Edito du 31 Octobre 2003:
La vie me manquera quand je serais mort...
. Des veines bleus recommencent
a apparaitre sous ma peau diaphane....

. Je suis resté sur l'ordinateur jusqu'a
plus d'une heure du matin...
J'ai decouvert quelques blogs
dans lesquels je me suis plongé
et j'ajoute les liens...
Anathème, Cass' ...
J'ai l'impression de les connaitre...
Elles semblent aussi brisées que moi,
a l'interieur...
Aussi desesperées...
C'est con, mais quelque part,
ça reconforte de savoir qu'on est pas le seul a ressentir ça...
C'est degeulasse...
Parce qu'on peux pas souhaiter aux autres
de souffrir comme nous...
Mais quelque part,
on se sent moins seul...
Et surtout moins incompris...

. Je viens (enfin)
de decouvrir un personnage
auquel je peux presque m'identifier :
Le Comte Cain,
créé par Kaori Yuki...
Un type tellement franc
honnète , sincère et direct
qu'il est considéré comme odieux !
C'est tout moi !
Mal vu et consideré,
a cause de ses habitudes,
de ses gouts
et de son attitude...
Trop digne , peut être,
pour un monde de lacheté
et de faux semblants...

. Ce soir, je vais a la soirée Halloween
des Caves Saint Sabin...
J'espère danser...
Me vider la tête...
Me distraire du reste...
M'oublier...
Ce soir, je n'y vais pas pour boire,
pour rencontrer,
ou pour parler...
J'y vais pour m'eclater...
Pour vivre intensement,
comme si je pouvais mourir demain...
C'est beau de rever...

 

Edito du 28 Octobre 2003:
Seul dans mon coin...
. A une fête,
A un dejeuner,
Parmi la famille, les amis,
Des gens qui me "connaissent" depuis des années,
Je me sent seul,
et je vais m'isoler dans un coin,
en paix...
Seul...
Pourtant entouré de gens qui ne me rejettent nullement,
qui ne demande qu'a m'accepter,
qui ne cherche qu'a m'aider,
et a m'integrer...
A m'aimer même,
par dessus tout,
et malgré tout...
Mais je ne me sent pas a ma place...
Je ne me sent pas a l'aise...
Je ne me sent pas
"Chez moi"...

. A bien y reflechir,
je n'ai jamais été rejetté...
Non, jamais...
Insulté, moqué, incompris,
oui, bien sur...
Mais jamais on ne m'a clairement dit
que ma place n'etait pas ici...
Au contraire,
On voulait toujours,
(sauf a l'école, c'est vrai, mais c'est le passé...)
m'incorporer...
on m'encourageais a faire des efforts
pour m'integrer...
Pour m'adapter...
Pour changer...
Mais sans me forcer...
Amicalement...

. Ce rejet vient de moi,
et non du monde...
Ce ne sont pas les autres qui me tiennent a l'écart,
c'est moi qui me refugie dans mon coin...
Ni les autres, ni la société
ne sont a blamer dans mon cas,
rien que moi...

. Mais quelque soit la sollitude qui me ronge,
quelque soit le malaise qui m'habite,
je veux rester fidèle a mon coeur,
et a mes instincts,
plus qu'a ma raison...
Qui , de toutes façons,
ne leur donne pas tort...
Je veux aimer ce que mon coeur veux aimer,
Car je le sais capable d'aimer,
il l'a déja fait...
Je refuse de me plier, de me forcer,
d'assoupire mes instincts
pour m'integrer
et trouver une place confortable et convenue,
dans une société qui ne me conviendra jamais...
Pour trouver des "amis" de conventions,
qui se mentent a eux même,
comme je devrait le faire...
Non...
Je prefère rester seul, en attendant...
Et si ma place en ce monde n'existe pas,
tant pis...
Je ne prendrais pas celle d'un autre,
qui ne me correspond pas...

 

Edito du 23 Octobre 2003:
La pluie emporte mes souvenirs...
. Aujourd'hui, il pleut a verse....
Cette pluie eteint les dernières cendres,
et colle la poussière...
La fait penetrer dans la terre...
Je me suis cassé un ongle hier...
Celui du pouce droit...

. Des voisins vont demenager,
a cause du voisinage qui commence a degenerer...
Entre cela , les incendies et les lotissements,
sans compter les décès,
il ne restera bientôt plus rien de l'endroit
ou j'ai passé tant d'années...
Plus rien des chemins, des champs, des maisons ou des gens...
Et personne a qui je pourrais manquer...
Encore un peu de temps...
Je suis patient...

. Je pense a la nouvelle amie
qui m'a ecrit par e-mail,
m'ayant decouverte par ce site...
Mon "amie d'infortune" ,
comme elle s'appelle...
Je ne suis pas sùr qu'elle veuille m'ecrire
encore très longtemps...
Peu importe...
J'ai aimé pouvoir vraiment parler a quelqu'un,
cela arrive finalement si peu souvent...

. J'espère qu'elle va bien...
Et que, pour elle, tout ira bien...

 

Edito du 22 Octobre 2003:
Acres fumées ...
. J'ai révé cette nuit...
ça ne m'arrive pas souvent...
J'ai révé d'une jeune femme brune,
que je n'ai jamais vu...
J'ai revé que je l'epousait,
qu'a nos doigts nous passions une bague d'une perle ornée...
Un mariage simple, et discret,
sans costumes, ni ceremonies...
Juste la complicités de deux amis qui s'aimaient...
J'ai révé de la vie qu'on avait...
C'est agréable de rever...
J'avais oublié...

. Mais aujourd'hui,
je ne guère eu le temps de penser...
C'etait une bonne journée, bien remplie...
Pas vraiment eu le temps de pianoter sur l'ordinateur,
C'est pas un mal !

. Les rues du quartier sont bloquées,
deux incendies , dont un gros !
Tout part en fumée,
et moi, je vaque a mes occuppations comme si de rien n'etait...
Pire, je prends la pose, et des photos,
en souriant...
L'odeur commence a se rependre partout...
Mais sous peu, le vent aura tout dissippé...
Cela donnera aux gens de quoi causer un moment,
avant que tout ne soit oublié...
Un batiment, je n'ai jamais considéré ça comme important...
Mais surtout, c'est tout moi...
Plus c'est le chaos, plus je suis bien...
Et ça, je crois que je le tiens des humains...
Pas vraiment faits pour les temps de paix...
En cas de crise, on sait quoi faire,
comment reagir, et surtout face a quoi lutter...
Vers quoi se concentrer...
Tout devient simple et limpide...
Paradoxes, face a une situation de chaos,
la confusion semble se dissipper...
Le bonheur n'est pas si concret...
Comme l'habitude,
ou les sentiments...

 

Edito du 20 Octobre 2003:
Crottes de Trolls !...
. J'ai les yeux qui me brulent,
a force de rester a fixer l'ecran de l'ordinateur...
J'ai l'impression qu'ils sont tout asséchés...
Je n'avait pas l'habitude de rester devant un ecran,
a le fixer d'aussi prèt, a cause du clavier...
Je suis plus habitué a la nuit...
On doit s'abimer les yeux avec ces conneries !
Bientôt, on ne dira plus des petits branleurs
qu'ils risquent de devenir sourds,
mais plutôt aveugles !

. Nettoyer la merde...
Repandre le fumier et les cendres sur la terre
pour en faire de l'engrais...
Dans la realité, et sur le net...
Même si je suis plus prèt de la realité...
J'ai degagé le fumier de lapins,
puis je l'ai ettallé dans un jardin,
ensuite , j'ai recouvert le tout des cendres
du tas a bruler...
Tout cela va devenir engrais...
Et permettre de refertiliser la terre...
Que du naturel...
Rien ne se perd...
Il y a une leçon a en tirer...
Je vous laisse y penser...

. Sur le forum dont je vous ai parlé,
les "trolls" ont été chassés...
Ils risquent de revenir sous de nouvelles identités...
La chasse aux trolls...
C'est amusant...
On se croirait chez Harry Potter...
Bref, malgré le fait que je ne veuille pas devenir
moderateur, ou "censeur",
on m'a "armé" de certains pouvoirs,
moi et quelques autres,
afin de pouvoir reagir au plus tôt,
si les trolls revenaient...
Je ne m'en plaindrait pas...
J'apprends...

 

Edito du 19 Octobre 2003:
Royaumes de cendres...
. J'ai du mal a trouver le sommeil,
dernièrement...
Peut-être du fait que je dort seul...
Je ne suis pas fatigué...
Tout simplement...
J'ai plein d'energie...
Cela est plus certainement du au fait que je ne travaille pas assez...
Dans la journée, je ne fournis pas assez d'efforts epuisants...
Je suis un manuel...
Un petit gars de la campagne...

. Dans l'un des forums ou j'ecrivais,
des parasites viennent d'arriver...
Certains les appellent des trolls,
c'est amusant...
Moi, je les appellent des cons,
tout simplement...
Ils provoquent, plaisantent
et parasitent sans cesse les conversations...
Il fallait s'y attendre...
Et pourtant, on veux toujours croire qu'on peux y arriver,
a avoir des conversations intelligentes et enrichissantes,
des echanges, des rencontres, des discussions,
sans se faire emmerder par des merdeux malicieux...
On veux pouvoir croire ...
Mais non...
J'hesite...
Dans la vie "reelle", le choix est tout de suite fait,
je m'en vais...
Je m'eclipse...
La terre est aux humains, après tout...
Et ils sont cons dans leurs majorité...
Qui suis-je pour reclamer le privilège d'une minorité
a s'exprimer loin de la majorité bêlante ?
Je leur cède le terrain, sans regrets...
Je ne leur denigre pas le droit d'exister,
ou de s'amuser...
J'ai simplement des gouts differents...
Je suis associal, il est vrai...
J'ai toujours preferé l'individu
a la masse...
Mais, j'ai toujours une sorte de plaisir sadique,
a les laisser tout detruire, tout bruler,
tout ravager, sans comprendre pourquoi rien ne va,
trop bêtes pour comprendre les consequences de leur propre stupidité,
pour regner sur le malheur, la misère et la desolation...
Je reste dans mon coin en riant...
Pas la peine de se fatiguer...
Ils n'apprennent jamais...
Ils ne sont pas equipés...
Croyez-moi...
J'ai déja essayé...
Autant essayer d'apprendre a des moutons a voler...

. Cela dit, ici, ce n'est plus le monde "reel",
c'est internet...
Et c'est different...
On peut plus aisement les ignorer,
même si ils restent agaçants...
Il existe des options...
Je ne sais pas...
Je reste associal,
et cet essai de participation a un forum
n'etait peut-être de toutes façons
que destiné a echouer...
Je suis seul et solitaire,
plus par nature,
mais aussi par choix...
Ce qui est terrible,
c'est que je ne leur veux aucun mal,
je comprends leurs jeux,
même si je ne les partagent pas,
et qu'en quelques sortes,
j'en fait les frais...
"vivre et laisser mourir"
reste ma politique...
Car, après tout,
si l'on veux s'exprimer sans interferences,
autant le faire tout seul chez soi...
Et si l'on veux vraiment pouvoir dialoguer avec quelqu'un,
on ne peut le faire que dans l'intimité...


. Neanmoins, je pense a la presse...
A ce qu'elle est devenue...
Et par extension la société...
On leur donne la liberté, et qu'est-ce qu'ils en font ?
N'importe quoi...
Insultes et obscenités...
Ils saccagent tout...
Ils salissent tout...
Et sous leur vulgarité perce leur etroitesse d'esprit,
leurs prejugés...
Ces moutons grossiers,
qui ne comprennent que le fouet...
Je ne serais pas leur berger...
Je les abandonne aux ruines de ce qu'ils ont detruits...
Ils n'ont même pas besoin de loup pour les devorer...
Et je ne mange pas de ça...

 

Edito du 17 Octobre 2003:
Reflexions on a fish tank...
. Sommes-nous prisonnier dans notre propre univers,
de notre propre monde,
de notre pays, de notre quartier ?
Ou s'agit-il de l'univers dans lequel
nous evoluons ?
La rivière, le fleuve ou les oceans
manquent-ils aux poissons d'aquarium ?
Ou apprennent-ils a jouir de leur univers,
sans y craindre les predateurs et les courants ?
Dangers qu'ils ne sauraient craindre,
faute de les avoir jamais connus...
Rèvent-ils d'être ailleurs ?
Rèvent-ils d'ocean ?
Revent-ils de faire des choses
qu'ils ne sauraient accomplir ici ?
Et pourquoi ?
A chacun d'accepter ce qu'il a...
Et de faire de son monde un paradis...
Le bonheur vient de l'interieur...
Et ne depends ni des autres,
ni de l'endroit...
Il ne depend que de soi...

. Il n'y a plus d'inspirations...
Plus d'emulations...
Plus d'ailleurs meilleurs et plus beaux...
Les gens se renferment et desesperent...
N'ayant plus rien a faire que s'entre-devorer
pour des broutilles...
Plus d'envie, plus de passion...
Plus de visions ou de desseins rassembleurs...
Et cette incommunicabilité...
Ce besoin de s'exprimer,
jamais enseigné,
souvent insatisfait...
Ce qu'il y a en nous nous devore,
faute d'être exprimé...
Faute d'être entendu, ecouté...
Le sexe, la violence,
deviennent les seuls options pour pouvoir
ressentir et faire ressentir,
se donner l'impression de communiquer, enfin...
Même si on aime pas ce qu'on est, ce qu'on fait,
ce qu'on a en dedans...
On se salit pour exister...
Juste un instant...
Relacher tout ça...
Le liberer...Le crier...
Jusqu'a la douleur, l'epuisement...
Il ne reste que ça...
Tout casser, pour exister...
Briser les masques et l'ironie,
le cynisme et les faux semblants...
Vibrer...
Un bref instant...

 

Edito du 15 Octobre 2003:
Loup au regard de chien...
. Beaucoup de gens prennent le pacifisme
pour de la lacheté...
La gentillesse pour de la faiblesse...
Ils sont persuadés ,
dans leurs mentalité tordue ,
Que si l'on prefère eviter les conflits,
c'est par peur de perdre, uniquement...
Ainsi, pour eux, si l'on ne s'impose pas,
si l'on n'est pas un chieur,
on doit forcement être un soumis...
Si je rend service a quelqu'un ,
il me prends de suite pour son larbin...
Mais le problème,
c'est que je ne fait que ce dont j'ai envie,
Et ils sont tous surpris quand je leur dis "non !"...
Je suis quelqu'un d'assez sympa,
mais il ne faut pas abuser...
Je refuse les "va chercher !"...
Je suis exact, ponctuel et precis...
Pire, je suis honnète...
Et surtout, inflexible...
Sans vraiment dire que je suis fier...
Je dirais plutôt que
l'honneur n'est pas pour moi qu'un mot
ou une metaphore...

. Pour connaitre et choisir ses amis,
pour être sur d'eux,
il n'y a aucun effort a faire...
Il n'y a qu'a laisser faire le temps...
Les faux se demasqueront d'eux même..
Sans exigences,
il suffit d'être soi...
Sans compromis...Sans atours...
Sans masques...Sans effets..
et le vide se fait...
Pas de faux semblants, ni de frustrations...
Ils partiront d'eux-même,
voyant qu'ils ne peuvent me faire plier,
qu'ils ne peuvent me changer...
Constatant que je ne faisant pas semblant,
que je ne jouais pas un rôle,
mais que j'etais simplement honnète et vrai...
Les pauvres, ils ne sont pas habitués...

. C'est une simple selection des relations,
sans efforts,
l'honneteté...
Il y a plus de 6 milliards d'individus
sur cette planète,
sans compter les animaux,
pour lesquels j'ai souvent plus de consideration,
et d'affections,
qu'envers les humains...
Tous ne peuvent partager les mêmes gouts,
ou être amis proches...
Ceux qui vous demandent des efforts sur vous-même,
d'être et de faire ce qui ne vous agréé pas...
Ceux qui ne savent pas ecouter
lorsque vous leur parler...
Ceux qui ne veulent que vous les ecoutiez,
sans egards a votre personnalité,
ou a vos conseils avisés,
laissez-les , sans remords...
Ils se trouveront bien quelqu'un ,
parmi tous les lobotomisés qui errent...
Et nous avons mieux a faire...

. L'autre jour, quelqu'un a comparé sa société,
devant moi,
a une democratie...
En voyant sa société,
j'ai compris pourquoi le concept de democratie
ne fonctionnerait jamais vraiment...
Le pouvoir au peuple ?
Mais le peuple saurait-il penser globalement,
a long terme ?
Saurait-il faire des sacrifices d'une branche
pour sauver l'arbre ?
Non...
Ni cela, ni le reste...
Il veux qu'un autre s'en charge...
Qu'un autre prenne les decisions pour lui...
Car il sait bien que si ,
dès qu'il y a une chose a decider,
des milliers de voix se font entendre,
rien ne sera jamais fait...
Et la société mourra...
D'auto-destruction...

 

Edito du 13 Octobre 2003:
Changement d'époque...
. C'est un nouveau jour...
Une nouvelle semaine...
Un nouveau commencement...
Chaque jour, laisser le passé derrière soi,
et savourer l'aube et chaque chose
de nouveau...
Avec fraicheur...
Waow !
J'ai des messages sur ma boite e-mail !
Plusieurs personnes,
sans auncun rapport entre elles,
d'un coup decident de m'envoyer un message,
toutes en même temps !
Le monde est sans cesse fait de ces petites coïncidences...
De ces hasards de convergences,
qui d'une certaine façon,
semble rythmer le monde d'une certaine harmonie,
comme une chanson,
avec ses silences, ses rengaines,
ses refrains et ses fausses notes...
Dans le commerce,
qui n'a pas connu ces longues heures de creux,
avant de voir arriver une vague de clients,
tous en même temps,
et qui pourtant ne se connaissent pas...
Les vagues de clients,
entrecoupés de creux,
on a tous connu ça...

. Peut être que les astrologues ont raisons,
Peut être sommes nous influencés par les astres,
comme le sont les marées...
Sans doute en fait...
Mais a cela, il faut ajouter les phenomènes de troupeaux...
Les humains n'aiment pas la sollitude...
Ils aiment, inconsciement, a se regrouper...
Tous s'agglutinnent dans les même cités,
plutôt que de se disseminer dans tout l'espace qui leur est offert...
Ils se serrent les uns contre les autres...
Et ils s'imitent...
Pour être normaux...

. Le language change, evolue...
En achetant des magazines ce matin,
decidement, aujourd'hui est un bon jour pour tout recommencer,
j'ai été choqué par l'evolution de langage dans les textes...
Le vocabulaires employés, les expressions,
les tournures de phrases, les references...
Tout a changé...
Oh, je comprends ce qui est ecrit,
la n'est pas la question,
c'est ce qui se cache derrière les mots,
la mentalité generale,
qui n'est plus celle auquelle je m'etais habitué...
Ce n'est que le debut,
mais je ne suis pas sùr d'aimer ou ça va...

. Je me trouve devant le choix,
le choix de l'evolution, du changement,
ou de la nostalgie...
Je peux m'adapter a ce monde
et a ses nouvelles moeurs,
ou je peux me renfermer sur le passé,
et me creer un nouveau monde,
basé sur l'ancien,
ou seuls les nostalgiques seront admis...
Une bulle, a l'ecart de la realité...
Ou je peux partir...
Oui...Bientôt...

 

Edito du 12 Octobre 2003:
The sens of Wonder...
. J'ai le blues ce soir...
Personne ne m'ecrit...
Ma boite a e-mail reste deséspèrement vide,
n'accueillant que quelques spams et publicités...
Vous voyez, ce n'est pas quelque chose qu'on vous fait
qui fait mourir les choses...
C'est ce que l'on ne fait pas...
Les mots que l'on ne dit pas...
Sur un forum,
un interlocuteur s'est plaint que
les goths geignaient trop sur leurs sorts
et sur le monde...
Sans rien faire pour y changer
quoi que ce soit...
Que les goths devraient être plus forts
et s'affirmer...
Je ne suis pas d'accord,
a la reflexion...
Les goths regrettent la violence
et la brutalité de cet univers...
ILs ne vont pas s'y ajouter...
Nous avons toujours subi la violence,
parfois simplement d'un regard ,
ou de quelques mots...
Et moi,
Je refuse de participer de cela...
Du cycle de la colère...
Nous ne sommes pas vraiment en colère,
ni même en rebellion...
Nous deplorons ce monde,
et certaines mentalités...
La plupart des goths cherchent la paix,
et le bonheur,
tout simplement...
Ils ne veulent pas refaire le monde...

.C'est cela qui manque le plus...
Le sens du merveilleux...
L'envie, et l'imagination,
la naiveté et l'innocence,
qui vous donne envie de refaire le monde...
D'y voir la possibilité des milliers de choses merveilleuses...
Y compris de realiser ses rèves...
J'aimerais avoir des rèves...
J'aimerais
pouvoir rever,
et y croire a nouveau...
Car c'est cette foi,
cet amour sacré,
qui donne la force et la volonté
de tout rendre possible...
Mais je ne rève plus...

 

Edito du 10 Octobre 2003:
Pathetiques Mensonges...
. Mon ordinateur a planté
juste au moment
ou je recevais mon "courrier"...
Je craint d'avoir perdu les données...
Bof...
Il n'y avait sans doute rien...
Internet semble mort ces derniers temps...
Plus personne ne m'ecrit, ne me reponds...
Plusieurs sites semblent morts,
sans activités...
La lethargie s'est sans doute emparé du monde...
Les gens semblent me negliger,
pour être poli ou optimiste...
Les amis reels vous laissent tomber,
ils partent, ou ils vous oublient...
Ils changent et vieillissent...
Ils me detestent d'être resté...
Et ils finissent par mourir,
de toutes façons...
Les amis imaginaires sont toujours la, eux...
Toujours presents...
Est-ce si mal d'embellir les choses ?
Est-ce si mal d'oublier qu'un jour,
on a pu trebucher,
On a pu se tromper ?
Est-ce si mal de ne se souvenir que des bons moments,
et de vivre sa vie comme si on la revait ?
"Don't Dream it,Be it..."Comme ils disaient...

.Ce n'est parfois pas si mal d'être oublié...
De pouvoir disparaitre...
Etre neuf a nouveau...
Ne plus sentir le poid des attentes
et des attentions,
bonnes ou mauvaises,
des autres...
Ne plus être prisonnier
de ce qu'ils croient ou exigent
de nous...
Etre libre...
Mentir...
Se mentir...
Et se reinventer...
Pouvoir tout oublier...
Enlever ce poid,
et être heureux a nouveau...

. Libre de l'image dans le miroir...
Perdre son reflet et sa vanité,
s'accepter au dela des regards,
se contenter d'être...
Les vampires ont abandonné le mensonge de Psyché...
Leur reflet dans l'oeil de verre froid
de la foule, de la société,
ou de la camera...
L'oeil du miroir
de la normalité...

. Vous savez ce qu'est Psyché ?
Deesse grecque de l'esprit,
c'est egalement le nom donné a un meuble,
un meuble avec miroir et accessoire de coqueteries...

"Don't be so sad,
it's the end of the world...
It had to happen sooner or later."

 

Edito du 07 Octobre 2003:
Douleurs exprimées,rien n'est terminé...
. Il y a des années que je n'ai pas vu d'étoiles filantes...
Je vient de penser a ça, ce soir,
en regardant la pleine lune jouer
a cache-cache
derrière les nuages...
Quand je regarde le ciel, les nuages,
et ce coucher de soleil rouge orangé,
quand je me ballade au dehors
dans la fraicheur de la nuit naissante...
La paix reviens en moi, pour un moment...
La serenité...
C'est comme si ma tête se vidait, se remplissait d'air frais...
Mais dans ma poitrine,
quelque chose me ronge malgré cela...
Quelque chose que je ne saurais exprimer...
Mais qui me donne presque envie de pleurer de frustration...

. Je suis tombé sur un forum,
sur un site,
sur un message...
Sur ce forum,je n'aurais jamais du ouvrir ce topic,
on parlais d'automutilation...
Je croyait en être sorti,
avoir tourné la page...
Mais rien que d'en parler...
Sur ce forum, ils ont donné un lien vers un site...
Un très bon site...
Mais il a reveilé ces pulsions en moi...
Il y avait des temoignages...
J'ai resentit...
Je croyais en avoir fini...
Je croyais que la douleur exprimée,
exposée,
tout etait fini...
Que la page pouvait être tournée...
Je croyais avoir etabli une distance...
Je croyais que ce qui se passerait a travers cet ecran ne me toucherais pas...
Je me croyait en securité...
Et je croyais que de même,
nul ne serait vraiment touché par ce que j'ecrivais...
Et je ne pourrais plus faire souffrir personne...
Personne ne s'accrocherait plus a moi...
Et je ne pourrais pas...

. Quand au message...
Je n'ose vous en parler...
...

 

Edito du 05 Octobre 2003:
Someone to watch over me...
. On ressent tous ce besoin deséspéré d'être compris...
D'être aimé aussi,
mais d'être compris...
Que quelqu'un entende ce cri qu'il y a en nous...
Que quelqu'un comprenne et compatisse,
enfin...
Et il y a cette chanson,
d'une voix cassée par le desespoir qui dit
"Can't anybody see...? This feeling...?"
Comme la legendaire chanson des Who...
On a besoin que quelqu'un nous entendes,
nous voie, nous touche,
nous aime,nous guerisse...
Je crois que c'est pour ça que la théorie Freudienne marche si bien...
La plupart des gens recherchent le modèle de leurs parents,
qui les comprenaient,
les aimaient et les protegeaient...
Bien sùr,
cela explique que cet axiome ne s'applique pas a moi...
Mes parents ne m'ont jamais vraiment compris...
Oh, ils ne m'en aiment pas moins...
Et ils ont compris très tôt que j'etait different d'eux...
Et ils l'ont accepté...
Ils n'ont jamais cherché a me remodeler a leur image, sachant que ce serait en vain...
En y reflechissant,
on n'aurait pas pu trouver meilleurs parents,
plus comprehensifs...
Je ne leur tiens aucune rancune,
même inconsciente,
d'être ce qu'ils sont, d'être differents de moi...
Mais quand je cherche une main,
une epaule ou une oreille,
ce n'est pas eux que je cherche,
car ils ne comprendraient pas...
Non, je repense a ceux que j'ai perdu...
A elle...
Et j'ai mal...

. Je ressent ce vide en moi,
cette sorte de besoin,
ce poid dans le ventre,
cette boule dans la gorge,
qui me donne parfois envie de hurler,
et de tout casser de frustration et de douleur,
pour faire sortir tout ça...
La seule façon qui me reste...
Mais cette douleur ne cessera que lorsque je cesserait enfin moi-même...
Lorsqu'enfin , je disparaitrai...
J'ai du mal a dire que c'est lorsque je mourrai, puisque je suis déja mort a l'interieur...
Même le temps ne changera jamais cela...
Les seules personnes qui veillent sur moi,
me parlent et me comprennent
sont des fantômes...

. Je crois...
Je crois que j'attends un message d'internet...
Et que c'est pour cela que je guette si anxieusement ma boite d'email...
Quel message et de qui,
je n'en sais rien...
Attendez...
Je crois qu'il vient d'arriver...
Merde...

 

Edito du 02 Octobre 2003:
Indiscretion & pensée interdites...
. J'ai eu recemment quelques soucis,
quelques bugs avec mon logiciel de connexion...
Heureusement,
ayant bien choisi mon ordinateur,
j'ai pu contourné le problème sans grandes difficultés
en reformulant ma question...
Je vous en tiens informé
au cas ou une nouvelle coupure plus serieuse vous priverait de mes nouvelles...
Ne vous inquietez pas...

. Je me fous de la vie privée des gens...
Et j'espère qu'ils en ont autant a mon sujet...
Pour moi, ce qui est personnel, doit le rester...
Le jardin secret, le sanctuaire...
Déja, parce qu'on parle de choses personnelles,
fragiles et delicates,
de choses importantes et vitales,
des seuls choses qui compte vraiment...
De ces choses que
malgré les années et les tentatives,
nul mots ni phrases ne sauraient definir exactement...
On ne peut que les caricaturer,
les vulgariser, et les deformer,
ces choses auquels on ne devrait pas toucher,
et qui ne concerne que celle qu'elles touchent directement...
Et qui n'ont nul besoin de mots pour les definir...
C'est pourquoi je ne m'interesse pas a la vie privée des autres,
je m'en fous...
Ce qui peut choquer,
souvent...
Les gens ayant pris l'habitude d'une curiosité malsaine et d'une grossièrté,
sans compter le desir de jugement et de normalité social,
auquel je ne soucrit pas...

. Cela dit, cela peut confiner a l'absurde...
Hier, j'ai coupé l'eau a un domicile.
Le locataire ne payait plus rien,
ni loyer, ni eau depuis longtemps,
et la douche semblait couler sans arrèt...
Ne pouvant discuter avec son propriétaire
(et vice versa)
que par l'intervalle d'un tribunal,
et d'huissiers,
nous ne savions rien de son etat...
Peut être etait il parti depuis des jours,
des mois ?
Peut-être etait-il mort sous sa douche ?
Il aurait suffit d'entrer tout simplement...
Et de se parler avant...
Mais non, la société n'avance pas comme ça...
Parce qu'elle avance ?

. J'apprends que des polices du net sont d'hors et déja a l'oeuvre...
Declarant illegalles certaines paroles...
Je sais, ce n'est pas nouveau, dans tous les pays totalitaires, la libre expression est bannie...
Mais sommes-nous donc dans un pays totalitaire ?
Pour notre bien ?
Qui ose juger ?
Qui decide de ce qui peut être dit, pensé ou proferé ?
Un homme critiquait Hitler en allemagne en 40 ? Direct en taule !
Aujourd'hui , ce serait un heros ?
...ça lui ferait une belle jambe...
Moi, j'ose pretendre qu'on a le droit de tout dire, et de tout ecrire,
même les pires obscenités...
Il faut que ça sorte, que ce soit deballé au grand jour,
et non caché sous la table...
Chacun a le droit d'avoir son opinion...
Un opinion n'est pas dangereuse...
Et il est sain d'en debattre au grand jour sans censure...
Et pour moi, parler de crime par internet est d'une connerie sans nom...
C'est du virtuel !
Des images,et du son, rien de plus !
Va-t-on être impliqué pour meurtre ou pour terrorisme pour avoir joué a Half Life-Counter Strike ?
Et pourtant, on se fait accuser de pedophilie pour avoir oser se ballader sur un site de photos !
Faudrait-il leur rappeller que la plupart de ceux qui se branlent devant des photos
ont generalement une vie sexuelle fort reduite,
par definition ?
On ne mettra pas les violeurs en prisons...
Mais on protegera le politiquement correct...
Et on sauvera la face...
Quitte a faire taire tout les opposants pour cela...
C'est ça, l'idée ?

 

Edito du 01 Octobre 2003:
Denial...
. Faire comme si...
Pretendre qu'il ne s'est rien passé...
Nier un evenement du passé,
jusqu'a le chasser de sa memoire et de ses souvenirs...
Les humains font ça...
Ils savent...
La realité,
ce n'est que la conscience que nous en avons...
Si nous oublions une chose,
si on l'efface de sa memoire,
de son passé,
elle ne peut plus nous atteindre,
elle ne peux plus nous blesser...
N'est-ce pas ?
Et tout restera comme avant...
Je n'ai jamais su faire ça...
Je l'ai parfois voulu,
j'ai même essayé,
mais je n'ai jamais pu...
Parfois, quand on fait une erreur,
on voudrait disparaitre,
on voudrait pouvoir remonter le temps,
tout effacer...
Mais c'est pas comme ça que ça marche.
Il faut endurer la brulure,
la honte et porter la cicatrice...
Il faut s'en souvenir et en tirer des leçons...
Mais les hommes n'apprennent pas...
Et ils refont les mêmes erreurs,
encore et toujours...
Parce qu'ils refusent d'affronter la souffrance,
ils refusent de changer...
Ils refusent la realité,
et le reflet du miroir...

. Les jeunes veulent se pretendre plus agés,
et les plus agés être jeunes...
Nul ne semble satisfait de ce qu'il est...
Nul n'acceptant de bon coeur les cartes qui lui sont donnés...
Enviant toujours celles d'a côté...
Les médias, pretendument,
mais bien avant cela,
les idées, basés sur les desirs de sexualité...
Freud ne s'est pas trompé...
La glorification d'une certaine image de la beauté
et de la normalité
pousse beaucoup de gens a se haïr eux même,
simplement pour être ce qu'ils sont...
Les jeunes cherchent a grandir,
et les vieux finissent par en desirer la jeunesse,
jusqu'a l'inceste...
Et ils se detestent d'être ce qu'ils sont...
Ils sont frustrés...
Mais ils cherchent a le nier...
...



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue sur le site du darkcowboy ,
et sur son blog ,
Bonsoir

. Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues;a condition d'être construtifs et raisonnables...
. Sachez ensuite que je ne considère pas ceci comme un vrai site,mais plutot comme une page perso...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez...Si je veux le garder pour moi, je ne l'y met pas,et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents,reclamez,je la retirerai...
. Ces quelques pages paraissent bien minces pour l'instant ;Mais il faut savoir commencer petit...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos,pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux ; Alors,même si ce n'est pas pour tout de suite,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

Precedents Editos : Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 -Aout 02 - Juillet 02 -


Vous vous sentez seuls ?
Simplement envie de parler,ou de partager des choses ?
- Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr