Edito du 28 Mars 2003:
Dirty...
. C'est ainsi que j'appelle cet instinct qui nous pousse a nous salir,
a nous degrader...
Cette pulsion qui nous fait rejeter l'ordre la propreté et le silence,
qui nous pousse irresistiblement a salir ,deranger,
a faire du bruit,
pour se sentir bien...
Nous avons trop été habitués au chaos,
a la souffrance et a la confusion,
la paix et le bonheur nous paraissent derangeant,
nous sommes mal a l'aise dans ces situations,
comme si elles n'etaient pas fait pour nous...
Toujours,
nous cherchons a nous salir, nous degrader,
tomber plus bas...
Fumer, boire, s'empiffrer ,
participe de cela...
Moi, j'ai toujours été un peu plus peté de la tête,
je ne fume pas, je ne bois pas, si je veux me degrader, m'autodetruire,
j'y vais carrement...
au couteau , parfois...
Il doit me manquer des paliers dans la construction de mon psychisme,
quelque part entre le ça et le surmoi...
Enfin, si on cherche trop,
on risque de se rendre compte qu'il me manque la presque totalité
et que je n'ai vraiment pas grand chose d'humain...
A part la sollitude...

. Hier, je me suis promené dans le noir,
pendant plusieurs heures...
C'est apaisant.

. Vous vous souvenez que je vous ai dit que
j'avais envoyé mon court a "Fantastique Zone",
pour qu'eventuellement
ils puissent le mettre sur le CD...
Et bien,
devinez quoi,
ils vont sans doute arretter de faire le CD...
Si c'est pas ça la scoumoune...

 

Edito du 24 Mars 2003:
Rien a dire...
. Oui,ça va faire un moment que je n'ai rien ecrit ici...
J'etait certe occuppé,
mais qu'est ce que ça prend commme temps d'ecrire un peu...
Peut être n'avais-je rien a dire,
ou pas envie de parler...
Je sais qu'ici, je livre plutôt mes pensées et mes impressions,
peut être que je ne pensait a rien, tout simplement...
C'est agreable, parfois...
Souvent ,je voudrais pouvoir m'arretter de penser definitivement...
Si souvent...
Putain, si au moins je pouvais cesser d'être aussi deprimé...

. J'ai un tout petit court métrage que je devrait finir,
mais je n'ai pas la moelle de m'y mettre...
Pas envie...
Pas la motivation...
Peut être plus tard,
serais-je heureux de pouvoir m'y atteller ?
Pour l'instant,
je me deprime moi même
a constater mon manque d'enthousiasme
et ce, dans tous les domaines.
Il faut dire que vu le manque de reaction que ce court a suscité jusqu'a present,
(voir plus bas)
je n'ai aucune raison de me presser.
Je ne fait pas ça pour la gloire,
mais...
Parfois...
J'aimerais entendre une voix,
une voix amie...
Oh, a propos du court metrage,
je viens de poster "Bake Mono",
pour qu'il puisse passer sur le CD du magazine "Fantastique Zone",
vous connaissez ?

. Je pense a Alice, en ce moment...

 

Edito du 16 Mars 2003:
Un Silence gené...
. J'ai realisé un court métrage,
vous finirez pas le savoir,
je l'ai quelque peu distribué,
notemment au acteurs...
Et alors, quelles reactions ?
Aucune, rien, le silence...
C'est pas bon signe...
Generalement
ce silence emprunté signifie
qu'on est bien en peine de faire le moindre compliment,
mais tout a la fois
qu'on s'en voudrais de sortir une reflexion blessante...
Alors ,
comme on dit,
si on parlait d'autre chose...

. J'ai souvent brisé ce genre de silence par ma franchise...
Et j'ai heurté bien des sensibilités,
en plaisantant et en riant aux enterrements,
par exemple...
La verité ne sera jamais l'ami de la politesse et de la biensaience...
Et je ne saurait jamais me conduire en société...

.Les gens prefèrent medirent de dos,
critiquer dans l'ombre,
et se moquer a plusieurs.
Car après tout,
selon les normes humaines,
avec de la distance,
tout n'est il pas ridicule ?
La façon de parler, de s'habiller,de marcher, de se coiffer ?
Tout et tous peuvent être tourner en derisions par les medisants...
Mais, même les morts bavent et se pissent dessus,
personne ne sera jamais exempt de ce genre de ridicule absurde.
Pour les eviter ,
pourtant,
beaucoups se rangent du côtés des moqueurs,
de peur de se trouver victime de quolibets.
Et en verité, ces moqueurs ne font rien qui ne puisse être critiqué,
puisqu'ils ne font rien de leurs journées, que de critiquer...
Riez de moi, si vous voulez, cela ne me derange pas...
Il me reviendra le temps ou je comptais des clowns de mes amis...

.Oh, et puisque je parle de silence assourdissant :
J'ai trouvé cette annonce au grouft,
lors de la seule matinée de liberté que je me suis accordé ce mos-ci,
au lendemain d'un procés qui c'etait bien passé...
Ce realisateur, je le connais,
nous avons deja collaborés ensembles sur plusieurs projets...
Je n'avait pas collaboré a "Zombis Killers",
mais lui avait assurré que je voulais être du prochain...
Et le voila qui passe cette annonce sans même m'avertir...
Est-ce que personne ne m'aimerait ?

 

Edito du 15 Mars 2003:
Reflexions d'acteurs...
. Je ne serais jamais un acteur connu,
ou professionel...
Ce n'est pas une lamentation,
c'est un fait.
A cela, il y a des raisons, que je connais...
Mon premier defaut, c'est un excès physique de personnalité...
Pour un film,
ou pour quoi que ce soit de ce genre,
on veut un monsieur tout le monde, glabre, cheveux courts, etc...
Au besoin, on lui mettra une perruque,une fausse barbe, etc...
Mais il est imperatif de reconnaitre du premier coup d'oeil un type normal,
et qui ne derange pas...
C'est sympa d'être acteur...
Ceux qui ne connaissent pas ignorent une chose :
les realisateurs negligent très souvent le travail des acteurs,
concentrés qu'ils sont sur tous les problèmes techniques annexes.
Cela créé parfois un effet vicieux qui s'expriment de deux façons :
pour voir, essayer,
et inconsciemment attirer l'attention,
soit l'acteur exagère son jeu jusqu'a l'extrème,
(jusqu'a ce qu'on lui dise stop ),
soit il sous-joue, partant du fait que nul ne fait attention a lui...
Que les acteurs nottent que la meilleur methode, c'est la première !
On s'eclate beaucoup plus,
et le resultat peut se reveler très fun !
Helas, trop souvent, les acteurs sont comme moi, timides , depressifs,
dans l'attente d'un geste ,d'un conseil, d'une attention qui ne viendra jamais...
Ils restent dans leur coins...
Dans l'ombre...
Pensant que de faire sagemment son boulot sera suffisant...
Qu'un jour on saura le reconnaitre ou lui donner sa "vrai chance"...
Mais dans les raisons qui font que je ne serait jamais un acteur de metier,
il y a surtout le fait que même si je trouve ça sympa,
ce n'est pas vital pour moi..
C'est même très futil...
Quand je voit des gens qui cherchent si desesperement a faire ça...
Je leur laisse la place...
J'aurais des remords...

. Et puis,
il y a aussi et surtout le fait que de
rechercher la reconnaissance et l'affection
dans un univers d'illusions, de masques et de faux semblants,
ce n'est pas très sain.
Car quoi qu'il arrive,
même lorsqu'on n'est pas devant la camera ou sur les planches,
il faut jouer "l'acteur",
être une icone pour la société,
parfois bien eloigné de ce qu'on est reellement.
Je prefère être moi,
et vivre ma propre vie.
C'est bien plus interessant.

. Une citation :
"Je ne voulais plus d'anniversaires,
de toutes façons..."
.....

 

Edito du 11 Mars 2003:
Majorités Muettes...
. Mettons une chose au point,
l'immense majorité de la population,
qu'elle soit pour ou contre quelque chose,
ne s'exprime pas a travers les manifestations,
elle n'y va même jamais...
On peut faire dire ce qu'on veux aux statistiques
et les sondages n'ont jamais été une science exacte...
L'immense majorité de la population
même si elle refusera de l'admettre
pense en noir et blanc...
Les gens pensent que Les americain sont les "gentils"
et que Saddam est un "mechant"....
Ils veulent qu'a la fin,
le gentil tue le mechant...
C'est aussi simple que ça...
Ils ne comprennent pas les tergiversations politiques trop complexes...
Si Bush se retirait,
il perdrait tout credibilité
et passerait pour un degonflé...
C'est injuste, grotesque ?
Tout ça ne vous rapelle pas les cours de recré de votre enfance ?
Les gens veulent croirent que la vie est aussi simple qu'un film hollywoodien,
et qu'a a la fin, John Wayne viendra sur son cheval blanc...
Mais tout cela, ils ne l'admettront jamais...

. Putain, je comprends même pas pourquoi je parle de tout ça...
Je suis plutôt censé vous parler de moi...
Mais, comme personne ne me lit,
de toutes façons,
je peux faire ce que je veux...
Mais bon, tout ça me fatigue, me lasse...
Toutes ces situations, on les a deja vues, on les connais...
Et ma vie me gonfle aussi en ce moment...
Et je sens , je vois le futur s'eloigner...
La technologie ralentis...
Les projets ne mettent plus quelques mois a se monter,
mais des dizaines d'années...
Plus rien n'arrivera...
Plus personne n'y croit...
A rien...

. Parfois,
il me semble voir le passé renaitre dans les agissements des autres...
Different...
Et si semblable , pourtant...
Je connais chaque note de la partition...
Chaque accords et fausses notes...
Je sais ou tout cela mène...
Et je suis fatigué,
si fatigué...
Mais personne n'ecoute jamais...
Nul ne veut vraiment comprendre ou avancer...
J'ai tout fait pour oublier...
J'y suis presque arrivé...

 

Edito du 10 Mars 2003:
Le meurtre du psy...
. Je pense a une histoire en ce moment...
Malheureusement,
cela ne pourrait ni faire un scenario de film,
ni de pièce de theatre...
Peut être un bouquin ?
Le titre , c'est le "devoreur d'ame"...
C'est une histoire qui mèle intrigue policière ,
reflexions psychologiques et sociologiques...
J'y fait même reference a Ron Hubbard...

. Un type que j'aime bien , ça , Ron Hubbard...
Il a ecrit des tas de bouquins de science fiction
et un jour, il a fondé une secte...
Le gag, c'est quand on m'a dit qu'il avait fondé une secte,
la scientologie,
j'ai eclaté de rire, et j'ai repondu :
"C'est ça ! Et George Lucas, il a fondé l'ordre Jedi ! "
Je n'y croyais pas..
C'etait trop enorme...
Qui pourrait avaler un truc pareil ?
Et pourtant...
Il fut l'un des premiers a predire la chute de la psychiatrie,
et a dire qu'il faudrait tuer tous les psys...
Pourquoi ?...
Un psy sait,
theoriquement,
mieux que vous ce qui se passe dans votre tête...
Par extension, il sait comment vous manipuler...
Pire, il doit être très intelligent,
donc machiavellique,
et il veut exposer en pleine lumière la verité caché...
Le savoir,
la connaissance,
a toujours été synonyme de mal,
et de souffrance...
Depuis le jardin d'Eden...
Le premier peché, le peché originel,
ce n'est pas le sexe,
c'est le fruit de l'arbre de la connaissance,
le fruit defendu,
la curiosité...
Lucifer osait contester les ordres de Dieu et se revolter,
peut être même se hisser a un niveau superieur a celui qui lui etait attribué...
De tous temps, les innocents, les idiots, sont des bienheureux...
Encore aujourd'hui, un heros, c'est "Forrest Gump", un abruti...
Quelqu'un d'intelligent, c'est "Hannibal Lecter"...
Même Sherlock Holmes se droguait...
L'intelligence, et la clairvoyance sont redevenus des tares,
elles mènent a la contestation et a la rebellion...
Elles sont un obstacle au bonheur...
Il vaut mieux les cacher, les taires, et être normal...
Rire avec les porcs...

. Le statut de la femme actuellement,
qui redeviennent victimes consentantes,
vient de là...
Choquant ce terme ?
Durant les années 60 et 70 ,
on s'est battu pour detruire cette idée qu'être une femme,
c'etait deja être une victime !
On s'est battu pour l'egalité des sexes !
L'EGALITE !
Et au milieu des années 90, qu'est ce qu'on a entendu ?
Des femmes,
oui, des femmes, pas des hommes,
dire d'autres femmes :
"mais regarde comment elle ose s'habiller celle-là...
Elle viendra pas se plaindre si elle se fait violer..."
Ce sont des femmes qui sortaient ces enormités !
Quoi qu'on en dise,
si au premier manque de respect,
toutes les nanas retournaient une belle paire de baffes au mec,
et dieu sait si je m'en suis pris, ça ne m'a pas tué,
les mecs ne se permettraient pas autant...
On peut accuser la famille, la société, la pauvreté...
L'acquis et l'inné...
Ce ne sont que des conneries...
Chaque homme ,
chaque femme doit vivre selon ses propres lois,
ses propres principes...
Mais les gens fuient devant les responsabilités,
mêmes celles de leurs actes et de leurs croyances...
Ils prefèrent se soumettre a la majorité,
sans reflechir au fait que ceux là sont encore plus perdus que les autres...
Mais on revient au point de depart...
La societé n'est pas faites pour les êtres pensants,
mais pour les êtres obeissants....

 

Edito du 07 Mars 2003:
La chance d'être different...
. Je viens de lire une interview qui me donne a reflechir...
En voici un extrait :
"...Si je n'avait pas eu la chance d'être differente,
d'être rejetée par ma famille et ma société,
si je n'avais pas eue a m'exiler...
Je me serais certainement conformée a l'attente qu'on a d'une jeune femme,
et j'aurai été prisonnière de la société et de ma propre vie..."
Brandir la difference comme une chance,
face a tous ceux qui ,
jour après jour,
tente de la cacher, de masquer ce honteux handicap,
cette douloureuse anormalité,
qui nous mets trop souvent malgré nous au banc de la société,
m'avait surpris, presque choqué...
Là encore, il est important de separer les "freaks" des marginaux...
Les "freaks" sont des monstres,differents par nature,
ils peuvent tenter,
bien souvent
de le cacher
et de se mentir, même a eux même...
Les marginaux sont des sortes d'adolescents attardés,
pardonnez la violence du terme, par refus de la société
et degout du modèle imposé par leurs parents et la société,
ils tentent de s'inventer une nouvelle identité,
par refus d'admettre qu'ils sont semblables a leurs geniteurs...
Tous souffrent,
bien evidemment, c'est le propre de toute être vivant,
mais differemment...
Là ou certains rejettent et profitent de la societé,
d'autres souffrent de ne pouvoir l'integrer...
Je m'egard...
Mais au fond, n'est ce pas vrai ?
Je me suis toujours plu a pretendre envier ceux qui menait une vie normale...
Mais est ce que je serais vraiment prèt a echanger ?
Non...
En fait, j'ai deja essayé...
Et non,
definitivement,
ma vie ,
si etrange, et differente soit elle,
ma vie me plait...

 

Edito du 05 Mars 2003:
Juste une mise au point...
. Putain de journées...
Le tribunal...Le boulot...Ces clebs...Tous ces connards...
Et un conduite d'eau qui s'est fendue dans le sous sol pour combler le tout...
Comme si je n'en avait pas assez comme ça...
Il a fallu descendre,
et tout ecoper manuellement,
avec des seaux, des cordes
et des boites de conserves,
avant de pouvoir reparer...
Hey !
Mais de quoi je me plaint ?
Si ça ne me plait pas, je n'ai qu'a me tirer...
Et puis, comme on dit , Qui voudrait d'une vie ennuyeuse ?

. Mais ce n'est pas de mes petits soucis de la vie courante que je voulait vous entretenir,
ou plutôt si...
J'ai essayé de faire un bilan,
vous savez, une petite mise au point moral,
comme un check up medical annuel,
mais pour la tête...
Ou suis-je ? Ou vais-je ? Qu'est que je veux ? A quoi j'aspire ?
Toutes ces questions qu'il faut savoir se poser de remps en temps
pour eviter de se reveiller a soixante ans et plus
et realiser qu'on a completement foiré sa vie...
C'est a l'aune de ces bilans
qu'on se dit qu'il est temps d'arretter nos conneries
pour se mettre a construire quelque chose de concret,
ou d'arretter de courber l'echine devant des connards dans un boulot pourri,
en realisant que ça ne nous meneras nulle part en definitive,
et que ce n'est pas la peine d'endurer tout ça,
qu'on avait d'autres rèves, enfants...
. C'est après ça, que normalement,
on se tourne vers sa famille,
ses amis,
pour les serrer dans nos bras,
ou essayer de leur montrer leurs erreurs, de les aider...
Mouais....
Sauf que tout ça ne s'applique pas a moi...
Pas d'avenir, pas de rèves , pas d'ambitions, rien...
Devant moi, il n'y a que le neant...
Il existe un synonime de fou qui me definit tout a fait :
Celui qui a perdu la raison...
C'est con, mais ça se resume a ça...
La plupart des gens ont une raison de s'accrocher a la vie,
de se battre, d'esperer...
Pas moi...
Si je pouvait crever demain,
ou même maintenant,
ce serait sans aucun regret,
et même avec plaisir...
Pas parce que ma vie est trop dure,
ni aucune de ces conneries,
je sais me defendre,
mais parce que ma vie, elle est finie...
Elle est derrière moi...
Et c'etait bien...
Pas de regrets...
Depuis, j'ai du rabe...
J'essaie d'en profiter...
De m'eclater...
Mais il ne peut exister aucune ambition la dedans...
Aucun rève...Aucune construction...
J'espère toujours crever bientôt, mais...
Vous savez ce qu'on dit ?
C'est toujours les meilleurs qui s'en vont les premiers...
Et ça veut dire que j'en ai encore pour un moment...

 

Edito du 01 Mars 2003:
Guerre Necessaire...
. Mars...
Mars...La planète rouge....
Mars, le dieu de la guerre aveugle,
et de la sauvagerie...
Opposé a Athena,
deesse de la guerre intelligente et de la strategie,
de la fertilitée aussi...
Il y a quelques siècles,
Michel de NostreDame,
plus connu sous le pseudo de Nostradamus,
avait predit qu'après la descente du ciel d'un "grand roy d'effrayeur",
(comprendre un grand chef du terrorisme,
qui se manifeste en faisant descendre des avions et des tours),
Mars regnerait...
Il y a longtemps,
j'avait voulu croire a une colonisation de la planète rouge,
mais, je me doutait bien que ce n'etait pas de cela qu'il s'agissait...
Il s'etait certe un peu gourré dans les dates,
mais du 16° siècle a aujourd'hui,
on peut lui pardonner un petit decalage horaire...
Il avait suggerré dans sa prophetie que cette guerre avait lieu avant et après la venue du "roy"...
Vous comprenez de quelle guerre il parlait...

. Cette guerre doit avoir lieu...
Certes, des pacifistes comme moi detestent cette idée...
Mais c'est ainsi...
L'economie mondiale s'effondre, c'est la crise...
La bourse chute sans discontinuer, le chomage grimpe...
Bref, pas besoin de vous faire un dessin...
Les consequences d'une guerre sont capitales d'un point de vue economique,social et moral...
On pourrait dire cyniquement que moins d'habitants vivants egal plus de travail pour le reste,
mais il n'est pas question que de ça...
Il est question d'enormes accords economiques entre plusieurs pays...
Et pour ceux qui voient a plus long terme, et qui sentent l'escalade et ses consequences,
il est surtout question de trouver un solution aux problèmes demographiques et moraux de notre epoque...
Mais c'est un peu trop global et a long terme pour vous...
Et je suis comme vous, je prefère penser au present,
egoistement,
et a ceux qui m'entourent...
Après moi, le deluge,
que nos descendants se demerdent avec ce qu'on leur a laissé...
C'est peut être aussi pour ça que je n'aurais jamais d'enfants ?

. En bref, sur ce site, pas grand chose de nouveau depuis la dernière fois...
N'oubliez pas d'aller voir mon court :
Bake Mono...
Et j'ai aussi rajouté quelques fonds d'ecrans...
Mais au fond, je vous dis ça,
vous ne me lisez pas...
Je suis seul devant l'ecran...
Et il n'y a personne avec moi...


 



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue et Bonsoir

. Tout d'abord,je vous demanderais de bien vouloir être indulgent,je debute sur le net et même sur ordinateur.Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues;a condition d'être construtifs et raisonnables...
. Sachez ensuite que je ne considère pas ceci comme un vrai site,mais plutot comme une page perso...
. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez...Si je veux le garder pour moi;je ne l'y met pas,et c'est tout...
. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents,reclamez,je la retirerai...
. Ces quelques pages paraissent bien minces pour l'instant ;Mais il faut savoir commencer petit...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos,pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux ; Alors,même si ce n'est pas pour tout de suite,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

Precedents Editos : Juillet 02 - Aout 02 - Septembre 02 - Octobre 02 - Novembre 02 - Decembre 02 - Janvier 03 - Fevrier 03 - Actuel -


Vous vous sentez seuls ?
Simplement envie de parlez,ou de partager des choses ?
- Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr