Dark scripts

Notes :

.Voici la section fourre-tout, un coin ou je vais essayer des noter rapido des idées, des concepts que je peux avoir... Parfois, vous n'y comprendrez rien, je ne noterais certes pas en code, mais en "idée-clé", une idée a partir de laquelle je retrouve le fil et peux vous ressortir toute l'histoire, si "histoire il y a... Car parfois, ici, cela ne va pas au dela de quelques idées... Je sais que ce genre de carnet de notes, je devaris le garder pour moi, mais tant pis... :


Les Pourritures : Concept d'une sorte d'alternatives aux zombies, ici, des gens seraient atteint d'une sorte de maladie qui les feraient pourrir de façon particulièrement répugnante et grotesque. L'idée est de faire un film assez drôle, grand guignol et très très gore. Un mélkange entre STREET TRASH et les ilages des CRADOS. Pour donner l'origine de cette "maladie" dégénerative impossible, mes premières notes parlent du monde féérique d'ou une féé se serait enfuie, croisant un humain dont le contact l'aurait corrompus, rendue malade, maladie dégénérative pourrissante qu'elle aurait transmise a son tour aux humains...


A mon Tours : Court métrage a tonalité nostalgique, contemplatif se voulant un hommage presque touristique a la ville de Tours. Noter que je n'ai pas choisi d'époque ou situer l'intrigue, la plupart des décors de Tours permettant de situer l'intrigue dans le passé... Je m'attaque au mythe des dopllegangers ici. En théorie, le récit devait s'ouvrir sur un texte racontant le mythe lié aux sept ans de malheur : "Lorsqu'on brise un miroir dans lequel on se reflète, on libère un esprit maléfique qui prends votre apparence pour sept ans." , suivi du reflet de l'héroïne dans un miroir qui se brise. L'intrigue parle des regrets, de la nostalgie. Le double laissera entendre qu'il vient peut être du futur, qu'il vient corriger ses propres erreurs, ses propres regrets... Longtemps, nul ne les verra, ou remarquera ensemble, laissant planer un doute sur la schizophrénie de l'héroïne... (Je voulais le tourner a Tours, exploiter les décors et les souvenirs, et puis, je n'ai pas pu trouver du monde pour le tourner...)

 

Là, je part de mes "contraintes"... Plutôt que de m'en plaindre, j'essaie de m'en inspirer... D'ou, du fait de vouloir créer des personnages en images de synthèse dans un environnement réel, j'ai eu l'idée de plusieurs concepts :

Dans Graff, le héros se ballade avec une jeune femme qui est en réalité un hologramme, une poupée artificielle... Cela dit, ce projet ne devrait pas voir le jour avant un moment, si il voit le jour un jour...On retrouve un concept similaire dans "Quartier Libre", qui s'inspire un peu de "Peter Pan", la fille holographique étant une sorte de fée clochette, restant la plupart du temps a la taille d'une petote poupée...

Et enfin, il y a deux idée, deux concepts, que j'aimerais réaliser pour pouvoir me faire la main, mais pour lesquel je n'ai pas d'histoire !

KazeBots : Là, je dévelloppe le concept de poupée, d'androïdes "gonflable"... Ainsi, elle prendraient moins de place, la plupart de leurs circuits tenant sur leurs "peaux"... Elles seraient aussi jetables... Le héros en ramasserait a la poubelle, les repareraient et en ferait plus ou moins collection, s'attachant a elles... Solid air nanotbots Skin...
Créatures "gonflables"... "Poupée" gonflables...Armature, "skin", peau qui se renforce, souple et solide... Petits robots, ou poupées... Faciles a mettre dans la poches... Parlent, enregistrent, obeissent... Troués, jetés... Jetables... Energie kynetique, fonctionne grace a l'air... respire, en quelque sorte...
Reference a chobits...

Blasting Conventions : Là, je m'inspirerait de Keroro, au milieu d'une convention Manga et Anime debarquerait un personnage animé Kawaï qui confondrait fiction et réalité...


Divers:


. L'épée dans la poussière...

Concept de série télé.
Une sorte de western... Vous avez déjà vu des films avec un ronin, un samouraï errant, allant de ville en ville, des westerns ou un cow boy sans nom passe de ville en ville ou des séries comme Kung-fu...
Avez-vous jamais vu ce concept appliqué au moyen age en France ?
Les films de cape et d'épée ne mettent presqu'en scène que les nobles, ou les têtes couronnés...
Le concept serait un chevalier "déchu", au mystérieux passé, qui se fait presque passer pour un mendiants et voyage a travers toute la France, rendant parfois la justice ou des services a des paysans et a des gens isolés...
Il serait souvent accompagné par d'autres "gens du chemin", des comediens... Dont une jeune femme, Sylvianne, qui va tomber amoureuse de lui, même si il reste rustre d'aspect, refusant de se laisser approcher...
On pourrait montrer que dans certaines regions, les gens ne parlaient pas la même langue...
Et surtout, il faudrait des "experts" en moyen age, pour ne pas (trop) raconter n'importe quoi...

 

. Fly of the shuriken
Tenez, voici une histoire qui m'est venu
d'abord a travers une image.
Un jet de Shuriken...
Un shuriken qui s'envole,
et la caméra qui la suit...
(C'est une image que je n'ai jamais vu !)
Vétéran...
Guerre sans fin..
Toujours une guerre...
Voie qui mène a la mort...
Immortel...
Pluie de goutte de métal... Danse... Technique Zealots...
Yukio...
(Songer a Nikita... A Ronin...)
Gentille fille... Héritière, entrainée, ancestrales techniques ninja...
Indémodable...
Tout ça n'est pas "dépassé" ? Ringard ? Ridicule ? Presque pathétique ?
C'est vous qui êtes ridicule, tel un mouton bêlant, a suivre la mode et a railler ceux qui ne se conforment pas a vos normes, vos modes... Ma voie reste...
Franchement, une bagnole, un gros flingue et des explosifs, c'est pas...?

 

VGC : Virtual Gothic Club: Un club virtuel sur internet ou, sous des apparences parfois fantastiques, la vraie nature se fait bien vite jour...

MarieAlly, jeune Gothique soirée, déprimée, loin de son amant, vient passer son temps dans un club virtuel sur internet... Elle s'éprend de Kafka, personnage complètement virtuel chargé de fliquer le site.


Run from the deads : Film de zombis. Les personnages s'enfuient, traversant plusieurs régions, a la recherche d'un abri loin de tout ça, se regroupant, faisant des provisions et se faisant tuer au fur et a mesure. Le concept est de plonger immédiatement dans l'action, dans une structure différente a celles d'autres films de zombies, ponctué de flash back sur ce qui est arrivé aux personnages. Le rythme efferené et la structure est la principale originalité du concept. On y découvrira divers personnages, cahcun dissimulant un ou plusieurs lourds secrets... (Le concept est dérivanble en série...)

In the closet : Court métrage, huis-clos. Une jeune femme enfermée, cachée dans un placard tansdis qu'un tueur rôde. (The closest closet)

Far from Mars : Huis-clos, science fiction. Solitude dans la cabine spatiale du long voyage quimène a Mars, avec la poupée articulée artificielle, seule amie qu'il ai...

. Le portraitiste
Voici un concept pour lequel j'ignore ou ou quand cela doit arriver...
Un monde sans photo ou vidéo...
Le passé, peut être ?
Une enquête, a travers des portraits des dessins...
Des scènes de crimes dessinés au crayon...
Visuellement, cela pourrait donner quelque chose d'intéressant...
----
Ghosts
Le mythe urbain des clochards qui disparaissent,
qui vendent leur état civil,
mais ne savent que faire de l'argent...
-----
We want blood !
Un concept qui sera , je pense, incorporé a une autre histoire.
Des sortes de happening, de concerts, ou des personnes sont violés ,
et massacrés sur scène, sont les encouragements du public, dechainé...
Pas de virtuel, pas du snuff internet, du stage, avec un public fourni et en furie...
----

.45 Tours
Nouveau concept... Un univers fictif qui se passe dans les années 60/70... Une héroïne qui ne roule pas sur l'or... Fétichislme de l'objet.. Découverte du rock n roll... Des milieux hippies... Glam, pas encore le punk, ni le "hard rock"...


. Born on a GANG
Gone with a BANG :
L'histoire d'un jeune voyou... Luke Cargo... Né du viol collectif de sa mère Isami par tout un gang, il va vivre la plus apre des jeunnesses et lui même integrer un gang... Sa trajectoire faites de violence et de brutalités, le seul langage qu'il connait, même avec les femmes, jusqu'a la balle qui saura l'arretter.

.VideoStar
Monde moderne ou on est toujours filmé, toujours en représentation...
Confusion, révolte... Réalité distordue...



-----
Nouveau concept de série télé, (ou d'univers partagé) :
Les elfes, les trolls, les chevaliers, tout cet univers de fantasy, c'était au moyen age, dans cet univers, toutes ces créatures existent toujours aujourd'hui ! Le troll a du mal a trouver des nikes a sa pointure, les gobelins souffrent de discrimination, les elfes utilisent leurs magie pour soigner les plantes d'appartement de la grand mère du héros...
----

Il y a quelques temps, j'ai eu l'idée d'un concept de série télé.... Un concept, c'est tout...
Pas d'histoire, pas de personnages...
Juste quelques foutus idées...
Le concept de balancer tout le bestiaire mediaval fantastique, dans le présent, en milieu urbain, dans le quotidien... Elfes, trolls, nains, gobelins, tout ça... Comme si ils avaient toujours existés...
Et là, en dévellopant une histoire avec Fitzroy, en balançant des idées a droite a gauche, on a accouché d'un concept vraiment barré...
Goblin Princess : Star du X...
WyldWays...
. Il y a un site internet magique, caché...
Et avec les mots magiques, on peut y pénétrer, même y disparaître...
Elle a fait un voeu...
Elle a obtenu l'or des gobelins de Wyskel...
Elle est devenu leur reine...
Et elle va en profiter pour devenir une star du X !
Des gens veulent la tuer...
Ce serait la première histoire du concept WyldWays...
. Dire que j'imaginais ce concept, comme tout public a l'origine...
Voir même pour enfants...
Pas si dark, quoi...
Comme quoi...


Liscenced : Projets de fan-films, utilisants des personnages déjà existants et déposés...

Inside The JLA :
Une reporter se fait embaucher comme assistante secrétaire dans les bureaux de la ligue de la justice...
Ici, une jeune femme déménage pour s'installer dans la ville et aider la ligue de justice.
Les effets de Inside the JLA me seraient précieux , vitaux, pour préparer ceux de GODSLAYERS...
A une époque, il fut question de faire une version télé de la JLA, et je réfléchis a la faisabilité de la chose. J'imaginais alors, m'inspirant d'une partie de SOS Fantômes, l'arrivée de Winston, que la JLA emplyait des humains, pour le secretariat, la publicité et d'autres choses... J'imaginais alors un épisode pilote ou l'on suivrait l'arrivée d'une jeune femme dans la grande ville et son entrée au service de la JLA... Les super héros n'apparaissant pas ou peu, sinon a travers les écrans télés pour leurs exploits... On montrait les evenements depuis le "QG"...Plutôt que d'essayer de faire le pilote, faire une sorte de pré-générique, de pré-bande annonce, résumant l'histoire, comme dans certaines séries télé...Une sorte de Pub, disant "Vous aussi, vous pouvez aider, être un héros, être au service des autres et de la Justice..."
C'est un format narratif intéressant...
-My name is Amy Carter... I came to this city to help people... I came here, to help save the world... I don't know anybody here... But I know about them...
-I know there is Justice... Right here, in America...
-I'm not special, in no anyway at all... But I wanna help... I know, even how wonderful and extraordinary they are, they can't be everywhere at once... They can't know about everything, they can't take care at every single one... Even if they're trying to... We could help... I could help... I can't do much, but I can do my best... They need us, people, to help them, work with them, for a better world... I wanna do that..
-I can be part of the league... On my own... We all can...
-Oh my god...

 

---


 

Doom


Un autre projet de fan-film... Animation ou live ? Probablement animation.
La vie du doctor Doom raconté par son fidèle Boris sur son lit de mort... Au début, ma réference était Citizen Kane, et j'ai réalisé que je ne pouvais montrer la mort de Fatalis...
Il reste seul a la fin... Seul... c'est ça l'image... Son histoire n'est pas finie...
Je veux le montrer a travers les yeux de Boris, s'attarder sur ce qui est important aux yeux de celui-ci... Et sa deception... Il aurait voulu que Fatalis devienne medecin, guerrisseur, comme son père, chef de clan gitan... Et époux et père... Et Fatalis ne deviendra rien de tout cela... Il sera plus, mais il ne sera pas ça...
Il se sacrifiera...
Si le monde est condamné, accepteriez-vous d'être damné pour le sauver ? Même si nul ne le savait, si tous vous haïssaient ? Sauveriez vous le monde et les votre a ce prix ? Lui oui.

On évoquera son enfance, son père et sa mère, la persecution des gitans... Sa passion des robots, de la science... Son usage et initiation des arts mystiques qu'il considère comme une sombre vérité et n'oublie jamais qu'elle a eu raison de sa mère... On montre sa fuite d'Amerique... On évoque sa métamorphose, et sa conquète de Lavtérie, sans tout montrer... On montre les conséquences... Boris sais qui ce cache derrière ce masque froid... On parle de son amour... De son devoir... De sa folie... Sa fixation sur Richards...

..


80's Wonder :
La Californie, dans les années 80. Simon Williams, Karen Page, Alison Blair... Une chanteuse devient une super héroïne, un super héros tente de devenir une star, une secretaire sombre dans la drogue et fait du porno, destins croisé a l'ombre des super héros, de la gloire, et d'hollywood qui dévore et broit ses victimes...


Des questions?
Pourquoi Pas ? Ecrivez-moi :

DarkCowBoy@wanadoo.fr