Edito du 29 Janvier 2003:
Definitions d'un ami...
. On leur donne mille et un noms :
Copain, pote, camarade, ami, vieil ami, grand ami, petit ami...
Milles et une nuances,
chacunes prenant un tout autre sens
selon la personne et le moment...
Parvenir a trouver la definition reelle et universelle de l'amitié parait non seulement difficille,
mais surtout vaine...
Selon les epoques, selon les milieux, selon les contextes,
ce mot prends de très nombreux sens...
Et pas toujours ceux qu'on croirait...
Etre un ami engage-t-il de la même sorte de manière qu'être un mari ?
Choisi-t-on vraiment ses amis,
ou comme pour nos amours ,
sommes-nous a la merci de la chance ?
Quels sont nos devoirs ?
Devoirs de franchise ou d'hyprocrisie bienveillante ?
Ses concepts m'echappent ,
au fond,
la société humaine et ses règles sont fait pour les humains,
pas pour moi...
J'ai beau les apprecier et vouloir les comprendre;,
je n'y parviendrais jamais tout a fait...
Et de nombreuses choses non ecrites,
des choses evidentes pour les humains,
resteront pour toujours mysterieuses a mes yeux...

. Quand a moi,
pour prevenir,
par elegance et par precaution ,
j'ai la politesse du diable ,
l'education du demon...
On m'ouvre la porte et l'on m'invite ,
je ne m'impose pas...
On me salut , je ne derange pas...
Je suis de ces amis
qui sont chers aux heures sombres de la nuit et du desespoir
et que l'on voudrait chasser et oublier le jour venu...
J'ai l'habitude de tout cela...
On me rejette ,
comme on rejette cette image du miroir,
ce souvenir de deraison et d'abandon ,
l'eclat de celui que l'on aurait vouloir devenir un soir,
mais que l'on ne sera jamais,
qui vous hante tel un regret cruel...
Moi...

 

 

Edito du 27 Janvier 2003:
Le tableau tombé...
. Un tableau vient de se decrocher...
De tomber sur une vieille horloge de marbre,
l'entrainant dans sa chute,
brisée sur le sol...
Sa ficelle n'a pas resisté au poids des années...
Plus de 50 ans, deja, qu'ils tronaient là...
C'est la première fois que je voyais ça, pourtant...
Peut être, est ce un signe de plus que je doive partir...
Que le temps a passé, et que rien ne saurait y resister...
Je n'ai pas eu de chagrin,pas eu de peine, ni de colère...
Sans un mot, sans sursaut,
j'ai ramassé les pièces de l'horloge,
et je les ai rangés dans un carton,
emballés dans du papier...
Tel un automate,
j'ai été les ranger sans un remord dans un grenier avec le tableau...
Plus de cinquante années balayés sans laisser de traces en dix minutes...
Autrefois, j'aurais pleuré sur ce gachis,
a une autre epoque, je me serrait empressé de les reparer...
Aujourd'hui,
je les faits disparaitre sans plus de regrets...

. De plus en plus, je suis persuadé que je vais bientot devoir m'en aller...
Reprendre la route et les errances...
Pas simplement quitter ce domicile,
mais cette identité, cette region,
tout les gens que j'y connaissait...
Ils auront tôt fait de m'oublier...
En fait, ils ont deja commencé...

 

Edito du 25 Janvier 2003:
Connaitre quelqu'un...
. Il n'est pas question d'efforts, d'attention, de temps...
C'est juste qu'on connait quelqu'un ou qu'on ne le connait pas...
Ce n'est pas de savoir le nom de sa prof d'anglais au lycée ou son film preferé...
C'est de connaitre , de comprendre, de partager le coeur et l'ame de cette personne ;
de connaitre ses attentes, ses reactions ,
de savoir reconnaitre quand elle veut se montrer fausse...
Cela ne s'apprend pas...
Cela se ressent...
A quoi sert vraiment d'avoir des "amis",
si ils ne ressentent même pas votre dessarroi ?
Si lorsque vous êtes au bord du sucide ,
ils ne le remarquent pas ?
Continuant a parler de choses si derisoires...
On n'y changera jamais rien,
malgé nos efforts, malgré les affinités que l'on voudrait pouvoir créer...
Il n'est pas question de bon ou de mauvais, juste de ce qu'on est...
Les poissons nagent, les oiseaux volent...
C'est leurs natures,c'est notre nature,
et malgré leurs efforts, leurs fascinations,leurs amours,
ils ne parviendrons jamais a se comprendre vraiment...
Et simplement...
Comme beaucoup de gens ne parviendrons jamais a me comprendre...
.Les gens jaugent souvent les autres a l'aune d'eux même,
s'utilisant comme point de reference pour comprendre les comportements d'autrui...
"..Il a fait, moi si j'avais fait ça,ce serait parce que.."
Mais si l'on est par trop different,
ce système ne fonctionnera jamais...
.Il y a aussi ce tic de language qui m'agace,
Ce "mais" que les gens placent a la fin de leurs phrases
et qui vient contredire tout ce qu'ils viennent de pretendre :
"...Je t'aimes,mais..."
"...Je ne suis pas rasciste, mais..."
"...Je ne voudrais pas t'obliger,mais..."
Combien de fois ce "mais" ne m'a-t-il pas donné envie de hurler ?
Chez moi, il n'y a pas de mais...
Les choses ne changent pas...
Elles sont ce qu'elles sont...
Ce que je ressent pour une personne,
je le ressent dès le premier instant,
le temps n'y change rien...
Les gens me haissent pour ça,
car je ne cache rien,
et je suis sans compromissions....

 

Edito du 22 Janvier 2003:
La meilleure des epoques...
. La periode qui va s'achever
fut la meilleure des epoques pour l'homme ,
Et la pire pour mère nature...
C'est l'epoque du possible,
l'epoque des revolutions,
l'epoque ou le futur cotoyait le present...
Tout ce qui y fut créé :
L'electricité , les medicaments ,Les moyens de transports ,
les ordinateurs, le nucleaire, les voyages dans l'espace...
Tout s'est fait si vite...
Cela même dont on commençait a peine a rever quelques années auparavant devenait realité...
L'internet etant l'aboutissement d'un rève d'unité,
ou tout les peuples du monde pourraient se parler en même temps
et acceder a toutes les informations , et au reste...
De grandes choses restent a accomplir,
mais c'est ici, et maintenant,
que la face du monde aura changé...
Que les premiers pas vers la colonisation de l'espace, l'eugenisme guerriseur,
entre autres choses,
auraont été accomplis ici...
Des choses tabous inconcevables, inimaginables
qui en si peu de temps devinrent realité...
La terre supporta mal notre expansion, et nos maladresses...
Bientot, nous la rendrons inhabitables...
Sans doute, inconsciemment ,
pour nous obliger a avancer, plus loin encore,
sans pouvoir reculer...
On peut haïr l'humain pour ce qu'il fait,
oiu l'admirer pour ce qu'il a accompli...
Vivre dans le passé, ou s'emerveiller de l'avenir...

. On vient de me faire un drole de reproche...
Ne pas assez parler de mes proches ceans...
Je suis un garçon secret,
et mes relations avec les êtres humains me paraissent trop fragiles
pour que j'ose en parler sans craindre de les blesser...
Peut être,y parviendrais-je ?
Si vous m'y aidez...

. Je crois commencer a comprendre d'ou me vienne mes insomnies,
j'ai de plus en plus de mal a dormir seul...
Sans sentir la presence de quelqu'un a mes côtés...
Sans pouvoir serrer quelqu'un dans mes bras....

Edito du 20 Janvier 2003:
Pictures of me...
.Le regard que porte les gens sur moi,
me laissent le plus souvent indifferent,
mais m'amuse tout autant...
Quand je parviens a savoir la façon dont ils me perçoivent,
la chose devient extrement risible en verité...
Et tragique parfois...
Nul ne semble vraiment savoir la verité a mon sujet,
nul ne semble m'apprenhender avec le juste point de vue...
Je ne suis pas si compliqué...
Bien moins que la plupart des gens en verité...
Mais ainsi, je suis a l'ecart malgré moi,
incapable de me faire comprendre des gens,
condamné a une sollitude noyée d'incomprehension...

. Je viens d'ecrire un scenario pour un court métrage, l'ouverture d'une porte vers un nouvel univers...
Malheureusement, j'y ai mis une part de moi...
Une part qui risque d'être rejeté, incomprise...
Il ne fait plus bon s'exprimer vraiment par son art...
Aujourd'hui, on fait dans l'industriel, pas le personnel...
On fait du produit calibré,
pré-vendu, pré-maché, pré-digeré, pré-chié...

. J'ai toujours cette envie de crever qui me devore les tripes...
En ce moment j'en ai des insomnies......

"...Ton regard sur moi ,
ton esprit, ta voix ,
qui mieux que moi savait qui j'etait...
Celui que tu voyais en moi...
Celui que j'etait a travers toi...
Celui que je ne retrouve plus,
Depuis que tu n'es plus là..."

 


Edito du 17 Janvier 2003:
Me parlant a moi-même...
.Souvent , je me parle a moi même...
Enfin, a mes autres moi-mêmes,
histoire d'avoir une conversation constructive...
Je suis un peu schizo, je sais, mais leger seulement...
Dans un film, j'ai trouvé la solution ideale a ce leger "problème",
Donner un nom a chacune de ces personnalités afin de mieux pouvoir les cerner,
Et les utiliser...
Vous savez, selon la situation, ressortir soit sa personnalité intelligente,
soit innocente, naive et fragile,ETc, Etc..
Une pour chaque occasion...
Pour chaque besoin...
. Cela dit, c'est sùr, parfois, quand je me parle a moi-même,
cela devient doucement surrealiste...
Par exemple :
...Soit en paix avec ton propre coeur ,
Avant d'être en paix avec ton pays...
Le bonheur ne vient pas de choses exterieurs, il vient du plus profond de soi...
Il n'est rien de vraiment important qui ne puisse se trouver là...
Aucune richesse,
aucune exaltations ne combleront celui qui est aveugle a son propre bonheur....
Ils ne pourront le distraire que de manière brève et artificielle...
Sauf que c'est bien beau tout ça, mais ça ne s'applique pas a moi...
Je suis mort a l'interieur...
Vide...
Et toutes les distractions sont les bienvenues en attendant la mort...
. Parfois, enfin,
je parle aux fantômes de vieilles amies disparues,
lorsqu'elles viennent me visiter...

"...Croire sans vouloir concretiser...
Je ne crains ni de vieillir, ni de mourir...
Je ne crains pas de vivre, mais de faire souffrir...
Je suis saoulé par l'ether de la sollitude...
L'ocean d'ambre de tes cheveux de soie...
L'etreinte glacé de la contrainte d'être moi...
Les mots s'ecoulent, mais rien ne vient...
Comment exprimer par des mots ce que l'on ressent....
Lorsque rien dans les sentiments...
N'est ni logique, ni coherent...
Ils ne sauraient se compter comme le temps..."

 

 

Edito du 15 Janvier 2003:
Trop Tranquille...
.Ce matin,en allant acheter mon pain,
j'ai eu la sensation d'arpenter un ville fantome...
Pas un bruit,
la moitié/les deux tiers des boutiques fermées...
A la boulangerie, j'etait le seul client...
Dehors, on entendais presque rien,
si ce n'est le passage de quelques voitures au loin qui se melait au bruit du vent...
Ce vide etait presque suffocant...
On n'osait pas parler...
Ce n'est pas ainsi que doit se comporter une ville de beton et de goudron...
Elle doit parler, vivre, respirer a toutes heures de la journée...
Elle me parait a l'image de ma vie...
Morne, vide, grise et sans vie...
Trop ,
Beaucoup trop tranquille...

. J'ai parfois presque l'envie de me remettre a draguer ,
a faire des conneries ,
egoistement,
juste pour le plaisir...
Je pourrais ainsi pimenter ma vie,
m'amuser , m'eclater...
Je l'ai deja fait...
Mais ce serait degeulasse pour les autres...
Car il n'y aurait rien de serieux dans tout cela,
et ils risqueraient de le croire,
et de souffrire,
horriblement...
Les jeux du corps ne sont pas ceux de l'ame...

. L'homme est le seul animal suffisament inteligent pour s'ennuyer
et "comprendre" qu'il est malheureux...
Cette sagesse que l'on prète aux gens simples,
c'est l'absence de futilité et d'oisiveté qui les contraint a l'adopter...
...
.
"...J'ai la melancolie de la chaleur de tes bras ,
La nostaglie de l'humidité de tes cuisses...
Je me perd en ce endroits que je ne connais pas,
et ces gens dont je n'attends rien...
Je ne veux rien savoir a part toi,
n'être nul part sauf en toi,
ne rien n'entendre hormis ton souffle et ta voix...
M'oublier et me perdre a jamais
sans autres horyzons que les courbes de ton corps,
sans autres soleils que celui de tes yeux..."

 

Edito du 10 Janvier 2003:
Douce souffrance...
.Hier, je me suis cassé un ongle en chargeant des billots de bois,
et ça me gène vraiment pour taper ...
Ironie de la chose :
Pour compenser ce "handicap" genant ,
j'utilise plutôt tous mes autres doigts pour taper ,
moi qui ne tapait qu'avec un doigt dernièrement...

. En faisant cela,
je songeait a la mentalité du consumerisme et du capitalisme appliqué
par les gens dans nos sociétés,
en particulier dans leurs relations avec ce et ceux qui les entourent...
On n'entretient plus, on jette et on rachète...
Et cette logique s'applique dans la vie de couple,
on divorce et on se remarie...
Plus d'efforts, plus d'endurance , de bon sens...
Cela vous parait sans doute être de la masturbation intellectuelle,
et c'en est probablement,
mais les gens ne font plus d'efforts pour le long terme...
Cela n'existe plus...

. Mes connaissances sont legions,
mais mon ignorance est immense...
D'autant plus que je me plait a oublier les choses
pour pouvoir les redecouvrir avec un emerveillement d'enfant,
et surtout,
pour ne pas être blasé de tout, cynique, froid et cruel...
Je pourrais dormir,
je pourrais tout oublier,
oublier cette souffrance qui me ronge
et recommencer encore une fois a zero...
Mais je refuse d'oublier ça...
C'est tout ce qui me reste...
C'est tout ce qui compte vraiment...
Cette soufrance, je veux l'endurer, comme un prix merité...
Ces souvenirs, ce passé...
Cette lancinante torture de l'ame et de la conscience,
que je sais pourtant parfois faire taire pour un instant
par une brève et fulgurante douleur physique...
Une blessure de la chair
qui fait oublier pour un moment les tourments de l'ame...
J'aime ainsi, parfois ,a souffrir,
et même aussi, je l'avoue ,
a faire soufrire autour de moi...
Corrompre l'innocence, par la connaissance....

. Je sais que la connaissance mène au mal,
a la corruption...
Non que je ne sache y prendre un grand plaisir,
Mais je me suis detourné de ces voix pour un temps...
Pour un temps seulement...
.
"...J'aimais la tendre violence, la douce brutalité de nos rapports,
presque autant que je te savais aimer cela...
Comme j'aimais a te fouetter, te fesser,
Comme j'aimais quand tu me griffais, me pinceais,
Et lorsque nous nous mordions l'un l'autre,
l'epaule, le cou , et la pointe des seins...
Il n'y avait aucune humiliation, aucune domination,
Dans cete etrange relation,
dans cette animalité sensuelle...
Et quand le sang coulait de nos blessures,
il etait pour nous le plus puissant des aphrodisiaques...
J'ai aimé et gouté chaque partie de toi..."


Edito du 05 Janvier 2003:
Calme blanc...
.La neige,
comme la nuit , ou la mort,
embellit toutes choses,
et apporte une paisible serenité...
Enfin, c'est l'effet qu'elle me fait...
C'etait donc in extremis pour la cueillette...
J'etait patraque ces derniers jours...
J'ai donc evité de sortir...
Paradodoxe ironique ,
quand on sait combien j'aime la neige...
Enfin, ça va mieux,
je me suis remis au boulot,
je suis couvert de terre,
j'en ai partout,
bien incrusté sous mes ongles...
Mais rien de nouveau...
J'ai toujours cette lancinante envie de mourir...
Même sur ce site,
rien de nouveau...
A part, peut-être quelques fonds d'ecrans et encore...
Je vous ecris juste, comme ça,
parce que je veux croire que quelqu'un me lit, quelque part...
Même si l'on ne m'ecrit jamais...
Et que je suis toujours seul....
...

 

Edito du 01 Janvier 2003:
Bonne Année & Roses de Janvier...
.Vous savez qu'on m'a invité pour le reveillon du nouvel an ?
Et pas juste la famille ,
par obligation,
ni anecdotictement,
genre "on se retrouve a la soirée"...
Non,non...
Un vrai reveillon chez des amis...
Je n'y ai pas mis les pieds ,
vous pensez bien...
Mais l'attention m'a touché...
Cela dit, je ne saurais quoi y faire ou quoi y dire...
J'y connais rien, moi, a ces trucs là !
De plus, comme je vous l'ai dit, cette année,
je ne les sentais pas , les fêtes de fin d'année...
Je ne change pas facilement d'avis...
Et mon instinct m'a rarement deu
sur les choses de la vie...
Je lui fait confiance...
Parfois, aveuglement...
Vous n'avez jamais fait l'experience de vous mettre un bandeau sur les yeux
et ce pendant plusieurs heures, voir plusieurs jours?
Je l'ai fait,
pour "voir" comment je m'en sortirai...
Tenez,
pas plus tard qu'hier soir,
a minuit passé,
pour fêter la nouvelle année,
j'ai marché a reculons sur la route,
en regardant droit devant moi,
c'est a dire a l'oppossé de la direction dans laquelle j'allais,
et ce , pendant dix minutes, un quart d'heure...
Les rares voitures m'evitaient...
Après, j'ai été me coucher,
seul...
...
.Il y avait encore des roses a couper dans des serres non chauffées,ce matin...
Il n'y a pas eu de grosses gelées cette années...
Je les prends comme un cadeau d'adieu et de bonne année...
Ces Rosiers ne verront certainement pas 2004...
Ils seront probablement arrachés avant,
avec les serres qui les contenaient,
pour faire place a un lotissement quelquconque...
Ce devait être jour de cuillette,
car il y a peu,
j'ai aussi procedé a la cueillette du gui,
a l'aide d'une serpe au long manche,
et ce suivant la tradition,
sans le laisser toucher le sol...
Cela me sera utile,
pour de futur decoctions....

...


 

 



Edito et notes d'intentions :

Bienvenue et Bonsoir

. Tout d'abord,je vous demanderais de bien vouloir être indulgent,je debute sur le net et même sur ordinateur.Sachez que toutes remarques,critiques ou suggestions sont les bienvenues;a condition d'être construtifs et raisonnables...

. Sachez ensuite que je ne considère pas ceci comme un vrai site,mais plutot comme une page perso...

. Ensuite,apprennez que dans mon esprit d'ancien hippie post soixante huitard,je ne crois pas a la possession des choses ,en clair,tout ce qui ce trouve sur ces pages est libre de droit! D'exploitation ,de copie,de diffusion ,de tout ce que vous voudrez...Si je veux le garder pour moi;je ne l'y met pas,et c'est tout...

. Cependant,bien sur, si je vous ai pris en photo et que vous ne voulez pas que votre image soit diffusée aux quatre vents,reclamez,je la retirerai...
. Ces quelques pages paraissent bien minces pour l'instant ;Mais il faut savoir commencer petit.La section photos va très vite s'ettoffer, comme certainement la section pictures...
. Une nouvelle section devrait faire son apparition sous peu : la section animation ,ou j'editerai mes dessins animés , alors n'hesitez pas a repasser...

. La section video ne verra probablement jamais le jour,faute d'un appareil pour numeriser les films que j'ai tourné...
. Et enfin,il ne faut pas oublier que ce ne sont que des pages persos,pas un vrai site.A un moment,il va être plein et il faudra degager des vieux trucs pour faire places aux nouveaux ; Alors,même si ce n'est pas pour tout de suite,telechargez si quelque chose vous plait,avant que cela ne disparaisse...

Precedents Editos : Juillet 02 - Aout 02 - Septembre 02 - Octobre 02 - Novembre 02 - Decembre 02 - Actuel

 

 


Vous vous sentez seuls ?
Simplement envie de parlez,ou de partager des choses ?
- Ecrivez-moi :
darkcowboy@wanadoo.fr