Edito du 30 Mai 2014 :
...
  . Les critiques et les analyses nuisent a la création,
souvent, au lieu d'inspirer, ils bloquent les auteurs
qui ne pensent plus qu'a s'auto censurer
et craignent que tout ce qu'ils fassent soit mal interprété…
Dernières victimes en date :
les films Disney.
Certains films Disney ont été longuement décryptés
 comme anti-féministes,
mettant en scène des princesses passives
qui attendaient leurs princes sans rien faire,
prince qui pouvaient même abuser d'elles dans leur sommeil.
Face a ces critiques et ces analyses,
Disney a d'abord répondu par la parodie,
puis s'est retrouvé ennuyé.
Ils étaient soudain conscient d'une chose qui était mal interprété
et ne savaient quoi faire.
Ils en sont là.
Ils ne savent quoi en faire.
Leurs dernières productions sont victimes de cela…
D'un côtés, elles tentent de renier le vieux schéma,
mais de l'autre ne trouve rien a proposer à la place
ce qui donnent des films au goût d'inachevé
ne racontant pas grand chose.
Ils parlent d'amour filial ou lieu d'amour romantique,
mais l'histoire de leurs personnages ne va vraiment nulle part.




Edito du 28 Mai 2014 :
Delenda Carthago...
  . Histoire de dingue,
je viens de renvoyer,
littéralement copier-coller,
plus de 40 fois la même question a quelqu'un.
Dans 40 mails différents s'entends bien,
et chacun envoyés a leurs tours,
pas en même temps.
Le mec répondait a mes courriers,
mais jamais ô grand jamais a ma question.
C'est un problème que je ne connaissais pas.
Parce que c'est pas la première fois avec ce mec.
Je lui pose régulièrement des questions,
et il ne réponds jamais.
C'est un dialogue de sourds terrifiant.



Edito du 26 Mai 2014 :
...
  . Après une récente et rapide recherche
j'ai été déçu de constater
qu'il n'existe pratiquement pas d'adaptation
cinématographique,
live ou animé,
de la légende de Gilgamesh.
C'est pourtant le premier héros.
Celui dont se sont inspiré d'innombrables récits.
Ça me déprime toujours
quand je fait des rapides recherches comme ça
de découvrir que certaines choses sont sous exploitées,
quand d'autres sont ré-utilisées jusqu'à la nausée.
J'avais fait un constat un peu similaire,
même si là, il existe quelques adaptations,
pour le mythe du golem…



Edito du 24 Mai 2014 :

Bonnes Questions...
  . Pour écrire une histoire,
comme pour beaucoup de choses,
il faut savoir se poser des questions.
Se demander :
Pourquoi mon personnage est comme ça ?
Comment fait-il pour en arriver là ?
Etc, etc…
Le tout est de trouver les bonnes questions.
C'est ça le plus dur.
Parfois, c'est quelqu'un d'extérieur qui va la trouver
et vous la poser,
et vous réaliserez que vous n'avez pas dit
ou montré quelque chose.
Une bonne question,
et c'est comme un défi,
et les choses s'enrichissent toutes seules.
--
. Ça n'est pas valable que pour écrire des histoires,
bien au contraire.
Dans la vie, il faut savoir se poser des questions,
et surtout les bonnes questions,
et chercher la réponse.
Souvent, la réponse est dans la question.
Le tout étant bien sur de se poser la bonne question.
--
. En science, c'est vital.
Il faut s'interroger,
et bien formuler ses questions.
----
. J'aime les questions…
Elles sont comme des défis.
J'aime ne pas savoir, creuser,
et découvrir,
apprendre…
Il n'y a qu'en se posant des questions
qu'on y parvient.
Il faut se demander ce qu'il y a au dela de l'horizon,
ou sur une étoile lointaine.
Il faut se demander ce que va faire ce personnage,
comment il va réagir,
et tel autre aussi a ce qui va se passer…
Il faut aussi se demander ce qui va se passer…
--
. Les questions sont toujours passionnantes.
Quand on cesse de s'interroger,
d'apprendre, d'inventer, d'innover
et d'avancer,
on s'ennuie.




Edito du 22 Mai 2014 :
La Terrible Secrète et Mortelle Vérité...
  . Je viens de tomber sur deux BDs différentes
avec des intrigues qui reposent sur une idée que j'adore
et sur le sujet de laquelle je n'ai jamais rien écrit encore,
celui de la mystérieuse vérité secrète mystique qui tue.
Qui fait perdre la raison et tue.
-
. Je vous ai déjà expliqué ce qu'est un MacGuffin,
n'est-ce pas ?
Un MacGuffin, c'est l'objet sur lequel les personnages
tentent de mettre la main dans certains films,
par exemple une mallette…
Qu'est-ce qu'il y a dans la mallette ?
Des dossiers ? Du plutonium ?
On s'en fout en vérité,
c'est d'ailleurs pour ça qu'on appelle ça un MacGuffin,
c'est pour bien dire qu'on s'en fout en fait,
parce que c'est pas du tout ça le sujet de l'histoire
qu'on n'a pas besoin de le savoir,
et qu'on ne le sait même pas.
Et bien parfois, pour ce concept d'intrigue,
celui de la vérité secrète qui tue,
cette vérité peut être une forme de MacGuffin.
On n'est pas forcément censer savoir ce que c'est cette vérité à la fin !
Bah oui, vu qu'elle tue,
si on regarde, on devient fou,
et on meurt !
Parfois, on s'arrache même les yeux,
ne supportant pas ce savoir.
--
. C'est un vieux concept,
celui d'une vérité qui soit inssuportable
a notre raison,
a notre esprit.
Soit parce qu'elle est trop horrible,
soit parce qu'elle nous dépasse trop…
--
. Pour moi,
je sais d'où me viens cette fascination pour ce concept…
Ayant été élevé dans un milieu relativement catholique/chrétien,
voyant autour de moi des gens dont la vie,
la raison d'être même,
reposait sur ces croyances,
je ne pouvais m'empêcher de me demander
comment des gens qui ne vivent,
n'existent qu'a travers cette croyance,
réagiraient si on leur apportait une information
qui leur prouve que leur Dieu est mort.
Est-ce qu'ils se suicideraient en masse de désespoir ?
Je pense sincèrement que je ne suis pas le seul
qui se soit posé cette question un jour…
--
. Encore une fois, c'est une idée ancienne…
Autrefois, on disais beaucoup que
les gens devaient être protégés de la vérité,
que la vérité les détruiraient,
leur ferait du mal,
qu'il fallait a tout prix les préserver de la vérité
et les bercer de doux mensonges,
plutôt qu'une vérité insupportable.
On l'entends encore quelques fois,
même aujourd'hui…
Que la vérité n'apporterait que le chaos…
On pense que les pauvres petits esprits
des gens de la masse
ne supporteraient pas certaines informations,
elles les dépasseraient complètement…
Que les innocents et ignorants
sont bien plus heureux de toutes façons...
--
. J'aimais cette idée d'une vérité secrète,
atroce, bouleversante, insoutenable,
qu'on ne pouvait désapprendre,
et qui vous brisait,
vous détruisait complètement…
Sans retour possible…
Le bon vieux principe du
"Une fois qu'on n'a vu,
on ne peux plus retourner en arrière
et faire comme si ça n'existait pas."
--
. C'est un sujet auquel je n'avais plus trop pensé
depuis un paquet d'années…
Depuis la sortie de PI, de Darren Aronosfsky,
pour vous donner une année,
mais qui semble revenir…
Quand on y réfléchis,
c'est une évidence…
Moi, j'associe ce sujet à de la science fiction mystique,
au sujet des esprits humains qui sont trop fermés et étroits
et ne supportent pas de connaitre la vérité,
ne supportent pas d'admettre comment sont vraiment les choses,
et qui craquent quand ils ne peuvent pas détourner les yeux…
Mais aujourd'hui,
a l'heure d'internet et des caméras partout,
de la quête de l'anonymat réclamée comme un droit vital,
les gens semblent plus que jamais craindre la vérité…
Donc, comme allégorie,
une vérité mystique cachée mais insupportable pour la raison,
les gens d'aujourd'hui devraient facilement pouvoir s'identifier...





Edito du 21 Mai 2014 :

...
  . Pour faire un film, il faut d'abord une idée.
Une idée. Une envie. Une inspiration.
C'est la partie la plus fragile et la plus essentielle de toutes.
Celle qui donne naissance et force a tout le reste.
Une simple idée.
Une idée que certains peuvent trouver stupides,
mais dont on ne peux se débarrasser.
Songez a toutes les histoires que vous aimez…
Songez combien l'idée d'origine de la plupart d'entre elles
a du paraitre stupide au départ...
Certaines idées vous hantent et vous rongent,
reviennent tant que vous ne leur avez pas donner vie,
et même après, sans que vous puissiez jamais vous en débarrasser…
Mais d'autres, beaucoup d'autres,
sont bien plus élusives…
Il faut savoir s'accrocher a ses idées,
ne pas les perdre, les noter…
Peut être les laisser reposer avant de les redécouvrir parfois…
Mais le plus souvent,
il faut savoir agir sous le coups de l'inspiration,
quand on est frappé par la muse.
L'oeuvre résultante pourra semblé précipitée,
voir baclée,
mais elle sera inspirée,
et c'est là le plus important,
et le plus essentiel.
D'ailleurs, souvent,
on vous apprends de la technique
et a perfectionner votre technique,
afin que vous puissiez être prêt,
au moment où vous connaissez l'inspiration,
à la matérialiser.
Si des notes de musiques vous viennent,
une mélodie, une symphonie,
et que vous ne savez pas écrire des notes de musique sur une portée,
ni jouer d'un instrument,
vous risquez de la perdre a tout jamais...



ZombieBoom09b

Edito du 19 Mai 2014 :
...
  . Rapidement torché pour le délire,
suite a des discussions sur
les films Grindhouse…
Juste pour le fun...
J'adore les concepts Grindhouse,
et les films aussi...
On en produit toujours
et j'en vois autant que je peux,
de vrais plaisirs,
coupables, certes,
mais plaisirs indiscutablement.
---
. Voila le petit résumé concept,
pour compléter l'affiche :
Quand un monstrueux terroriste sorcier
invoque des morts vivants
pour les utiliser comme suicides bombers,
le seul recours de l'humanité
est de faire appel aux filles de Dracula.
Elles craignent les coups de soleil,
mais pas les morts vivants,
mais elles ont aussi besoin de sang.
Et pour ça, pour des filles aussi belles que ça,
les volontaires ne manqueront pas.


Edito du 18 Mai 2014 :

Looking for time...
  . Dans un monde idéal,
j'aurais déjà fini ma courte BD de pirates
qui devait se faire en peu de temps,
a peine quelques heures,
et que je n'ai pas encore trouvé le temps de faire...
Dans un monde idéal,
j'aurais réussi a organiser mon emploi du temps
pour pouvoir faire régulièrement,
selon mon envie,
des BDs de Mille Viae,
et des histoires de Loin du Harem,
et de Killer's Bar...
Tant de chapitres de ces histoires
sont pour ainsi dire écrites a l'état de notes
décrivant et résumant tout ce qui s'y passe…
Comment est-il possible que je ne trouve jamais le temps ?
Je ne trouve même pas le temps pour ce blog !
--
. Je devrais peut être me lever plusieurs heures plus tôt le matin ?
Peut être ainsi pourrais-je faire le temps ?
J'ai des insomnies ces derniers temps,
et généralement,
je les emploies a m'avancer…
A noter que je suis quelqu'un qui petit déjeune souvent vers 11h
ne réussissant pas a trouver le temps avant
pour avaler un simple demi-verre de jus d'orange
et une petite tartine.
Je suis quelqu'un qui,
quand je ne suis pas avec mon ange,
saute régulièrement des repas,
ne réussissant pas a trouver le temps
de m'interrompre pour manger.


SongesdHeleneCr
Edito du 17 Mai 2014 :
...
  . On est allé à l'opéra,
voir La Belle Hélène d'Offenbach...
J'ai adoré.
J'ai eu le sourire pendant tout le spectacle,
et je me suis retenu de me mettre a chanter
certaines chansons...


Edito du 16 Mai 2014 :
...
  .  J'ai eu la mauvaise surprise
de découvrir mon cordon d'alimentation d'ordinateur
en deux parties ce matin.
C'est le troisième qui rends l'âme d'affilée,
et toujours de manière différente.
Le premier avait été rongé par un lapin.
Le second s'est délité, désintégré de lui même...
Et ce dernier s'est scindé en deux.
La partie aimant restant aimanté à l'ordinateur,
l'autre partie,
qui semblait visiblement être simplement collée dessus,
étant partie de son côté.
Sans alimentation,
mon ordinateur ne va pas tenir très longtemps.
On va devoir trouver une boutique spécialisée,
et il n'y en a pas a moins d'une heure de route,
bien évidemment,
ou bien en commander par internet.
Restons zen.
Je suis maudit avec mes cordons d'alimentation.
L'ironie étant que du temps où j'allais de par les routes
et que je dormais sous les ponts,
bref, où mon ordinateur et son cable
étaient bien davantage malmené
que de par la tranquille vie en appartement
que connaissent ceux-ci,
ils ne me lâchaient jamais.
Allez comprendre.
---------------------------------------
. Je trouve que l'on manque cruellement
de génies comme Dali aujourd'hui.
De gens surréalistes, grandioses,
géniaux, extravagants !
Fabuleux !
Qui par leur façon d'être
vous émerveille et vous surprennes toujours.
Toujours si créatifs…
---
. Aujourd'hui, bien des gens sont faux,
mais ils n'en profitent même pas pour se mettre en scène,
pour se rendre théâtrale.
Cette théâtralité, ce grandiose,
cette vitalité et cette énergie me manquent.
Même si ça part dans tous les sens,
peu importe.
J'aimerais pouvoir être comme ça...
--
. I have to breath life
into my characters,
but most of all,
let them live.
Give them adventures.
I have to enjoy watching them live
and do things, and talk,
and not overthink things,
critized things...



Edito du 14 Mai 2014 :
...
  . Toujours pas réussi a trouver le temps de retranscrire
les notes prises sur mon petit carnet
pour des BDs et des histoires...
Pire :
J'en ai écrit d'autres pour d'autres histoires.
Je n'ai réussi qu'a trouver quelques minutes
pour réaliser ce visuel
pour ma courte BD de pirates,
en faisant quelques débuts d'esquisses
et de brouillons pour celle-ci...
Pas le temps de faire plus...
---
. Je ne suis pas certain que la chose soit bien nette
sur le visuel :
Le titre de la courte BD est censée être Black Scars.
C'est le surnom de la pirate...
Au lieu d'être Barbe Noire, c'est "Cicatrices Noires"...
Cette capitaine est une homoncule,
une créature de Frankenstein, si vous préférez,
fabriquée a partir des corps de diverses femmes,
et de divers hommes...
Oui, oui, d'hommes aussi.
Tel le capitaine Achab dans Moby Dick,
elle poursuit sa baleine blanche,
des vaisseaux aliens qui enlèvent des gens en mer
et faut disparaitre des navires.
Explication farfelue a des mystères maritimes
tels que la Mary-Celeste,
et le triangle des Bermudes,
à l'époque des corsaires.
Pirate qui navigue dans le sillage
de ces vaisseaux dont nul ne veux croire à l'existence,
elle est blâmée pour leurs crimes et leurs dévastations,
mais n'en a cure.
L'histoire commence sur le personnage de Sarah,
perdue en mer après un assaut des aliens sur le navire
qui la transportait,
qui va être receuillie par Black Scars...
(On voit Sarah derrière Black Scars sur le visuel...)
---
. Il faut que je trouve le temps de retranscrire mes notes
et de m'y mettre...
Il faut...
---
. Idée visuelle pour un truc de SF…
Détail…
Que les grades et médailles sont posées
a même la peau, le visage même des gens…
Une pièce, comme une pièce de monnaie,
comme collée ou greffée sur la peau…
Et selon les rangs, plusieurs pièces…
Les plus puissants n'auraient plus un centimètre carré
de peau visible,
entièrement recouverts de pièces
comme si ils portaient en permanence une sorte d'armure,
de côte de mailles...



Edito du 12 Mai 2014 :
And I Breath When…?...
  . On est revenu de week-end…
On est allé à un mariage pas loin de Toulouse,
on en a profité pour passer un jour ou deux du côté d'Ax les Thermes,
tout prêt d'Andorre…
Là, on a visité la grotte Niaux.
Je me suis davantage emerveillé devant la grotte elle-même
que devant ses peintures pré-historiques.
La grotte était spectaculaire !
Magnifique.
Pour les peintures,
peintes dans des salles profondéments enfouies dans les ténèbres,
on entendait plusieurs théories,
sans certitudes.
Moi, connaissant les artistes
et la relation à leur entourage,
et constatant que l'on a retrouvé ici
que et seulement des peintures,
et pas beaucoup encore,
pas d'objets ni rien de tout ça,
j'ai ma propre théorie.
Je pense sincèrement que l'artiste
a du chercher la solitude et l'isolement
le plus absolu pour peindre sans être dérangé.
Il n'y a pas beaucoup d'époques ou de pays
où il soit vraiment bien vu d'être créatif
et d'avoir un tempérament artistique.
Comment imaginer qu'il puisse en être autrement
a une époque si reculée ?
L'artiste a du s'enfoncer très loin,
très profond dans la solitude et les tenèbres
pour venir peindre.
On ne peint pas dans un endroit pareil
pour que ce soir à la vue de tous.
---
. Au retour, internet remarche.
Comme quoi, contrairement a ce que je pensait,
ça ne venait pas de nous,
pas de notre box,
mais d'eux…
On a bien fait d'attendre plutôt que de les appeler…
C'est bien d'être zen…
Mais bon, comme on s'en doutait,
au retour,
j'ai des tonnes de trucs a faire,
et la flemme de tout.
--
. J'ai des BDs, des romans,
qui prennent littéralement la poussière sur le meuble…
Pour la route, j'ai pris des magazines que je n'avais pas fini de lire,
des magazines qui ont pourtant plusieurs mois.
Quand on sait le temps que ça prends pour lire un magazine...
Au moins ça fait faire des économies,
n'ayant plus le temps de les lire,
je n'en achète plus !
Et ça m'évite de les stocker aussi.



Edito du 04 Mai 2014 :

C'était un soir, messieurs mesdames...
  . Ce sont des jours comme aujourd'hui
qui démontrent que, contre toute attente,
non, je ne suis pas accroc a internet.
En effet, aujourd'hui, je n'ai plus internet,
et en fait, ça ne m'a pas du tout manqué.
Je n'ai même, comme d'ordinaire,
pas eu le temps de faire tout ce que je voulais…
D'ailleurs, je suis tellement débordé
que je n'imagine pas qu'internet me manque
même si cela restait coupé
pour toute la semaine.
C'est peut être la box qui a rendu l'âme,
je n'en sais rien et m'en préoccupe peu.
Je n'ai tout simplement pas le temps de m'en occuper
si c'est le cas.
--
. Je prends ça vraiment comme un bienfait,
ayant beaucoup d'autres choses a faire,
internet ne me distraira pas
et ne fait pas partie des priorités.



Edito du 03 Mai 2014 :

...
  . Encore et encore pas le temps…
De rien…
Je ne comprends même pas
comment je pouvais trouver le temps
où passe le temps…
---
. Une idée m'est venu,
je la note ici…
Une fille, surnaturelle, type vampire,
immortelle, capable de se régénérer,
que l'on tue régulièrement dans l'histoire,
et qui revient toujours…
Souvent nue, ses vêtements étant détruits
quand on tente de la tuer... 




Edito du 02 Mai 2014 :
...
  . J'ai passé mon premier mai
a casser des murs et des carreaux de salle de bain...
C'était sympa !
Je suis toujours débordé,
et n'arrive pas a trouver le temps de quoi que ce soit...
Il faudra donc vous montrer patients avec ce blog...
.



Une petite photo, c'est comme un sourire, un mot gentil,
ça ne coûte rien et ça fait du bien, ça fait plaisir...
Alors cliquez, et faites-moi un cliché...
S'il vous plaît...



Twitter



Bienvenue sur le site du darkcowboy, sur le blog du DarkCowBoy...

Précedents Editos : Avril 2014 - Mars 2014 - Février 2014 - Janvier 2014 - Décembre 2013 - Novembre 2013 - Octobre 2013 - Septembre 2013 - Aout 2013 - Juillet 2013 - Juin 2013 - Mai 2013 - Avril 2013 - Mars 2013 - Fevrier 2013 - Janvier 2013 - Décembre 2012 - Novembre 2012 - Octobre 2012 - Septembre 2012 - Aout 2012 - Juillet 2012 - Juin 2012 - Mai 2012 - Avril 2012 - Mars 2012 - Fevrier 2012 - Janvier 2012 - Décembre 2011 - Novembre 2011 - Octobre 2011 - Septembre 2011 - Aout 2011 - Juillet 2011 - Juin 2011 - Mai 2011 - Avril 2011 - Mars 2011 - Fevrier 2011 - Janvier 2011 - Décembre 2010 - Novembre 2010 - Octobre 2010 - Septembre 2010 - Aout 2010 - Juillet 2010 - Juin 2010 - Mai 2010 - Avril 2010 - Mars 2010 - Février 2010 - Janvier 2010 - Décembre 09 - Novembre 09  - Octobre 09 - Septembre 09 - Aout 09 - Juillet 09 - Juin 09 - Mai 09 - Avril 09 - Mars 09 - Fevrier 09 - Janvier 09 - Decembre 08 - Novembre 08 - Octobre 08 - Septembre 08 - Aout 08 - Juillet 08 - Juin 08- Mai 08 - Avril 08 - Mars 08 - Fevrier 08 - Janvier 08 - Decembre 07 - Novembre 07 - Octobre 07 - Septembre 07 - Aout 07 - Juillet 07 - Juin 07 - Mai 07 - Avril 07 - Mars 07 - Fevrier 07 - Janvier 07 - Decembre 06 - Novembre 06 - Octobre 06 - Septembre 06 - Aout 06 - Juillet 06 - Juin 06 - Mai 06 - Avril 06 - Mars 06 - Février 06 - Janvier 06 - Decembre 05 - Novembre 05 - Octobre 05 - Septembre 05 -Aout 05 - Juillet 05 -Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 - Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr