Edito du 29 Octobre 2011 :
The Event Yaoi...
. Perdus a Lyon…
. Au départ de notre chambre d'hôtel
pour nous rendre a la convention,
j'avais pris soin de faire des captures d'écran
de cartes et d'itinéraires pour savoir ou aller…
Mais mon sens légendaire de l'orientation
est entré en jeu,
et nous avons pris la direction opposée
a celle que nous aurions du prendre !
Heureusement que mon ange s'en est rendu compte
avant qu'on ne soit allé trop loin dans le mauvais sens…
Cela dit, chemin faisant,
j'ai trouvé le moyen de perdre la carte clé de l'hôtel…
--
. Organisé sur une péniche, sur le Rhône,
tenant compte de la modestie de cette première édition,
cette première convention Yaoi-Yuri des oeuvres homo-érottiques
attirait indiscutablement un public plus féminin
que masculin…
Les oeuvres Yaoi étant des oeuvres mettant en scène
des amours entre hommes,
a destination d'un public féminin.
Nous avons pu assister a une conférence
traitant plus particulièrement des romans
qui peinent encore a se faire éditer en France,
avec les romancières Jijisub, Claude Neix, et la dessinatrice Sambre,
dont les oeuvres se sont arrachés
puisque qu'après la conférence,
alors qu'il ne s'agissait que du premier jour de la convention,
nous n'avons pu acheter ni leur
Doujinshi de Bleach,
ni l'un des romans des enquètes de Kaeso le Pretorien
partis en un éclair sans qu'on ai pu mettre la main sur un exemplaire...
Bleach, en particulier, alimente les fantasmes, il est vrai...
D'autres romanciers mettant en scène des amours masculines
cherchaient a promouvoir leurs oeuvres tels que Ninou Cyrico...
Nous sommes néanmoins parvenus a mettre la main sur le Fanzine de Twin Lilies
et sur un Roman et un manga des Éditions MUFFINS...
Qui dit convention "manga" dit forcément Cosplay,
et, en plus des défilés et scénettes hilarantes dans des costumes fort réussis,
dont un
Harry & Draco sur scène dans un cosplay très chaud,
nous avons eu droit a une révision des positions du Kama-Sutra
en exercice imposé sur scène !

---
Je me suis dit que je ferais bien de faire du Yuri, en BD…
En film, déjà, j'aimais a en faire,
mais si, vous savez…
Et puis, je dessine mieux les femmes que les hommes,
indiscutablement…
Et enfin, si on commence a trouver du Yaoi en France,
du Yuri, paradoxalement,
on en trouve presque pas pour l'instant !
Alors plutôt que de tenter de suivre le mouvement du Yaoi,
sans doute serait-il plus avisé pour moi
de mettre en scène des femmes qui aiment les femmes...



Edito du 28 Octobre 2011 :
...
.  Nous voici arrivés a Lyon,
pour assister demain a une convention Yaoi
Le plus dur et le plus laborieux
furent les dix derniers kilomètres…
On a littéralement perdu une heure…
Après ça, on a couru
pour que je puisse trouver une librairie
avant que tout ne ferme…
Nous l'avons chercher
dans ce qui s'est avéré être
une des plus grande galeries marchande d'Europe !
Qui s'est avéré pourtant être aussi
pratiquement dépourvue de librairie !
Enfin, après avoir demandé a plusieurs personnes
de nous indiquer la voie,
nous avons réussie a en trouver une quand même…
Il faut dire que nous n'avions pris qu'un ordinateur,
et il valait mieux que j'ai de la lecture
pour éviter qu'on ai a s'entretuer
pour pouvoir être sur l'ordinateur !
---
. C'est drôle,
je me sent un peu chez moi
dans une chambre d'hôtel,
avec elle…
On a connu tant de chambres d'hôtels…
Et ça faisait un moment
qu'on avait pas acheté a manger
pour manger tous les deux,
comme ça,
dans un chambre d'hôtel…
Aussi un moment qu'elle ne s'était pas endormie
aussi tôt que ça…
Elle qui passe nuit blanche sur nuit blanche,
et ne parvient qu'a dormir que le matin,
ou l'après midi…
---
. Lorsque nous sommes chez ses parents,
nous sommes chez ses parents,
pas chez nous…
On ne peux pas faire tout ce qu'on veux
quand on veux
comme on veux...
---
. Lorsque je suis avec elle,
je me sent chez moi.
Le foyer, c'est là ou se trouve le coeur,
et mon coeur est avec elle.



Edito du 26 Octobre 2011 :
Bonjour l'ambiance...
.  Au ciné, ces derniers temps,
dans certaines salles,
il est carrément interdit de rentrer
avec son téléphone portable,
même éteint…
Lors des avant-premières,
c'est pire :
on est carrément fouillé a l'entrée,
a deux doigts de la fouille rectale…
--
Ce week end,
nous nous rendons a une convention,
et on est prévenus,
il faudra montrer notre carte d'identité a l'entrée,
et remplir une fiche ou il faudra mettre son nom,
adresse, et numéro de téléphone,
entrer autres choses…
---
Sérieusement ?
Et vous comprenez pas que les gens préfèrent rester chez eux
tranquilles devant leurs ordinateurs ?
Vous voyez pas ou est le problème ?
Et quand j'entends d'aucun craindre avec l'ordinateur
des fuites d'infos personnelles,
j'hallucine…
Vous voyez ce qu'on demande a côté ?


Edito du 24 Octobre 2011 :

...
. C'est la journée ou on a décidé de tuer mes oreilles.
Sèches-cheveux…
Puis alarme dans le magasin pendant les courses…
Puis aspirateur a fond…
On m'en veux...
----
Le fait d'être (enfin) allé au cinéma
voir THE THING,
ça m'a redonné envie de prendre la caméra,
de filmer des histoires…
Pour moi, c'est le genre de films
qui donne le gout,
l'envie de faire des films…
Des bons films,
qui fonctionnent,
avec ou sans effets spéciaux...
---
. Il y a les univers de
"COLLECTIVE" ou de "FIEVRE"
qui me trottent dans la tête
depuis un moment…
Des univers riches,
dont je n'ai encore rien fait,
et avec lesquels il y a pourtant
très largement de quoi faire...
---
. Et a côté de ça,
j'ai de nouvelles idées,
mais, encore une fois,
qui me motiveraient de les développer
en films...
Pour les filmer...
Comme par exemple,
une idée qui mèle "super-héros" et fight club...
Une histoire de gens qui prennent leur pieds
en cognant et en se faisant cogner,
et attacher...
Un vrai nouveau regard sur les super héros
en costumes cuir et latex...

Edito du 21 Octobre 2011 :
...
.  Si j'essaie de faire
un très bref post sur mon blog bd ciné,
sans créer d'images, ni chercher a dessiner,
juste taper quelques mots très vites,
sans me relire,
repiquer des images,
les premières que je trouve,
et bien même là,
je n'ai pas le temps de faire juste ça…
J'ai insisté,
mais bon, voila quoi…
Même pour un truc torché hyper vite comme ça,
on veux pas me laisser le temps de le faire…
---
. J'ai envie de faire des images,
moi en plus…
Un petit peu...


Edito du 19 Octobre 2011 :
Torticolis...
.   A force de rester dans les mêmes positions,
je finis par me chopper des crampes dans le cou…
--
On fait pas mal d'achat et de vente
d'occasion
via internet ces derniers temps...


Edito du 18 Octobre 2011 :
Pulsion avortée,
COLLECTIVE...

.   J'avais une idée d'histoire,
et je voulais en faire une nouvelle…
J'ai pris pas mal de notes…
Mais il m'est impossible de me poser
pour écrire, ici…
Fait chier…
D'ici a ce que je puisse avoir le temps,
je serais sans doute "passé a autre chose"…
Alors autant vous résumer l'idée ici…
--
. Je voulais la faire en plusieurs chapitres…
Chaque chapitre contenant
un personnage principal différent,
et une intrigue clé avec résolution différente…
L'histoire tournait autour d'abord de la quète d'identité
de l'héroïne, qu'on découvrait d'abord dans un bar,
puis a croiser d'autres personnes étranges…
Elle semblait être en quète de liberté,
de vouloir se libérer de l'emprise possessive,
exclusive d'un homme…
On comprenait au terme du premier chapitre
qu'elle était une hallucination.
Une hallucination consciente, collective,
vivante.
--
. Au cours des autres chapitres,
elle croisait d'autres hallucinations,
et surtout divers êtres humains,
qui tentaient de l'atteindre, la rejoindre
ou de lui échapper…
Un créateur dans son atelier,
et une déséquilibré qu'elle poussera a s'évader
d'un hôpital psychiatrique…
L'intrigue général tournant autour d'une mission
qui lui a été confié…
Faire disparaitre, tuer, un être humain,
afin de l'empêcher de faire naitre une idée,
un concept,
qui pourrait détruire le monde…
Une idée plus dévastatrice que le concept de Dieu…
-
. Ne pouvant agir physiquement dans notre monde,
elle tentera particulièrement d'utiliser
la pauvre déséquilibré en la poussant au meurtre…
----
. J'avais pas mal d'idée sur la mythologie
lié aux "hallucinations"
que j'avais tendance a appeler "Geists"…
Leurs origines…
Leur lien avec le spectre de la mort…
Le fait que pas mal de divinités soit,
ou ai été,
des hallucinations collectives…
Au de la de cette histoire,
il y avait tout un univers a développer,
que je pourrais étendre a plein d'autres histoires…
---
. Mais rien que cette simple nouvelle,
j'arrive pas a me trouver cinq minutes
pour pouvoir l'écrire tranquille...,



Edito du 15 Octobre 2011 :

Pulsion avortée,
j'peux pas dessiner ici...

.  J'avais une envie de dessiner,
un personnage, vieux, masculin,
ridé, les traits tirés…
J'avais envie de dessiner ça, là…
Une pulsion comme ça…
Les rides, les ombres du visages,
des vêtements, les plis,
la ville derrière, en arrière plan…
Et sa collaboratrice, jeune et sexy…
C'était vraiment une pulsion du crayon…
---
Mais je ne peux pas dessiner ici…
A moins, je sais pas, de prétendre aller aux chiottes,
et de me foutre a quatre pattes dans la salle de bain du haut,
non, mais j'essaierai même pas…
---
. En plus de ça,
tout de suite après,
j'ai eu une idée d'histoire…
Je n'ai même pas fait le rapport
tout de suite avec mon envie de dessiner,
mais très vite,
je me suis rendu compte que ça collait parfaitement…
L'intrigue ?
---
Une jeune analyste du FBI détecte, décèle,
une série de meurtres.
Une série de meurtres qui défie les systèmes d'analyses classique.
D'ordinaire, les victimes de ce genre de "série"
sont des personnes plus ou moins sans défenses.
Des "victimes".
Des femmes et des enfants.
Mais cette fois, contre toutes attentes,
les victimes sont des hommes,
et pas n'importe lesquels,
des champions,
des grands guerriers.
Quelqu'un semble les traquer,
et les tuer pour prouver
qu'il est meilleur qu'eux.
Et dans le bureau,
la seule personne qui écoute la jeune analyste
et le dernier avec qui elle voudrait collaborer.
Une légende vivante, un mythe.
Un homme qui aurait du prendre sa retraite
depuis très longtemps,
mais a qui tout le monde doit des services,
a tout les niveaux.
Un homme qui a sauvé la vie,
et la carrière,
de plus d'hommes qu'on ne peux en compter.
Un homme dont elle est sur qu'il est un meurtrier.
Un vigilant.
Qui se sert de sa position,
et de sa remarquable intelligence,
pour tuer,
et faire disparaitre
ceux que la justice ne pourrait pas faire tomber.
Extrèmement dangereux.
Elle va devoir faire équipe avec lui.
Et leur tueur en série va devoir affronter
un chasseur encore plus dangereux que lui.
---
. Pour définir mon idée,
je dirais :
imaginer un vieux Batman,
qui appartiendrais au FBI,
sans porter de masques,
mais rendant la justice dans l'ombre...



Edito du 12 Octobre 2011 :
...
. Not enough action…
At all...
Too much time to think…
Too much time to hesitate…
Too much time to doubt…
Too much time to depreciate…
No energy, pulsion,
nor need for expression…
Ergo…
No writing,
no drawing,
no nothing…
--
. I wish I could have my imagination challenged…
My mind challenged…
Something new, unexpected,
but clever, fascinating…
I miss that I don't really need to use my brain at all,
that I don't find questions that I want to find the answers of...


Edito du 08 Octobre 2011 :
...
. Les meilleurs affaires
ne sont pas celles qui existent déjà,
elles sont là ou on les créé.
Il faut créer un  besoin,
savoir se rendre indispensable.
--
Les héros, les champions de nos jours,
ce ne sont pas les créateurs,
les inventeurs,
mais les agents,
les attachés de presse.
Les éditeurs, les producteurs.
Ceux qui savent vendre,
communiquer,
reconnaitre ce qui va marcher,
et a en faire de l'argent…
--
. On dit que la presse écrite
set en train de mourrir…
Mais pour moi,
les médias sont surtout en pleine mutation.
Quelque chose va naitre,
apparaitre,
être créé.
--
Les gens demandent,
réclament,
qu'on leur dise quoi voir,
quoi lire, quoi manger,
quoi consommer,
presque quoi aimer ou quoi penser.
Ils ne veulent pas d'avis contradictoires,
évasifs, ou complexes.
Ils veulent une référence,
un avis tranché et clair,
facile a retenir.
---
La télé faisait un peu cela,
la radio aussi avant elle…
Mais quelque chose d'autre va apparaitre...



Edito du 07 Octobre 2011 :
Laissez moi écrire comme je veux !...
.  A l'ère informatique,
téléphone et ordinateur,
messages instantanés,
c'est le royaume des fautes,
on dirait…
Pour pallier a cela,
ils se sont mis a développer des programmes
désormais intégrés, standardisés,
dans les ordinateurs et les portables,
qui corrigent d'eux même ce que vous écrivez..
Seul problème,
ces correcteurs automatiques
ne vous demandent pas toujours votre avis,
et ne comprennent pas toujours
ce que vous cherchiez a raconter…
En voulant vous aider,
ils vous corrigent n'importe comment
et vous font dire n'importe quoi.
--
. Sur des forums,
et ailleurs,
sur internet,
il existe également des systèmes
qui réagissent a des mots clefs.
Les remplaçant par d'autres,
faisant des contre sens ou des non sens terrifiants,
voir les censurent,
ne postant pas les messages.
C'est un système automatisé,
donc très con, stupide,
et facile a contourner.
Il suffit de faire des fautes d'orthographes.
De remplacer les E par des 3.
De parler en phonétique.
Et le système automatisé n'y voit rien.
En bref, ce système encourage,
oblige,
a faire des fautes d'orthographe.
Génial, non ?



Edito du 06 Octobre 2011 :
...
.  Je suis comme un peu en manque,
un peu mal a l'aise a cause de ça…
En manque de pouvoir écrire,
ou dessiner…
De pouvoir faire un truc pour m'exprimer
a travers ça…
Là, je ne peux pas…
Et j'en ressent le besoin lancinant…


Edito du 05 Octobre 2011 :

Trainer les pieds...
.  L'un des inconvénients a être un fantôme,
a ne pas aimer déranger les autres,
c'est qu'on oublie, on néglige
que j'ai aussi des choses a faire…
Et si il y a des choses que je peux remettre
indéfiniment,
des choses comme écrire, dessiner,
mettre a jour mon blog,
ou lire ou regarder un truc,
toutes ces choses que
si au final je ne les fait pas du tout,
ce n'est pas bien grave,
il y en a d'autre que je dois faire.
Je dis, je répète, je previens, j'insiste,
mais on ne me prète nulle attention,
surtout si je ne m'impose pas
en haussant la voix,
en me mettant en colère,
toutes ces choses que je n'aime pas faire…
Je préviens avant…
Et puis, ça traine,
c'est remis a plus tard,
quelques jours après,
quelques semaines,
et on en viens presque a des mois !
Il faut arrêter de déconner, là !
--
Ce qui m'enerve le plus,
c'est l'absolue impossibilité
qu'ils semblent avoir d'entendre
quelque chose de ma part
si je demande gentiment,
si je ne me met pas en colère.
C'est très chiant, ça.
Je n'aime pas ça.
On devrais pouvoir faire les choses calmement,
sans s'énerver ou se presser.
---
. Encore et toujours,
ne pas faire les choses
pour ou avec les gens,
mais en dépit d'eux !
---
. On ne peux pas toujours
tout remettre a plus tard !
C'est le bon vieux coups
des gens qui veulent qu'une chose soit faite
mais surtout pas la faire !
Ils attendent les huissiers pour commencer
a songer a payer leur factures !
--
. Pour des trucs bêtes, sans importances,
films, livres, ou petites annonces, 
sur lesquels je ne me suis pas enervé,
ben, oh, c'est bizarre,
c'était trop tard quand ils ont commencé a bouger…
Comme c'est bizarre…
--
. Pour les BD qui ne sont pas épuisées,
c'est bien,
on peux acheter plusieurs volumes
de la même série d'un coups !
Enfin, je l'ai dit, si ils ne sont pas épuisés,
bien sur...



Edito du 02 Octobre 2011 :

Aout en Octobre...
.  Un 2 octobre ?
On le passe a la plage.
Normal…
------
. Une remarque entendue
qui m'a fait hurler :
Que (soi-disant)
les photographes professionnels
retouchent TOUJOURS leurs photos,
que si ils ne les retouchent pas,
ils ne sont pas professionnels.
Et bien non.
Non.
Tous les photographes,
même pros,
ne retouchent pas.
Et surtout pas systématiquement.
Non.
Et non,
je n'ai rien, mais vraiment rien
contre les retouches,
surtout quand elles sont bien faites,
sur les photos.
Je n'ai pas le tic débile de vouloir faire mon gros "malin",
ou plutôt mon gros lourd bien reloud,
a vouloir la ramener et décrier en disant
que c'est retouché, ou que c'est "faux".
Quand c'est mal fait, et que c'est moches,
que la composition cloche,
ben là, oui, je trouve ça moche.
Mais c'est pas l'outil qui est en cause,
c'est la façon dont on s'en sert.
--
Mais surtout,
NON,
il n'y a RIEN de systématique.
Il y en a qui travaillent toujours a l'argentique.
Beaucoup sont passé au numérique,
ce n'est pas ça qui dit si ils sont ou non
professionnels.
---
Et, messieurs les jaloux,
parfois vous seriez surpris de savoir
ce qui a vraiment été retouché.
Car si, des femmes aussi belles,
aussi parfaites, si, ça existe.
Vraiment.


.
Mon Trombi
Une petite photo, c'est comme un sourire, un mot gentil,
ça ne coûte rien et ça fait du bien, ça fait plaisir...
Alors cliquez, et faites-moi un cliché...
S'il vous plaît....


Twitter



Bienvenue sur le site du darkcowboy, sur le blog du DarkCowBoy...

Précedents Editos : Septembre 2011 - Aout 2011 - Juillet 2011 - Juin 2011 - Mai 2011 - Avril 2011 - Mars 2011 - Fevrier 2011 - Janvier 2011 - Décembre 2010 - Novembre 2010 - Octobre 2010 - Septembre 2010 - Aout 2010 - Juillet 2010 - Juin 2010 - Mai 2010 - Avril 2010 - Mars 2010 - Février 2010 - Janvier 2010 - Décembre 09 - Novembre 09  - Octobre 09 - Septembre 09 - Aout 09 - Juillet 09 - Juin 09 - Mai 09 - Avril 09 - Mars 09 - Fevrier 09 - Janvier 09 - Decembre 08 - Novembre 08 - Octobre 08 - Septembre 08 - Aout 08 - Juillet 08 - Juin 08- Mai 08 - Avril 08 - Mars 08 - Fevrier 08 - Janvier 08 - Decembre 07 - Novembre 07 - Octobre 07 - Septembre 07 - Aout 07 - Juillet 07 - Juin 07 - Mai 07 - Avril 07 - Mars 07 - Fevrier 07 - Janvier 07 - Decembre 06 - Novembre 06 - Octobre 06 - Septembre 06 - Aout 06 - Juillet 06 - Juin 06 - Mai 06 - Avril 06 - Mars 06 - Février 06 - Janvier 06 - Decembre 05 - Novembre 05 - Octobre 05 - Septembre 05 -Aout 05 - Juillet 05 -Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 - Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr