
c'est la ligne droite.

. Ce qui constitue,
en definitive leurs vies...
Faits de compromissions et d'obligations...
De rèves oubliés et d'associations forcés...
Pour en fin de compte,
rater le but premier,
ou y perdre tout plaisir...

. Sombre nouvelle de santé,
dans ma famille, vient de tomber...
Bonjour le moral...
Pas ma vie...
J'evite d'y penser...
J'y peux rien...

. Gag...
Une ampoule vient de claquer...
Elle a claqué au bout de six jours...
Elles sont censées durer six ans...
Il faut croire qu'avec moi,
un jour vaut un an...

 

Edito du 08 Janvier 2004:
Sleep in the middle of the crowd...
. Vous vous êtes deja endormi au cinéma ?
Ou au travail ?
Ou dans une reception, a un mariage ?
Dans une soirée, ou une boite de nuit ?
Ou dans le bus, le métro, le train ou l'avion ?
Moi, ça m'arrive...
Tout le temps...
C'est absurde pourtant...
Surtout que ces derniers temps,
j'ai plutôt du mal a trouver le sommeil...
C'est dans ces lieux ou je devrais être
alerte et excité, que je me detends,
que je somnole...
Et ça fait tellement de bien
de trouver le sommeil,
après l'avoir tant cherché,
que je me laisse aller avec delice...
Ainsi, durant la soirée du 31 decembre,
j'ai pas mal somnolé au fond d'un pouf...

. Le problème quand on s'endort
dans les moyens de transport,
c'est qu'on ne sait plus ou on est,
lorsqu'on emerge...
Une seconde a pu s'ecouler seulement,
tout comme une heure et plus, déja...
Et on ne reconnait rien...
Completement perdu, et decalé...

. Sur les marchés,
je faisait parfois enrager
mes employeurs,
(qui me prenaient surtout pour
charger et decharger le camion,
plus que pour vendre,
vu ma sociabilité...)
en me voyant dormir ,
derrière le stand,
en pleine cohus du marché...
Enfin, parait-il que ça faisait
parfois s'arretter les gens...
Cela les amusaient...

. Il faudrait peut être comprendre
pourquoi je dort mieux dehors,
et dans des endroits incongrus,
plus que dans un lieu amenagé...
Je devrais pourtant me sentir
moins en securité,
dans la foule...
Mais la securité decoule de
l'instinct de survie,
qui decoule de la peur de mourir...
Voulant mourir,
rien de tout cela ne tient...
Mais ça n'explique rien...

. Dernière anecdote en date,
a propos de mon telephone portable...
Hier , j'etais en position perilleuse,
avec un carreau de verre
(pas incassable du tout)
de 2m X 60 cm dans les mains,
j'ai tenté d'appeller au secours,
via mon portable, d'une main,
J'ai reussi a obtenir la ligne,
j'entendais ma corespondante,
sa voix très clairement,
mais elle ne m'entendais pas !!!
Du tout !!!
J'ai finis par m'en tirer tout seul,
mais faites-moi penser a mettre
ce portable dans un mixer...

. C'est une belle metaphore pour la vie,
qui crie au secours,
qui essaie de communiquer,
entends la voix des autres,
mais eux, n'entendent pas...

 

Edito du 06 Janvier 2004:
Humano Bizarro...
. La franchise et les humains,
ça fait deux...
Ils ne peuvent jamais dire les choses directement...
Avec leurs histoires de timidités,
ils n'osent faire des choses
et aborder des gens
qui ne les interessent pas vraiment...
Sinon, ils osent pas...
De même, ils ne disent jamais ce qu'ils pensent,
ils tournent autour du pot,
racontent n'importe quoi...
Quand ils ne font pas carrement le contraire
de ce qu'ils "voudraient" faire...

. Vous avez jamais fait le test ?
Le mec qui bave sur une fille, de loin,
la fille fonce sur lui et tente de le brancher,
le mec s'enfuit en courant !!!
C'est pitoyable !

. Il y a un personnage, dans SUPERMAN,
un clone raté de SUPERMAN : BIZARRO.
BIZARRO dit exactement le contraire de ce qu'il pense,
mais c'est sa façon de parler (et de penser)...
Si on veux lui faire faire un truc,
il faut lui demander de faire l'inverse...
Exemple : "N'ouvre pas cette porte !"

. Et bien, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup d'humains
qui se comportent comme BIZARRO...
Vous leur donner rendez vous a tel heure,
en precisant :
"ne soit pas en retard, j'ai autre chose a faire...",
et ils sont en retard !!!
Et pas qu'un peu...
Si on lui dit "Je n'aime pas les reunions",
il va insister pour que vous veniez aux reunions...
Si vous dites : "J'habite a deux heures de Paris.",
il t'appelle pour te demander d'être a Paris dans dix minutes...
Si vous dites que votre telephone est en panne,
il ne va essayer de vous joindre que par telephone...
Et dernièrement, il s'etonnait que je ne lui ecrive plus,
après m'avoir expressement demander de ne plus lui ecrire...
Et il me parle de quiproquo...
Que j'ai rien compris...

. Ainsi, une de leurs expressions favorites est :
"Ce n'est pas ce que je voulais dire !"
Et ma reponse, invariablement :
"Alors pourquoi n'as-tu pas dit ce que tu voulais dire ?"
On aurait gagner du temps et des efforts...
Je presuppose que tout ce mecanisme ellaboré,
comportemental et elocutif,
provient du fait qu'ils ne sont pas sur
de ce qu'ils veulent, de ce qu'ils pensent,
de ce qu'ils font...
Donc, ils se laissent une marge d'interpretation,
de flou, et d'allusions complices...
Qui me depassent pour la plupart...

. Faut dire qu'avec ma sale habitude d'être franc,
de dire et de faire ce que je pense,
et ce qui me plait, j'm'en sortirais pas,
face a la langue de bois...
Qu'ils s'amusent a essayer de dechiffrer des messages codés,
la ou il n'y en a pas...
Et moi, je continue a être trop simple
pour les humains...
Les humains qui adorent se pourrirent l'existence...
Se la compliquer a outrance
pour lui donner plus de substance...
Très peu pour moi...

. Aujourd'hui, c'était l'epiphanie, les rois mages...
Une etoile filante, une boule de feu,
a eclairé le ciel en plein jour,
en Espagne...
Il y a des coincidences,
et il y a des signes...
Peut être le signe...
Le presage d'un troisième avenement...
Qui sait ?
Les choses pourraient se reveler plus amusantes
que ce que je prevoyais...

 

Edito du 05 Janvier 2004:
Horoscope & Co...
. Vous lisez votre horoscope ?
Moi, plus très souvent,
ces derniers temps...
Pourtant, j'ai etudié ça,
autrefois...
Je trouve le concept bien moins con
que d'autres...
Si les astres et les champs gravitationnels
influencent les marées, le niveau de la mer,
et la migration des oiseaux,
je ne vois pas pourquoi elle n'influerais pas
notre vie...
Bien sur, il y a le jeu des interpretations, après...
Et des charlatans incompetants...
Il y en a partout, et beaucoup...
Regardez la météo , par exemple,
d'ailleurs, chez moi, l'horoscope,
on appelle ça la météo...
Dans le sens que c'est tout aussi fiable,
et qu'on préfère ne pas compter dessus.
En bref, on attend pas que ça nous tombe du ciel,
ou que la radio nous donne le feu vert pour avancer,
on ouvre nos yeux, et on fait front...

. Mais, hier, on m'a tendu un magazine
avec les predictions pour 2004...
Et l'un dans l'autre,
avec les divers ascendants,
on obtient un truc très coherent,
et très vraisemblable...
En gros, et en resumé, pour moi,
les choses devraient stagner-merder
jusqu'en octobre !
Rien ne devrait trop bouger,
et je pourrais finir par manquer
cruellement d'argent...

. C'est très credible...
Puisque je vous ai déja parlé de ma situation,
"bloqué" jusqu'a la vente du terrain,
vers le 31 juin (en theorie),
auquel il faudra ajouter trois mois
de "demenagement"...
(du terrain, pas de moi...
mais on aurait encore besoin de moi...)
On arrive en Octobre,
ou les choses pourraient commencer
a bouger, a changer...
Soupir...
Fait chier...

. Pour l'histoire de l'argent,
c'est très credible aussi,
mais je deteste parler d'argent,
alors...

 

Edito du 04 Janvier 2004:
Devenir vieux ...
. Coup de mou...
Peut être parce que
je n'avais pas la frite,
durant la soirée du 31...
Comme si in devait forcement avoir la gniak,
ce soir la...
Peut être parce que j'y ai vu des gens danser
sur des musiques infiniments plus rythmés
et dansants que les trucs pepères
que j'ecoute et qui finnissent par me bercer...
Me rendant compte que je ne suis pas
aussi "fretillant" que j'aurais pu le pretendre...
Peut être parce que
sur plusieurs forums,
on faits des bilans, en se rappellant de choses
que n'a pas connu la jeune generation...

. Devenir vieux...
Se laisser aller...
Perdres ses illusions, ses rèves,
les laisser s'envoler...
Les pieds plombés d'habitudes...
Le regard et le coeur morne et gris...
L'anteriorité n'est pas le problème,
c'est le manque d'entrain,
d'enthousiasme,
de fraicheur (ne dit-on pas ?)...

. C'est comme le cinéma...
On le decouvre avec des yeux d'enfants,
de l'enthousiasme et de l'innocence
plein le coeur...
On vit, on vibre, on perçoit
avec emerveillement
ce que l'on voit comme une autre realité...
Puis l'on s'en gave...
On s'en degoute...
On en apprends les "trucs" et les "ficelles",
on perd son innocence,
le spectacle perd de sa magie,
le père Noël cesse d'exister...
On se plaint de ne pas retrouver
les mêmes sensations qu'autrefois,
blamant le spectacle,
lorsque c'est notre regard qui a changé...

. La magie meurt au contact de la realité,
de la vie et de l'usure...
C'est pour cela que l'on tends vers l'oubli,
que l'on cherie l'innocence et la naïveté,
plutôt que le cynisme et la grosierté...
On voudrais redevenir ce qu'on etait...
L'enthousiasme juvenile que l'on eprouvait...
Avec l'age, on oublie,
et on embellit les souvenirs...

 

Edito du 03 Janvier 2004:
(Sans) fierté...
. La fierté est peut être vanité,
mais c'est cette vanité qui fait
que nous ne courrons pas les bois,
nus et boueux, comme des animaux,
qui ont pour la plupart,
un meilleur instinct de l'hygiène que nous,
c'est certain...
Sans notre vanité,
pas de demeures, de creations,
d'etoffes, et de vetements...
La vanité et l'orgueil,
c'est aussi le sens du beau,
l'apprecier , le gouter, et l'être...
Pas de honte a ça...
A être riche, beau, bien habillé,
et fier...
Pourquoi ?

. Le fait de m'être a nouveau retrouvé
dans un squatt, mais avec cette fois,
la distance necessaire
pour un regard objectif,
m'a donné a penser...

. Au milieu de ces murs nus,
sales et sans meubles,
a l'electricité precaire et dangereuse,
aux deserves d'eaux branlantes,
on trouve télé, ordinateur, DVD...
Et un art fait de reproductions,
et de collages...
Pillages et ruines d'une autre civilisation...
Pas ou peu de creation...

. De nos jours, beaucoup de gens
ne prennent-ils pas leurs vies ainsi ?
Et leur monde aussi ?
Comme si il s'agissait d'un squatt ?
D'une situation precaire,
et sans avenir,
dans l'attente d'un mieux ?
Mais sans faire de reels travaux
ou amenagements,
pour faire de ce lieu, de cette vie,
un paradis ?
Sans même parler d'avenir,
simplement de dignité,
de confort et de securité...
Mais un autre devrait s'en charger...
N'est-ce pas ?

. Se satisfaisant de petits luxes,
de plaisirs communs et instantanés...
Negligeant ce qui devrait venir en premier...
Le confort, et la fierté...
Car si on doit se sentir bien ,
soi-même et chez soi,
alors, doit se ressentir une fierté...
Mais les gens ont hontes...
Et veulent croire que mieux leur sera offert...

 

Edito du 02 Janvier 2004:
Rise when everythings down....
. La neige a déja disparue,
déja entièrement fondue...
Ephemère...
Photo d'hier...

. La scoumoune,
je vous en ai déja parlé ?
C'est le fait d'avoir une chance effroyable,
qui, par effet de ricochet,
par equilibrence naturel,
projette une malchance terrible,
a ceux qui vous entoure...
Par exemple, si vous gagnez au loto,
un de vos parents ou amis
aura un accident de voiture...
J'ai une chance
qui porte malheur aux autres...
La scoumoune...
Malediction...
Superstition ?
Peut être...
Mais statistiquement prouvé,
et systematique...

. Cela participe au fait
que je sois toujours dephasé,
heureux quand les autres sont tristes,
tristes quand les autres sont heureux,
en forme quand tout le monde fatigue...
Etc, etc...
Mais si ça, c'est moins systématique,
cela joue plus du fait si je suis
avec des gens qui sont sur
la même "longueur d'onde"
que moi ou non...

. Mais la chance, le destin,
c'est vrai...
Et c'est une des raisons qui font
que je ne tente plus la chance,
que je vis relativement tranquille
et reclus,
et que j'evite de me lier d'amitié,
ou d'affection...
Je connais le prix a payer...
La loi de la magie...
De la nature...
Des maudits...

. Ce matin, reveil en urgence...
L'hopital...Pas pour moi...

 

Edito du 01 Janvier 2004:
Il neige sur l'aube...
. Première aube...
Premières neiges...
Les fins flocons tombent doucement,
delicatement, dans le matin...
Saluant la nouvelle année...
Présage...

. J'avais oublié...
Que le vent tourne...
Que le destin fait bien les choses,
et que les circonstances savent
nous parler...

. Hier soir, lorsque j'ai vu passer le bus,
j'ai eu un relan de nostalgie,
comme si il s'agissait de la relique
d'un passé lointain,
qu'on aurait presque cru avoir révé...
Bien que je montait a bord
quelques heures seulement après,
je n'ai pu m'empecher de ressentir cela...
Et de le regarder comme un objet merveilleux,
lumineux, rutilant et clignotant,
qui vous prenait et vous emmenait
partout ou vous vouliez aller...
Même si il fallait quelques fois
quelques changements...
Souvent plein de serieux,
de mines appliquées, fermés,
de pensées et de revisions, ,
mais parfois plein de rire,
de gaieté et de charmes...
Que de souvenirs...
Des portes qui restaient ouvertes,
et des acrobaties dans les virages
en se tenant a la barre...
De cette fois, ou a tant asticoter
une fille, nous fûmes tous deux,
la fille et moi, debarqué par le chauffeur,
bien avant notre arrèt...
Forcés de rentrer a pied, ensemble...
Et de cette fois,
ou nous rions avec des amis,
et je vis, au fond du car,
une fille rire de mes faceties...
Et je l'ai abordé...
Oui...



. Hier soir, pour fêter la nouvelle année,
j'ai été en soirée...
Vous trouverez les maigres photos ici...
Je n'en ai pas fait beaucoup cette fois-ci...
Cette fête pris place dans un squatt...
Voici qui m'a rappellé des souvenirs,
et m'a tristement annoncé mon avenir...
Je vais bien profiter de mon nid douillet,
en regardant la neige par la fenêtre...
Tant que je peux m'en proteger...
...



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue sur le site du darkcowboy ,
et sur son blog ,
Bonsoir

. Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues;a condition d'être construtifs et raisonnables...
. Sachez ensuite que je ne considère pas ceci comme un vrai site,mais plutot comme une page perso...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez...Si je veux le garder pour moi, je ne l'y met pas,et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents,reclamez,je la retirerai...
. Ces quelques pages paraissent bien minces pour l'instant ;Mais il faut savoir commencer petit...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos,pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux ; Alors,même si ce n'est pas pour tout de suite,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

Precedents Editos : Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 -Aout 02 - Juillet 02 -


Vous vous sentez seuls ?
Simplement envie de parler,ou de partager des choses ?
- Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr