Edito du 28 Avril 2016 :
Pression & Censure...
  . Dans la réalité,
contrairement à la fiction,
on rencontre rarement des gens
faire le mal consciemment.
Non,
les gens pensent toujours bien faire,
et faire ce qu'ils font pour une très bonne raison.
--
. L'internet a remis au goût du jour
la justice populaire,
les mouvements de foule
et le lynchage.
On évoque le terme ironique de
"Social Justice Warrior".
Dans l'idée, la chose serait admirable.
Tel scandale ou tel comportement inqualifiable
ne pourrait plus être passé sous silence,
une victime pourrait être soutenue, appuyée
au lieu d'être muselée…
Vraiment, dans l'idée, c'est super.
Dans les faits, bien moins.
Dans les faits,
on constate davantage un désir
de se passer les nerfs sur quelqu'un,
et le prétexte de l'indignation offre une parfaite justification
pour harceler des inconnus
et se défouler dessus.
---
. Mais on ne s'en prends pas qu'aux faits,
on s'en prends aussi aux idées et à la création.
La censure dit rarement son nom,
et ne se présente jamais comme étant un bourreau injuste
meurtrier des arts et des inspirations.
Non,
la plupart des censeurs prétendent bien faire.
Un tableau de nu féminin,
le plus sobre qui soit,
et bien de plus en plus nombreux
sont ceux qui chercheront a le faire interdire
en se justifiant de bonnes raisons.
L'un argumentera que c'est offensant pour ses convictions religieuses.
Une autre dira que cela donne une mauvaise image des femmes,
qu'elle est trop mince et trop belle et représente un idéal physique
qui pousse toutes les femmes a se sentir mal dans leur corps.
Un autre demandera l'âge qu'est censé avoir la femme représentée,
un autre racontera que c'est une incitation à la débauche et au viol
et que cela conditionne les jeunes esprits influençable a violer.
Un autre viendra même se plaindre de l'engagement politique de l'oeuvre,
y lisant une critique et une posture contre l'industrie du textile et de la mode.
Bref, il y aura mille et une très bonnes raisons
pour faire disparaitre une oeuvre bien innocente en elle-même.
Si, si.
Je vous assure,
et ça se multiplie.




Edito du 23 Avril 2016 :
Mythologist Megi - Noël...
  . J'ai enfin trouvé deux secondes
pour finir cette ridicule petite BD.
Pour vous dire depuis quand ça traine
alors que ça aurait du être torché très vite :
J'avais une idée de BD que je voulais faire
sur le sujet de Noël pour le forum Mad...
Oui, Noël...
Pas eu le temps...
Et puis, sont arrivées les 24h de la BD.
Je me suis dit que c'était parfait,
que j'allais tenter de la faire en l'associant
aux contraintes des 24h de la BD.
Hélas, une part de ces contraintes
n'a pas pu être reproduite :
En effet, les contraintes étaient données
au fur et a mesure.
Une excellente idée je trouve.
Les contraintes étant :
Un personnage A raconte une scène a d'autres personnages.
(Couverture + 7 pages.
Vous avez 8h.)
Un personnage B contredit ce qui a été exposé.
(8 pages,
vous avez 8h.)
Un personnage C conclut l'histoire.
(7 pages + back cover,
vous avez 8h.)
---
. Voila.
Il m'a fallu un peu plus de 24h, quoi...
Mais bon, soyons positifs,
en voila déjà une de faite...
On passe à la suivante !
--
. Pour lire la BD, cliquez sur l'image,
j'ai la flemme de re-poster
toutes les images ici...




Edito du 19 Avril 2016 :
99 kilos...
  . Un peu malade ce soir…
Ayant pris pas mal de poids ces derniers temps
et ayant carrément calé au restaurant l'autre soir,
ne parvenant pas a finir mon unique verre coca et mes frites
même en me forçant,
j'ai, en plus de mettre vraiment la pédale douce
sur le bouffe,
dosant par exemple très scrupuleusement
le sucre dans mon thé désormais,
deux petites cuillères,
j'ai voulu faire un petit peu d'exercice cet après midi.
Sans forcer non plus,
je sais que ce genre de chose se fait progressivement…
Mais le problème,
c'est que je pense que j'ai du me prendre
un putain de coups de froid sur le ventre à ce moment-là.
Je ne sais pas pourquoi ni comment,
je n'était pas torse nu ni quoi que ce soit…
Mais je suis pas bien ce soir,
comme quand on a la diarrhée,
sauf que rien ne veux sortir…
Un peu l'impression qu'un noeud ou un bouchon
s'est fait dans mes intestins
et que faute de pouvoir descendre,
la bouffe qui s'y trouve va faire tout exploser
ou remonter pour sortir de l'autre côté…
Pas hyper agréable comme sensation...






Edito du 16 Avril 2016 :
...
  . Ça y est,
mon cable d'alimention d'ordinateur
est en train de commencer a me lâcher.
Cela me rends furieux, de rage et de frustration.
Parce que ce n'est pas comme si je le maltraitait ce cable,
pas comme si je le machouillait, que je le tortillait,
bien au contraire.
J'y fait hyper gaffe tout le temps.
Je me fait chier, mais vraiment chier a y faire attention.
Donc, c'est le fait d'en prendre tellement soin,
de sans cesse y prendre garde
pour que soudain,
sans raison,
comme poussé par une auto-destruction programmée
il se détruise
qui me fait péter un plomb.
Si je n'y prêtait aucune attention, jamais,
ce serait emmerdant, mais bon…
Mais c'est le fait d'y avoir fait tellement attention
qui démultiplie la rage et la frustration.
L'envie de hurler "Pourquoi ?!?!!!"
et de s'emporter.
--
. Il ne faudrait jamais prendre soin des choses,
c'est ça la leçon a en tirer ?






Edito du 13 Avril 2016 :
PREDATOR'S HUNT...
  . J'ai revu PREDATORS,
film pas mauvais du tout,
bien réalisé, interprété et tout,
mais qui pèche par son concept de base.
Outre les références trop appuyées au premier film,
le film lui même ne va nulle part et ne propose pas
un postulat, un univers, ou des personnages intéressants.
Et je me suis demandé,
à l'heure où un nouveau film PREDATOR se prépare,
si on m'avait demander de m'atteler à un film Prédator,
qu'est-ce que j'aurais fait…
Déjà, je n'aurais pas tenté de refaire le premier…
Peut être plus le 2 ^^.
--
. Déjà, j'aurais cherché a faire comprendre
dans la première partie de l'histoire,
que le predator en est après une personne en particulier.
Une proie spécifique. Un trophée.
Une personne que d'autres personnages tenteraient de protéger…
Un personnage sans doute écoeuré par ses propres actes…
Mais l'idée que je voudrais vraiment faire passer
c'est celle d'une cible précise,
particulière.
Peut être même faire une sorte de scène pré-générique
où on verrait un predator traquer avec acharnement
une autre proie, dans un autre décor,
pour qu'on comprenne bien que le predator
chasse une proie spécifique et pas tout ce qui bouge.
--
. Mais aussi et surtout, dans la seconde partie du film,
j'aurais cherché a faire du predator la proie pourchassée.
En effet, je me serait débrouillé pour que le predator
se retrouve à un bout de la ville,
avec son vaisseau à l'autre bout.
Il se retrouverait seul, sans personne pour l'aider.
La proie du predator aurait été utilisé comme appat
pour le piéger.
Le predator se retrouverait en ville,
face a des hélicoptères, des voitures, des tanks,
des flics et des escouades militaires armés,
et serait obligé de fuir,
de tenter de leur échapper.
Il en massacrerait beaucoup au passage,
mais serait obligé d'improviser,
manquant de munitions, 
perdant certaines armes,
se retrouvant blessé…
Ce serait la traque de la plus dangereuse proie,
le prédator.
L'idée, là,
serait de créer une certaine empathie
envers le monstre,
mais aussi de clairement mettre en scène les enjeux.
Il y aurait des pièges, des embuscades,
un cache-cache mortel et ultra-violent,
la personne servant d'appat affrontant,
bien sur,
le predator à la fin...
--
. Pour motiver davantage les troupes,
on pourrait rajouter une sorte de McGuffin :
Les autorités voudraient mettre la main
sur le bracelet du Predator,
qui sert de clé à son vaisseau.
Cette clé leur donnera accès aux technologies
du vaisseau extra-terrestre…
Mais la motivation pour les héros
serait autre :
Au cas où le predator se retrouve vaincu,
mortellement blessé ou piégé,
il peut activer grâce à ce bracelet
l'auto-destruction de son vaisseau.
Un autre l'a déjà fait une fois, dans la jungle.
Mais là, le vaisseau se trouve dans une grande ville,
l'explosion qui s'ensuivrait ferait des dizaines de milliers de victimes
voir plus,
l'équivalent d'un Hiroshima.
Les héros devraient donc tout faire
pour éviter que ça arrive.
Il pourrait y avoir une évacuation partielle de la ville.



Edito du 10 Avril 2016 :

...
  . J'ai envie d'écrire une histoire
traitant de paranoïa…
Un homme qui commence a se demander
si le monde qui l'entoure
n'est pas un mensonge élaboré,
un piège...
--
. Par ailleurs,
j'ai remarqué qu'une de mes obsessions,
une idée qui revenait régulièrement
dans mes histoires,
c'était le concept d'individus
qui se mêlaient les uns aux autres
pour ne faire plus qu'une masse organique…
Il faudrait peut être tenter d'analyser ce que cela signifie…
Peut être qu'inconsciemment,
je pense que l'individus, noyé dans la masse,
cesse d'exister, se perd a jamais,
et que la masse ne peut être
qu'un monstre répugnant et ignoble...





Edito du 09 Avril 2016 :

...
  . Une histoire avec laquelle j'ai eu du mal
avec laquelle je me suis battu,
ça racontait la quête de vengeance d'un homme
dont la femme avait été tuée…
Et le postulat, le twist, l'idée du concept de base,
c'était qu'elle n'avait été tuée
que comme dommage collatéral,
personne n'en avait après elle ou lui,
c'était juste la faute a pas de chance.
--
. J'aimais bien ce concept noir, cruel, absurde,
kafkaïen par certains égards,
de la vengeance envers une personne morte sans raison…
Et pourtant,
quasiment a chaque fois que
je me remettais a bosser dessus
j'avais le réflexe de vouloir changer ça,
et de mettre une raison pour laquelle
elle se serait fait tuer.
Il a fallu que je me batte contre moi-même
pour revenir, rester sur l'idée première,
celle qui faisait toute l'originalité du concept.
--
. C'est aussi pour ça que je préfère vraiment
faire un truc sous le coups de l'inspiration
plutôt qu'attendre,
parce que c'est impossible de retourner
exactement à la même inspiration...





Edito du 08 Avril 2016 :

Béta-testeurs...
  . Aux états unis se pratique beaucoup
des projections-tests…
Ce sont des projections de films
où des gens,
souvent sélectionnés comme étant le public cible,
donne leurs avis sur le film
a travers des questionnaires très orientés.
Principalement, ils disent surtout
si ça leur plait ou pas,
et si les producteurs veulent changer quelques choses
ils orientent les questions dans les questionnaires
de manière a leur faire dire qu'il faut changer
ce qu'ils voulaient changer
avant de revenir fort de cet avis "impartial".
Le simple choix du public
est déjà en lui même biaisé.
Par exemple, si un film est conçu
pour un public de 18-25 ans,
et qu'il est montré a un public de 8-10 ans
ou de 60-70 ans,
il est probable qu'il ne reçoive pas un accueil favorable.
Et ça se fait beaucoup…
---
. Pourtant, si des projections tests se pratiquent pas mal
comme expliqué ci-au-dessus,
avec des questionnaires orientés
où les producteurs ne trouvent
que ce qu'ils voulaient trouver,
il ne semble pas exister de "béta-testeurs" de film.
Un béta-testeur,
c'est un peu comme un pilote d'essai,
c'est quelqu'un qui essaie en premier
un jeu vidéo
pour voir si il n'y a pas de bugs,
ou de problèmes techniques dedans…
Et pour le cinéma,
on dirait qu'il n'y a pas ça.
Par crainte des fuites et des spoilers,
entre autre,
la profession de béta-testeur a d'ailleurs
tendance a disparaitre,
ce qui nous vaut de nombreux jeux
arrivant dans le commerces
avec de nombreux très gros bugs techniques…
--
. Comprenons-nous bien,
ce n'est pas réellement un reproche
envers ceux qui font les produits,
parce que les soucis techniques
ça arrive a tout le monde,
si on a la tête sous le capot,
on voit plein de détails
mais parfois, des évidences nous échappent…
C'est pour ça qu'un béta-testeur,
un type avec du recul,
est souvent essentiel.
---
. Et je vois plusieurs films sortir
avec des soucis flagrants.
Comme par exemple des erreurs de montage,
un personnage est prisonnier, puis libre, puis prisonnier,
parce qu'on a accidentellement mis la scène où il était libre
avant la scène où il est libéré.
J'ai vraiment vu des erreurs comme ça,
des erreurs involontaires.
Il y a aussi des scènes coupées
qui font qu'on ne comprends pas pourquoi
les personnages font ou disent certaines choses…
Etc, etc…
Tout ça parce qu'ils n'ont pas montré le film
a quelqu'un qui puisse leur dire :
"Heu… Y'a un soucis, là."
--
. En fait, il n'y a qu'une boite qui pratique un truc comme ça:
PIXAR.
Chez PIXAR, on projette les films en cours de productions
aux gens qui travaillent dans la boite,
et ils ont le droit de dire quand il y a un soucis,
ils y sont même très encouragés
car c'est ainsi que l'on améliore le film.
Vraiment.
Ils ont revus, ré-imaginés des films de A a Z comme ça,
jetant le travail précédemment fait
pour repartir sur une meilleure base
qui fonctionne mieux. 





Edito du 07 Avril 2016 :

Le nom des choses...
  . Il arrive,
quand on comprends plusieurs langues,
que l'on préfère un terme dans une langue étrangère…
"Aimer", par exemple,
s'exprime avec plusieurs verbes et mots plus nuancés et différents
dans d'autres langues,
selon que l'on parle d'amitié,
d'amour filiale,
de désir,
ou d'un puissant sentiment
qui lie deux âmes soeurs…
---
. Ainsi, mon terme préféré pour désigner la BD,
c'est le terme italien,
"Fumetti".
Cela signifie littéralement "petite fumée",
ce qui désigne les bulles, ou phylactères,
au dessus des personnages
dans lesquels sont écris leurs dialogues.
Je trouve ça parfait.
--
. Le terme "Manga",
désignant la BD japonaise,
signifie "Images irresponsables".
-
. Le terme "bandes dessinées"
semble très, trop proche du terme anglais
"comics strip".
Le terme "bande" ou en anglais "strip"
désigne les petites BD publiées dans les journaux
en une bande de deux, trois ou quatre cases,
BD souvent humoristiques
d'où le "comics" en anglais.
A partir du moment où l'on faisait
des pleines pages
et pas juste une bande par une bande,
le terme perdait son sens…
---
. Aux USA, un autre terme est apparu
pour remplacer le terme "comics"
mais j'avoue le snober,
parce qu'il était à l'origine très snob.
Ce terme, c'est "graphic novel",
soit, littéralement, "roman graphique",
terme que l'on reprends en français d'ailleurs.
J'ai juste un problème avec ce terme
parce que ceux qui l'utilisaient au début
le faisait par snobisme et mépris.
Ils disaient :
"Je ne fais pas du comics, je fais du roman graphique",
avec un dédain et un mépris souverain
pour les "autres avec lequel il n'a rien a voir qui font du comics
ce qui est de la merde.".
Ne méprisant pas les gens qui font des comics,
bien au contraire,
et ne trouvant pas du tout que c'est de la merde,
j'avait du mal avec ce mépris affiché.
La distinction est d'ailleurs plus que flou.
A la base, ou plutôt logiquement,
le terme "roman graphique"
désignait des oeuvres complètes
en un volume
tandis que des oeuvres a suivre
s'appelaient toujours comics.
Mais, comme je viens de l'expliquer,
le terme a été adopté par des snobs méprisants
pour distinguer leurs "oeuvres"
des "cochonneries commerciales de masse".
C'est dommage,
parce que le terme de "Roman graphique",
en lui même,
n'est pas mal…






Edito du 05 Avril 2016 :
...
  . Et tout le monde va tout le temps a deux à l'heure,
on passe son temps a attendre qu'ils se bougent…
Sauf !
Sauf au moment où tu dis :
"Bon, il me faut deux secondes,
je suis crevé, là,
et je veux noter deux ou trois trucs…"
Alors là du coups, immédiatement,
ils trouvent la seconde,
que dis-je, la surmultipliée !
Non, non, non,
pas question que tu te poses,
non, pas maintenant,
il faut faire ça, et ça et ça et ça et ça et ça et ça et ça,
TOUT DE SUITE,
là, maintenant, allez,
non,
tu ne manges même pas,
tu mangeras un autre jour…
Et on ne te lâche que quand tu es trop excédé
pour pouvoir noter quoi que ce soit.
Forcément.
Normal.
AAAAAAAAAARRRRRGGGGHHHH !!!!
---
. Allez, je ne vais pas me plaindre,
j'ai fait trois heures de voiture,
et j'ai pu en profiter pour enfin ouvrir et lire
un livre qu'on m'avais offert à Noël...






Edito du 03 Avril 2016 :
Sur le chemin des Dames...
  . En se baladant sur le site des tranchées
de la guerre 14-18,
j'ai ajouté quelques notes à une histoire
dont je vous ai sans doute déjà parlé
qui se déroule avant et après...



Edito du 02 Avril 2016 :
'Told You...
  . ...




Edito du 01 Avril 2016 :
...
  . Et si on laissait parler les images ?
Je ne fais pas assez d'images,
et je ne fait rien d'autre que me répéter
de toutes manières...
Et ça risque de continuer
jusqu'à ce que j'ai réussi a avancer...
....
..
.



Une petite photo, c'est comme un sourire, un mot gentil,
ça ne coûte rien et ça fait du bien, ça fait plaisir...
Alors cliquez, et faites-moi un cliché...
S'il vous plaît...



Twitter



Bienvenue sur le site du darkcowboy, sur le blog du DarkCowBoy...

Précedents Editos : Mars 2016 - Février 2016 - Janvier 2016 - Décembre 2015 - Novembre 2015 - Octobre 2015 - Septembre 2015 - Aout 2015 - Juillet 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - Mars 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Aout 2014 - Juillet 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Aout 2013 - Juillet 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Fevrier 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Aout 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 - Mai 2012 - Avril 2012 - Mars 2012 - Fevrier 2012 - Janvier 2012 - Décembre 2011 - Novembre 2011 - Octobre 2011 - Septembre 2011 - Aout 2011 - Juillet 2011 - Juin 2011 - Mai 2011 - Avril 2011 - Mars 2011 - Fevrier 2011 - Janvier 2011 - Décembre 2010 - Novembre 2010 - Octobre 2010 - Septembre 2010 - Aout 2010 - Juillet 2010 - Juin 2010 - Mai 2010 - Avril 2010 - Mars 2010 - Février 2010 - Janvier 2010 - Décembre 09 - Novembre 09  - Octobre 09 - Septembre 09 - Aout 09 - Juillet 09 - Juin 09 - Mai 09 - Avril 09 - Mars 09 - Fevrier 09 - Janvier 09 - Decembre 08 - Novembre 08 - Octobre 08 - Septembre 08 - Aout 08 - Juillet 08 - Juin 08- Mai 08 - Avril 08 - Mars 08 - Fevrier 08 - Janvier 08 - Decembre 07 - Novembre 07 - Octobre 07 - Septembre 07 - Aout 07 - Juillet 07 - Juin 07 - Mai 07 - Avril 07 - Mars 07 - Fevrier 07 - Janvier 07 - Decembre 06 - Novembre 06 - Octobre 06 - Septembre 06 - Aout 06 - Juillet 06 - Juin 06 - Mai 06 - Avril 06 - Mars 06 - Février 06 - Janvier 06 - Decembre 05 - Novembre 05 - Octobre 05 - Septembre 05 -Aout 05 - Juillet 05 -Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 - Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr