Dark scripts

Graff :


Le concept :

. Graff : La banlieue, grise et bétonnée. Billy tagg son nom sur les murs, et des poèmes en secret, un peu partout... Criant ses humeurs et son nom au monde entier...
. Un nouveau concept d'histoire me vient... Et pour cette fois, c'est plus les personnages, le récit qui me guide, qu'une idée ou un concept facile a résumer...
J'ai constaté que peu de films, du moins qui soit parvenus jusqu'a moi,
mettait en scène des taggeurs, des graffeurs... Des jeunes qui s'expriment a travers les écrits, sauvages, sur les murs gris, froids et ternes de bétons... Les coloriant parfois d'images, laissant leurs noms, avant de disparaitre, de grandir...
J'avais vu un reportage dessus, une fois...

. Les tags, comme des signatures, ou des cris, que personne ne veux écouter, qui dérange, non pas pour ce qu'ils véhiculent mais pour le simple fait d'exister, d'être exprimer... La société civilisée est muette et sourde, aveugle, aussi... Le calme est froid, gris et silencieux, seules les machines font du bruit, même les oiseaux sont bannis, comme une nuisance...
J'ai envie de meler cela, en m'inspirant un peu du superbe film de Peter Grenaway, a des errements sur le tatouages, le tribale, les gangs, le body painting, (et même le paint ball !)...
Parler de l'innocence, des illusions, de la révolte, du passage a la phase adulte, de l'exclusion (un petit peu), et en quelque sorte des banlieues...
Je veux parler des cataphiles... Des bandes... Des légendes...

. Je voudrais m'inspirer un peu d'un film que j'aime beaucoup, SHOPPING de Paul Anderson.
Ici, le héros serait Billy, comme Billy le kid... Heureux, mais prisonnier de sa légende... (On ne peux toujours rester un "kid"...) Garrett, qui represente le monde adulte, le renoncement, la concession, l'integration, même si il a rendu "mainstream" avec lui des éléments de la rue, refusant d'admettre qu'il se soit renié, juste qu'il a grandi... Anciens amis, devenus enemis...
Le monde, l'univers serait fictif, même si pas très fantaisiste...

Je pense que graphiquement et thématiquement, cela peux donner quelque chose de très interessant... Bizarrement, je me surprend a songer a un autre projet, ROLLERBLADE DEATH... Un truc qui avait été conçu pour être tourné dans un milieu très urbain, très béton, très banlieue, aussi... Je l'avais écrit pour le proposer a quelqu'un passionné de cascades, qui avait réalisé quelques trucs, et faisait du skate avec quelques uns de ses amis... J'avais grifonné une pré affiche, au visuel évocateur... Je n'ai jamais eu d'échos... Il avait mieux a faire... Et puis, c'était sans doute trop sérieux... (Pour lui...)

. C'est en créant une illustration pour cette page, faisant un test, que cela m'a paru évident, cohérent, comme visuel... La 3D, artificielle, froide en théorie, et moderne, dans ce monde réel , froid, et artificiel, sans vie et sans nature... C'est très cohérent...

Images & Scènes :

Une image : Akime se fait tatouer une dédicace qu'on lui a fait sur la poitrine.


Des questions?
Des anecdotes?Des corrections?Des precisions?
Pourquoi Pas ? Ecrivez-moi :

DarkCowBoy@wanadoo.fr