Edito du 31 Mai 2015 :

Justice immanente...
  . Un des plus problème en ce monde,
c'est la croyance,
profondément ancrée
dans la plupart des cultures
d'une justice immanente.
Sans que cela soit vraiment enseigné
nulle part pour autant,
la plupart des gens sont intimement
persuadés
qu'il y a une sorte de justice
dans le monde et l'univers.
-
. Et ainsi,
si on se fait violer
ou si on attrape le cancer,
les gens vous demandent invariablement
qu'est-ce que vous avez vous fait
pour que ça vous arrive.
Suggérant franchement
que c'est votre faute,
que des choses comme ça
n'arrivent pas comme ça,
et qu'il faut l'avoir provoqué
d'une manière ou d'une autre.
Les gens sont sur de ça.
Pour eux,
il ne peut pas y avoir conséquence
sans cause.
Et c'est quelque chose d'ignoble
a subir.
--
. Cette idée pousse également
les gens a croire que
les gens difformes ou laids
sont méchants.
Si, si.
Dans l'imagerie populaire
les héros sont beaux,
et les méchants sont laids.
Il y a bien sur des exceptions,
mais il ne s'agit que d'exceptions...



Edito du 30 Mai 2015 :

...
  . Connaissance n'est pas sagesse.
Savoir n'est pas forcément comprendre.
Avoir des quantités de données à disposition
ne vous rends pas forcément plus intelligent.



Edito du 29 Mai 2015 :

Burned and Hidden Secrets Inventions...
  . Je continue de rêver
et de philosopher
autour de TOMORROWLAND
que je n'ai pourtant toujours pas vu…
Et là, je songe à un autre sujet
autour des sociétés secrètes mythiques…
--
. Je me souviens d'une nouvelle,
lue il y a très longtemps,
dont j'ai hélas oublié le titre et l'auteur…
Dans cette nouvelle,
un scientifique découvrait le secret de l'immortalité,
et se retrouvait enlevé par un groupe très mystérieux.
Il apprenait alors qu'il n'était pas le premier.
Que d'autres avant lui avaient découvert ce secret
et étaient même devenus immortels,
et qu'il se trouvait parmi eux,
mais que pour des raisons évidentes
quand on y réfléchit,
il devait garder cette découverte secrète
et ne jamais la révéler,
et vivre avec eux…
--
. Plus tard,
j'ai entendu les regrets des scientifiques
qui avaient mis au point la fission nucléaire.
Après coups, ils regrettaient d'avoir mis au point
cette découverte, et de l'avoir lâchée sur le monde
en des mains si inconscientes…
Je me souviens que depuis lors,
depuis la bombe atomique,
des scientifiques s'interrompent souvent
et s'interrogent sur les implications
et les applications possibles de leurs travaux.
Et certains renoncent,
vraiment,
de crainte que le résultat de leurs recherches
soit mal employé,
et d'avoir des morts sur la conscience…
J'en ai beaucoup entendu parlé…
----
. Avant cette prise de conscience,
ou plutôt parallèlement,
nous avons tous entendu le mythe du moteur à eau…
D'un moteur révolutionnaire
qui ferait que l'on n'aurait plus besoin d'essence
mis au point dans les années 1970…
Les plans et les brevets de ce moteur
auraient été achetés à grand prix,
puis cachés, voir détruits,
par de puissantes sociétés pétrolières
qu'une telle invention aurait a court terme ruiner.
Vous riez,
mais le fait est que cette idée fit école,
et que de nombreuses boites agressives
d'informatiques en particulier
ont pratiqué cette méthode d'acheter
leurs éventuels futurs concurrents
et leurs travaux,
pour les liquider,
afin de maintenir leur monopole,
comprenant mieux que beaucoup
la précarité de leur statut,
ayant vu des puissants avant eux
disparaitre devant le progrès…
Cela se fait encore...
---
. On peux imaginer que si un jour
un alchimiste est vraiment parvenu
a mettre au point la pierre philosophale
et a changer le plomb en or,
quelqu'un a du venir lui expliquer
que si il faisait cela,
très vite,
l'or ne vaudrait plus rien,
que tous seraient ruinés,
et que sa découverte ne vaudrait bientôt plus rien.
Et donc, de le convaincre
de la garder pour lui,
et de l'emporter dans la tombe.
---
. Il existe peut être des gens
qui cachent des inventions,
des découvertes,
et ce, soi-disant,
pour le bien de l'humanité,
songeant que nous ne sommes pas encore prêts,
prenant en compte des problèmes comme la démographie
et la limitation inévitable de ressources…
--
. Peut-on considérer que des gens
qui cachent et détruisent
des choses qui pourraient radicalement
changer le monde,
sous prétexte de le faire pour notre bien,
et maintenir le statu-quo
font bien ?
Serions-nous mieux
sans l'énergie nucléaire ?
Demandez-vous...




Edito du 28 Mai 2015 :

...
  . Parmi les trucs qui me rendent dingues,
c'est le fait que les gens,
pour nombre de choses,
voudraient que les choses aient été faites,
mais ne veulent ni les faire,
ni qu'on les fasse.
Pour vous donner un exemple idiot :
Les gens voudraient avoir lu tel et tel livres.
Mais ils ne veulent pas les lire.
Ça les fait chier.
Et ils ne veulent pas non plus nous laisser les lire.
Ça les fait chier aussi.
Ils veulent qu'on les lise à un autre moment,
nous empêche de les lire…
Et puis, après, viennent nous reprocher
et s'étonner qu'on ne les ai toujours pas lu !
Mais si j'ai pris l'exemple des livres,
c'est très loin d'être limité à ça !
Ça concerne plein de choses.
Ils ne veulent pas le faire,
ne veulent pas nous laisser le faire,
et après se plaignent que ce n'est toujours pas fait !
Ça me rends dingue !!!

 

Edito du 27 Mai 2015 :
...
  . Je ne suis pas maso,
et de fait, je ne m'intrigue pas dans une société de tarés
comme la notre.
Je ne m'éclate pas a me faire torturer,
humilier,
a me faire tourner en bourrique.
La paperasserie et la bureaucratie
ne sont pas mes grandes passions.
J'imagine qu'elles doivent l'être pour pas mal de gens
vu leur succès jamais démentis
et leur prolifération.
Je n'aime pas passez des heures
dans les services administratifs.
Mais bon,
j'imagine que si c'était simplifié,
pour le coups,
ça mettrais beaucoup de monde au chômage,
si pour remplir ou obtenir des papiers
ça ne prenait qu'une poignée de minutes,
au lieux d'heures d'attentes,
d'allez et de retours vains,
de frustrations et d'énervements.



Edito du 23 Mai 2015 :

...
  . Et voila…
Forcément,
je fais un minuscule coin de place
dans ma cervelle en me débarrassant d'un histoire,
étant péniblement parvenu à en coucher les grandes lignes
en ces pages,
et voila qu'une autre, déjà,
vient prendre sa place…
Sans doute inspiré par Richard 3 de Shakespeare,
et également par le sublime comics book Empire,
mon esprit conçoit un étrange récit…
--
. Dans un monde quelques peu semblable au notre
et pourtant bien différents,
les pouvoirs extraordinaires sont légions,
et les technologies et magies foisonnent,
de même que les créatures étranges et les extra-terrestres...
C'est un monde très administratif pourtant,
plein de rapports, d'autorisations,
où la bureaucratie règne…
C'est également une démocratie,
même si, autrefois là bas aussi régnaient des rois…
De ces rois, par titre,
le personnage principal de cette histoire
est l'héritier.
Mais de titre seulement, pas du sang,
comme il l'a appris amèrement.
Ses pères descendaient des Dieux directement,
et possédaient de grands pouvoirs,
bien avant que ces pouvoirs ne se retrouvent
si communément dans la population,
par la grâce des infidélités et des coucheries
de toutes sortes…
Hélas, le prince, notre héros,
est victime d'une autre infidélité :
Il n'a pas en lui une goutte de sang de ses pères.
En quand dans ces jours,
même les plus communs possèdent
des pouvoirs extraordinaires,
il n'en possède aucun.
Il est amère, spoilé de tout
et nourri le désir de régner et de se venger
sur le monde…
L'histoire conterait comment,
par le meurtre et la manipulation,
il parviendra a graver les marches du pouvoirs
a se faire aimer du peuple qu'il plongera pourtant
dans l'insécurité et la guerre,
finira par se faire élire
pour enfin se voir offrir l'opportunité
pour sauver la terre soi-disant,
de s'en faire couronner roi.
Il n'y parviendrait pas sans y laisser quelques plumes,
se retrouvant même blessé, amputé,
et partiellement défiguré…
Ce qu'il emploiera encore avec maestria
pour se faire davantage aimer par le peuple
qui l'admirera…
Ignorant tout de ses crimes et de ses sombres projets…
--
. Ce serait l'histoire de l'ascension au pouvoir
d'un pur méchant...



Edito du 22 Mai 2015 :

...
  . You know what reality is ?
It's what stays when no-one believe in it anymore.
It doesn't need to be believed in.
It's just is.
Salesmen tells you otherwise.
Salesmen tells you
that the only thing that matter
is what people believe in.
Because it's what they want.
It's what you can sell them.
Even if it isn't real.
The only thing that matter to people
has nothing to do with reality.
People denies reality.
All the time.
There are many things
they just refuse to think about.
And so many stories and illusions,
lies, that obsess them,
that are the very heart of their lives.





Edito du 21 Mai 2015 :

...
  . Hier est sorti TOMORROWLAND,
film que je n'ai pas encore vu,
mais dont pas mal de choses m'ont fait pensé
à ATLAS SHRUGGED d'Ayn Rand.
Si vous ne connaissez pas ATLAS SHRUGGED,
c'est un bouquin assez connu et important pour la culture générale
puisque j'ai déjà vu pas mal de références
qui y était faites par ailleurs.
Selon moi, la culture générale sert a comprendre les références
et a suivre une conversation en sachant de quoi on parle.
---
. ATLAS SHRUGGED, je vais un peu vous spoiler,
raconte dans un futur proche la disparition des génies dans tous les domaines,
artistiques, scientifiques, industriels,
tous les génies créateurs disparaissent sans laisser de traces.
A la fin, on comprends qu'ils se sont en fait retirés de la société
pour vivre dans un coin rien qu'a eux,
cachés du reste du monde,
écoeurés par la société,
et de tous les incompétents et les "pillards"
qui s'enrichissaient à leur dépends,
leur mettait des batons dans les roues,
les empêchaient d'avancer, d'innover et de créer…
---
. Après avoir découvert ATLAS SHRUGGED,
j'ai entre autre vu que V POUR VENDETTA
y avait fait des références évidentes.
--
. Dans TOMORROWLAND,
des génies scientifiques et inventeurs
se sont de même retirés et coupés du monde
pour vivre dans leur propre petit monde caché.
Exactement pareil.
Et de la même façon,
les gens normaux n'ont pas droit a avoir accès a ce monde.
Et les gens normaux, la société,
n'a pas le droit de profiter de toutes les inventions et les trouvailles
réalisés là bas.
Ils les gardent pour eux.
Na.
Le reste du monde peux crever.
--
. Le bouquin ATLAS SHRUGGED,
en plus d'être une fiction,
est avant tout l'exposition d'une sorte d'idéologie
hyper-capitaliste
où c'est chacun pour sa gueule.
Le fait de vouloir aider son prochain,
ou de partager,
c'est considérer comme la pire des choses.
Mais c'est pas de ça que je voulais parler…
---
. Je voulais parler des sociétés secrètes.
Dans des trucs comme ceux présentés au dessus,
ces "élites" ne font finalement rien d'autre que se couper du monde
et renoncer a en faire partie et a aider les autres.
Pour moi, ça ressemble plus à une personne
qui s'enferme chez elle
et refuse de ne plus parler a personne,
tout en se pensant supérieur a tout le monde.
Basiquement, quelqu'un qui ne fait rien ne sert a rien.
Mais, dans les fictions, ces sociétés secrètes-là,
pourtant,
sont montrés comme une sorte de paradis secret…
Par contre,
les sociétés secrètes qui font des choses,
qui tenteraient d'aider les gens,
de faire avancer la société, l'industrie,
l'accès aux soins, à l'eau courante,
que sais-je,
celles-là, de société secrètes,
sont considérés comme "méchantes".
Parce qu'elles utilisent leur pouvoir,
et donc, de l'avis général,
si elles en usent,
elles doivent nécessairement en abuser.
Forcément.
Mais nous parlons de gens qui sont déjà riches
avant de rejoindre cette société secrète
et ne le font pas pour s'enrichir,
et nous parlons de sociétés secrètes,
donc ils ne le font pas pour la gloire
ou la soif du pouvoir,
vu que c'est secret.
Ils font ça juste pour aider le monde.
Et donc, pour oser vouloir aider
ils sont perçus comme le mal,
tandis que ceux qui vivent repliés sur eux-même
en gardant jalousement ce qu'ils ont créé
pour que surtout personne d'autre n'en profite,
ceux-là, ils sont bien vus.
Je ne comprendrais jamais la logique de ça.






Edito du 20 Mai 2015 :

Junk DNA Girl...
  . Enfin j'ai réussi a finir de torcher ma nouvelle !
Je l'ai posté .
----
. A la fin, ce n'était plus de l'écriture
mais de la retranscription hâtive de notes
juste pour pouvoir finir ce truc
et pouvoir passer a autre chose.
Faute de temps.
Faute d'avoir pu s'y appliquer
et le faire bien quand l'idée m'en est venue.
Je bâcle,
j'expédie,
je me débarrasse d'un truc qui a trop trainé.
--
. Si j'avais pu l'écrire d'une traite,
sous le coups de l'inspiration :
Cela aurait été bien bien mieux écrit,
car coulant de manière fluide,
pas écrit minuscule petit bout par petit bout
quand je trouvait un peu de temps,
perdant toute fluidité et inspiration,
incapable de m'immerger dedans…
Cela m'aurait finalement pris
beaucoup beaucoup
moins de temps.
Paradoxal, non ?
J'aurais été de bien meilleure humeur
non rongé par le fait d'avoir un truc inachevé
de plus sur la pile.
-
. Pourquoi je dit ça ?
Pour tenter de me coller un coups de pieds au cul
a moi même
et éviter de refaire les mêmes erreurs
en me démontrant que je n'y gagne rien.
Qu'il y a des moments où il faut prendre un peu de temps pour soi.
Qu'il faut que j'apprenne a dire
que je dois prendre ce temps.





Edito du 19 Mai 2015 :

...
  . C'est ridicule.
Vraiment.
Ne pas réussir a trouver le temps
pour faire des trucs aussi courts.
C'est pas comme si je pouvais prétendre
que ce sont des trucs qui prennent du temps
ou qu'il faut travailler,
non.
Ce sont des trucs où il me faut juste
le temps de le faire,
quelques petites heures de concentration
ou plutôt d'immersion
grand max.
C'est fait pour être vite torché
et passer a autre chose vite fait…
Mais non…
Et par dessus le marché,
il faut bien évidemment compter
sur l'envie et la motivation.
Comparons ça au sexe,
comme je le fais toujours :
Vous êtes très excité,
vous êtes émoustillé,
vous avez envie,
vous commencez a embrasser,
a déshabiller,
et… Stop.
Quelque jours plus tard,
vous avez un peu de temps,
alors que diriez-vous d'en reprendre
exactement où vous en étiez ?
Heuuuu…
Vous commencez a chauffer,
a retrouver l'ivresse,
déshabiller un peu plus…
Stop.
Plus le temps là.
Quelques jours plus tard,
voir quelques semaines plus tard,
un peu de temps…
On ne vous parle pas d'envie là,
juste de temps pour s'y remettre…
Vous pouvez comprendre
qu'au bout d'un moment l'envie s'émousse
voir s'évapore complètement ?
Que la chose ai perdu de son charme,
de sa magie, de son attrait ?
Que vous préfèreriez reprendre a zéro
une nouvelle partie de jambe en l'air
pour faire renaitre une nouvelle envie
plutôt que de tenter de reprendre là où s'en était
en espérant que ça revienne comme avant ?
-
. La création, ça se fait d'abord et avant tout
avec de l'inspiration.
C'est pour ça que je compare ça au sexe.
Il faut pas faire ça mécaniquement,
il faut faire ça par passion,
par envie,
par pulsion.
Et pas un petit bout par ci
un petit bout par là.
C'est pas bon ça.
--
. Être coupé dans son élan a répétition
cela porte sur les nerfs,
bien davantage pour moi
que pour la plupart des gens
car, d'un naturel maniaque de certaines façons,
je déteste viscéralement
laisser quelque chose en train.
Ça m'empêche de dormir.
Je ne pense plus a autre chose,
et pas dans le bon sens,
pas dans un sens créatif,
mais dans un sens de stress,
comme quand on pense avoir laissé
la porte de chez soi ouverte en partant.
Ces pensées n'aident pas,
ne nourrissent pas,
n'enrichissent pas,
elles ne sont que le stress
d'avoir laissé quelque chose sur le feu
qui va bruler.
Cela pourri l'humeur et les idées.
Cela empêche de passer sereinement a autre chose.
Et quand le temps se fait de pouvoir s'y remettre
ce stress accumulé n'aide pas
a retrouver le gout et l'humeur d'origine
le bon coeur qu'on y avait.





Edito du 16 Mai 2015 :

...
  . Toujours dans mon cercle vicieux…
Je ne peux pas avancer dans mes trucs,
faute d'avoir un minimum de temps.
Des trucs de plus en plus absurdement courts pourtant.
L'ordinateur qui rame, ralentit, bugue.
Les obligations de toutes sortes…
Et puis tous les moments où ce n'est pas le moment,
car on sait pertinemment
qu'on va être interrompu a tout moment
et que s'y atteler pour être très vite coupé
est pire pour les nerfs que de ne pas s'y atteler.




Edito du 14 Mai 2015 :

...
  . Un truc déprimant,
c'est que là, les choses que j'ai en attente
dans l'immédiat
ne sont pas des projets importants ni ambitieux.
Ce sont des trucs que je suis censé faire
en moins d'un après midi,
des petits trucs,
conçu exprès pour être fait très vite,
le fait que cela puisse être très vite fait
passant avant toute autre considération,
et même ça, je ne trouve pas le temps de le faire !
Il y a un truc ridicule,
conçu pour être torché en un après midi
qui est en stand-by depuis le premier janvier !
J'ai une autre BD de 20 pages
qui est en stand-by depuis 2013 !
C'est ridicule !
Je n'arrive pas a trouver le temps
de me mettre dessus…
-
. Mais bon, je ne suis pas le seul…
Mon ange a un tableau a terminer
qui est dans un coin de la chambre
depuis des années maintenant aussi...




Edito du 11 Mai 2015 :

...
  . Même pour écrire une courte histoire,
je ne parviens pas a trouver le temps.
Alors pour ce qui est de faire des BDs
ou d'autres trucs, je vous laisse imaginer…
--
. Il y a quelques jours, j'ai eu cette idée
pour une histoire courte,
une nouvelle de SF,
avec une certaine envie d'écrire.
Ça ne m'était pas arrivé depuis un moment,
et le fait est que j'adore écrire.
Le fait d'écrire,
de se plonger, de s'immerger dans une histoire
tandis que mes doigts viennent frapper les touches
de mon clavier d'ordinateur.
C'est une sensation encore plus exaltante
que le fait même de lire.
C'est comme de lire, mais en plus fort.
On vit l'histoire, on la ressent,
fiévreusement, passionnément,
on s'incarne dans les personnages
on vibre et on pleure avec eux,
et souvent, nos doigts ne semblent pas taper assez vite.
Et comme pour toute bonne histoire,
on brule de savoir comment les choses vont tourner,
ce qui va arriver aux personnages,
oui, même si c'est nous qui écrivons l'histoire.
C'est pour ça que créer sera toujours plus fort
que de découvrir une oeuvre d'un autre,
un peu comme donner est plus fort que recevoir.
Enfin…
Pour moi.
Et je suis sans doute bizarre.
---
. Au début de ma prise de notes,
je pensais intituler cette histoire
THE LAST PAGE,
en référence à ceux qui sautent très vite
à la dernière page d'un bouquin,
se spoilant la fin prématurément.
Et je faisait dans l'histoire un parallèle entre ce réflexe
et une certaine curiosité scientifique ou religieuse
qui tiens absolument a connaitre par avance
le destin final de l'humanité,
sans profiter du voyage,
sans vouloir attendre que cela arrive...



Edito du 06 Mai 2015 :
...
  . La seule chose
avec laquelle j'ai réussi
a m'imposer un rythme régulier,
ce cadavre exquis en BD...





Edito du 03 Mai 2015 :
...
  . Les parents de mon ange sont repartis ce matin,
et, après avoir tout rangé et ré-organisé comme avant ou presque,
nous avons pu profiter de notre dimanche
que nous avons,
comme par nos habitudes,
passé presque intégralement au lit
....
---
. Voila qui ne m'aura pas encore permis
de m'avancer dans mes petites affaires,
mais bon,
à ce stade,
je ne me prends plus trop la tête avec ça.
---
. J'ai de plus en plus l'impression
d'avoir de plus en plus de mal a parler.
Je cherche mes mots quand je parle à l'oral,
ayant de plus en plus souvent du mal à les trouver.
Je pense que c'est simplement symptomatique
de ne plus parler du tout ou presque.
Une habitude qui se perd.
Et ce n'est pas la seule.



Edito du 02 Mai 2015 :
Chateau de Pierrefonds...
  .
Voici un chateau particulièrement remarquable
et ce, à bien plus d'un titre.
Il y avait beaucoup a voir,
et, par dessus le marché,
certaines salles exposaient des costumes de scène
parfois très fantastiques dans le design,
et plus magnifiques les uns que les autres.
J'ai adoré l'architecture des lieux,
le chateau en lui même,
et toutes ses extraordinaires gargouilles aux formes si bigarées,
 que ce soient sous formes de gouttières,
de gardiens des portes,
ou même sur les boiseries à l'intérieur
mais j'ai été aussi particulièrement fasciné
par le Bal des gisants dans les caves,
rassemblement véritablement inédit à mes yeux...




Edito du 01 Mai 2015 :
Le Château de Condé,
sous la pluie et le froid...

  . A nouveau, nous avons emmené les parents de mon ange
faire un peu de tourisme dans la région
.
Nous avons du nous renseigner avant des quelques lieux
susceptibles de nous intéresser,
lesquels étaient ouverts pour la saison,
et parmi ceux-là,
lesquels étaient ouvert un premier mai...
C'est un soucis auquel on s'est souvent retrouvé confronté,
nous retrouvant parfois devant des portes fermés,
pour cause de saison pas encore commencé
ou de lundi matin...
Depuis lors, on se renseigne du mieux qu'on peux...
Et le chateau de Condé était ouvert ce jour-là,
ce fut donc celui-là,
même si le temps ne s'y prétait plus guère.
--
. Alors que l'on transpirait en début de semaine,
se plaignant de la chaleur de notre appartement sous les toits
et ouvrant allégrement et généreusement pour faire de l'air,
la grisaille nous est tombé dessus pour cette fin de semaine,
et la température est bien descendue.
...

...

.



Une petite photo, c'est comme un sourire, un mot gentil,
ça ne coûte rien et ça fait du bien, ça fait plaisir...
Alors cliquez, et faites-moi un cliché...
S'il vous plaît...



Twitter



Bienvenue sur le site du darkcowboy, sur le blog du DarkCowBoy...

Précedents Editos : Avril 2015 - Mars 2015 - Février 2015 - Janvier 2015 - Décembre 2014 - Novembre 2014 - Octobre 2014 - Septembre 2014 - Aout 2014 - Juillet 2014 - Juin 2014 - Mai 2014 - Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Aout 2013 - Juillet 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Fevrier 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Aout 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 - Mai 2012 - Avril 2012 - Mars 2012 - Fevrier 2012 - Janvier 2012 - Décembre 2011 - Novembre 2011 - Octobre 2011 - Septembre 2011 - Aout 2011 - Juillet 2011 - Juin 2011 - Mai 2011 - Avril 2011 - Mars 2011 - Fevrier 2011 - Janvier 2011 - Décembre 2010 - Novembre 2010 - Octobre 2010 - Septembre 2010 - Aout 2010 - Juillet 2010 - Juin 2010 - Mai 2010 - Avril 2010 - Mars 2010 - Février 2010 - Janvier 2010 - Décembre 09 - Novembre 09  - Octobre 09 - Septembre 09 - Aout 09 - Juillet 09 - Juin 09 - Mai 09 - Avril 09 - Mars 09 - Fevrier 09 - Janvier 09 - Decembre 08 - Novembre 08 - Octobre 08 - Septembre 08 - Aout 08 - Juillet 08 - Juin 08- Mai 08 - Avril 08 - Mars 08 - Fevrier 08 - Janvier 08 - Decembre 07 - Novembre 07 - Octobre 07 - Septembre 07 - Aout 07 - Juillet 07 - Juin 07 - Mai 07 - Avril 07 - Mars 07 - Fevrier 07 - Janvier 07 - Decembre 06 - Novembre 06 - Octobre 06 - Septembre 06 - Aout 06 - Juillet 06 - Juin 06 - Mai 06 - Avril 06 - Mars 06 - Février 06 - Janvier 06 - Decembre 05 - Novembre 05 - Octobre 05 - Septembre 05 -Aout 05 - Juillet 05 -Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 - Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr