Edito du 24 Septembre 2015 :
...
  . Faire un film
ou une quelconque oeuvre d'art
n'est pas un geste politique.
Son auteur exprime son point de vue,
créé une oeuvre d'art, de fiction.
Il n'édicte pas une loi
qu'il voudrait imposer aux gens !
Merde !
Il y a régulièrement plusieurs films différents
fait sur le même sujet,
parfois même en même temps !
Qu'un auteur fasse une oeuvre sur un sujet
n'empêche donc personne de le traiter aussi !
--
. On a tout a fait le droit de ne pas aimer une oeuvre.
Je n'ai aucun problème avec ça.
Mais là, il y a un réalisateur
qui a fait un film
sur un sujet datant de plus de 45 ans,
sujet qui le touchait personnellement,
qui l'inspirait,
qu'il s'est battu pour faire,
qu'il a payé de sa poche…
Là, j'ai franchement envie de dire :
Qui a empêché qui que ce soit d'autre
de faire des films sur le sujet ?
Il n'y avait pas de droits retenus ou bloqués,
c'est basé sur des faits réels !
En 45 ans, vous aviez largement le temps
de vous sortir les doigts du cul !
Bref, je reprends…
Ce réalisateur a choisi l'approche de la fiction,
pas celle du documentaire,
car il voulait réaliser une oeuvre de fiction dramatique
s'adressant au public le plus large possible.
Il s'agit d'un réalisateur qui ne donne pas dans la provoc',
ou dans le "artistique" au sens "autiste",
mais qui s'adresse au très grand public.
Il a inventé un personnage dans lequel
il pouvait totalement s'identifier,
des situations qui le touchait,
qu'il a choisi de mêler aux faits historiques.
C'était clair dès le début.
Et là, je lis les critiques qui déchirent le film
d'abord et avant tout pour des raisons politiques.
Prenons dans l'ordre :
Ils reprochent au film
de ne pas être un documentaire.
Ils reprochent au film
de mettre en scène un personnage de fiction
dans lequel se projette l'auteur du long métrage.
Ils reprochent au film
d'être tout public
et de ne pas comporter plus de scènes de sexe
et de ne pas mettre en scène des scènes de sexe
encore plus explicite.
Et ils attaquent et accusent le réalisateur
de salir leur histoire en la rendant tout public
et pas assez trash,
allant jusqu'a détourner le moindre de ses propos
pour le dépeindre comme leur ennemi juré.
PUTAIN MAIS ÇA M'ENERVE !!!
--
. Comprenez bien :
On a tout a fait le droit de ne pas aimer son film.
Mais pas de l'attaquer sur la sincérité de sa démarche.
Il y a des sites qui sont pratiquement en train de le traiter d'homophobe
et ça, je ne supporte pas.
Il n'a pas empêcher qui que ce soit de faire un autre film sur le sujet,
lui, il en a fait un,
avec son fric,
avec son coeur,
lui, il l'a fait,
et il a cherché a s'adresser
au public le plus large possible
afin de chercher a informer et sensibiliser
le plus grand nombre
sur le sujet.
Et les gens réagissent comme si il leur avait craché à la gueule
parce qu'il a voulu faire un film qui puisse être largement vu,
et non pas réservé à une toute petite audience
dans trois salles arts et essai
mais aussi du même coups
parce qu'il a ouvert son coeur
et mis beaucoup de lui même dedans.
C'est le genre de comportement
qui vous pousserait a vous dégoutter
de faire des oeuvres sincères.
---
. Une fiction évoquant des faits réels
n'a jamais (ou presque) la prétention de relater
de manière exhaustive les faits.
Elle vous en parle,
tente avant tout de vous en faire comprendre le sens,
les sentiments,
sans vous noyer sous une avalanches de noms,
de dates ou de détails.
C'est a vous, après, si votre curiosité a été piquée,
de chercher a en apprendre davantage,
en lisant des livres sur le sujet,
en vous renseignant davantage.
Le but de la fiction est de vous faire passer le sens,
le sentiment.
Merde.
---
-
. Je vais prendre un autre exemple
pour nuancer mes propos.
Il y a quelques années,
une biographie a été fait sur Darwin.
Ce n'était, je pense, ni la première ni la dernière.
La particularité de celle-ci était que dans son propos
elle racontait que Darwin aurait rédigé ses théories,
pourtant scientifiques,
sur l'évolution,
après la mort de sa fille,
et parce qu'il était en colère après Dieu
pour la perte de sa fille.
Cela aurait donc été le chagrin et la douleur
qui lui aurait inspiré d'écrire quelque chose
qui ose démontrer que Dieu n'est pour rien
dans la création de la vie,
celle-ci évoluant et n'ayant pas été créé telle-quelle
comme c'est pourtant écrit dans la Bible.
Mais à la fin de sa vie,
Darwin se serait réconcilié avec Dieu
et se serait repentit.
Son travail ne serait donc que dicté
par la douleur d'un père envers Dieu,
pas un vrai travail scientifique.
Inutile de dire que je me suis un peu étranglé
devant cet angle choisi,
et je ne suis même pas allé voir ce film.
Pour autant, je ne vais pas lapider ses auteurs.
Et je ne vais pas davantage dire que ce film
n'aurait pas du être fait ou je ne sais quoi.
Je dis juste que moi, il ne m'intéresse pas.



Edito du 23 Septembre 2015 :

...
  . Pour moi,
la réalité est ce qui est toujours là
même quand personne n'y crois plus.
La réalité reste a découvrir,
a explorer.
Pourtant, des théories fumeuses
continuent a voir du succès
qui raconte plus ou moins,
que la réalité
c'est seulement ce en quoi les gens croient.
Que c'est la force de la pensée
qui forgerait la réalité.
Ça me rend dingue.
La réalité précède la pensée,
pas le contraire !
Cette théorie fumeuse est en réalité
une sorte de parabole
qui parle du travail des artistes-auteurs-créateurs.
En effet, un auteur doit d'abord imaginer quelque chose
avant de le concrétiser sous une forme ou une autre.
Mais ça ne s'applique pas du tout à la réalité !
Et pourtant, il y a des tas de gens qui semblent y croire vraiment !



Edito du 21 Septembre 2015 :
La Guilde des Assassins...
  . Je n'ai toujours pas eu le temps
de me mettre a mes bidouilles.
Je voudrais faire quelques illustrations pour commencer,
et puis des BDs,
et puis écrire des histoires, des nouvelles…
Retranscrire des notes…
Je sais par avance que je n'aurais pas le temps.
Trop de choses a faire,
et si je trouve un peu de temps,
je ne sais jamais par quoi commencer,
et il y a tant a faire
que je suis assez vite découragé…
--
. Je me prends a prendre quelques notes sur papier
pour une histoire
a propos de quelque chose relatif
à une guilde des assassins existant à notre époque…
L'idée romantique de codes et de hiérarchies
chez les criminels,
comme des sociétés secrètes,
interdisant formellement certaines choses,
formant des gens,
et se montrant impitoyables
envers ceux qui enfreignent les règles…
Il y a de bonnes idées là dedans,
et très largement de quoi faire...






Edito du 16 Septembre 2015 :
...
  . Déjà qu'avant de partir en vacance,
j'était pas mal débordé,
vous vous doutez bien qu'après un mois,
les choses n'ont pu qu'empirer…
J'avais peur de me noyer,
mais je commence a en voir le bout,
a voir la surface…
Bon…
Ok, depuis que je suis rentré,
 j'ai pas lu un paragraphe
du bouquin que j'avais entamé
à la fin des vacances…
Et je n'ai toujours pas non plus ouvert mes mails…
Je compte le faire demain…
Mais on dirait que le plus gros est fait.
Et le lapin est vacciné.
--
. Je caresse l'espoir délirant de pouvoir
me mettre à mes bidouilles,
genre écrire ou faire des illustrations,
voir, soyons fou, des BDs,
d'ici le début de la semaine prochaine.







Edito du 14 Septembre 2015 :
...
  . Les gens ne regardent plus la télévision.
 Plus autant qu'avant.
Ça reste le premier média,
le plus regardé,
mais d'année en année,
ça perd en part de marché,
et en influence,
comme la radio…
Faute de savoir se renouveler…
--
. Au cinéma,
encore une fois,
on annonce le remake d'un chef d'oeuvre.
Sur internet, tout le monde semble en parler,
bouillir, débattre a ce sujet.
Le sujet hot, bien a même d'argumenter
sans avoir besoin de l'avoir vu…
Mais ce qu'en pensent réellement des gens comme moi ?
On n'ira même pas le voir en fait.
On préfèrera se retaper l'original à la télé.
Les producteurs ne comprennent pas ça.
Pour jouer la sécurité vis à vis des investissements,
Ils multiplient les remakes et adaptations…
Mais ils vendent d'années en années,
de moins en moins de tickets d'entrées.
Beaucoup de bruit sur internet
ne signifie pas du tout pour autant
beaucoup de spectateur au ciné…
A force de jouer sur la sécurité,
sur le tiède et sans saveur,
ils ne passionnent personne en vérité,
contrairement a ce que l'illusion du bruit sur internet
pourrait leur laisser imaginer.
Faute de sortir de vraies nouveautés,
de créer de nouvelles vraies idoles
et de les promouvoir comme il faut,
comme l'a fait l'industrie de la musique,
ils perdent de plus en plus de parts de marché...
Tout cela n'aura qu'un temps.
Il faudra se renouveler, nécessairement.





Edito du 08 Septembre 2015 :

Données perdues...
  . Ma tablette ayant eu un accident
au cours du voyage...
 Etant irrémédiablement détruite,
et étant impossible de récupérer les données
qui s'y trouve,
(je suis passé en boutique ce matin
pour vérifier)
une partie de mes notes de blog
de mon voyage en Mongolie,
en particulier du début,
vont devoir être reconstituées de mémoire…
Mais bon, tout n'y sera pas…
---
. Ça me fait surtout chier pour deux/trois documents textes…
Des notes de toutes sortes,
pas seulement de blog,
sans doute irrécupérables pour la plupart,
puisque j'écris pour évacuer les choses de ma tête,
et les oublie donc après les avoir écris.
Je n'avais fait que deux ou trois photos de mon ange avec,
surtout pour tester,
ou dans l'intention de les envoyer en pièces jointes
si on trouvait un peu de wi-fi,
mais rien d'irrécupérable de ce côté là.
C'est juste et surtout ces fichiers doc.




Edito du 07 Septembre 2015 :
17 heures à Pékin...
  . J'avais oublié combien c'est beau une ville la nuit.
Les lumières des bâtiments répondant à celles des étoiles
dans une sublime symphonie,
l'apaisante couleur ambrée des lampadaires…
Pékin est si belle vu du ciel, la nuit,
majestueuse, magique, hypnotique,
toujours vive, en mouvement...
---
. Nous restons 17 heures en transit dans l'aéroport
dans l'attente de notre vol pour Paris…
Epuisé, je parviens a dormir sur les chaises longues
tandis qu'elle se plonge dans un bouquin de James Elroy




Edito du 06 Septembre 2015 :
Goodbye Mongolia...
  . Nous n'avons pas quitté l'appartement
d'Oulan Bator,
profitant pleinement du bain et de la douche,
des lits, et aussi du wi-fi grâce à mon téléphone…
---
. En nous rendant à l'aéroport,
on nous propose de faire un crochet
en chemin
à une exposition de squelettes et d'oeufs de dinosaures
qui a lieu dans un centre commercial
en attendant la construction d'un musée digne de ce nom.
Il y avait vraiment des specimens remarquables,
et tous venaient du Gobi.
---
. Nous décollons ce soir pour Pékin.
Je stresse toujours en passant les formalités administratives,
craignant toujours un imprévu qui nous ferait manquer notre vol...




Edito du 05 Septembre 2015 :
Farewell To The Steppes...
  . Trop fatigués hier,
nous n'avons rien fait
et mon ange a dormi une partie de l'après midi.
De toutes manières,
par un temps pareil,
nous n'aurions pas pu profiter de quoi que ce soit.
--
. Aujourd'hui, nous devons retourner à U.B.,
(Ulan Bator),
mais au petit matin,
nous avons pu aller voir les ruines
du monastère de Tsorjiin Khureenii Khiid,
et le paysage rocheux où il se cachait,
ainsi que la grotte d'Usan Bolortiin Agui
dans laquelle je me suis faufilé,
non sans efforts…
--
. Nous quittons les steppes
pour retourner dans la zone hyper urbanisée
de la capitale…
Nous stressons un peu en raison
des changements d'horaire de nos vols
et espérons que ma famille a eu notre message
à ce sujet...




Edito du 04 Septembre 2015 :
Rain and Wind...
  . Les mongols ne frappent jamais avant d'entrer.
Il faut le savoir.
Ce n'est pas dans leurs habitudes.
--
. Cette nuit, il a plu,
et il y a eu beaucoup de vent,
et ça a continué dans la journée.
On sent la fatigue du voyage
et mon ange s'endort dans le van
sur la route…
--
. Ce soir, dans la yourte,
nous nous chauffons grâce à de la merde.
Et bien ça crame bien mieux que du bois !
Aucun soucis pour allumer le poèle.
Alors que d'ordinaire, ils y vont au "lance-flamme"
avec une bombe de gaz de cuisine,
sans pour autant toujours parvenir à leurs fins,
ici, il suffit d'une allumette,
et comme combustible,
je le répète,
rien d'autre que de la merde.
Et ça ne pue même pas...




Edito du 03 Septembre 2015 :
...
  . Nous avons pris une douche !!
Une vraie douche,
pas juste un petit filet d'eau,
dans les douches publiques
à Dalanzadgad.
Et tout l'après midi,
nous nous sommes baladés
et avons admirés
les falaises de Tsagaan Suvarga.
---
. Par ailleurs,
je ne pense pas vous l'avoir dit
mais savez-vous qu'ici,
pour manger,
nous n'avons pour tout couverts
qu'une simple fourchette ?
Pas de couteau,
jamais,
ni de cuillère,
pourquoi faire ?
Et encore,
c'est quand on nous donne une fourchette !
Une fois, ils s'attendaient à ce qu'on mange avec les mains
et nous avons du réclamer !




Edito du 02 Septembre 2015 :
Global Warming Strike Again!...
  . Il n'y a plus ni glace ni neige
dans ce canyon glacé de Yoliin Am,
dans le parc des 3 beautés,
au coeur du Gobi…
Mais le paysage n'en demeure pas moins magnifique
et j'imagine qu'on s'y déplace plus aisément…
--
. Les lieux pullulent de pikas,
courant un peu partout,
souvent de l'herbe entre leurs dents…
---
. Pour parvenir jusque là,
nous avons traversés le canyon de Dungence
où notre van passait a peine.
Je trouvais que plusieurs montagnes,
là bas,
ressemblaient à des dragons endormis...




Edito du 01 Septembre 2015 :
Le vent dans les dunes...
  . Un spectacle presque surréaliste
s'offre à nous aujourd'hui :
Une immense et longue arrête de sable
entre plaine et montagne.
Cela semble impossible.
Comment ne s'est-elle pas dissipée,
dispersée par le vent
qui souffre pourtant dessus a foison ?
---
. Nous nous promenons le long
à dos de chameaux,
et l'escaladons au crépuscule.
--
. Dans la yourte, l'après midi,
nous faisons l'erreur de fermer la porte pour dormir,
coupant l'arrivée du vent,
et donc d'air,
et nous souffrons de la chaleur...

...

.



Une petite photo, c'est comme un sourire, un mot gentil,
ça ne coûte rien et ça fait du bien, ça fait plaisir...
Alors cliquez, et faites-moi un cliché...
S'il vous plaît...



Twitter



Bienvenue sur le site du darkcowboy, sur le blog du DarkCowBoy...

Précedents Editos : Aout 2015 - Juillet 2015 - Juin 2015 - Mai 2015 - Avril 2015 - Mars 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Aout 2014 - Juillet 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Aout 2013 - Juillet 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Fevrier 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Aout 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 - Mai 2012 - Avril 2012 - Mars 2012 - Fevrier 2012 - Janvier 2012 - Décembre 2011 - Novembre 2011 - Octobre 2011 - Septembre 2011 - Aout 2011 - Juillet 2011 - Juin 2011 - Mai 2011 - Avril 2011 - Mars 2011 - Fevrier 2011 - Janvier 2011 - Décembre 2010 - Novembre 2010 - Octobre 2010 - Septembre 2010 - Aout 2010 - Juillet 2010 - Juin 2010 - Mai 2010 - Avril 2010 - Mars 2010 - Février 2010 - Janvier 2010 - Décembre 09 - Novembre 09  - Octobre 09 - Septembre 09 - Aout 09 - Juillet 09 - Juin 09 - Mai 09 - Avril 09 - Mars 09 - Fevrier 09 - Janvier 09 - Decembre 08 - Novembre 08 - Octobre 08 - Septembre 08 - Aout 08 - Juillet 08 - Juin 08- Mai 08 - Avril 08 - Mars 08 - Fevrier 08 - Janvier 08 - Decembre 07 - Novembre 07 - Octobre 07 - Septembre 07 - Aout 07 - Juillet 07 - Juin 07 - Mai 07 - Avril 07 - Mars 07 - Fevrier 07 - Janvier 07 - Decembre 06 - Novembre 06 - Octobre 06 - Septembre 06 - Aout 06 - Juillet 06 - Juin 06 - Mai 06 - Avril 06 - Mars 06 - Février 06 - Janvier 06 - Decembre 05 - Novembre 05 - Octobre 05 - Septembre 05 -Aout 05 - Juillet 05 -Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 - Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr