Edito du 30 Avril 2011 :


.  Dans cet appartement,
rien n'est droit.
Rien n'est a plat.
Un des placard de la cuisine
a la porte qui pend
et qui ne peux fermer,
cédant a la gravité,
 se décrochant d'un meuble qui, lui,
part en arrière et de travers…
-
. L'eau des robinets donne aussi
des résultats forts particuliers…
Dans la salle de bain,
l'eau tombe directement dans le trou
sans toucher l'évier,
ce qui ne rend pas les choses évidentes
quand il s'agit de rincer ce dernier…
Dans la cuisine,
il ne faut pas placer un verre directement
en dessous du robinet,
pour qu'il puisse recevoir de l'eau,
mais bien derrière,
en arrière,
l'eau prenant une direction surprenante,
a laquelle il faut s'habituer…
--
La gravité elle même semble bouleversée ici…
Car le simple fait de râper du gruyère au dessus d'une assiette,
verra le gruyère rapé aller tout ailleurs que dans l'assiette,
dans d'aberrantes directions,
contre toutes logiques…



Edito du 28 Avril 2011 :


.  Most people are looking for something,
something they miss, inside...
Most people don't know where they belong…
I do.
I belong with her.
Most people don't know what they want…
I do, and I have it.
And I don't want to lose it.
I just don't know what else,
what more I could really want,
especially when I know what really matter to me,
that I don't really want nor need anything else.
--
. Je voudrais parvenir a me motiver pour faire quelque chose,
un truc, n'importe quoi...


Edito du 26 Avril 2011 :


.  J'ai le temps de rien en ce moment,
de rien…
J'ai du retard dans plein de trucs…
Et puis je crève de chaud…
Trop chaud…
J'arrête pas de transpirer…
---
. Mmmmmmhhh…
Parallèlement a l'univers que je développe,
un univers un peu cyberpunk,
je devrais peut être développer un univers
médiéval fantastique,
ou alors, l'inclure comme un univers virtuel,
dans l'univers cyberpunk,
un univers de RPG...
--
. Je devrais faire…
Ecrire, dessiner, monter…
Faire, pas juste penser a peut être faire…
Faire et penser après.
Faire sans y penser.
Je fais rien…
--
Mouais…
Il faut dire, j'en ressent pas non plus le besoin…



Edito du 25 Avril 2011 :

.  Le téléphone sonne, me réveille, ce matin,
ou nous avions prévu de faire une grasse matinée,
pour m'annoncer une bien triste nouvelle...
----
On dirait que j'ai complètement perdu le conatct avec ma famille,
et les seules nouvelles que j'en ai sont des avis de décès...



Edito du 24 Avril 2011 :

Paques au plumard…
.  On crève de chaud...
On passe le week end tout nus sur les draps...
On sortira pas...
Le reste attendra !



Edito du 23 Avril 2011 :

SuperZombie !…
.  Oups.
Mon blog est plein. Il faut que je dégage des trucs.
Je vais devoir héberger mes photos, mes images ailleurs,
et je vais sans doute dégager quelques vieux trucs...
--
. N'ayant pas grand chose a raconter,
et pas du tout triste de la situation,
j'adore avoir une vie calme et paisible,
une vie que d'autres qualifierais d'ennuyeuse,
j'ai donc dit que j'allais tenter de trouver le temps
de retranscrire des notes…
Mais voila une idée que je n'avais carrément pas encore noté…
Une idée que j'ai eu en faisant la lessive…
SuperZombie.
Le concept premier,
et il est pour moi très important,
c'est que SuperZombie soit une marionnette,
une énorme marionnette, d'environ trois mètres de haut.
Un zombie géant, en plastique, latex, silicone et tissu,
animé par plusieurs animateurs.
Cet aspect grotesque, cheap, effrayant, pataud,
j'y tiens énormément.
Ce serait du live, donc, les aventures de SuperZombie,
quia aura forcément une assistante sexy…
SuperZombie qui, dans ce monde post apocalyptique,
(tourné en extérieur, terrain vague la plupart du temps)
viens au secours des pauvres zombies sans défense
quand ceux-ci sont persecutés par les méchants vivants
qui se croient supérieurs et tout permis !
SuperZombie est en réalité très très con,
et la plupart de ses aventures sont très drôles.
Il croisera d'autres "super" personnages
qui pour la plupart sembleront sortis d'un sentai….



Edito du 22 Avril 2011 :


.  Comment peut-on dire
a quelqu'un qu'on apprécie personnellement,
dont on est proche,
que l'on est pas franchement emballé par un projet
qui lui tient vraiment a coeur ?
Surtout quand on ne déteste pas non plus,
et qu'on est certain que ce sera super sympa
de bosser ensemble…
Simplement que l'on sait que le résultat,
ne sera pas franchement génial, lui,
et ne sera pas franchement accrocheur…
Et qu'on trouve ça dommage,
parce que c'est pas forcément un question d'argent,
c'est une question de traitement,
un poil d'audace et d'originalité,
ça ne coûte pas plus cher,
et ça donne un résultat tellement plus mémorable…
Mais comment leur dire ça…?
---
. Je vais tenter de faire un tout petit peu de ménage
dans mes affaires, si je trouve le temps,
et tenter de retranscrire ici,
une partie de mes notes,
ce que je n'ai pas perdu dans le dernier plantage
en tous cas...
Que ce soit "sauvegardé" plus ou moins ici,
qu'il y ai au moins une trace,
ce serait déjà ça...
Il faut que je trouve le temps...
Et c'est pas gagné...
Les magazines vont encore attendre...
---
. Mais, je ne suis pas le seul ainsi...
Mon ange aussi...
Un manga qu'elle lit,
je lui ai acheté déjà 4 volumes
qu'elle n'a pas encore eu le temps d'ouvrir !
On a des séries qu'on enregistre et stocke pour plus tard...
Et je vous dis même pas depuis combien de temps
on a pas simplement ouvert un roman !


Edito du 20 Avril 2011 :

SlasherGun…
. Idée saugrenue :
SlasherGun.
Un "slasher" dans lequel le tueur, non identifié,
est un sniper embusqué, qui tire sur les gens,
en ville, au hasard,
a travers les fenètres,
en pleine rue.
L'angoisse d'être touché, abattu,
impossible de savoir ou est le tireur…
Victime qui meurt lentement,
gémit, rampe,
celui qui vient a son secours est abattu…
Des cycles…
On ne sait quand ils commencent,
ni quand ils cessent…
Durant de plus en plus longtemps…
On pense qu'il est parti, mais…
Mindless, sans raison...
---
. Il n'y aurait aucun lien entre les victimes,
prises au hasard,
il serait dès lors impossible de prévoir
ou et quand le meurtrier
risque de frapper a nouveau…
On ne montrerait jamais son visage…
On aurait même une scène de douche,
le meurtrier tirant a travers les fenètres.
---
. Les personnages principaux,
outre les victimes,
vu qu'on ne voit pas le visage du meurtrier,
et qu'il n'a pas de motivation,
ce seront ceux qui tentent de le trouver.
Et là, comme dans quelques bons slashers,
a mi-chemin, on fera mourir celui
qu'on considérait comme le personnage principal,
par surprise.
On tuera même plusieurs personnages
auquel on s'était attaché,
introduisant même de nouveaux personnages
qui viendront après leur décès,
pour les remplacer, ou les venger…




Edito du 18 Avril 2011 :


. J'ai fait un rêve cette nuit…
L'histoire d'un spécialiste marketing
qui vendait des voyages sur Mars…
La vie sur Mars…
Mais c'était pas un truc de science fiction,
c'était un truc sur le marketing, la vente,
la publicité…
En fait, il n'y avait pas de voyage sur Mars,
ou alors peut être seulement pour une personne…
Le type était félicité, célébré comme un génie
alors qu'il se rendait compte petit a petit qu'il vendait du vent,
que, quelle que soit la façon de tourner la chose,
ce qu'il faisait tenait de l'escroquerie, de l'abus de confiance,
alors qu'il jouait toujours sur les limites de la vérité,
que c'était juste la façon de la présenter…
Il commençait a mal le vivre...
----
. Ouf !
J'ai pas mis a jour depuis un moment
parce que j'ai pas grand chose a raconter…
Je suis occupé par certains trucs,
et j'ai par conséquents pas trop de temps
pour le reste…
J'ai par exemple deux-trois magazines
que j'ai acheté la dernière fois que je suis sorti
avec ma copine,
et ben je ne les ai même pas ouvert !
Même pas feuilletés !
Pas eu le temps...
----
. Il faut que je me mette a mes trucs vidéos…
Je traine les pieds, je fais rien en ce moment,
j'amasse du mathos pour faire des trucs, mais…
Enfin…
Je songe a diverses idées,
des trucs experimentales,
comme tenter quelques BD
a réaliser par ordinateur,
en images créées par ordinateurs…
Cela devrait me prendre paradoxalement
plus de temps que de les faire au crayon,
pour un résultat moins bon et intéressant,
mais je vais quand même peut être tenter
pour l'expérience, pour faire un truc différent...
Ou des courts...
Faudrait déjà que je finisse ce que j'ai en train...


Edito du 15 Avril 2011 :

A Whole New World...
.   Je tente de dévellopper timidement
et très lentement
une idée, une histoire,
pour faire un court,
gardant sans cesse, trop sans doute,
a l'idée de faire un truc faisable,
donc, plus ou moins sans acteurs…
Je note quelques idées, un concept…
A partir d'un sujet…
Et là, là, le déclic viens de se faire.
Je travaillais d'abord sur une idée d'histoire
d'intrigue, cherchant peut être ensuite le ou les personnages…
J'avoue que je n'étais guère surexcité,
déjà par le fait de faire ça tout seul
et non avec plein de gens,
mais même le point de départ n'était pas
super enthouisasmant,
et j'avais l'impression de l'avoir déjà vu…
Je me rabattais sur le personnage…
Et puis, là, tentant de commencer a mettre tout ça debout,
je trouvais que ça fonctionnais mal,
par le côté déjà vu, par l'univers dans lequel ça évoluait…
Et le déclic s'est fait.
L'idée de mettre ça dans un autre décor,
et là, d'un seul coups, tout s'emboite,
tout colle, tout fonctionne parfaitement !
Et c'est très inspirant et motivant !
Très peu vu en plus !
Trop peu en tous cas !
Et, j'espère, faisable !
Je suis sur que ça va m'inspirer d'autres histoires !
Je suis content d'avoir fait ça dans le bon sens,
d'abord l'histoire, puis là ou elle fonctionne le mieux…
---
. Si je traine les pieds pour ce que j'ai déjà a monter,
c'est par le manque de motivation,
l'absence d'attente,
l'absence d'intrigues, d'histoire,
pour ces trucs...



Edito du 13 Avril 2011 :

...
.  Un sujet qui me tiens a coeur
et avec lequel je vous ai probablement
déjà cassé les couilles plusieurs fois,
c'est le cinéma, art ou propagande ?
Le cinéma, l'art, les médias,
sont ils fait pour exprimer, créer,
être de l'art,
ou pour vendre des produits
et une façon de penser ?
Les médias doivent-ils forcément
vous vendre une bonne morale,
et des produits a consommer ?
De mon point de vue,
c'est a la base de l'art, qui est utilisé en propagande.
Et si la propagande semble avoir gagné,
dans les pays riches,
elle laisse a l'art un peu de mou pour s'exprimer
afin de pouvoir être recyclé dans de la propagande plus tard,
afin de pouvoir renouveller cette dernière
d'un point de vue créatif.


Edito du 12 Avril 2011 :

Return to finish...
.  L'école, le système,
créent des automatismes
des attentes et idées reçues,
en bien ou en mal…
Parmi celles-ci,
il y a le fait de croire, de penser
qu'il n'existe qu'une seule bonne réponse
a une question posée.
Il n'existerait qu'une option et une seule,
les autres seraient des erreurs.
L'autre pourrait s'interpréter comme un
"tout vient a point a qui sait attendre",
sauf que ce n'est pas le cas,
il ne s'agit pas de ça…
Il s'agit du fait de s'attendre a toujours
être contraint, a un certain point,
obligé, a faire certaines choses.
Et, a partir de là,
le réflexe se prends de ne pas faire d'efforts
pour faire arriver les choses,
pour les mettre en place…
Les gens se disent qu'a un moment donné,
on les obligera a faire telle ou telle chose
et puis voila.
C'est une forme de fatalisme induite par la société,
les gens aillant pris l'habitude d'être résignés,
de suivre les ordres contraints et forcés,
au moment voulu…
---
. Certains gardent ces réflexes
même en travaillant dans les domaines créatifs.
ils ont besoin d'avoir une date limite
pour se décider a se mettre a bosser.
--
. Mais surtout, bien des gens attendent,
attendent,
que les choses s'imposent a eux.
Ils pensent qu'il y a un ordre universel,
et que les choses vont s'imposer d'elles-même.
C'est pas comme ça que ça marche….
--------------
. Il y a toujours un rapport "relatif"
aux histoires.
Il y aura toujours quelqu'un qui ne connaitra pas
une histoire…
Et il y aura toujours quelqu'un qui la découvrira…
Le besoin d'exprimer, de raconter une histoire,
la plupart du temps,
on a juste besoin de le faire une bonne fois…
Une dizaine au maximum.
Mais qui l'entendra ?
Quelqu'un qui répète toujours la même histoire,
c'est quelqu'un de sénile, de gâteux.
On a le droit de tourner autour des mêmes thématiques,
des mêmes sujets,
mais la même histoire, on est un vieux disque raillé…
Hors, du point de vue de certains,
 mais d'abord et avant tout du point de vue de l'auteur,
parfois, une histoire a déjà bien été raconté.
--
. En préparant un film, par exemple,
un  homme va imaginer, concevoir,
scène par scène, dialogue après dialogue,
image par image,
toute l'histoire de A a Z…
Plusieurs fois.
Il va l'imaginer, l'écrire, la déclamer,
la raconter, la dessiner,
encore et encore…
Et parfois, parfois,
le film ne se fera pas.
Et ainsi, parfois, on viendra demander
a l'auteur si il n'est pas frustré de ne pas avoir raconté cette histoire,
si il ne veux pas y retravailler…
Mais l'auteur se retourne et nous regarde surpris,
et nous dis que pour lui,
cette histoire, il l'a déjà raconté,
et il ne va pas raconter encore et toujours la même histoire
a jamais...
---
. C'est ce qui fait que même si du point de vue de certains,
certaines histoires, certaines choses
paraissent inachevées,
 du point de vue des créateurs, ça fait un moment que c'est terminé,
et qu'il est passé a autre chose...
Revenir dessus, rester dessus
paraitrait pietiner, devenir gateux, senile…



Edito du 11 Avril 2011 :

So Late...So what...
.  Oulala…
Avec tout ça,
toujours pas eu le temps
ou surtout la moelle
de me mettre a monter les images d'Eropolis…
La grosse flemme…
Au moins, moi, je viens pas vous raconter
du pipeau comme quoi ça prends du temps,
et tout ça…
Non, c'est juste que je m'y suis pas mis…
Pas l'envie, ni l'inspiration…
J'ai au moins deux trucs différents a monter…
Et puis un autre qui attends d'encore avant...


Edito du 09 Avril 2011 :

I'm in a weird kind of depression…
.  Il y a deux manières d'aimer…
Le fantasme, et la réalité.
L'un, on aime le mensonge,
on aime l'illusion,
que l'autre voit en nous, cropis en nous,
quelque chose que l'on est pas,
ce qui nous permet d'y croire…
L'autre, la vraie,
c'est de tout savoir de l'autre,
tous les défauts, tous les travers,
de la connaitre mieux qu'elle ne se connait souvent,
et de l'aimer.
L'un s'achève toujours dans la déception.
Et la solitude.
L'autre dure a tout jamais.



Edito du 08 Avril 2011 :

L'art de faire du surplace… Ça s'apprends...
.  L'autre jour, en accompagnant mon ange
a son nouveau cours de salsa,
elle a eu droit a un cours d'initiation gratuit,
alors qu'elle connaissait déjà…
J'ai pu regarder un instant,
écouter…
Les pas de base…
C'est l'art de faire du surplace.
De faire mine de bouger,
de bouger les pieds,
mais pas vraiment,
le tronc, lui, ne doit pas bouger.
C'est pour danser avec les autres,
en société.
Pas seulement faire les mêmes pas,
a la même cadence,
mais finalement ne pas vraiment bouger,
pour ne pas bousculer les autres.
Fondamentalement,
le concept me faisait hurler.
C'est ma nature qui veux ça.
J'ai toujours été théâtrale,
toujours aimé les grands et larges mouvements...
-
. Pour moi, instinctivement,
naturellement,
le jeu a toujours été d'aller
d'un point A a un point B,
ou d'obtenir quelque chose,
le plus rapidement et le plus simplement possible
sans détour.
Je ne pouvais m'empêcher de songer aux danses,
aux premières danses que j'avais observé…
Des WarDances. Des danses de guerre.
Le but du jeu n'étant même pas forcément de tuer
son adversaire lors de ces danses,
mais de les passer, comme des obstacles,
d'arriver au but, a la destination,
sans subir de dégât autant que possible.
-
Faire du surplace est une aberration.
Très tôt, très jeune,
j'ai compris que la nature du monde
est le changement,
le mouvement.
Les continents eux mêmes bougent,
ne demeurent pas en place,
les montagnes elles-même,
les planètes elle même.
Tenir une position,
c'est tenter de figer une image du passé.
De maintenir un statu quo.
C'est un combat perdu d'avance.
Il faut être en mouvement,
toujours en mouvement.
-
. Un exemple puéril et stupide :
a l'école, si je restais en place,
assis, ou même debout,
on venait shooter dans mon livre,
me shooter dedans,
me lancer un ballon dessus,
me cracher dessus,
on venait m'emmerder de toutes les manières possibles…
Mais en me mettant en mouvement,
en tournant de manière circulaire,
j'était une cible beaucoup moins facile.
Les efforts pour pouvoir m'atteindre,
sans pour autant que je n'ai nul besoin de courir
ou d'aller vite,
étaient de telle sorte accentués
qu'on me foutait la paix.
Ils auraient eu l'air stupide de tenter de me suivre,
pas vrai ?...


Edito du 07 Avril 2011 :

Mâle Alpha, moi…?
.  Il commence a faire sacrément chaud ici…
Après la lessive, je tombe la chemise,
et ne la remet plus…
Et c'est que le début…
Sous les toits, surtout,
ici, comme ça,
on va crever, je le sent, moi…
---
. Je me demande parfois ce que les gens pensent de moi,
si j'ai une tête sympa,
pourquoi c'est vers moi, plutôt qu'un autre a côté,
ou de l'autre côté,
qu'ils se tournent, regardent,
pourquoi c'est a moi qu'ils essaient de parler…
Pourquoi on pourrait avoir si souvent l'impression
qu'ils me parlent en demandant mon approbation,
mon acquiescement,
comme si ils redoutaient mon jugement…
On me dit parfois que j'ai l'air très mâle,
très macho, masculin,
presque mâle alpha…
Et que les hommes se comportent comme des chiens…
Quand ils sentent quelqu'un comme moi,
soient ils sont eux même des mâles alphas
et perçoivent les autres mâles alphas comme des rivaux,
les agressant d'entrée,
soit ils cherchent a se soumettre immédiatement…
Ce serait hormonal…
Je sais pas…
Je trouve ça tordu…
------------------------------------------------------
Idée… Idée…
Mal exploitée dans WOLVERINE
ou dans HIGHLANDER…
Proche d'un récit de SF que j'avais écris une fois,
mais différent…
Une curieuse bande d'individus sont afféctés
par une curieuse condition :
ils ne peuvent mourir.
A travers les siècles, ils se vautrent dans la débauche,
la provocation,
tentent maintes et maintes fois de se tuer,
ou de se faire tuer.
De provoquer les gens,
jusqu'à ce qu'ils trouvent un moyen,
un moyen de les tuer enfin !
---
Autre idée :
Pour court…
Je sais pas si ça a déjà été fait…
Surement…
Mettant au point des systèmes électroniques
et informatique de plus en plus performant,
un homme parvient accidentellement
a s'envoyer des messages du futur,
des messages qui vont plus vite que la lumière...




Edito du 06 Avril 2011 :

...
. Qu'est-ce qu'il fait beau ces temps-ci...
Il a juste plus ce week end,
ce qui ne nous a pas du tout empêchés de sortir
pour fêter notre anniversaire...
Sept ans maintenant...
7 années...
Personne ne semble y croire lorsqu'elle leur dit...
Ils semblent tous croire qu'on est ensemble
depuis quelques mois a peine...
Peut être a ma manière de la regarder...
Toujours aussi épris et amoureux...
A notre manière de nous comporter...
D'être heureux...
---
.  On lui a trouvé un cours de salsa ici aussi...
A dix minutes a pied a peine...
Je l'ai regardé danser...
Elle est si belle... Si incroyablement sensuelle,
et gracieuse...
Elle eclipsait de très loin toutes les autres a ce cours...
----
. Je n'y participe pas pour plusieurs raisons...
Mais la première c'est qu'il semble être important
que je lui laisse une sorte de jardin secret,
des choses qu'elle ne fasse pas forcément avec moi...
Pour la laisser respirer...
Ne pas être étouffant, envahissant a l'excès...
---
. Je vais me remettre a la 3D...
Sans doute laisser tomber le dessin aussi,
un petit peu...
Je n'y ai plus trop le coeur en ce moment...
J'ai plein de modèles 3D a ranger et installer...
Plein de dinosaures par exemple...
---
. Et puis, peut être que je vais enfin me décider
a monter un truc ou deux en vidéos...
J'ai des trucs qui traine depuis un moment...





Edito du 05 Avril 2011 :
Les pupilles cramées...
.  Voila donc ma première dessin petite BD
sur un concept et un scénario de roboris45,
pour le forum MAD...
Il faut que j'en fasse une autre en théorie,
il m'a passé le script…
---
.  Je me brule les yeux avec ce soleil…
Je vois rien sur mon ordi…
Je devrais m'enfermer dans les chiottes
pour y voir quelque chose….
Et quand je ferme les véluxs,
qui sont brûlants,
je me retrouve dans le noir absolu !
C'est tout ou rien !
Soit on voit RIEN a cause du soleil,
soit on voit quasi-rien car on est dans le noir !
Grrrrr !!!!
--
OH PUTAIN !!!
FAIT CHIER !!!
J'essaie de poster UNE putain d'image,
alors que je suis super en retard
et que j'en ai plus d'un vingtaine
a mettre en ligne !
ET ce putain de système de MERDE
refuse d'uploader proprement
une SEULE PUTAIN d'image !!!!
SALOPERIE DE MERDE !!!
Vous vous rendez compte que
ça en devient plus long et plus chiant
d'héberger un putain de dessin
que de faire le dessin lui même ?!?!?!



Edito du 03 Avril 2011 :

23H plus tard...
.  Voila, fini grosso merdo,
plus merdo que grosso,
ma BD, qui peux compter, si on veux,
pour le sujet des 23h de la BD,
même si je l'ai pas fait dans les délais impartis,
et aussi un peu pour le forum
MAD...
Le sujet des 23h,
c'était "Un moment important dans l'histoire",
avec pour contrainte la présence d'un flashback,
et celui de MadMovies, c'était les voyages dans le temps
et les paradoxes temporels...
Donc, ça marche pour les deux...
----
. C'est pas super travaillé,
ni finassé... Mais bon,
c'est une lutte avec moi pour trouver la motivation
de prendre le crayon, de pas se décourager,
et de pas repousser au point d'avoir l'envie et l'inspiration
complètement passé…
C'est de la merde, sans doute,
mais j'm'en fous,
y'a des trucs que j'aime bien dedans…
-
Il n'y a pas de cul dedans
et j'en suis le premier surpris...
Je pensais pourtant qu'il y en aurait,
et finalement, non...
--
. Il faut que je m'attaque a l'autre truc,
maintenant, celui scénarisé pour le forum MAD...




Edito du 01 Avril 2011 :

Le mur d'enceinte et les vandales...
.  On dit qu'avec l'âge, on perd de l'énergie…
Sans doute, oui…
Mais peut être aussi, et avant tout,
perdons nous de l'enthousiasme,
l'énergie de la naïveté,
devenant usés, blasés, lassés…
---
. Pour vous expliquer...
 Imaginons…
On a une maison…
Il faudrait repeindre le mur d'enceinte extérieur.
On ne veux pas le faire "pour" les voisins,
on ne pense même pas a eux,
on ne le fait pas a leur demande ou a celle de la mairie,
on le fait parce que l'envie nous en prend,
parce que ce mur en a bien besoin,
parce que y'a du boulot, et autant commencer par là,
on peux pas laisser ça comme ça.
Alors, on le repeint.
On est content de soi, satisfait.
Oh, ce n'est pas un chef d'oeuvre,
ce n'est même pas parfait,
mais ça a déjà une meilleure gueule.
Personne ne viendra nous féliciter pour ça,
mais on s'en moque, c'est pas pour ça qu'on l'a fait.
On est content de soi, et du travail accompli,
et ce n'est qu'un début !
Et alors…
Et alors, des connards viennent le dégeulasser.
Tagger dessus, ou même jeter des trucs dessus.
Et très vite, on réalise que plus le mur est propre,
plus il est impeccable,
plus il attire les vandales,
plus les gens veulent le dégrader…
Dans l'état dans lequel il était avant,
ils n'y auraient pas touchés.
D'ailleurs, ils ne touchent pas a ceux d'a côté…
Pour le coups…
Vite, très vite, on se retrouve découragé…
On ne trouve même plus la force de ranger,
refaire l'intérieur,
ce que les vandales n'auraient pourtant même pas pu toucher,
parce qu'a quoi bon, en fait…
Et ça déteint sur tout,
au lieu de se gonfler d'énergie,
on se retrouve las,
sans même plus l'envie d'essayer…
---
. Voila, c'est ça le soucis.
Pas l'absence d'encouragement,
mais la submergeance d'éléments
décourageants.
Parce qu'en voyant ce que ça donne a l'arrivée,
les réactions des gens,
cela coupe toute envie d'essayer,
de tenter, de faire quoi que ce soit…
Parce qu'en pensant aux "autres",
cela nous fait baisser les bras.
-
. On ne fait pas les choses "pour" les autres,
ou "contre"…
Mais quand on les vois,
quand on voit le résultat de ce qu'on a fait,
alors on n'a plus envie d'essayer...





.
Mon Trombi
Une petite photo, c'est comme un sourire, un mot gentil,
ça ne coûte rien et ça fait du bien, ça fait plaisir...
Alors cliquez, et faites-moi un cliché...
S'il vous plaît...



Bienvenue sur le site du darkcowboy, sur le blog du DarkCowBoy...

Précedents Editos : Mars 2011 - Fevrier 2011 - Janvier 2011 - Décembre 2010 - Novembre 2010 - Octobre 2010 - Septembre 2010 - Aout 2010 - Juillet 2010 - Juin 2010 - Mai 2010 - Avril 2010 - Mars 2010 - Février 2010 - Janvier 2010 - Décembre 09 - Novembre 09  - Octobre 09 - Septembre 09 - Aout 09 - Juillet 09 - Juin 09 - Mai 09 - Avril 09 - Mars 09 - Fevrier 09 - Janvier 09 - Decembre 08 - Novembre 08 - Octobre 08 - Septembre 08 - Aout 08 - Juillet 08 - Juin 08- Mai 08 - Avril 08 - Mars 08 - Fevrier 08 - Janvier 08 - Decembre 07 - Novembre 07 - Octobre 07 - Septembre 07 - Aout 07 - Juillet 07 - Juin 07 - Mai 07 - Avril 07 - Mars 07 - Fevrier 07 - Janvier 07 - Decembre 06 - Novembre 06 - Octobre 06 - Septembre 06 - Aout 06 - Juillet 06 - Juin 06 - Mai 06 - Avril 06 - Mars 06 - Février 06 - Janvier 06 - Decembre 05 - Novembre 05 - Octobre 05 - Septembre 05 -Aout 05 - Juillet 05 -Juin 05 - Mai 05 - Avril 05 - Mars 05 - Fevrier 05 - Janvier 05 - Decembre 04 - Novembre 04 - Octobre 04 - Septembre 04 - Aout 04 - Juillet 04 - Juin 04 - Mai 04 - Avril 04 - Mars 04 - Fevrier 04 - Janvier 04 - Decembre 03 - Novembre 03 - Octobre 03 - Septembre 03 - Aout 03 - Juillet 03 - Juin 03- Mai 03 - Avril 03 - Mars 03 - Fevrier 03 -Janvier 03 -Decembre 02 -Novembre 02 - Octobre 02 -Septembre 02 - Aout 02 - Juillet 02 -


Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr